Chapitre 21- une nouvelle dispute, serait-ce la dernière ?

par margot458

Chapitre 21- une nouvelle dispute, serait-ce la dernière ?

 

N- Sunhee ?! Ça va ?! Pourquoi tu pleure ?!

Moi - p-pour rien

N- qu’est ce que tu as encore fait Hongbin ?!

Hongbin- pourquoi tout de suite moi ?

N- ne fait pas l’innocent à chaque fois qu’elle pleure c’est en partie à cause de toi 

Hongbin- pour un gars qui lui aussi la fais sans cesse pleurer, tu exagère !

N- répète un peu ce que tu viens de dire !? *mais il se fout de moi là ! Non mais je rêve ! Je ne vais pas pouvoir me retenir plus longtemps, j’en peu plus ! S’il y a bien un truc que je veuille faire là, maintenant, tout de suite, c’est de lui foutre mon poing au visage ! Mais qu’est-ce qui me retient de le faire après tous ? Rien !*

Moi- *je comprenais plus rien, en l’espace de quelque secondes, Hongbin c’était retrouvé à terre, avec sa lèvre inférieure et le côté droit de celle-ci remplit de sang, N quand à lui, avait l’air troublé*Hon-Hon-Hongbin ?! Ça va ?!

Hongbin- ne t’a. . .

Moi- quoi ?

Hongbin- je te dis ne t’a. . .

Moi- quoi ?! Mais attends je comprends à ce que tu me dis là ?

Hongbin- JE T’AI DIS, NE T’APPROCHE PAS DE MOI ! YAH ! Saekki (bâtard en coréen) ! Djugeullae (tu veux mourir ?!)!

N- QUOI ?! Répète un peu pour voir !

Hongbin- YAH ! CHA HAKYEON ! Je vais te

Moi- YAH !!!! Mais vous allez arrêtez oui ! Vous êtes quoi pour faire ça ? Des gamins ?! Non mais sérieusement réfléchissez un peu dans votre tête bordel vous avez quel âge  merde ! N !

N- quoi ?

Moi- tu te sens fière d’avoir frappé Hongbin ? Bah oui, c’est bien, hein, tu as frappé Hongbin, c’est super, c’est génial ! Non mais un peu de jugeote ! Tu es le leader déjà d’une part, Hongbin est ton membre mais c’est avant tout ton ami ! Est-ce que tu crois que c’est normal de frapper ses amis ?oui, d’accord je pleurais, il était en parti responsable, certes, mais ce n’est pas une raison pour en venir aux mains ! Vous êtes désolants les gars, sérieusement . . . N présente tes excuses à Hongbin, Hongbin, présente tes excuses à N

Hongbin- je ne vais pas m’excuser alors que je n’ai rien fais ! 

N- pourquoi je devrais m’excuser ?!

Moi- bande d’idiots ! Vous deux

N/Hongbin- humm ?

Moi- je ne veux plus vous voir, ne m’adressez même plus la parole, tant que vous vous, ne vous êtes pas excusez l’un l’autre

Hongbin- QUOI ?! Mais pourquoi ?!

Moi- vous êtes toujours entrain de vous disputer ! J’en ai plus qu’assez à la fin !

N- et bien, si c’est ce que tu veux faire, sache, que je ne m’excuserais pas, pour ce que je viens de lui faire, il l’a mérité

Moi- *j’étais limite choquée, alors il le frappe à cause de moi, mais il s’enfiche de n’y me voir, n’y me parler, juste parce que je leurs ai demandée de s’excuser !* une dernière chose, dîtes aux autres, que lorsque vous partirez, je vais rester ici, seule, dîtes à Soomee, qu’elle parte elle aussi

Hongbin- hein ?! Mais, mais, mais pourquoi ?!

