Vollständige Rache

par Katsu

Quittant la cuisine où il avait laissé son frère jumeau, Bill n’avait pas tardé et avait escaladé l’escalier à la vitesse grand V. Il fallait qu’il ne traîne pas trop. Il avait beaucoup de chose à préparer et surtout, il ne voulait pas avoir une sale tête pour la rentrée. C’était pour ça qu’il se réveillait habituellement toujours tôt pour être certain d’avoir au moins deux heures pour se préparer complètement. Eh oui, il prenait beaucoup de temps à se préparer et cela arrivait souvent qu’on le lui reproche vu que ce n’était pas vraiment commun un garçon qui prenait autant de temps à se préparer le matin seulement pour sortir comme si tout le monde se souciait irrémédiablement de son apparence plus que de celle que les autres. On le comparait d’ailleurs souvent à une fille, mais en pire encore, étant donné qu’il fallait toujours que tout soit super dans son maquillage et tout le reste.

 

Cette fois c’était d’ailleurs encore plus important que les autres vu que c’était toujours au premier jour que les autres pouvaient se faire une idée et déjà qu’habituellement on se méprenait souvent en pensait qu’il était une fille et non un garçon, il ne voulait tout de même pas avoir en plus un air étrange qui ferait fuir tout le monde. C’est pourquoi, il ne tenait pas à avoir une tête bizarre. Il allait y mettre le tout!

 

Il fila prestement dans la salle de bain de l’étage et referma qu’à moitié la porte derrière lui. Pas la peine de la fermer totalement étant donné qu’il n’y avait que son frère et lui dans la maison et que Tom devait soit être en train de continuer à manger tranquillement dans la cuisine, soit être monté pour se préparer également. Bill espérait seulement que cela soit la dernière hypothèse étant donné qu’il ne lui plaisait pas vraiment de toujours pousser son frère pour qu’il ne soit pas en retard. Ce serait certainement le comble étant donné que c’était tout de même un jour important pour eux, bien que ce ne soit pas celui qui leur plaisait le plus, alors ils n’avaient pas intérêt à trop attirer l’attention sur eux, déjà qu’ils étaient célèbres, c’était pas toujours très super de se faire reconnaître partout où on allait.

 

Le jeune chanteur se dirigea donc vers le comptoir de la salle de bain où trônait fièrement le séchoir ainsi que le fer plat qui lui appartenaient tout deux. Il ouvrit un des tiroirs et fouilla un moment à l’intérieur avant de finalement trouver l’objet de sa convoitise : sa brosse à cheveux. Sans attendre encore un moment, il se plaça devant le grand miroir de la pièce et se passa l’objet dans les cheveux pour enlever les nœuds qui étaient restés dans sa longue chevelure noire. Quand la brosse s’accrocha de temps en temps dans des nœuds qui s’étaient formé, mais il réussit tout de même à les défaire sans trop abîmer ses cheveux qui l’étaient déjà un peu à cause des nombreuses colorations qu’il s’était fait par le passé, mais dont il ne pourrait jamais se passer.

 

Ses cheveux n’ayant maintenant plus aucun nœuds ou du moins c’était ce que ses doigts experts arrivaient à deviner, il laissa sa brosse de côté pour finalement attraper son sèche-cheveux qu’il alluma en ayant l’intention de sécher rapidement ses cheveux. Il n’y avait plus vraiment d’eau dans ses cheveux, que de l’humidité. Avec le temps, toute l’eau avait dégouliné dans son dos en le faisant toujours frissonner. Cela ne lui prit donc à peine quelques minutes avant qu’il se retrouve complètement sec et donc prêt à ses les aplatir vu qu’ils ondulaient légèrement sur sa tête, arrachant une petite grimace de la part du jeune chanteur qui préférait de loin ses cheveux quand ils étaient lisses. Se lisser les cheveux fût l’étape la plus longue et certainement celle qui lui demandait le plus de patience vu qu’il se devait d’aplatir chacune de ses mèches. Elles avaient beau n’être que très légèrement ondulées, il les voulait complètement lisse et sans la moindre petite vague. Il passa donc de longues minutes à passer le fer plat dans ses cheveux de manière lente et experte, se regardant souvent dans le miroir pour s’assurer qu’il n’oubliait pas une petite partie.

 

Il laissa tout de même un petit soupir de soulagement s’échapper d’entre ses lèvres lorsqu’il eut terminé; la pièce étant presque fermée et aussi encore passablement fermée, il commençait à avoir chaud surtout qu’il venait à peine de se sécher les cheveux. Il ne se plaignit pourtant pas une seule fois, car c’était son lot quotidien. À chaque matin, presque sans exception, il répétait toujours les mêmes actions.

