Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 1000 lectures  - 4 commentaires [16 décembre 2021 à 19:07:21]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Voir les Blogs | Liste des blogs par auteur

elane

Auteurs, lecteurs ... un lien parfois difficile

Bloggé le 22-10-2016 23:14 avec 1534 Vues
Angry
Angry

En tant que lecteur, je suis en colère.

C'est peut paraître un peu fort, injuste mais je n'y peux rien. C'est un fait.

Je vous pose la situation en quelques mots.

Je suis suis une histoire depuis plus d'un an maintenant, 33 chapitres  avec 32 chapitres incroyables, bien décrits. Une romance terriblement bien écrite qui remplit tous mes critères qui sont tellement exigeants que c'est presque la seule romance que je lis régulièrement. En fait non, c'est la seule.

Les personnages, le cadre, l'intrigue, le lien qui se construit lentement entre les protagonistes, les seconds rôles pas négligés. Bref, un petit bijou qui se construit lentement et de façon réaliste. Une vingtaine de chapitres pour que le trouble naissant se concrétise par un baiser et une histoire qui continue à se développer de façon assez classique mais intelligente et bien menée ...

Bref.

Et au 33ème chapitre, l'un des protagonistes trompe l'autre parce qu'il ne peut soit disant pas faire autrement, mais bien sûr... Il demande à l'autre de comprendre. Il lui dit que non, il ne peut pas comprendre, il lui demande de résister parce que ça va lui briser le coeur. De ne pas le faire.

Mais il le fait quand même.

Et le chapitre se termine sur le fait que celui qui trompe espère que son partenaire arrivera à comprendre, à lui pardonner.

Sérieusement ...

Après 32 chapitres d'une histoire humaine réaliste et bien menée avec un cadre bien développé, l'auteur plante un chapitre comme ça où personnellement je ne vois aucune suite supportable pour les persos qu'il a mis 32 chapitres à construire.

J'ai pris ma plus belle plume pour expliquer à l'auteur de façon la plus diplomate possible dans un comm qu'après 32 chapitres que j'ai adoré, je ne suivrais plus cette histoire . 

Alors je sais que l'auteur écrit pour lui, qu'il ne doit rien à ses lecteurs et réciproquement.

Mais là, je ne peux pas m'empêcher de me sentir flouée et je ne comprends pas l'auteur qui ruine une histoire si bien construite en un chapitre qui tranche totalement avec tout ce qu'elle a construit.

Bon, je ne veux pas vraiment ouvrir un débat, parce que l'auteur est maître de son histoire et que l'on y peut rien. En fait, je veux juste ouvrir un espace pour les lecteurs qui ont un jour connu ce genre de situation.

Venez exorciser comme je viens de le faire votre frustration avec quelques mots.

Je ne suis plus en colère, juste déçue.

Très déçue.


>>> Signaler ce Blog <<<



Signaler

C'est le problème des romances, personnellement, je trouve que ça s'épuise très vite, ce qui en fait un exercice des plus complexes et difficile à maîtriser. Arrivé à trente chapitre, forcément, il est logique que ça s'épuise un peu et, donc, forcément, que l'auteur commette un faux pas. Même si comme ça c'est dur à dire (sans lire la fic, c'est compliqué, donc prnez la suite avec des pincettes) je pense qu'on est dans un de ces nombreux cas où le tour de la question a été accomplit et où l'auteur, empêtré dans son histoire pour diverses raisons (fanservice, amour pour ses propres personnages et son univers, envie de renouveller sans en avoir la capacité, etc...), finit par avoir une mauvaise surprise au moment où le soufflé retombe. Parfois, il faut tout simplement savoir s'arrêter avant.

Concernant la relation auteur/lecteur, comme je l'ai déjà dis sur ce site, c'est une relation très particulière. La qualifier de bilatérale comme unilatérale serait une erreur selon moi. L'auteur fait clairement ce qu'il veut. C'est sa création, il n'a donc pas à écouter obligatoirement ses lecteurs, la critique et autres plaintes relative à son travail. Le lecteur, lui, de son côté, ne peut que recevoir l'oeuvre, mais il n'a pas non plus à se taire. C'est là que nait la critique.

