Chapitre 40

par Mimi-chan


Le bruit de nos valises qu'on tiraient derrière nous était couvert par le brouhaha incessant qui régnait dans l'aéroport. On s'empressa de tout poser sur le porte bagage puis on rejoignit rapidement les escaliers roulants. Les gens commençaient à nous reconnaître, et de plus en plus de monde s'entassait autour de nous. Les cris se faisaient de plus en plus présents aussi. C'est donc au milieux de cette ambiance difficilement gérable, qu'on s'empressa de monter dans notre avion une fois l'heure arrivée.

La semaine a été pas mal chargée. Après nos deux premières représentations du Super Show qui se sont parfaitement bien déroulées, on a fait quelques apparitions dans des émissions, et certains ont eut quelques projets solos. Kibum est également venu nous voir à l'appartement et a passé deux jours avec nous. Autant dire qu'à seize dans la maison, aussi grande soit-elle, l'ambiance était des plus animée et ont se sentaient parfois à l'étroit.

Et puis maintenant, nous voilà en route pour Hong Kong où se déroulera trois autres performances du Super Show trois.

C'est la première fois que je prend l'avion avec eux tous. Mais maintenant, je sais à quoi m'en tenir. Le voyage ne fut pas de tout repos. J'avais naïvement cru qu'en m'asseyant entre Siwon et Ryeowook, je serais au calme. Mais non. Heechul qui s'était mit derrière nous n'avait cessé d'embêter Siwon en donnant des coups de pieds dans son siège ou bien en lui massant le crâne. Celui-ci répliquait en se retournant souvent. À ma gauche donc, tout était assez turbulent. Et à ma droite, Ryeowook qui m'avait gentiment proposé de partager avec moi ses écouteurs pour écouter de la musique, s'était vu chaparder son Ipod par Yesung qui, deux rangé plus loin avait rampé jusqu'à nous. Dans le seul but de nous embêter. Parce qu'il s'ennuyait avait-il dit. Et donc durant une bonne partie du voyage, rien n'avait été calme. Au grand damne de... Personne en fait, car même Leeteuk était bruyant. Il rigolait un peu trop fort aux blagues insensées de Shindong et Kangin. Et je m'étais moi-même surprise à jouer avec Eunhyuk qui était assit derrière moi, entre Heechul et Hangeng.

Lorsqu'enfin on arriva à l'aéroport de Hong Kong, j'étais complètement épuisée. Mais le trajet jusqu'à l'hôtel fut heureusement plus calme. J'étais monté dans un taxi avec Sungmin, Kyuhyun et Zhoumi. Donc aucun problème. Et je pus profiter pleinement de la vue qu'on avait depuis notre véhicule. On traversa une bonne partie de Hong Kong, et je dois dire que c'est plutôt impressionnant. Les autres qui étaient déjà venu ici rigolait devant mon air fasciné. Et Sungmin me présenta du doigt quelques endroits qu'il connaissait pendant qu'on passait devant en voiture.

_Si on a du temps libre, je t'amènerais ici, me fit-il en désignant une grande rue bordée de magasins. Il y a tout plein de boutiques en tout genre, c'est vraiment génial !

_Et je connais un bon resto aussi dans une rue un peu plus loin, ajouta Kyuhyun. J'y étais allé une fois avec Donghae et Siwon. Mais je ne sais pas si Kim sera d'accord cette fois. Il n'aime pas trop nous lâcher seul dans Hong Kong...

_C'est pas comme si on allait mourir ou se faire attaquer à chaque coin de rue, répliquais-je en faisant la moue.

_Ben tu lui expliqueras hein, répondit Kyuhyun d'un air taquin. Tu es sa nièce.

Alors que Zhoumi souriait de la petite réplique de Kyuhyun moi je décidais de l'ignorer et me focalisa uniquement sur la ville.

Une demie heure plus tard, nous étions arrivés. L'hôtel est très grand, classe, moderne, et plutôt bien sécurisé. Le parfait confort. Et puis il faut loger ici le groupe au complet plus tonton Kim, quelques autres manager qui nous accompagnent pour le Super Show, ainsi que les stylistes et maquilleuses. Oh, et puis les danseurs bien entendus !