 

-°-

 

Pendant tout ce temps, Tom était tranquillement en train de manger son pain au Nutella dans la cuisine en regardant un peu autour de lui comme si c’était la première fois qu’il était dans cette pièce. Pourtant, il y mangeait chaque matin, midi et soir pendant tout l’été qui avait semblé filer trop rapidement au goût du jeune homme qui n’aurait pas été contre quelques jours de congés encore. Veiller presque tous les soirs et s’amuser autant avec son frère qu’avec ces amis, ça commençait déjà à lui manquer bien que ce ne serait que la première journée qui annonçait son futur enchaînement aux études qui allait recommencer. Il aurait bien voulut ne pas aller à cette fameuse première journée qui se promettait d’être l’horreur, mais il n’avait pas le choix avec un frère qui le forçait déjà à se lever tôt, selon lui, et à se préparer rapidement, alors qu’ils pouvaient très bien prendre leur temps.

 

Il ne fût sortit de ses pensées que lorsque ses dents rencontrèrent finalement ses doigts qu’il mordit sans faire par exprès, ce qui le fit subitement sursauter, lui arrachant également un petit cri. Il ne s’était peut-être pas mordu jusqu’au sang, mais qu’est-ce que ça faisait mal pareil! C’était comme se cogner un orteil contre le rebord de son lit : ça pouvait paraître insignifiant et stupide, mais la douleur semblait toujours plus forte qu’une autre douleur.

 

« Scheiße(1)! »

 

Il grogna encore un peu en se secouant la main un peu comme pour chasser la petite douleur qui parait pourtant si insignifiante. Le fait d’être dans la lune comme ça n’est peut-être pas très bon pour lui. Il faudra penser à arrêter si il ne veut pas se retrouver avec un doigt en moins la prochaine fois. Ce ne serait pas vraiment pratique pour jouer de la guitare, bien qu’il pourrait très certainement trouver un moyen pour s’arranger même avec quatre doigts. Il suffit d’un peu de débrouillardise et voilà, tout est réglé.

 

Le guitariste, quand son doigt a l’air mieux et n’a plus trop les traces de sa morsure, leva les yeux vers l’horloge qui se trouve juste en haut du cadre de la porte. Trois quarts d’heure et après l’enfer commence. Il fronça un peu les sourcils en se demandant où est-ce que Bill pourrait en être rendu dans toute sa longue préparation. Après un haussement d’épaules quelque peu indifférent, il se leva et repoussa ensuite sa chaise pour la remettre à sa place. Puis, il attrapa sa serviette qu’il avait posé sur la table, le temps de manger, et se dirigea vers le grand escalier pour aller voir ce que son frère fabrique et pour ensuite aller se préparer à son tour si il veut échapper aux mauvais traitements de son frère qui ne se gênerait probablement pas pour lui rappeler le temps qu’il reste.

 

-°-

 

Après avoir rangé tous les fameux outils dont il s’était jusque-là servit avec une très grande minutie et qui ne lui servait plus à présent, Bill attrapa les cosmétiques qui étaient tous arrangés dans une petite file alignée sous le miroir. Il passait à présent à l’étape maquillage. Étape qui demandait encore plus de précision.

 

Il attrapa donc une bouteille d’eyeliner qu’il ne tarda pas à ouvrir. Puis il s’approcha un peu plus du miroir pour être capable de ne pas tout rater. Avec précision, il s’affaira à noircir son œil gauche en changeant parfois de produit étant donné qu’il faisait un œil à la fois et il allait justement s’attaquer à son autre quand le reflet de quelque chose dans le miroir attira son attention. Il plissa alors un peu le nez de mécontentement en remarquant que sa serviette se trouvait au sol, juste à côté de la cabine de douche, et qu’elle n’était pas vraiment dans un bon état. C’était sans doute son frère qui n’y avait pas vraiment fait attention et ce certainement volontairement.

 

« Il aurait au moins pu la mettre sur le support. » marmonna le chanteur à la chevelure de jais.

 

Il se dirigea alors vers cette dernière. Il prenait la peine de la remettre sur le support convenablement, de façon à ce qu’elle ne retombe pas de nouveau sur le sol et qu’elle se salisse encore plus. Plus tard, quand il reviendrait de l’école, il la laverait probablement pour ne pas se retrouver avec les cheveux sales juste après qu’il se les soit lavé, ce qui n’aurait pas vraiment avancé à grande chose.

 

Tandis qu’il s’occupait de sa serviette, il ne vit et n’entendit pas du tout son frère qui était venu voir où en était Bill et donc pour savoir combien il avait de temps avant de se faire encore une fois pousser dans le derrière pour qu’il se dépêche. Le guitariste poussa alors un peu la porte qui était à demi-ouverte et regarda son jumeau. Bill quant à lui, n’ayant toujours pas remarqué la présence de Tom bien que ce dernier se trouvait juste dans son champ de vision, tourna finalement les talons pour retourner à son miroir, mais il remarqua alors qu’à l’intérieur de la douche les produits se trouvaient, pour la plupart, au sol. Le chanteur poussa alors un soupir de découragement en voyant tout ça.