Néanmoins, comme expliqué, cette critique n'est qu'un avis, qui ne soumet en rien l'auteur. Mais rien n'empêche non plus celui-ci de prendre en compte la critique... c'est même plutôt conseillé selon le contenu de la critique. Attention tout de même, la critique n'est pas là pour dire à l'auteur quelle histoire il aurait dû écrire. Donc attention sur la manière d'envoyer et appréhender la critique.

 

De manière plus générale, je pense que lorsque l'on créé une histoire, il est essentiel d'en saisir l'esprit, l'essence. Si vous partez dans quelque chose de sombre, réaliste et à la structure d'une horloge suisse, il est essentiel de ne pas partir derrière dans du gros délire bordélique et fantaisiste. Il faut rester fidèle à l'esprit de son texte.

Autre chose, lorsque l'on "promet" quelque chose dans le résumé ou le titre de son histoire, il est essentiel de s'y tenir. Si vous intitullez votre fic "l'Odyssée de ...", il y a intérêt à ce qu'il y ait de l'aventure, des voyages, des évènements titanesques, etc... de même que si votre résumé indique que fic traite de milieux mafieux, évitez de trop focaliser votre histoire sur un point (généralement la romance), au détriment de l'aspect original.


Signaler

Salut Elane.

Bon. Je comprends ta frustration moi aussi. Pas évident de lire quelque chose qu'on apprécie. De suivre l'histoire avec ferveur sur de nombreux chapitres. Pour en arriver à un dénouement aussi choquant.

Tu dois te sentir trahie.

En un sens, c'est une bonne chose que cela te soit arrivé. Car cette expérience prouve que l'histoire t'avait passionnée. Que tu as ressenti quelque chose de fort. Bref, que l'auteur avait bien fait son boulot.

C'est pas donné à tout le monde tu sais. Réalise la chance que tu as. En ce qui me concerne, il est très difficile de m'émouvoir. Sur les milliers et les milliers de bouquins que j'ai lu, je cataloguerais moins d'une centaine de "valent la peine d'être lus". Tu as connu quelque chose de fort avec cette histoire. Sois-en heureuse.

Après, tu peux dire que, justement, tu en es tombée de plus haut. Car tu sembles avoir des standards assez élevés toi aussi. Une histoire t'émeut difficilement. Et là, tu es tombée sur un texte qui t'a plu... mais qui t'a décue.

Plutôt que de t'attrister sur ce final décevant, garde en mémoire ton expérience du début. Quitte à oublier le reste. Une histoire n'est pas à être retenur en son entier, n'est-ce pas ?

Blackshamrock souligne un point important : c'est difficile pour une romance de garder le lecteur en haleine longtemps (voir tous ces bouquins romance où il ne se passe STRICTEMENT RIEN excepté dans les vingt dernières lignes où l'on apprend que, finalement, l'héroine va coucher ou non avec ce mec qui l'a courtisée pendant trois ans -quand il ne s'agit pas d'un trio amoureux qui réhausse à peine la durée de vie de ce genre de fiction).

Tu as évité cela au début. Mais ca s'est épuisé... de ton opinion personnelle.

Car objectivement, je ne vois pas en quoi une histoire de tromperie a de choquant. Il s'agit d'une histoire. L'auteur, comme tu le rappelles si bien, peut pondre ce qu'il veut comme texte. Après, cela ne t'a pas plu. C'est personnel. C'est subjectif. D'autres lecteurs vont peut-être trouver que cet événement est au contraire épique. On n'a pas tous les mêmes standards. On n'a pas tous les mêmes attentes.

Peut-être t'es-tu trop impliquée personnellement dans cette lecture.

Peut-être n'es-tu pas parvenue à prendre du recul.

Il ne s'agit que d'une histoire. Et si elle est réelle... et bien c'est la vie n'est-ce pas ?


Signaler

Alors avant de répondre, il y a eu un développement assez innatendu à cette histoire qui a mon avis rajoute quelques pistes intéressantes sur le lien auteur/lecteurs.

Mais avant, je tenais quand même à dire que c'est une histoire en anglais d'un auteur qui ne parle pas français, je savais que ce post, elle ne le lirait pas.

Dans la nuit, elle a écrit un chapitre qui nie la tromperie. Non, le perso a renoncé a le faire au dernier moment ...

Et dans les notes, elle dit qu'on avait pas compris, qu'on avait mal interpreté son histoire.