Tout ceux-ci occuperont les étages les plus bas de l'hôtel, tandis que pour moi et les garçons, les chambres plus en hauteur nous sont réservés. Cependant, une fois arrivés à notre étage, une question se posa.

_Bon, qui dort avec qui ?

On se tourna tous vers Shindong qui avait demandé cela avec l'air le plus simple du monde. On se trouvait dans le hall du dixième, nos valises derrière nous. Mais avant de se diriger vers le couloir qui donnera sur les chambres, il faut bien savoir qui dormira où.

On se lança tous quelques regards, silencieusement, jusqu'à ce que Leeteuk propose :

_Bon ben on tire au sort alors. Chacun va prendre une clé et les deux qui auront les mêmes iront ensemble.

_Moi ça me va, approuva Siwon.

Et tout les autres acceptèrent ensuite, moi comprise. Le tirage au sort débuta donc. Hangeng se retrouva avec Siwon, Ryeowook avec Henry, Eunhyuk avec Shindong, Kangin avec Yesung... Puis ce fut à mon tour de tirer. J'avais la chambre 335. Et une fois que d'autres eurent prit une clé à leur tour, on remarqua que Zhoumi avait la même que moi.

_Bon ben on sera ensemble alors, me fit-il dans un sourire auquel je répondis.

Et enfin ont eut le résultat des dernières chambres. Donghae et Kyuhyun étaient ensemble, puis Heechul et Sungmin, et enfin Leeteuk eut la dernière chambre pour lui tout seul.

Une fois cela de fait, on partit tous à la recherche de notre chambre où on s'y installa. Je fus frappé par la beauté et la modernité du lieu. Ma chambre que je partageais avec Zhoumi était vaste et une grande fenêtre donnait vu sur une bonne partie de Hong Kong. Deux grands lits étaient installés, la tête contre le mur face à la porte d'entrée. Une table de chevet les séparait. Puis il y avait un large bureau dans un coin, ainsi qu'une grande armoire encastrée dans le mur blanc, et une porte un peu au fond qui donnait sur une petite salle de bain. Une table basse et deux petits fauteuils décoraient le reste de la chambre.

_C'est... magnifique ! M'extasiais-je en ouvrant de grands yeux.

_J'étais déjà venu dans cet hôtel, fit Zhoumi tout en posant sa valise au pied d'un des lits. Je t'accorde que les chambres sont très bien.

_Plus que très bien ! Elles sont formidables !

Je courus jusqu'à la fenêtre que j'ouvris en grand. Un vent glacé me frappa aussitôt mais cela ne parvint pas à me faire perdre le sourire. Je frissonnais malgré tout.

_Brr, il fait tout aussi froid à Hong Kong qu'à Séoul !

_Normal, en plein mois de décembre, fit Zhoumi en rigolant. Ferme la fenêtre, tu vas attraper froid.

_Par contre il y a presque autant de neige... Même si en ville tout a presque fondu à cause de la chaleur, dis-je plus pour moi-même en refermant la fenêtre.

Je rejoignis le lit que j'avais choisis comme étant le miens pour les quelques soirs que nous allions passer ici et m'affala dessus en soupirant de bien être.

_Aaah, enfin le calme...

J'entendis Zhoumi rigoler puis se lever.

_Je vais aller faire un tour dans les autres chambres, m'annonça-t-il alors. Tu viens ?

_Hum, non pas tout de suite, répondis-je la tête enfouie dans le matelas. Je me repose un peu d'abord.

_D'accord, à tout à l'heure alors.

_À tout à l'heure, marmonnais-je.

J'entendis la porte s'ouvrir puis se refermer. Le silence se fit dans l'instant et je poussais un soupir. Nous voilà à Hong Kong. Le Super Show trois est finalement entamé et je n'ai plus qu'à enchainer concert sur concert avec eux jusqu'en février... Février.

J'entendis la porte s'ouvrir à nouveau.

_Tu es déjà revenu, m'enquis-je d'une voix étouffé par l'épaisseur du matelas.

