Chapitre 5: Les origines de Miraï - Deuxième partie

par Minsun Kagami Chan

J'entrais dans la maison en silence et voyait Subaru ainsi que ses frères assis sur le sofa du salon, me fixant avec un air assez colérique sur leurs visages.


Restant debout, je ne disais rien tandis que Subaru prit la parole en premier.




-Subaru: Pourquoi traîne-tu avec nos ennemis ? Ce Uruha est dangereux, il faut que tu t'éloigne de lui !


-Miraï: Je ne sais pas vraiment la raison pour laquelle tu le déteste mais, il n'est pas mauvais.


-Subaru: Tu viens à peine de le rencontrer, comment peux-tu dire ça ?




Je me tus tandis qu'il me raconta l'histoire des vampires et des loups garous, il y a plus de 300 ans; ils furent les premiers prédateurs à apparaître en Corée et livraient une guerre sans merci contre les loups garous mais; ils finirent par signer un traité de non agression quelques années plus tard sauf que les tensions demeuraient toujours présentes.


Subaru me regardait dans les yeux en me disant que si il me met en garde c'est pour me protéger car tout comme ses frères et Kana, il n'a pas envie que je sois blessée à nouveau.


Je souris et vient le prendre dans mes bras en le serrant doucement contre moi.




«Je serais plus prudente, promis...» lui murmurais.je.




Ce soir là, j'eus de drôles de visions dans mon sommeil et je me demandais d'où cela venait.

Je voyais une grande femme aux longs cheveux noirs qui était entourée d'une lumière orangée étincelante et qui se trouvait en face d'esprits avec une tête de chat, elle leur parlait dans un langage très ancien.

Soudain, j'entendis la voix de Kana et le vit attaché nu contre un arbre; il poussait de grands cris de souffrance tandis que ses bourreaux lui donnait des coups de fouets et utilisaient leurs pouvoirs de façon ignoble sur lui.


Me réveillant en sursaut, je respire très vite et mon cœur battait à vive allure; je mis un moment à me calmer mais; incapable de me rendormir; je me levais pour aller voir Subaru.



Une fois devant sa porte, j'ouvre légèrement et entre puis; referme derrière moi et je m'approche de son lit.




«Subaru ?» murmurais-je.



Il ouvrit un œil et me demande ce qu'il y a, je lui explique alors que j'ai fais un mauvais rêve et que j'ai du mal à dormir, Subaru me dit que je peux dormir auprès de lui si ça peut me rassurer et il me fait de la place dans son lit.


Je viens me glisser sous les draps et me blottit contre lui puis, il me caresse les cheveux tendrement.




Aucun de nous deux ne parla jusqu'à ce que Subaru prit la parole pour me poser une question.




-Subaru: Tu veux bien me raconter ton rêve ?


-Miraï : C'était horrible, Kana était nu et attaché contre un arbre et des démons à tête de chat lui infligeait d'atroces tortures; j'étais spectatrice et je ne pouvais rien faire et encore moins lui venir en aide.


-Subaru: N'y pense plus et essaie de te rendormir maintenant.

Je lui fis un faible sourire et commence à refermer les yeux petit à petit tandis que Subaru me chante une berceuse pour m'apaiser.




POINT DE VUE: Subaru



Je la regardais dormir en silence tout en arrêtant de chanter, elle avait l'air d'avoir retrouvé une certaine sérénité et je l'ai senti se blottir un peu plus contre moi alors je l'ai entouré de mes bras en la serrant doucement dans mes bras.


Maintenant qu'elle sait presque toute la vérité sur ses origines, il faudra que je la protège d'ennemis bien plus grands et plus forts que nous.


La tâche ne sera pas facile mais, je ferais tout pour que Miraï ne soit plus jamais en danger.


Mais, pourquoi est-ce que je veux autant la protéger ? Ressentirais-je les mêmes sentiments que Kana éprouve envers elle ?

Alors ça signifie que je l'aime…

J'aime Miraï mais, je préfère garder cet amour enfoui au fond de moi même pour ne pas nous blesser tous les deux.



Le lendemain, j'avais un sacré mal de tête et je murmurais des choses incompréhensibles.

En posant sa main sur mon front, Subaru remarqua que j'avais une forte fièvre donc il se leva pour aller voir Tomoya.


Après avoir expliqué à ce dernier ce qui s'était passé hier soir, les deux frères allèrent dans la chambre de Subaru et Tomoya mit sa main sur ma joue et prononça une formule.




-Tomoya: Technique ancestrale des vampires, guérison miraculeuse !