J'ai regardé un peu les comms qu'elle a reçu et beaucoup comme moi avaient décidé d'arrêter de lire puisque dans ses notes d'auteurs, elle avait mis ça :

I feel as if you'll want to kill me in the comments xD, but let me warn you, we're in for an angsty ride 

Je pense que j'avais bien interpreté et que la tournure, tout à fait possible tu as raison BenP, mais en totale contradiction avec les personnages, leur développement et l'histoire en générale, était plus que prévisible.

Et c'est ça qui me décoit, la totale incohérence des personnages par rapport à tout ce que l'auteur a parfaitement construit pendant 32 chapitres.

Je n'aime pas particulièrement les histoires de tromperie parce que ça ne m'intéresse de lire des histoires sur ce sujet.

Mais l'incohérence scénaristique, même si dans la vie, ça peut arriver, ça me fait arrêter une lecture tout de suite.

Bref...

C'est ce que je lui ai dit dans mon comm. Que j'avais adoré son histoire jusqu'au 32ème chapitre, j'ai commenté tous ses chapitres avec enthousiasme à partir du moment où j'ai découvert son histoire, elle le savait déjà. Mais là, je n'étais prête à continuer à lire parce que ça ne m'intéresse pas un "angsty ride" et que je ne voyais aucune fin satisfaisante pour aucun des persos que j'ai appris à aimé dans son histoire.

Je lui ai dit que c'était une incroyable auteur mais que l'histoire ne m'intéressait plus.

La colère et la déception, je l'ai exorcisé ici pas dans mon comm'.

Et oui, cette histoire je l'ai adoré. Et il y en a peu qui m'ont autant absorbé. Et c'est la seule romance que j'ai jamais lu qui remplit mes critères ultra exigents (mais que je trouve normaux!). Cette histoire a près de 1200 comms en 34 chapitres, preuve qu'elle a touché beaucoup de monde.

Enfin, que penser de ce 34ème chapitre, sorti le lendemain (l'auteur sort un chapitre/mois en moyenne) où elle nous qu'on a rien compris et revient sur la tromperie avec une astuce de scénariste un peu facile et où elle dit clairement que c'est un chapitre "en réaction" aux comms.

Alright, I can't believe I wrote 4k in five hours, but yeah, the reactions to the last chapter were that important to me. There were a lot of reactions

Les comms de ces lecteurs pas forcément aussi diplomate que le mien lui ont clairement fait abandonner une partie de son scénario (même si elle dit le contraire, je ne peux pas le croire).

Alors l'histoire repart sur les bases et la cohérence des 32 chapitres d'avant.

Mais paradoxalement, je crois que j'ai un peu perdu le respect que j'avais pour cet auteur qui change son scénario en fonction du retour de ces lecteurs. Son choix dans le 33ème chapitre qui est, le plus objectivement possible, incohérent par rapport à l'histoire et au personnage, c'était quand même son choix. C'est l'auteur.

Alors oui, qu'une histoire me retourne autant le cerveau, ça paraît fou. Mais j'ai aussi cette tendance à m'immerger dans tout ce que je lis facilement, je pense que tous les gens qui écrivent ont cette petite part dans leur tête où les histoires que l'on lit, voit, ont leur vie propre.

Personnellement, en tant qu'auteur, j'ai parfois pris qq idées dans les comms que j'ai reçu. Il n'y a pas longtemps, un des mes lecteurs m'a demandé, au detour d'un comm', comment un de mes perso avait bien pu réagir... et je me suis dit que ça ferait une super scène à laquelle je n'avais pas pensé et je l'ai écrite, du coup et incluse dans mon chapitre.

Mais je n'ai jamais changé ma trame à cause de mes lecteurs.

Je ne sais pas encore trop quoi penser de ce choix de l'auteur.

Mais c'est définitivement un exemple du lien parfois difficile entre auteur et lecteurs.

 


Signaler

Au regard de ce que je viens de lire, j'ai une question plus générale : n'est-ce pas le but de la lecture de réussir à s'immerger dans un univers ? Ou de trouver des situations qui nous parlent, qui nous plaisent ? Quitte à en effet se sentir personnellement impliqué ?
Si c'est le cas de l'auteur (dans ma conception des choses, l'auteur s'implique toujours dans son récit, d'une manière ou d'une autre), pourquoi ça ne pourrait pas être le cas du lecteur ?