Aucune voix ne me répondit. À la place, le cliquetis du verrous se fit entendre et résonna dans le silence de la chambre. Étonnée, je me redressais et fis face à la personne qui venait d'entrer, toujours dos à la porte.

_Heechul ? Fis-je alors. Qu'est-ce que tu fais là ? Et puis pourquoi tu as fermé à clé ?

Un sourire prit place sur ses lèvres et il s'approcha de moi. Puis il sauta sur le lit et après avoir agrippé mes épaules de ses deux mains, il me fit basculer sur le dos pour me plaquer contre le matelas.

_Heechul ! M'exclamais-je en le voyant s'installer à califourchon au dessus de moi. Mais qu'est-ce que tu fais ?!

_Ça ne se voit pas ? Me répondit-il d'une voix taquine.

_Mais enfin tu...

Ma voix se coupa au fond de ma gorge lorsque je le vis se pencher vers moi. Je fus incapable d'aligner deux pensées cohérentes, ne comprenant décidément pas ce qu'il lui arrivait. Puis une fois qu'il fut à quelques centimètres de mon visage, il explosa de rire.

_Que...

Je clignais des yeux, sans comprendre. Il se recula et s'avachit sur le dos à côté de moi, complètement mort de rire.

_Heechul ! M'indignais-je en me redressant sur mes coudes. C'est pas drôle ! Pourquoi tu as fais ça ?

_Hahahahaha, tu aurais du voir ta tête ! C'était à mourir de rire !

Énervée, je lui enfonçais mon pied dans la jambe et le poussa jusqu'à ce qu'il tombe du lit. Il poussa un petit cri aigu en tombant par terre. Ce fut à mon tour d'exploser de rire.

_Eh c'est pas drôle ! Râla-t-il en se redressant. Ça fait mal !

_Ça t'apprendras ! Répliquais-je en lui tirant la langue. Il ne fallait pas me chercher.

_N'empêche que ta tête était juste magique ! Fit-il dans un immense sourire. Si tu t'étais vu Adèle tu-

_Oui bon ça va j'ai compris, le coupais-je en grognant. Bon sinon, tu es venu pour quoi ? Juste pour m'embêter.

_Ah mais non ! S'exclama-t-il en sautant à nouveau sur le lit.

Cette fois il resta tranquillement en tailleur et plongea son regard dans le miens.

_Je suis venu te parler.

_Me parler ? Répétais-je en levant un sourcil. Me parler de quoi ?

_De tes amours ma belle. Il faut qu'on fasse un récapitulatif parce que plus j'y pense, et plus je me sens perdu.

Cette fois, ce fut mes deux sourcils que je haussais.

_Heechul, soufflais-je doucement. Mais... Pourquoi tu t'impliques autant là dedans ?

_Ben je ne suis pas ton confident ?

Cette fois-ci je me mis à rire. C'est vrai, Heechul est devenu mon confident. J'ai un peu de mal à me souvenir exactement comment ça s'est passé mais... Maintenant il est le seul à être au courant de toute l'histoire. Avec Hyuni, évidemment. Et ça me rassure beaucoup d'ailleurs. Savoir qu'eux deux sont là et sont au courant de tout, c'est réconfortant.

_Oui, c'est sûr que tu l'es, répondis-je en souriant. Et d'ailleurs, merci de continuer à m'écouter et même m'aider. Rien ne t'y oblige et pourtant, tu es encore là, à mes côtés.

_C'est parce que j'en ai envie, fit-il dans un immense sourire. Et puis je ne te laisserais jamais tomber, tu as trop besoin de moi !

_Moui... répondis-je d'un air à la fois amusé et sceptique. Bon alors, tu veux qu'on récapitule tout ? Mais pourquoi faire ?

_Plus on est au point sur la situation et mieux on pourra gérer la suite, m'expliqua-t-il en levant un doigt. Donc il faut tout reprendre du début.

_Bon, si tu le dis.

J'inspirais un bon coup et souffla avant de me lancer, forçant ma mémoire à se souvenir de tout.

