Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Articles

(Consulter tous les articles)

Questionnaire auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions !
 par   - 389 lectures  - 3 commentaires [11 novembre 2022 à 20:14:31]

Bonjour tout le monde,

Je me permets de poster sur ce site afin de m'aider dans une étude que je mène actuellement sur les auteur.ices et lecteur.ices de fanfictions. Nous nous appelons Lucie, Maud, Pauline et Manon et sommes en master 2 de Médiation et Création Artistique à l'Université Sorbonne Nouvelle.
Dans le cadre d'un cours sur la Conception de projet et la participation culturelle, nous nous intéressons au public (lecteur.ices et auteur.ices) des fanfictions en France.
Si vous habitez en France et que vous êtes lecteur.ices et auteur.ices de fanfictions, ce questionnaire est pour vous !

Les données recueillies ne seront utilisées qu'à des fins d'analyse et ne seront divulguées qu'à notre professeur.

Voici le lien si vous êtes lecteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSc6_1itz9IVJhUfLejHlxD4zotRwUFU8wl2bTlfC_hHKzoRWg/viewform?fbclid=IwAR2T-hRSCR1g2Sys-LUqyEU4M4KA9uNKNmUB0gWXr_cnSXosVq_gsro6_qQ

Voici le lien si vous êtes auteur·rice·s :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSccZedHtCGfet4edRy2iPPhTXYEUusmsZU2feTEqGByRPrgDQ/viewform?fbclid=IwAR1RkBx6Fj1ZZ9_oH1I2L1-YaoMUg6fCZPWZbjH4nkF-BOC5rNctEsmCPqI

Vous pouvez bien entendu répondre aux deux questionnaires si vous vous sentez concerné.es par les deux.

Merci pour votre aide qui nous sera précieuse !!

Lucie, Maud, Pauline et Manon

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 3786 lectures  - 6 commentaires [01 septembre 2022 à 23:42:31]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Voir les Blogs | Liste des blogs par auteur

Gwedel

Les erreurs communément admises dans un dialogue, en quoi cela pose-t-il problème ?

Bloggé le 02-04-2016 18:01 avec 1829 Vues

Au fur et à mesure de mes lectures sur ce site, je me suis rendu compte que presque la totalité des histoires publiées présente de nombreuses erreurs grammaticales dans leurs dialogues.

 

Ces erreurs, nous ne les remarquons plus vraiment, car une grande partie du lectorat ne les considère pas ou plus véritablement comme des ''erreurs'', et pourtant ce sont bel et bien des erreurs.

 

Je pointe ici deux erreurs grammaticales en particulier.

 

-La première est l'oubli de l'inversion sujet-verbe dans une question.

exemple: ''tu le penses ?'' au lieu de ''le pense-tu ?''

 

-La deuxième est le fait de supprimer les négations dans les paroles énoncées ou rapportées.

Exemple ''il viendra pas'' au lieu de ''il ne viendra pas''.

 

Mais de manière générale je m'intéresse à toutes les facilités qui sont employées dans les dialogues et qui leur donnent un aspect plutôt ''familier'', par exemple en supprimant des mots.

 

Afin de défendre ces erreurs, de nombreux auteurs mettent en valeur l'argument de l'authenticité. Ces erreurs sont volontairement insérées dans les textes, parce qu'elles retransmettent efficacement notre manière de parler de nos jours. Il est vrai que nous ne nous exprimons pas de la même manière que nous écrivons, et par souci de rapidité (où peut-être par paresse), nous préférons souvent sauter des mots pour nous exprimer plus rapidement, tout en restant parfaitement clair vis-à-vis de notre interlocuteur.

 

Cependant, une question me vient alors à l'esprit.

 

De tous les auteurs qui commentent ces erreurs, combien le font en ayant véritablement réfléchi à l'authenticité que pourraient apporter ces erreurs, et combien commentent ces erreurs sans en avoir conscience ?

