chapitre 5

par dragonise

Petite note de l’auteur : pour le moment je poste des suites rapidement mais c’est parce qu’elles sont déjà publier sur mon blog !!

Enfin dimanche y en auras pas !! Normal je suis en stage à 200km de chez moi et je n’ai pas le net !! Donc je peux seulement vous poster des suites de temps a autres !!

Bref !!! Merci encore à mes revieweuses ^^ sa fait plaisir ^^

Une tite nouvelle qui est marseillejtm01 ^^ bienvenue dans la lecture de ma fiction (c’est a tes risques et périls XD (genre !!!!!!!!!)

Pour celle qui n’avait pas deviné le titre de la chanson on la découvre enfin !!

 

 

Mon réveil fut des plus brutal, normalement ce devait être mon portable qui aurai du me réveiller! Seulement ce ne fut pas le cas, un petit malin avait décidé de se lever en avance et de profité de l'occasion pour me balancer de l'eau froide dans la gueule.
Je n'ai pas besoin
de vous donner l'identité de l'idiot de servir qui ma fait ce coup.

Ma réact
ion fut rapide, mais douée comme je suis, je me suis empêtrer dans mes draps et me suis casser la figure. Tom comme vous l’aurez devinez, s'amusa de ma situation, étant concentré à rire de mon état, il ne fit pas attention et se prit ma porte en pleine tête.

Au final ce fut bill, georg et
Gustav qui se moquèrent de nous, entre moi saucissonner dans les draps et le poulpe avec une bosse et à moitié assommer, on faisait la paire.

On se
prépara rapidement, direction les studios pour les prises intérieures, avant qu'on ne vienne tous nous expliquer, bill me pris à part avec tom. Que nous voulait-il?

- bon je ne veux aucun problème sur le tournage, donc pas
de coup foireux entre vous deux, vous pouvez faire ce que vous voulez entre temps mais pas quand la camera tourne! C'est comprit? Expliqua-t-il d'une voix dure.

Nan mais oh! Il se pr
enait pour qui à me parler ainsi! Avec tom on se fixe et acquiesce, on déclara en même temps.

- bien sûr mais que pour le tournage!
Je vis Antoine plus loin, je co
uru comme une folle et lui sauta dessus, il m'attrapa en plein vol et je lui fit un gros bisou sur la joue.

- b
en dis donc, je t'ai autant manqué?
- Si tu savais!

- oh! Je suis sur que tu t'es trouver u
ne cible toi, je dirai le garçon à la casquette, je le plein! Dit-il d'une fausse voix triste et repris. Tu ne vas pas faire comme il y a 2 ans au moins ?
Seul georg était venu saluer
Antoine, donc il avait entendu notre conversation et demanda.
- qu
e lui est-il arrivé?

- 3 f
ois rien! Coupais-je Antoine qui voulait répondre, il ne fit pas attention à mes paroles et continua.

- disons que le pauvre garçon s'en ai pris des bonnes et des mauvaises et n'as pas
supporter ces blagues à long terme et donc a fini en dépression.

- bah faut dire ce garçon
était niais, vraiment pas fini! Mais il ne répondait pas à mes attaques, c'est sa faute aussi. Essayais-je de dire pour me rattraper, je continuai. Puis Tom est un grand garçon et lui ne se laisse pas faire, bien que je sois sur de gagner.
- Mouais, bah il est tena
ce comme garçon. Admit georg.

- Il vaut mieux pour lui, Laria ne lâche pas facilement une proie, une v
rai sauvage. S'exclama Antoine en m'ébouriffant les cheveux comme un gosse de 5 ans.
- Même p
as vrai. Criais-je en me renfrognant avec une moue boudeuse.
- Bon aller vous préparez! Vou
s êtes les derniers.

- ok chef. Répondit-on en mêm
e temps georg et moi, on couru rejoindre les autres, on enfila les vêtements que les stylistes avaient choisi pour nous et on nous maquilla.

Un jeune homme me tendit un bloc de feuille, je lu rapidement le titre inscrit sur
la première page.
An deiner seite (ich bin da).

J'en conclu que ces feuilles contenaient le
scénario du clip. Je parcouru vite fait les pages pour cernée mon personnage, en gros je devais jouer une adolescente dont la vie n'était pas dès plus rose, des parents qui se disputent tous le temps, plus aucun ami, une fille rejeter de ce monde, qui ne c'est plus quoi faire à part être seule.

Les garçons avaient garder leur propre style pour les vêtements, t
andis que moi j'avais enfiler un jean qui paraissait usée et déchirée à certains endroits, un tee-shirt vert délavée qui laisser entrevoir mes formes, j'avais du mettre beaucoup de bagues en argent, plusieurs bracelets.