_Alors déjà, Sungmin est amoureux de moi et me l'a avoué.

_On sait qu'il ne lâchera pas l'affaire tant qu'il ne sera pas sûr de n'avoir définitivement aucune chance, précisa Heechul.

_Oui, d'ailleurs ça me fait mal de savoir ça... Sungmin s'accroche beaucoup et je ne suis pas sûr de pouvoir lui retourner son amour.

_Il est têtu, que veux-tu. Ensuite nous avons Donghae que tu aimes.

_Mais je ne l'aime pas ! M'exclamais-je en lui donnant un frappe sur le haut du crâne.

_Oh enfin Adèle ! Répliqua Heechul en fronçant les sourcils. Il serait tant que tu saches exactement ce que tu ressens.

_Mais je... Je sais ce que je ressens...

_Ah oui ?

_Oui ! Et puis tu n'es pas venu pour me parler de ça, donc on enchaine !

_Bon, il y a Donghae qui depuis un certain temps, prétend sortir avec MinCha. Et il y a également Kyuhyun qui... m'a soi-disant avoué ne pas être amoureux de toi.

_Comment ça soi-disant ? L'arrêtais-je. Kyuhyun te l'a dit, donc c'est vrai. Il n'est pas amoureux de m-

_C'est du bluff tout ça ! M'arrêta à son tour Heechul. Je suis sûr qu'au fond, le magnae à des sentiments pour toi.

_Mais... Mais non...

_Bon, dans tout les cas, lui aussi est au courant de pas mal de choses. Il sait que Sungmin t'aime et il sait que Donghae ne te laisse pas indifférente.

_Mais ! Donghae ne me-

_Chut ! Me coupa-t-il en posant un doigt en travers de mes lèvres. Laisse-moi parler, tu ne comprends rien.

_Mais Heechul ! Protestais-je.

_Je disais donc, continua-t-il en ignorant totalement mes mots. Kyuhyun est au courant d'une partie de l'histoire, il est donc à surveiller. Quant à Donghae, il nous a annoncé sortir avec MinCha peu après que le plan de rapprochement entre toi et Zhoumi ait été mit en marche.

_Hum... Oui c'est vrai, acquiesçais-je.

_Donc il est louche. Si tu veux mon avis, en voulant le mettre jaloux on a bien réussi notre coup. Sauf qu'il a contre-attaqué et a décidé d'essayer de te rendre jalouse à ton tour en sortant avec MinCha.

_Mais pourquoi faire une chose pareille ?! M'exclamais-je. On ne sort pas avec quelqu'un si on ne l'aime pas !

_L'amour fait faire des folies, que veux-tu...

_N'importe quoi, rétorquais-je dans une moue. Je suis sûr que ce n'est pas ça et que si Donghae sort avec elle c'est qu-

_Mais je t'ai dit qu'ils ne s'aimaient pas ! Dis-moi, après notre dernier concert, vous avez correctement parlé en face à face ?

_N-non... Avouais-je d'une petite voix en baissant les yeux.

_Ah, c'est pas bien ça ! Et de plus, durant toute cette semaine, Donghae et elle t'ont parut proche ?

_Ben... Parfois elle se rapprochait de lui pendant les entrainements et...

_Oui mais Donghae l'évitait ou prétendait avoir autre chose à faire plus loin. Si tu veux mon avis, c'est la preuve qu'il ne l'aime pas ! Et puis je les avais bien vu avant le début de notre deuxième performance. Donghae l'a vraiment rembarré ! Il ne ferait certainement pas ça à la fille qu'il aime.

_Mais... Je, je ne sais pas..., marmonnais-je un peu perdue.

_Qu'est-ce que tu ne sais pas ? Tout ce qu'il y a à savoir c'est que si Donghae sort avec elle c'est juste pour te rendre jalouse, point barre.

Je sentais mon cœur battre de plus en plus vite. J'étais étrangement contente d'entendre Heechul me dire tout ça. Mais d'un autre côté, c'était comme si je ne voulais pas y croire. Comme si j'avais peur de me faire de faux espoirs alors je n'y croyais pas. Mais Heechul prit mes mains dans les siennes et me força à le regarder.