Moi- je n’avais que ça à vous dire, je ne mange pas, alors allez-y, dépêchez vous, de descendre pour manger et de partir, je rangerais tout *après ça, ils descendirent, Hongbin était triste, et N était énervé, après 5 minutes, Soomee, monta en trompe dans ma chambre, mais je ne la laissa pas rentrer, ma porte fermée à clefs, je partis me doucher, l’eau coulait à flots sur mon corps et mon visage, mais mes larmes, étaient ainsi cachées, j’en ai marre, marre de tout ces trucs, marre de mes sentiments, marre des garçons qui se disputent, marre de ce que je suis ! Deux heures après, j’étais toujours sous l’eau, décider à ne pas sortir de ma chambre, je reçus un message de Soomee, « je ne cherche pas à savoir pourquoi tu veux rester toute seule, car je sais que tu as tes raisons, fait comme bon te semble, nous partons, fais bien attention à toi, Seungho  et Jingoo, resterons chez toi, à Séoul, le temps que tu revienne, je t’aime fort, ne pleure pas trop toute seule, si tu as un problème, appelle moi, je répondrais, et j’accourais à toi, gros bisous, ta Soomee, qui t’aime » elle me connait trop, pour savoir que je pleure déjà, après avoir lu son message, je sortis dans la douche, et m’essuya, je ne pris pas le temps de m’habiller convenablement, après tout, je suis seule. . . « Seule » ce mot me trottais dans la tête je me demande comment vont se passer les choses lorsque je serais de retour à Séoul, leurs réactions, et les disputes, j’espère qu’ils comprendront bien que j’en ai marre de tous ça . . . il devait être environ 16h30 et je n’avais toujours rien fait de mon après-midi, après une bonne dizaine de minutes, je revins à mes esprits, et commença à ranger, ils avaient fais le ménage dans la cuisine, le salon, et les chambres, enfin la chambre d’Hongbin, n’avais même pas été rangée, qu’est-ce qu’il lui passait par la tête aucune idée, même son lit était encore défait. Lorsque je m’approcha de celui-ci, je ne pu m’empêcher de repenser à la nuit de la dernière fois, son oreiller avait son odeur, il avait laissé un tee-shirt à lui, sur le rebord de son lit, automatiquement, je le pris dans mes bras, et le serra fort contre ma poitrine, son odeur émanait de son vêtement, il me manquait déjà ! je garda le tee-shirt dans mes bras et me dirigea vers la chambre de N, qui elle aussi, n’avait pas été rangée, il y avait laissé son ipod, et un petit foulard, lui aussi, sentait son odeur, lorsque je mis les écouteurs, il y avait trois playistes, sur l’une le titre était « Hongbin » un autre « N » et une dernière « Leo », je commença par celle de Leo je ne sais pour qu’elle raison, lorsque je mis Play, je pu entendre sa voix douce et posée « Sunhee-ha , si tu écoute ça, c’est que tu as trouvé l’ipod de N, alors voilà, on a décidés de tous dire un truc, enfin tous les trois parce que tu t’imagine Ken te laisser un message ça aurait donner un truc du genre : je ne t’ai pas raconter avec mini-Soomee !! Alors enfin bon, on a préférés faire ça juste tous les trois, je ne sais pas vraiment quoi dire, parce que ce n’est pas trop mes affaires, mais même si on ne dirais pas comma ça, je me préoccupe quand même beaucoup de toi, parce que je te considère vraiment comme une très bonne amie, j’ai appris à te connaître et grâce à ça j’ai pu m’ouvrir à toi, je te suis vraiment reconnaissant parce que j’ai pu me lâcher avec toi, alors que tu étais une personne que je connaissais pas du tout à la base, alors voilà si tu as quelque chose dont tu veux parler, si tu es seule, ou si tu as besoin d’aide tu peux compter sur moi, alors voilà pour te prouver ma gratitude, je vais te chanter une chanson, j’espère qu’elle te plaira, tu l’a connais bien en plus et tu l’aime bien tu me l’a toi-même dis la dernière fois » sur ces mots, il commença à chanter une musique que je connaissais trop bien « Only you » des B1A4, je me demande quand est-ce qu’il l’a apprise, sa voix, me faisais chaud au cœur, tellement, que j’en pleurais. . . il finit sur un petit « fighting Sunhee, on t’attends tous » ce qui me remonta le moral, la playiste changea directement après, la première chose qui se fit entendre fut une personne qui se raclais la gorge comme pour commencer à parler, dès que j’entendis la voix, les battements de mon cœurs s’accélèrent « Sunhee, c’est N, je sais que tout à l’heure je suis parti un peu trop loin, mais comprends moi, tu es toujours avec lui, tu as même . . . aish . . . désolé, c’est tout ce que je peux te dire à l’heure qu’il est, et aussi salanghaeyo, on a décidés de tous te chanter une musique, alors voilà, la mienne. . . je t’aime, j’espère que tu le sais, et pardonne moi » lorsqu’il se mit à chanter les première notes, je reconnu automatiquement la mélode c’était « all of me » de John Legend, j’aimais énormément cette musique, et il le savait. Il finit sur un petit « bihane » , lorsque la playiste changea une nouvelle fois, et que j’entendis Hongbin, j’ai crus avoir un arrêt cardiaque «Sunhee, je ne sais pas vraiment quoi te dire, tu es là, toute seule, et je suis si loin de toi à l’heure qu’il est, pour tout à l’heure, lorsque je t’es fais pleurer, excuse moi, ce n’étais pas vraiment mon intention, je ne sais pas ce qui m’ai passé parla tête à ce moment là, mais