Une lumière bleutée apparut et se mit sur mon front puis, elle disparaît quelques minutes plus tard et j'ouvris les yeux lentement.

Je me sentais déjà un peu mieux grâce à Tomoya et je lui ai fais un câlin pour le remercier puis, nous sommes allés à la cuisine pour prendre le petit déjeuner avec leurs parents qui venaient de se lever.


Après le petit déjeuner, je décidais de retourner au temple où je me suis rendu avec Uruha la veille afin de voir si je pouvais découvrir d'autres inscriptions semblables à celle que j'ai lu sur la stèle à l'entrée du temple.


Me dirigeant vers ma chambre, je pris des vêtements et une serviette puis; je vais dans la salle de bain pour me laver.

Je sortis de la douche vingt minutes plus tard et m'habille, me coiffe et me met du rouge à lèvres.



Dès que je fus prête, je descendis les escaliers rapidement et dit à tout le monde que je sors et ne rentrerait qu'avant la tombée de la nuit.


Subaru, ses frères et leurs parents me disent à ce soir, je leur souris et sort en marchant tranquillement en direction du temple.


J'y arrive rapidement et j'entre en silence puis, me dirige vers le centre du temple où je vis une stèle en pierre avec une inscription dorée inscrite dessus.

Cela m'intriguait énormément alors je m'avançais encore un peu pour voir ça de plus près.

Il me semblait que c'était une langue elfique et en lisant, je réussis à comprendre sans que je ne sache pourquoi.



«Toi qui entre en ces lieux, prépare toi à te découvrir toi même et à explorer ta destinée; que les dieux t'accompagnent et veillent sur toi»



Regardant autour de moi, je vois un passage et je vais vers celui-ci; en entrant; je vis une immense bibliothèque avec des livres aussi anciens les uns que les autres.

Soudain, j'entendis un bruit derrière moi et en me retournant; je vis un homme aux cheveux roux avec une tête de chat qui me regardait et je commençais à reculer jusqu'à toucher une étagère de livre.




Il était vêtu d'une veste bleue nuit avec des motifs argentés et un symbole ornait la manche gauche de son vêtement,il portait un pantalon style oriental attaché par une ceinture et marchait avec des bottes à talons hauts noires avec des bandes rouges; on pouvait lui donner aussi bien la vingtaine que la trentaine.

Le visage de cet homme changea d'un seul coup pour devenir un peu plus humain et je fus complètement choquée; ne m'attendant pas à voir ce genre de créature dans un lieu aussi sacré que ce temple.




-Miraï: Qui êtes-vous et que faites-vous ici?


-? (en souriant): Tant de questions, je suis là pour te guider dans la quête de tes origines; Miraï Ayame...


-Miraï: Comment connaissez-vous mon nom ?


-?: Eh bien, disons que je t'observe depuis ta naissance voir même bien avant mais, ce n'est pas le plus important; suis-moi pour aller dans la pièce secrète de cette bibliothèque.




Je ne dis rien et suis en silence l'homme-chat tout en restant sur mes gardes car qui sait ce qu'il serait capable de me faire.


Nous avançâmes jusqu'au fond de la bibliothèque et l'homme mit sa main sur une étagère puis, prononça quelques mots et une porte s'ouvrit.

Etonnée par ce geste, je mis un moment avant de bouger et ce fut la voix de cet homme qui me sortit de mes pensées pour me dire de le suivre alors je m'avance et lui emboîte le pas.


Je vis un long tunnel éclairé par la seul lumière de chandelles incandescentes avait l'air de mener vers plusieurs pièces aussi étranges les unes que les autres et mon intuition me disait que cet homme a l'air de bien connaître cet endroit, sûrement est t'-il déjà venu ici plusieurs fois ?

Il s'arrêta devant une grande porte en acier rouillé et fouilla dans la poche de sa veste et en sort une clé argentée qu'il mit dans la serrure de la porte, après avoir fait deux tour, elle s'ouvrit pour laisser place à une grande salle décorée d'une tapisserie dorée et bleue avec de nombreux tableaux accrochés aux murs, au centre se trouvait un grand coffre en bois de cèdre; je pouvais sentir une forte énergie à l'intérieur de celui-ci.


«Je me demande bien ce que contient ce coffre...» me demandais-je.



M'approchant petit à petit, je m'agenouille devant son coffre et le regarde un peu plus en détails.


Il était orné de fausses pierres précieuses et des motifs de lycoris* rouges se trouvait sur le dessus, je les caressais du bout de mes doigts.



L'homme derrière moi s'avance et pose une main sur mon épaule puis, me dit qu'il faut que j'ouvre ce coffre.