_Écoute-moi bien Arielle...

_Oh pitié, arrête avec ce surnom, soupirais-je.

_Mais écoute-moi ! M'ignora-t-il en fronçant les sourcils. Arielle, tu n'en a plus pour très longtemps tu sais.

_On dirait que je vais mourir quand tu dis ça...

_Tu dois profiter du Super Show pour y aller à fond ! Écoute-moi bien, tu dois vraiment p-

À cet instant, quelqu'un frappa à la porte de la chambre, ce qui nous fit tout deux sursauter. Puis Heechul grogna, peu content d'être interrompu.

_Quoi ! S'exclama-t-il tout en lâchant mes mains.

_Heechul ? Qu'est-ce que tu fais là dedans ? S'étonna la voix de Zhoumi. Adèle est ici ?

_Oui elle est là...

_Qu'est-ce qu'il y a Zhoumi ? Demandais-je en élevant la voix. Tu veux rentrer ?

_En fait Sungmin propose une petite sortie en ville pour ceux qui veulent, nous apprit le Chinois. Comme on ne commence les répétition que dans quatre heures, on pourrait aller se balader avant.

_Oh, c'est une bonne idée ! M'exclamais-je les yeux brillants de joie.

Heechul, au contraire, fit la moue et baissa les épaules.

_On était en train de discuter, me reprocha-t-il.

_Heechul, on pourra discuter plus tard, lui répondis-je en me levant pour aller ouvrir à Zhoumi.

Il marmonna quelques mots grognons tandis que j'ouvrais la porte. Zhoumi se tenait là en souriant.

_Sungmin, Ryeowook, Eunhyuk et Donghae sont partant, m'apprit-il alors. Tu veux venir ? Et toi Heechul ?

_Je viens ! M'exclamais-je dans un grand sourire. Heechul ?

Alors que moi et Zhoumi le fixions, il se redressa un peu et plongea son regard dans le notre, tour à tour. Puis il poussa un soupir.

_Bon d'accord, je viens aussi...

_Cool !

C'est sur cette touche de bonne humeur que j'allai le prendre par le bras et le tira avec moi en dehors de la chambre. J'entendis Zhoumi rigoler et on rejoignit tous le hall du dixième étage, là où les autres attendaient sûrement.


Comme prévus, on était sortit faire un petit tour dans Hong Kong. Il y avait moi, Sungmin, Ryeowook, Eunhyuk, Donghae, Zhoumi et Heechul. Les autres avaient préférés se reposer. Un atout que je trouve à l'hiver quand on est quelqu'un de connu, c'est qu'on peut facilement se cacher sous des bonnets, écharpes et grands manteaux sans que ça paraisse louche. Ont put donc tous déambuler dans les rues froides et quelques peu enneigées sans être embêtés par de quelconque fans.

Je crois, si mes souvenirs sont bons, que c'est la première fois que je sors en ville avec autant de membre des Super Junior à la fois. J'étais sortis un jour avec Donghae, Kyuhyun et Sungmin, mais c'est tout. Cette fois-ci nous étions sept, et c'est encore plus amusant.

On ne rentra pas beaucoup dans les magasins ou petite boutique, pour ne pas trop attirer l'attention. On restait simplement au dehors, s'extasiant devant les décorations qui avaient été faites pour Noël qui arrivait à grand pas, discutant joyeusement de tout ce qu'on voyait, etc... Après s'être baladés dans un parc, on avait tout de même finit par pénétrer dans un centre commercial. L'air froid et glacé du dehors devenait douloureusement supportable, même avec toutes nos épaisseurs de tissus et de laine sur le corps.

Ont fut tous fasciné par la magnificence du décor une fois à l'intérieur du grand hall qui englobait plusieurs boutiques en tout genre, bien que principalement de vêtements. Des guirlandes de couleurs couvraient le plafond et un grand sapin avait été posé et décoré à côté d'un grand escalier.

_Ça me fait penser qu'on devra aller faire un tour dans les rues de Séoul une fois rentré, fit Eunhyuk en avisant les décors tout autour de nous.