 

Si cela ne me dérange pas de voir un personnage jeune et contemporain de notre époque s'exprimer de cette manière dans un dialogue, cela commence à me poser problème quand le personnage qui commet ces erreurs ne le devrait normalement pas, où quand l'époque ne s'y prête pas. C'est à partir de ce moment que je comprends que la manière d'écrire un dialogue n'est plus un choix réfléchi de l'auteur, mais une simple erreur qui a été assimilée et intégrée à son langage. C'est également à partir de ce moment que je comprends que ce n'est plus le personnage qui s'exprime dans les dialogues, mais l'auteur.

 

Le problème qui en découle, et qu'il devient difficile de faire comprendre à ces auteurs qu'ils commettent des erreurs, et celles-ci ne cessent de se multiplier au point de devenir la norme. De plus, la majorité des écrivains présents sur ce site sont jeunes, et ils écrivent donc régulièrement des histoires comportant des personnages jeunes, qui s'expriment d'une manière familière. Quand ces auteurs doivent donc écrire, un personnage différent, ils lui attachent souvent des dialogues qui sonnent complètement faux.

 

En définitive, je ne vois que peu d'auteurs sur ce site qui cherchent vraiment à donner à chaque personnage une manière propre de s'exprimer, et nous nous retrouvons donc avec une horde de personnages génériques, au langage douteux, mais pas forcément choquant, puis que comme je l'ai dit auparavant, cette manière de s'exprimer a été assimilée par une majeure partie de la société.

 

J'aimerais si vous le souhaitez, recevoir votre avis sur la question.

 

 


>>> Signaler ce Blog <<<



Signaler

Bonjour,

C’est vrai que ces erreurs sont très fréquentes dans les histoires, tous fandoms confondus. Moi même je les fais assez fréquemment, justement parce que j’écris la plupart du temps sur des personnages plutôt jeunes. Ça rend les dialogues plus réels, ça permet de montrer un peu plus la personnalité du personnage en question, donc pour moi, quand je lis ça ne me dérange pas. En revanche, là où ça pose problème, c’est lorsqu’un personnage plus âgé ou plus ‘distingué’ possède aussi cette façon de parler (de même lors d’une époque où ce genre de choses ne s’y prête pas), je trouve que ça ne colle plus vraiment au personnage, donc je rejoins ton avis sur la question. L’ennuie étant que l’auteur ne se met pas assez dans la peau du personnage et s’imagine plutôt une discussion entre jeune, ce qui cause ce décalage. Personnellement, je cautionne ces erreurs dans des dialogues lorsque c’est justifié, tant que ça ne touche pas la narration non plus. D’ailleurs, certaine fois, la négation est obligatoire même dans les dialogues. Si je reprends ton exemple en remplaçant ‘pas’ par ‘plus’, ça peut prendre un double sens complètement opposé : ‘il viendra plus (souvent)’ ou ‘il viendra plus (jamais)’, dans le deuxième cas, la négation est obligatoire pour la compréhension.

Enfin bref, tout ça pour dire que lorsqu’on utilise ce genre d’erreurs dans des dialogues, il faut aussi pouvoir ne pas les faire lorsque ce n’est pas avec les bons personnages.

Bonne journée !


Signaler

Il me parait nécessaire de différencier le langage parlé de la narration. Sinon, autant tout écrire en mode discours indirect.

Les dialogues sont, à mon sens, des parties difficiles à travailler, y compris lorsqu'ils exigent un langage familier. Pour moi, ils constituent un véritable exercice littéraire à part entière. Ce n'est pas si simple de rendre un dialogue authentique, qui colle aux personnages, au contexte, à l'univers, etc. En plus d'être le témoin d'une époque et d'un caractère, le langage parlé véhicule aussi des émotions. Je me vois mal retranscrire un dialogue empreint de colère, de frayeur ou de surprise avec la structure polissée d'une narration. Les facilités de langage comme l'absence de négation peuvent rendre les phrases plus percutantes, à défaut d'être correctes. Par exemple, dans le cas d'un personnage furieux, je percevrais davantage de colère avec la tournure : "J'ai pas envie de te parler !" que dans la tournure (plus correcte) : "Je n'ai pas envie de te parler !". Après, tout dépend du contexte, des personnages eux-mêmes, de l'époque. Bien entendu.