Dans l'ensemble, je suis plutôt d'accord sur la complexité des relations auteurs/lecteurs en ligne. Parce que bon, dans le circuit éditorial normal, le contact avec le lectorat se fait sur un retour de lecture après publication complète de l'ouvrage et c'est pas la même relation. Il y a des évènements, des dédicaces, des conventions et j'en passe, mais les lecteurs n'influencent plus, pas ou peu le récit (ou sa suite).

Ce qui m'a toujours posé problème sur Internet c'est cette guéguerre du "l'auteur publie pour lui" et du "oui, mais non, à partir du moment où c'est en ligne il doit s'attendre à recevoir un certain jugement".
J'ai beaucoup vu les mentions du type "j'écris avec ce parti-pris, faites avec ou passez votre chemin" dans les notes d'auteurs de fanfics en anglais. Et outre le ton (un peu de tact que diable !), je rejoins assez ce point de vue, j'écris des trucs qui me plaisent, je les publie et si d'autres lecteurs s'y retrouvent tant mieux.
Et en partant de ce principe là, l'auteur doit coller à son histoire pas à la volonté de ses lecteurs. Le compromis est possible, comme tu l'évoques, elane, en répondant par exemple à certaines questions des lecteurs au fil du récit, mais ça s'arrête là. C'est là que ton histoire avec le retournement scénaristique du "mais non, en fait je l'ai pas trompé" me fait autant grincer des dents que toi, on sent bien la bouffée d'angoisse et la réaction rapide de peur de perdre du lectorat.
Compromission. Dommage.

Mais en tout cas, je comprends bien ce phénomène d'immersion, de passion quand tu plonges dans tel ou tel récit et que c'est juste parfait, que ça te donne le sourire ou que ça te renvoie à d'autres choses.
Je dirais que ça m'arrive assez souvent, mais parce qu'en tant que lectrice, je m'estime bon public, bienveillante, sans critères très particulier hormis un minimum de respect pour le fandom dans lequel on écrit. Je suis d'ailleurs comme ça IRL, à rire des blagues même moyennes pour pas que le pauvre collègue se sente tout seul (parce que ça craint). Donc quand une histoire me plait, je m'arrête pour le dire et peut-être même que je vais aller jusqu'à suivre ladite histoire et essayer de commenter régulièrement.

Par chance, je ne me souviens pas d'une grosse déception sur une lecture en ligne, des surprises, des retournements de situations, mais pas de "trahisons". ça viendra peut-être. x)
Mais là, l'exemple parfait que j'ai en tête, c'est la fin de Bleach, où l'auteur a fait un doigt d'honneur gigantesque à une majeure partie de son lectorat (j'en ai bien ri mais j'avais des amies littéralement énervées/dégoûtées).

Accepter de faire partie d'une communauté et de se soumettre à son jugement c'est loin d'être évident. Chacun gère à sa façon, certains ne publient pas, d'autres ne se prennent pas la tête et restent fidèles à eux-mêmes et à leurs principes, d'autres encore se questionnent beaucoup et choisissent de prioriser l'avis de la communauté.

Bref, pas simple ! :)


Signaler

En faite, il faut prendre en compte qu'on peu se sentir trahi si une partie de l'histoire ne correspond pas à nos attente, mais en tant qu'auteur, je me placerait plutôt en avocat de l'auteur dont tu as suivit l'histoire, car un auteur doit savoir maintenir sa trame narrative et écrire l'histoire qu'il imagine telle qu'il souhaite la raconter, même si cela signifie ne pas forcément répondre aux attente "d'un" lecteur. Et n'oubli pas que même si toi tu t'est senti trahi par un chapitre, ce n'est pas le cas de tout les lecteurs de cette histoire, et que l'auteur ne peut pas modifier son chapitre juste pour les attentes d'une personne. 


Signaler

nviek37, alors oui, c'est vraie, je me sentais trahie par cette tournure de l'histoire. Je n'aurais pas été en colère sinon.

Mais attention pour moi, maintenir sa trâme narrative quand on écrit une histoire de qualité passe par la cohérence du scénario. Sans cohérence, je sors de l'histoire. Et ça ne m'intéresse plus de la suivre.

Là où j'ai été en colère puis déçue c'est parce que j'adorais cette histoire. Quelle déception.

Après, si tu as lu mon second post, tu as vu que l'auteur est revenue sur ce chapitre pour reprendre les bases des 32 autres chapitres parce qu'elle a reçu presque que des commentaires de personnes qui lui ont dit comme moi en gros qu'elle était une incroyable auteur, que j'avais adoré chaque mot de ses 32 chapitres ... Mais que là non. L'histoire devenait incohérente par rapport à tout ce qu'elle avait construit et qu'on arrêtait de lire.

