Ne pas suivre ce lien !

Fanfic Fr

Publiez et gérez vos fanfics en ligne

 Créer un compte | S'identifier.

Sommaire

Version mobile



Accueil


FANFICTIONS


Lecture


Entre Vous


Édition


Internet & Liens



Derniers Blogs Modifiés


Publicité


Publicité

Votre campagne ici

Articles

(Consulter tous les articles)

Travail scientifique: L´auteur fanfiction
 par   - 1000 lectures  - 4 commentaires [16 décembre 2021 à 19:07:21]

Karl Helbig, un étudiant allemand, entreprend un travail scientific sur la fanfiction francaise comme genre litteraire. Quels sont vos opinions sur ses questions?


Lire la suite...

Voir les Blogs | Liste des blogs par auteur

jenck

Relever un défi = Vol d'idées et/ou fan-service ?

Bloggé le 02-06-2014 12:58 avec 2595 Vues

Dernièrement je me suis lancée pour défi de relever à la fois plusieurs défis postés ici (dont 2 formulés moi-même) dans une même fiction. Je ne me suis pas contentée de défis peu exigeants mais visant des finalités différentes pour au final mélanger divers univers : du fantastique (capacités surhumaines dues à un lien avec une créature magique) et de la science-fiction (le contexte est une Europe post-apocalyptique et des voyages spatio-temporels seront possibles par quelques personnages) Bref un gros chantier pour parvenir à satisfaire un maximum de demandes formulés par les auteurs qui ont lancé leurs défis 

(je précise que les auteurs ayant lancés les défis que leurs noms seront énoncés avec leur défi en question)

 

En cours de rédaction (et de visionnage de la série animée "Bakuman") je n'ai pus m'empêcher de songer à quelques questions :

Dès qu'un auteur lance un défi, en présentant un scénario de sa propre conception, est-ce-que le fait que d'autres répondent à un défi revient à une collaboration entre les deux individus ? Reprendre les idées énoncées dans le défi sans énoncer leur source revient-il à du plagiat ou du vol d'idées, alors que l'auteur a exposé son scénario en public sans y imposer ses droits ? 

En rapport au fan-service, est-ce qu'en répondant aux défis (donc à la demande des auteurs les ayant lancé) on a raison de vouloir suivre à la lettre la demande ou est-ce bon de ne relever que partiellement toutes les exigences ? (changer le nom des personnages, du lieu où ils évoluent, des répliques obligatoires... dans la limite où l'auteur ayant lancé le défi permet ces changements)

Et dernière question, la principale : Pour vous, les notions "vol d'idées" et "fan-service" sont-elles opposées ou complémentaires ? 


>>> Signaler ce Blog <<<



Signaler

Elle est bizarre ta question ou alors j’ai mal saisi, je n’en suis pas sûre mais soit.

En écrivant le défi tu (général, le tu) proposes tes idées, donc je considère qu’à partir de là, exposées à la face publique, ça appartient à tout le monde. Ce qui est le but : donner des lignes directives, des cadres... Si tu voulais le garder pour toi, tu n’en aurais parlé à personne (ou alors, va t’acheter un cerveau et vite). Donc la notion de plagiat n’existe plus, puisque ce n’est pas une histoire relevant de la propriété intellectuelle propre à quelqu’un, à mon sens. De même pour le « vol d’idée ». De ce fait, hormis par obligation morale ou parce que tu penses que c’est la moindre des choses de signaler que les contraintes ont été proposées par X et Y, tu n’es pas obligé à mon sens de le faire (mais je considère que ça se fait, rendons à César ce qui est à César. On est pas des goujats dans la Fanfic, c’est censé être gratis).

Sauf mention contaire: ce n'est pas une annonce de fic à quatre mains (collaboration, si on préfère). Puis, j’ai souvent constaté que beaucoup prenait les défis pour des « commandes de fics »... dans ce cas précis, c'est du fan-service consenti, et si je déteste le concept, ça n'engage que moi. Personne ne braque de flingue sur la tempe de quelqu'un pour écrire cette fameuse fic commandée.

Autre point, le fan-service est pour moi servir à outrances ce que le lecteur aime bien  (disons, plusieurs lemons) davantage pour gagner en popularité, en lecteurs ect. que pour nourir l'histoire. En gros, je considère ça comme des passages à vides, du spectacle dispensables: jdéteste ça, mais encore une fois chacun est libre de pondre son oeuf comme il lui plaît, même si ça ressemble à rien, selon mon point de vue.

Le vol d'idée... hum. La limite entre s'inpirer fortement et copier demeure subtil: ça dépend d'un ressentis subjectif. Certains y verront un clin d'oeil, un cliché ou bien un filon scénaristique plus ou moins gros, d'autres du plagiat.

Si j'écris une fiction sur le thème d'une greluche qui tome amoureuse de son patron trop sexy à tendance BDSM, copiè-je EL James ? Si je reprends scènes par scène, oui ça crèvera les yeux. Si je reprend juste le concept, avec un dénouement similaire, non. EL James n'a rien inventé, mais elle a eu du succès: ça ne fait pas d'elle la référence.

La seule référence que je reconnais en tant que tel est un livre de grammaire conjugaison & compagnie et encore: nous ne sommes pas tous d'accord sur l'emploi du subjontif, de l'usage de la ponctuation dans les dialogues, des accents modernes supprimés, orthographe désuet...  

De même que si demain j'écris un roman fantastique avec des points de vue troisième personne pov interne, des familles rivales avec des guerres pour la couronne et des dragons oubliés et une prophétie de la mort qui tue, road movie  à gogo et un autre monde mystérieux derrière une frontière: je ne plagie pas GRR Martin mais il faut que j'investisse dans de l'imagination et de l'originalité.

J'ai quand même ma fierté/égo/orgueil: je ne prétends pas faire du neuf ni révolutionner les genres auquels je touche mais je crois que faire les choses à ma manière. C'est mon histoire, mes personnages, mon scénario... Je me creuse la tête, je peaufine chaque détails d'une ville qui n'existera jamais. Je n'accepterai jamais qu'un quidam se serve de ça parce qu'il est incapable d'avoir un brin d'amour propre envers son propre oeuvre.




© Fanfic Fr 2003 - 2022 / Mentions légales