Ma coi
ffure me fit pensée à une petite sauvageonne, je n'étais plus brune, mes cheveux étaient noir avec des rajouts rouge un peu partout, on avait accentué le maquillage sur mes yeux, un peu comme bill, sa me donner un style un peu emo.

Aujour
d'hui on allait filmer une partie avec que le groupe qui joue, une scène avec mes soi-disant parents qui se disputent et une partie avec moi dans une fausse chambre.
- votre attention s
'il vous plait. Cria le metteur en scène. Que le groupe se mette en place, on commence par vous, ensuite avec les parents.

Le plateau ressembla
à une ruche, tous le monde s'activaient, je les observais travailler, Gustav me fit un léger signe de tête auquel je répondis en souriant. Ils avaient l'habitude de jouer donc ils ne se prirent pas la tête, sauf bill qui s'arrêta plusieurs fois car tel objet n'était pas bien placer, enfin des petits détails insignifiant, mais qui nous fit perdre pas mal de temps.

Je n'aime pas le travail bâcler mais là s
a en devenait irritant, le pire fut la scène avec mes parents, bill les arrêter tous le temps car ils ne montraient pas assez de colère.

J'ai cru devenir foll
e, heureusement que la pause du déjeuner arriva, sinon j'aurai commis un meurtre, je quitta la pièce pour respirer un peu, georg vint à ma rencontre.

- eh bien laria qu'Est-ce que tu as?
- s'il te plait dis m
oi que bill n'est pas aussi méticuleux pour tous les clips.
Il parut gêner un instant et rép
ondit.

- malheureusement si, nous on y
est habitué, à la longue on s'y fait.
Je ne sais pa
s pourquoi mais je sens que cet après midi va être explosif et que je ne vais pas garder mon calme.

- bon georg on va manger un morceau, on ne va pas se prendre la tête penda
nt la pause, enfin toi tu as fini, donc tu vas admirer ma performance. Déclarais-je sur un ton impérieux qui le fit rire.

Ce fut à mon tour d'entrée en scène, je m'imprégnais du décor pour mieu
x me l'approprié, un toussotement me ramena à la réalité, je me tourna vers l'origine du bruit et remarqua que quasiment tous le plateau me fixais, y a de quoi être stresser.

Aller ma
vieille, tu vas y arriver! Un clap ce fit entendre et les premières notes de la chanson parvinrent à mes oreilles. Je me laissai guider par mon instinct, me formatant de telle sorte que je sois le personnage décrit dans le scénario.

- stoppppppp!!!
Ce crie me déconcentra et mon
genoux shoota sur le bord du lit, la douleur me fit poussé un gémissement. Quel est le débile qui à hurler, que je lui fasse tâté de mon poing. Ah non, zut! Je n’ai pas le droit de le taper lui! Que Va-t-il me sortir cette fois ci.

- il faut refaire la pri
se, laria n'est pas dans le rythme de la chanson et l'angle de vue n'est pas des meilleurs je trouve, dans l'autre coin ce serait mieux.

Vous avez du deviner qui ét
ait l'auteur de ma souffrance... Mister perfection!!
L'équipe
bouge les caméras et tous les accessoires pour satisfaire monsieur, moi je reste planté comme une débile.

Respire
... Zen... tu es dans une prairie verdoyante, le vent souffle sur ton visage, tu te baignes dans une cascade et tu noies le parasite qui t'énerves alias Bill Kaulitz et par la même occasion son frangin, sa sauverai le monde.

A
h sa va mieux, rien de tel pour se calmer, tout est en place, je me retourne vers monsieur et m'exclame avec un sourire hypocrite que l'on remarque à deux kilomètres à la ronde.

- Sa majesté e
st satisfaite? Puis je enfin faire ce pour quoi je suis ici?
Il fit un geste de la main montr
ant que c'était bon, qu'on pouvait commencer.

Niaaa je
ne sais pas ce qui me retiens de lui mettre un bon coup au derrière et lui refaire son portrait, Ah peut être car c'est pour eux le clip et que bon la défiguration du chanteur du groupe cela ne serai pas vu d'un très bon œil dans les journaux, pourtant sa me soulagerai tant.
Je vous résume la suite de cet après
midi de tournage intérieur.
J'ai cru que j'allais commettre un meurtre sur ce chère bill,
j'ai pu me calmer pendant les pauses car étrangement il arrivait des choses étranges à monsieur perfection, comme son redbull transformer en jus de carotte, une chaise trempée qui au final se retrouve sur les vêtements, on ne révélera pas le nom du coupable bien évidemment ^^.