Je m'exécute en silence et voit un magnifique katana orange et dorée avec un pendentif accroché au manche, une forte puissance magique s'en dégageait et je pouvais ressentir l'âme d'Amaterasu.

Me tournant vers l'homme à mes côtés, je le regarde d'un air perdue; ne sachant pas trop quoi faire.




-?: Prends ce katana, il te revient de droit à toi la digne héritière des pouvoirs de la déesse du soleil Amaterasu.




Fixant à nouveau le katana dans le coffre, je le prends et le sort de son fourreau.



Un puissant rayon lumineux se mit à jaillir du katana et éblouissait toute la pièce, je fermais les yeux un moment et remit l'arme dans son fourreau.

Gardant le katana en main, je me relève et me mit face à l'homme aux cheveux roux



«Quel est vraiment ma destinée ?» murmurais-je.




-?: C'est à toi seule de le découvrir et en fait, je ne me suis pas présenté tout à l'heure; je m'appelle Yoshiki Hayashi.




Je souris et nous allons dans une autre pièce, dans la pénombre de celle-ci; je pus distinguer les ombres de trois personnes avec des têtes de chats.



L'un d'entre eux s'avança vers moi et me regarda de haut en bas ce qui me gênait un peu, son visage se changea en celui d'un bel humain aux longs cheveux roses ébouriffés avec de sublimes yeux marrons; il portait un kimono noir avec des fleurs roses fushia et un pantalon du même style ainsi que des bottes en cuir noir.


Il s'inclina devant moi et me sourit puis, se racle la gorge et commence à se présenter.



-?: Je suis Matsumoto Hideto mais, tu peux m'appeler Hide; bienvenue dans la pièce spirituelle des Bakeneko*; princesse Ayame.


-Miraï: Vous êtes quoi au juste ?




L'homme situé à gauche d'Hide sortit de l'ombre et je pus voir son visage, il était maquillé et portait une veste en cuir noire à moitié ouverte dévoilant un torse légèrement musclé, son pantalon en cuir noir était maintenu par une ceinture avec des motifs en forme de serpent et je pus remarquer qu'il avait plusieurs colliers autour de son cou.




-?: Je m'appelle Hiroshi Morie mais, on me surnomme Heath et pour répondre à ta question; nous sommes des démons chats pouvant prendre une apparence humaine pour mieux nous fondre parmi eux.




Il me compta l'histoire de leur peuple qui fut exterminé lors de la première grande guerre entre les humains et les créatures surnaturelles qui a eu lieu il y a plus de 300 ans, ils seraient donc les derniers Bakeneko encore en vie.


Fixant Heath dans les yeux, je me sentais désolée pour eux qui ont tout perdu.


Un homme près de Heath vint près de moi avec un petit sourire, je détaillais qu'il avait de courts cheveux châtains clairs avec des yeux marrons et un regard assez énigmatique; il portait une veste en cuir noire avec un long tee shirt de la même couleur et un pantalon également noir; de nombreux bijoux se trouvaient sur ses deux poignets et il avait deux bagues à la main droite ainsi que deux colliers autout de son cou.




-?: Je suis Yasuhiro Sugihara, on me nomme Sugizo et ne t'en veux pas pour ce qui est arrivé à notre peuple; si jamais les humains déclenchaient une nouvelle guerre; toutes les créatures surnaturelles seront préparées.


-Miraï: Je n'en doute pas mais, ce ne m'aide pas à comprendre quel est mon rôle dans tout cela.


-Sugizo: Tu le sauras bien vite, ne t'inquiète pas pour ça.




Soudain, j'entendis des bruits de pas qui s'approchaient de la pièce où nous nous trouvons et en tournant la tête; je vis Kana juste devant la porte.


Il me fixait sans comprendre ce qui se passait et fut d'un coup soulever en l'air par une grande force magique, je pouvais sentir que cela venait de Yoshiki.




-Yoshiki:Le test va pouvoir débuter à présent, que le jeu commence !



Il claqua des doigts et disparut avec Hide, Sugizo et Heath dans une grande nappe de brouillard qui me troubla l'espace d'un instant.


Paniquée, je sortis du temple et décide d'aller au seul endroit que je connais plus que bien et où je pense qu'ils auraient emmené Kana.

La forêt d'Aokigahara…


Mais, quelles épreuves et dangers allaient m'attendre ? Et si Yoshiki et sa bande étaient plus dangereux que je ne le pensais ?


Quoi qu'il arrive, je sauverais Kana même si je dois tout perdre !