_Oui, avant Noël ! Répondit Sungmin dans un grand sourire.

_On fera les achats de cadeaux de Noël ! S'extasia Ryeowook.

_Ohlala, il va falloir que j'achète plein de cadeaux ! M'exclamais-je presque avec horreur.

_Ne t'en fais pas, moi je suis déjà un cadeau donc tu pourras t'épargner le miens, fit Heechul en dégageant une mèche de cheveux de son visage.

_Oh, c'est trop gentil Heechul, lui répondit Donghae dans un sourire ironique.

_Non mais de toi je veux quand même un cadeau hein ! Répliqua notre diva en jaugeant Donghae d'un œil amusé. Il n'y a que Adèle que j'épargne.

_Je pense qu'avec ce genre de comportement, tu auras plein de belles surprises, s'amusa à dire Zhoumi en rigolant.

Heechul se contenta de nous offrir une merveilleux visage en train de bouder, ce qui ne manqua pas de tous nous amuser.

On fit ensuite quelques magasins en marchant les uns à côté des autres. Et puis en observant Donghae, Eunhyuk et Heechul s'amuser à se charrier tout les trois, s'envoyer des vannes toutes plus ridicules les une des autres et faire ainsi rigoler Ryeowook, Sungmin et Zhoumi, je me mis à sourire d'un air vraiment heureux. Mon cœur se réchauffa et je m'approchais d'eux dans un petit bond.

_Je suis contente d'être là avec vous, dis-je en leur souriant. C'est tellement bien !

_Adèle, fit Sungmin doucement.

Les autres me sourirent mais je remarquais Ryeowook chercher à dire quelque chose. Finalement il sembla changer d'avis et ne dit rien. Mais ce besoin d'exprimer quelque chose se fit ressentir encore longtemps. Jusqu'à ce qu'on se pose dans un café en fait. Après avoir longtemps marché, on avait décidé de se poser tranquillement et boire quelque chose de chaud. On put ainsi reprendre des forces tout en se détendant. Et si la conversation allait bon train et qu'on rigolait tout autant qu'avant, Ryeowook finit par lâcher ce qu'il avait sans doute envie de dire depuis un bon moment.

_Les mecs, j'ai pensé à un truc depuis quelque temps..., avoua-t-il un peu timidement. C'est... À propos d'Adèle.

_À propos de moi ? M'étonnais-je en me présentant du doigt.

Ryeowook hocha la tête puis rapprocha sa tasse de chocolat chaud de lui avant de dire :

_En fait, je me demandais si tu ne pouvais pas rester dans le groupe. Même après le Super Show trois je veux dire.

Je gardais la bouche légèrement entre ouverte. Un grand silence suivit ses paroles. Un silence qui fut ponctué de quelques regards que les garçons se lancèrent tous. Mais moi je gardais mes yeux rivés sur Ryeowook. Aucun sons ne voulaient sortir de ma bouche.

_Hum, officiellement tu veux dire ? Voulut préciser Eunhyuk. Quelle soit un membre du groupe ?

_Oui, avoua Ryeowook. Maintenant, les fans la connaissent bien, et elle à moins d'antis-fans qu'à ses débuts. Vous ne pensez pas qu'on pourrait demander à ce qu'elle reste ?

Un autre silence lui répondit. Pour le combler, notre second magnae se tourna vers moi et demanda :

_Adèle, tu n'aimerais pas ? Ça ne te plairais pas de rester avec nous ?

Les mots ne voulaient pas sortir, et l'émotion me submergeait de plus en plus. Si, bien sur que ça me plairait. C'est le rêve enfoui que je m'efforce d'oublier pour ne pas souffrir devant son impossibilité de se réaliser. Une telle chose me paraît beaucoup trop belle pour être vraie. Tellement belle...

_Ça pourrait être bien, intervint alors Zhoumi. Tu sais Adèle, moi je ne fais partit que des Super Junior M et c'est déjà énorme. Toi tu as eu la chance de pouvoir intégrer le groupe en lui-même, alors si tu as la possibilité d'y rester, fais-le ! Ne réfléchis même pas !