Si j'ai lu le chapitre suivant, c'est uniquement parce qu'il est sorti le lendemain. L'auteur publiant tous les mois environ et après un tel chapitre, j'ai craqué...

Bref ...

Je n'ai clairement pas été la seule à ne pas apprécier l'incohérence manifeste du scénario. Et l'auteur est revenu sur ses choix ....

Ce qui laisse en suspens beaucoup de questions sur le lien auteur/lecteur.

Quant à l'immersion dont tu parlais Amazonlily, je suis comme toi, très bon publique. Tant que l'histoire est cohérente et qu'elle me plaît, je suis totalement dans l'histoire. D'où ma réaction épidermique à cette "trahison" de l'auteur envers sa propre histoire et par ricochet envers ses lecteurs.

Comment gérer l'avis de la communauté quand on publie? L'auteur dont je parle est un bon exemple puisqu'elle a une moyenne de 50 à 60 commentaires par chapitres. Et que sur ce chapitre, ils étaient quasiment tous à l'image du mien. Je ne fais qu'imaginer la pression sur les épaules de l'auteur.

J'ai lu un article il y a peu dans Première sur ce problème qui se pose aussi pour les réalisateurs de franchises comme les film de Marvel où l'avis des fans commencent à avoir un sérieux impact sur les films...

Mais bon, le but de ce blog était juste d'ouvrir une plage pour que les lecteurs qui ont vécu la même chose que moi, puissent exorciser leur colère ou tristesse.

Personnelllement, je ne sais toujours pas quoi penser du choix de l'auteur de revenir sur son histoire pour offrir ce que le publique attend. Mais en même temps, ce que le publique attendait c'est que la cohérence que l'auteur avait montré pendant 32 chapitres continue.

 


Signaler

Bonjour bonjour !

Je voulais revenir sur ce "retournement de veste" de la part de l'auteur. Personnelement je le condamnerais pas aussi cathégoriquement que vous.

Pour moi tout dépend des raisons de ce changement. Est-ce que l'auteur s'est dit "Mince, ça ne plaît pas, je vais perdre mon lectorat, vite, je dois changer tout ça !" ? Ou bien c'était plutôt "Mince, après ces critiques et avec le recul, c'est vrai que ça ne tient pas debout, je ne peux pas laisser mon histoire comment... Il faut que je rectifie le tir !" ?

En tant qu'auteur, j'écris avant tout pour moi. Raison pour laquelle même si je n'ai que rarement des retours sur mes textes, je continue à publier. Que mes pairings ne soient pas populaires, par exemple, je m'en fiche complètement qu'on puisse le penser.

Par contre si on me dit "Cette scène, c'est cliché et ça ne correspond pas aux personnages", eh bien je retravaillerai sûrement le chapitre. Même si cette scène me tenait à coeur, même si j'avais pensé mon histoire ainsi. Parce que je tiens à écrire de belles histoires de qualité, et je veux donc à tout prix éviter les clichés, l'OOC, et toutes ces choses qui rendent un scénario bancal, voir mauvais.

Toujours en tant qu'auteur, je pense que c'est très important d'être toujours à l'écoute de ses lecteurs, en particuliers sur les longues fanfictions où un lien très fort peut se créer avec des lecteurs réguliers. Cela ne veut pas dire écrire uniquement pour le lectorat, au contraire. Mais si jamais vous recevez des remarques sur des points que vous vouliez éviter alors que vous voulez produire les meilleurs textes possibles, ça me semble logique d'en tenir compte et de modifier votre histoire en conséquence ^^

Après la seule chose que je reprocherai à l'auteur, c'est la façon dont elle a effectué son changement.

J'aurais trouvé ça plus logique qu'elle supprime le chapitre incriminé et publie à la place une note comme "Avec le recul et vos nombreux retours, je me suis rendu compte qu'en effet, ce chapitre ne collait aux personnages et rompait tout ce que j'avais construit jusque là. Ce n'est pas ce que je souhaite, aussi ai-je décidé de supprimer ce chapitre. Merci beaucoup pour vos retours qui m'aident énormément, etc."

Je pense que ça aurait été davantage honnête.




© Fanfic Fr 2003 - 2022 / Mentions légales