chapitre 8 ( 2ieme partie)

par dragonise

Note de l’auteur : merci à toutes ^^ sa me fait plaisir de voir de new lectrices ^^

Ce chapitre on va dire que laria va pêter un câble ^^

 

 

Un serveur vient prendre nos commandes, hum plutôt mignon, brun, les yeux vert marron, grand je dirai dans les 1m80, une bonne musculature, pour faire cours un beau gosse.

Je pense que lui aussi nous à reconnu et il a remarquer que je le détaillé, le seul bémol c'est qu'il a l'air plus intéressé par ma morphologie qu'autre chose.

Pourquoi? Car ses yeux louchent souvent sur mon décolleté, génial -_- il a fallu que ce soit une sorte de 2ieme tom.

Pour nous apporter nos entrées, il s'attarde plus que de raison pour déposer le mien.

- J'espère que les plats vous satisferont, sinon n'hésiter pas à m'appeler! Déclare t'il d'une voix tendre en me fixant, il repart de suite après.

- Qu'ais je fais à la terre pour attirer des boulets pareils! M'esclamais-je en soupirant.
- Pourquoi tu dis sa, ce type est bien, bon moins beau que moi.
A votre avis qui as dit cette ânerie? ...Tom bingo!!

- je ne me demande même pas pourquoi tu l'apprécies, vous avez trop de truc en commun. Dis-je avec une pointe d'ennuie dans la voix.

- Bah impossible je suis unique. Répondit-il en bombant du torse.

Unique dans la connerie j'en suis certaine, sinon il oublie son frère donc unique bof.
- Tom tu es vraiment irrécupérable! Intervint son jumeau.

On ne l’avait pas remarqué -_-, il s'en rend compte que maintenant.
- Bah quoi? Répond le dreadeux.

- Tu n'as pas vu comment il louchait sur laria! Et il ne regardait pas son visage mais bien plus bas. Expliqua Gustav tout en mangeant l'air de rien.

- Normal y a que sa à voir. Déclara-t-il.

Je m’étouffai à moitié, Est-ce que j'avais bien entendu? Où mes oreilles me jouaient des tours.
-Tom!!! Crièrent les 3 autres en même temps.

- t'abuses, en plus c'est faux! Ajouta georg.

Je n'avais donc pas rêver, il ose se foutre de moi, il tient à sa vie cet énergumène, puis y a que sa à voir comme si ma poitrine était énorme, n'importe quoi! Il faut qu'il s'achète des lunettes.


Je fais seulement du 90B, c'est une taille normale, je ne fais pas du 110F non mais oh! En plus vu la façon dont il le dit, on pensera que je suis un Thon de première catégorie.

Je bouillonne de l'intérieur, je m'empêche de lui hurler dessus et de le frapper, je mettais pour une fois dit d'être civiliser mais impossible avec lui.


- Tom tu ne me déçois même pas car vu l'opinion que j'ai de toi à l'heure actuelle, ce que tu viens de me dire ne m'étonne pas, même si je m'attendais à mieux!

Il veut m'interrompre mais je continue sur ma lancé.

- Je n'ai pas fini, et puisqu'on est dans les déclarations, je vais te dire un truc, tu te crois le meilleur mais franchement ta rien de spécial, un beau corps, une bonne bouille peut être mais rien d'autre, tu te dis unique, mais tu oublies ton frère.

Eh puis les filles avec qui tu sors ne sont pas une référence, le genre nunuche avec un QI d'huître et avec qui tu restes une nuit, à ta place je ne m'en vanterai pas, car tu passes plus pour un con qu'autres choses.

Tu n'aurai pas été célèbre les ¾ des filles avec qui tu as été tu ne les aurais jamais eu, alors si j'étais toi je me la fermerai.

Sa a jeter un froid dans la pièce, je n'ai pas crier mais ma haine et ma colère on dut se ressentir dans tout le restaurant.

Les garçons me regardent bouche bais, ils ne s'attendaient pas à ce que je leur sorte ce speatch, rahhh cela fait du bien de ce défouler ainsi.
Je me lève avant que l'autre ne réponde.

- Bon je ne veux pas pourrir l'ambiance alors je me casse, on se revoit pour l'interview dans 2 heures.

Je vais voir les 2 nounous mais ne parle qu'à antoine qui ne comprend pas ce changement d'air.

- Antoine, je me barre quelques heures, je reviens pour l'interview, ne t'inquiète pas je serai à l'heure.

Il acquiesce et me laisse partir, david allait répliquer mais antoine le retiens. Je me retourne vers eux et leurs dis avant de sortir.

- Si tu veux savoir pourquoi je pars, demande à ton protéger la serpillière.