_Je... Je ne sais pas trop, répondis-je avant de me racler la gorge que je sentais sèche. Zhoumi c'est... Enfin, je me sens désolée que tu me dises ça...

_Pourquoi ? S'étonna le Chinois. Je suis sincère tu sais.

_Oui mais... J'ai l'impression de voler votre place à toi et Henry...

_Quoi ? Mais bien sûr que non !

_Je suis arrivée après, rétorquais-je. Bien après. Et juste comme ça, je pourrais réellement intégrer le groupe ? C'est... Je veux dire, ce serait fabuleux mais... Un peu trop.

_Qu'est-ce que tu entends par un peu trop ? Demanda Ryeowook.

_Je ne sais pas... Ça m'a l'air... trop, dis-je simplement en baissant les yeux.

Un nouveau silence dura. Je ne voyais pas leurs expressions, mais je devinais assez facilement qu'ils devaient tous être en train de s'échanger des regards qui en disaient long sur leurs pensées.

_Moi je suis d'accord avec Ryeowook, annonça finalement Heechul. Ce serait bien que tu restes dans le groupe en fait.

Je relevais la tête, on ne peut plus surprise.

_Je suis d'accord moi aussi, fit Donghae.

Et pour finir, Eunhyuk, Sungmin et Zhoumi hochèrent la tête. J'en perdais totalement mes mots. Je fis un effort quasiment sur-humain pour parvenir à m'exprimer distinctement.

_Mais... vous dite ça mais... Ce n'est pas possible.

_Pourquoi ça ne le serait pas ? Fit Heechul en haussant un sourcil.

_Mais tu le sais enfin ! Mon contrat ne stipule rien de la sorte. À la base je devais juste remplacer Kibum le temps de trois moi, expliquais-je à l'aide de mouvement un peu fébriles. Déjà que tout est repoussé à Février pour le Super Show... On ne peut pas finalement m'intégrer au groupe c'est... Ce serait...

_Mais tu en as envie non ? M'arrêta Eunhyuk. Je peux t'assurer que ça ne dérangerais aucun de nous.

_Il faudra bien sûr en parler tous ensemble, mais sinon ça ne pose aucun problèmes, ajouta Donghae.

Sungmin hocha à nouveau la tête, imité par Ryeowook.

_Mais bien sûr que si des problèmes se posent, rétorquais-je. Déjà je ne pense pas que la SM soit d'accord, et ensuite, que vont dire les fans ? Je pense que si certain m'acceptent c'est parce qu'au fond, ils savent que je ne vais pas rester. Ils ne voudront jamais de moi en tant que membre officiel du groupe.

_Je ne suis pas d'accord, contredit Heechul en croisant les bras. Si on annonce que tu feras officiellement partit du groupe, beaucoup de fans seront très heureux. Ce serait sans doute dur pour certain au début, mais ça se tassera ensuite.

_Tu sais comment ça a été pour Kyuhyun, confia Eunhyuk. Ça sera pareil mais en moins pire puisque tout le monde te connait déjà.

_Je n'en suis pas si sûr... Je suis une fille, et ça ça change tout pour les fans.

_Bon, on va mettre les choses au clair Adèle, lança soudainement Heechul en se penchant en avant, posant ses coudes sur la table. Est-ce que toi tu veux faire partit du groupe, oui ou non ? Sois franche.

Je me mordis la lèvre un instant. Puis sous le regard insistant de tout le monde je décidais d'être franche, comme ils l'attendaient.

_Oui, c'est sûr que j'aimerais vraiment...

_Bon, alors on en parle aux autres, puis à Kim qui en parlera à la SM, d'accord ?

_D'a... d'accord, soufflais-je alors.

_Parfait !

_Oh, c'est génial ! S'exclama Sungmin. Ce serait tellement bien que tu restes avec nous !

_Oui, et puis avec Kibum qui va revenir, ça va tout déchirer ! Ajouta Donghae dans un grand sourire.