Pour moi, ces erreurs le deviennent réellement lorsqu'elles se répètent dans la narration. Dans ce cas, on peut dire qu'elles découlent d'un mauvais usage du français par l'auteur. Sinon, elles sont volontairement "travaillées" par l'auteur pour donner vie à ses personnages. Dans ce cas, ce n'est pas un problème à mes yeux. Alors, on peut se dire qu'à force d'être volontairement reproduites à l'écrit, ces erreurs peuvent influencer les jeunes auteurs et leur maitrise un peu vascillante du français. Mais honnêtement, je ne me vois pas applanir mes dialogues dans ce seul souci. Au contraire, j'aurais même tendance à dire qu'un dialogue trop respectueux des règles de grammaire et de syntaxe pourrait devenir carrément ridicule selon le contexte.

En revanche, il y a bel et bien des erreurs qui m'exaspèrent dans les dialogues : l'excès de ponctuation.

> "J'VEUX DU SAUCISSON !!!!!!!!!!!!!!!!"

Ça, ça me ponce vraiment les ovaires (non, cette tournure de phrase n'est pas correcte :p).


Signaler

Bonjour,

Je ne pense pas que le langage familier dans les dialogues soit un réel problème, au contraire. Ce qui est important dans un texte c'est aussi le fait que dans la narration ou la description, l'auteur n'oublie pas le premier mot de la négation ou n'utilise pas des expressions dites familières. Néamoins, le style et le genre du texte sont tout aussi importants. Je serais nettement plus concilliant en ce qui concerne un texte humouristique pour ce qui est de ce genre d'erreurs plutôt qu'un texte plus "sérieux". 

La langue évolue. On omet à l'oral ou on fait des fautes sans vraiment y faire attention. Combien d'auteurs utilisent le subjonctif après "après que" alors qu'il faut impérativement l'indicatif ? 

Le niveau de langue, soutenue ou familière, est propre à chaque auteur et sa volonté à l'écrire de telle manère. Ecrire un texte entièrement en langue soutenue est plus que ardue. On ne dira pas :  "il est au courant de" mais "il a été informé de". 

Pour ce qui est des inversions dans les dialogues. C'est encore le problème du langage familier. Si l'auteur l'utilise dans tout ce qui est parlé en omettant l'inversion et reste dans cette configuration...Le tout est de rester cohérent.

D'ailleurs, l'utilisation absurde du "mais" dans les phrases est aussi un souci. Exemple : Excusez-moi MAIS je dois y aller". Le "mais" n'a rien à y faire. Excusez-moi VIRGULE je dois y aller. Je me sens nettement plus agacé par une mauvaise utilisation de 'mais" que pour ce que tu soulèves. 


Signaler

Ce ne sont pas à proprement parlé des "erreurs communément" admises dans les dialogues, mais plutôt une évolution du langage orale. 

Lorsqu'on y prête attention, on remarque que le "ne" de la négation a tendance à disparaitre du discours familier et courant, mais reste dans la forme soutenue. 

Il en est de même pour l'inversion sujet verbe à la forme interrogative. 

J'ajouterais qu'il y a également l'utilisation du pronon "on" à la place du nous, qui a quasiment disparut à l'orale, même dans le discours formel. 

Il est donc logique que les dialogues de fanfiction pulullent de ces "erreurs" qui n'en sont pas. 

Il serait très étrange dans une fanfiction ou les personnages sont jeunes et s'exprime comme dans la vie de tous les jours de les "entendre" parler d'une façon formel. 

C'est à l'auteur d'adapter le langage de chacun de ses personnages. Et le dialogue doit reflêter son âge, son niveau sociale et la circonstance. 

Par exemple si nous avons un personnage plutôt jeune issu d'un milieux plutôt aisé, il pourra employer un discours plus familier avec ses amis, mais dans un dialogues avec son grand père très "vieille France", il fera l'effort de hausser son discours. 

 

 




© Fanfic Fr 2003 - 2022