 

« Un vrai cochon celui-là… » laissa-t-il échapper dans son soupir.

 

Sachant très bien de qui il voulait parler quand il disait « celui-là », Tom se renfrogna tout d’un coup en jetant un regarda mauvais à Bill qui se penchait déjà à l’intérieur de la cabine pour ramasser les trucs qui se trouvaient sur le carrelage de la douche afin de les serrer correctement. Décidément, ce n’était pas vraiment sa journée. Cependant, Tom, qui se trouvait dans l’entrebâillement de la porte, eut un petit sourire sadique en voyant que son frère n’avait toujours pas remarqué sa présence et qu’il continuait à faire ses choses tranquillement sans se douter le moins du monde de ce qu’il risquait à être aussi peu attentif à ce qui se passait tout proche de lui. Il était clair que Tom avait une idée derrière la tête et qu’il n’allait pas tarder à la mettre en pratique dès qu’il en aurait l’occasion, ce qui ne devait certainement pas tarder. L’heure de la vengeance avait sonné et Bill allait y goûter.

 

Il s’approcha alors de son frère sans se faire remarquer par le petit chanteur qui était trop occupé par son rangement pour se douter seulement de la présence de son aîné. Le guitariste eut encore un petit sourire diabolique avant de tendre le bras vers la poignée de la douche qu’il tourna dans le sens à faire couler uniquement de l’eau froide. Il s’écarta alors brusquement pour ne pas se faire mouiller avant d’entendre un cri aigu qui de la part de son frère qui venait tout juste de recevoir une tonne d’eau glacé sur la tête. Ce dernier ressortit rapidement de la cabine en laissant tomber toutes les choses sur le sol.

 

Tandis que l’eau coulait dans son dos en le faisant frissonner, il se retourna d’un coup sec vers le coupable qui abordait un petit sourire vengeur et qui semblait lui montrer qu’il l’avait bien mérité. Bien qu’il ait l’impression que le regard du chanteur de Tokio Hotel fût capable de lui lancer des couteaux, il resta tout aussi amusé de sa vengeance qui était maintenant complète.

 

« C’est malin ça, maintenant je vais devoir tout recommencer! »

 

« Il fallait pas me réveiller si tôt. »

 

« Pas ma faute si tu dormais encore, alors qu’il faut se préparer pour l’école. »

 

« C’est pas moi qui prend deux heures à se préparer que je sache. »

 

« C’est vrai que pour le résultat que ça donne, il faut pas chercher plus loin… » lâcha-t-il avec les dents serré pour ne pas que son frère l’entende très bien.

 

« T’as dit quoi là » demanda Tom avec un air méfiant.

 

« J’ai rien dit! » s’exclama le chanteur sur un ton choqué en prenant une petite mine outrée.

 

« Bon, allez, princesse, arrête de discuter. Il faut te dépêcher si tu ne veux pas être en retard. » dit le vis-à-vis de Bill qui abordait un large sourire.

 

Il laissa échapper un petit rire moqueur avant de prendre sa propre serviette et de la lancer sur Bill qui la rattrapa avant qu’elle ne tombe sur le sol qui était maintenant parsemé de gouttelettes d’eau qui lui coulaient dans le dos et les cheveux pour finir leur course en s’écrasant contre le plancher. Tout en regardant toujours son aîné d’un regard mauvais, il s’essuya un peu les cheveux qui commençait déjà à onduler un peu. Il allait devoir tout refaire! Et de plus, son maquillage, qu’il n’avait pas terminé, était déjà en train de couler. Tom n’y était vraiment pas allé de main morte avec sa vengeance. Mais bon, il ne l’avait pas vraiment volé non plus; sauter sur quelqu’un dès le matin pour le réveiller, ce n’était peut-être pas ce qu’il y avait de plus agréable.

 

Remarquant finalement que son frère ne semblait pas tellement content de devoir tout recommencer et d’avoir donc perdu son temps vu que cela ne donnait plus rien, Tom secoua la tête. Il se disait qu’il y était peut-être allé un peu fort, mais c’était tout de même lui qui lui avait tendue une perche en ne le remarquant même pas et en se mettant dans la douche de cette manière.

 

« Maintenant on est quitte, alors arrête de faire la tête et puis t’as une sale tête avec ton maquillage qui coule comme ça. »

 

Il l’attrapa alors par la main et le força à s’asseoir sur une chaise qu’il avait tirée devant le comptoir en le mettant face au miroir. Il farfouilla un petit moment dans l’armoire avant de trouver le séchoir que Bill avait serré quelques minutes plus tôt et s’affaira à lui sécher les cheveux en le laissant s’occuper lui-même de son maquillage vu qu’il pouvait affirmer sans se tromper que le chanteur savait mieux manier ces produits que lui et que la seule chose qu’il pouvait faire c’était de s’occuper de ses cheveux étant donné que ce n’était pas si difficile.

 

¤*¤*¤

 

 

(1) Merde