excuse-moi, parce que je te fais de plus en plus souffrir, je comprends pourquoi N m’a frappé en quelque sorte, et je lui pardonne son acte, j’espère que tu pourras faire de même, je crois que je ne suis pas assez bien pour toi, et vu ce qu’il c’est passé, j’en ai à présent la preuve, je suis vraiment désolé, de t’avoir fais subir tout ça, il c’est passé pleins de choses pendant ces jours dans ta maison, et même si je suis sûr que je ne te conviens pas, sache que durant notre séjour, j’ai appris à t’aimer encore plus, et quelque soit ton choix final, je ne t’en voudrais pas, mais des fois, je pense que N est le mieux pour toi. Pardonne moi pour tous ce que je viens de dire, pardonne moi de mon comportement, pardonne moi de t’aimer autant, et de te faire souffrir autant . . . alors voilà, j’ai choisis une chanson, c’est une grande première pour moi, je l’ai apprise il y a un petit mois, mais je ne l’ai jamais chanté devant qui que se soit, et j’aimerais que se soit toi . . . excuse moi si tu ne trouve pas bien mon accompagnement à la guitare » avant même que la musique ne commence je pleurais, tous ce qu’il venait de dire, m’avais tellement touchés, la distance qui nous séparait à présent n’était plus la solution pour moi mais un fardeau, lorsqu’il mis la musique instrumentale sur son téléphone, mon cœur battait si vite, que mes larmes s’estompaient peu à peu, puis vint le moment où il commença avec sa guitare, dès qu’il se mit à chanter, mon cœur se serra, je n’en pouvais plus, mes larmes recommençaient à couler, et je ne pensais plus qu’à lui, il avait choisit « falling slowly » il l’a chantait si bien, les larmes coulaient tels un ruisseau sur mon visage, par moment, sa voix tremblait un peu, il pleurait, et même comme ça, sa reprise était magnifique, à la fin ne pouvant finir la chanson, pour la dernière phrase, il explosa en peur, et finit juste par marmonner la mélodie, je n’arrêtais pas de pleurer, et je voulais encore plus le voir, comparé à N il avait dit pleins de choses, N lui, c’était contenté du minimum, mais lui c’était donné au maximum. Après que la musique se soit finis, je pensais , que ça allait faire comme les autres, et revenir à Leo, mais après plusieurs secondes, rien ne changeais, on pouvait entendre tout bas, les pleures d’Hongbin, sur l’enregistrement il restait encore 55 secondes, je pensais que durant ces quelques secondes, il pleurait, et j’écouta, en pleurant moi aussi, jusqu’au moment, ou il toussa et reprit, « excuse moi encore, de ne pas être à la hauteur, mais je t’aime et c’est ça qui est le problème, je t’aime bien plus que tu ne le crois, je t’aime et ça te pousse dans tes retranchements car tu aime aussi N, et puis sans N on ne se serait jamais connu, j’en ai marre, tout mon amour pour toi, je le dois à ta rencontre avec lui, je ne sais pas si tu es comme moi, en ce moment, si toi aussi tu pleure, mais si c’est le cas, désolé de t’avoir une nouvelle fois fais pleurer, je t’aime Sunhee, je t’aime plus que je ne m’aime » lorsque l’enregistrement se finit, avant que ça ne passe à celui de Leo, je mis celle d’Hongbin, en « mode répétition » je posa sur le lit d’N le tee-shirt d’Hongbin, et commença à ranger, j’arrangea toute la maison, il ne me restait plus que la chambre d’Hongbin, même la mienne je l’avais faite avant la sienne. Une fois devant le lit, les larmes me montèrent, et je me remise à pleurer, directement, je m’allongea dans celui-ci, ses draps sentait son odeur, je serra contre moi, son tee-shirt, et je pleurais toujours autant, je me mise du côté qu’il avait l’habitude d’utiliser lorsqu’il dormait, c’était le côté droit, l’oreiller avait encore plus son odeur. . . Il me manquait tellement, j’écoutais sans relâche son enregistrement, et je m’endormis ainsi, avec la douce odeur d’un des deux hommes que j’aimais. Les jours passèrent, quatre exactement, et j’allais enfin rentrer à Séoul, je n’avais appelée personne depuis, mais j’écoutais toujours en boucle, l’enregistrement d’Hongbin, il avait d’ailleurs laissé un de ses flacon de parfum, j’avais mis son odeur à peu près de par tout, d’ailleurs pour rentrer jusqu’à Séoul, j’avais laver le tee-shirt et j’avais remis du parfum dessus, puis je l’avais mis, je portait aussi, le foulard d’N, je laissa énormément de choses dans la maison, des choses que j’aimais plus que tout, et que je devais une nouvelle fois leurs tourner le dos et repartir, en commençant par mes animaux, et puis mes jouets, et tous mes souvenirs, même mes souvenirs heureux passés en compagnie de ma famille, ou depuis quelque temps mes amis, avant de fermer la porte je ne pu m’empêcher de me mémoriser nos bons moment, je revoyais Ken en train de parler à mini-Soomee, en essayant d’être discret alors que Soomee, était juste à côté, ou encore à Leo en kigurumi, ou même à Soomee, qui s’éclipsait au début avec Ravi, puis avec Hyuk à la fin, et puis comment oublier les merveilleux souvenirs passés avec  N et ceux avec Hongbin . . . Une dernière larme roula le long de mon visage, et je referma derrière moi la porte. Il devait être environ 15h45 lorsque j’arrivais enfin à l’aéroport de Séoul.

 

 

Enfin de retour à Séoul, comment vont se passer les choses entre les garçons et moi ?