Les remarques fusèrent et tous parurent tellement heureux que j'en fus touchée en plein cœur. Tout ça, cette idée de rester dans le groupe... C'était une chose que je me refusais à penser depuis le début. Je ne voulais surtout pas me faire de faux espoirs, ce serait la catastrophe. Mais là... Ils viennent de briser la barrière que j'avais forgé dans mon cœur, celle qui protégeait cette envie irrépressible de faire partit de leur groupe, pour de vrai et pour toujours. Et un sentiment de peur m'envahit. La peur d'être déçue, accablée, triste et tant d'autre choses encore... Même le frottement réconfortant de Zhoumi dans mon dos ne réussit pas à me calmer. Non, j'étais beaucoup trop paniqué.


Le soir après la répétition dans la grande salle de concert que Hong Kong avait prévu juste pour nous, Heechul avait tenu à ce qu'on se réunisse tous dans une des loges. Il y avait fait part aux autres membres de l'idée que Ryeowook avait lancée cet après-midi. Malgré mon immense panique intérieur, mon trouble déchirant et ma peur du faux espoir, tout le monde avait été réjoui par l'idée. Mais Leeteuk avait tenu à ce qu'on prenne quelques jours pour bien y réfléchir avant d'en parler à Kim. Je n'avais même pas eu la force de me confier à Hyuni qui pourtant était présente dans la salle du concert.

Je me suis couchée ce soir là dans un état de panique tellement intense que je n'ai pratiquement pas fermé l'œil de la nuit. De plus, bien que Zhoumi occupait le lit proche du miens, je fus prise d'une angoisse atroce. Bien malgré moi, les bras chauds et réconfortants de Kyuhyun me manquaient. Autant dire que ma première nuit à Hong Kong fut une horreur.


Le lendemain n'arrangea rien à mon humeur. J'étais tout d'abord déchirée entre deux envies. L'une était que je voulais plus que tout croire aux paroles des garçons et que j'avais de grandes chances d'entrer officiellement dans le groupe. La seconde, en parallèle, ne cessait de me rappeler que c'était impossible, que je ne devais pas y croire et que j'allais les quitter un jour.

De plus, comme pour empirer mon mal être, MinCha crut bon de venir me rendre une petite visite.

Nous étions dans les coulisses de la salle de concert. Concert qui allait avoir lieux dans trois petites heures. Hyuni qui s'occupait de mes cheveux s'était absentée un instant pour aller chercher de la laque. Pour m'occuper je jouais avec le papier d'un chocolat à la noix de coco que je venais de manger, lorsque MinCha arriva. Tout ce qu'elle trouva à me dire fut une remarque acerbe sur les cernes sous mes yeux et la tonne de maquillage qu'il faudra pour cacher ça en plus de ma laideur habituelle. Ce n'était vraiment pas le moment. Alors je l'ai renvoyé d'un simple « casse-toi ». Je sais, ce n'est pas très poli et vraiment pas féminin. Mais je dois avouer que je n'avais pas le moral suffisamment élevé pour faire l'effort d'être polie avec elle.

Et puis le premier Super Show à Hong Kong a commencé. Et l'ambiance si particulière de ce concert avec le soutient si puissant des fans me remonta un peu le moral. Au moins, je réussie à trouver le sourire. Mais alors qu'on était dans les coulisses pour changer rapidement de tenue, quelque chose attira mon attention. C'était une des scènes que nous avions filmé pour servir de transitions entre les différentes parties du concert. Plusieurs télévisions un peu partout dans les coulisses les diffusaient en même temps que sur la scène. Et c'était en ce moment celle de Sorry Sorry Answer qui était passée. Comme les fois précédente, presque tout le monde avait les yeux rivés sur l'écran, au grand damne des maquilleuses et stylistes qui auraient sans doute préféré plus d'attention de la part des garçons pour les ''remettre en état''. Moi j'étais admirative devant les images de chacun d'entre eux qui défilaient. Ils étaient tous d'une beauté incroyable. J'avais l'impression que mon cœur battait pour chacun d'eux. Et le thème du casino rajoutait tellement de maturité et de luxe qu'ils avaient l'air deux fois plus parfait.

On entendait de là où on était, les fans hurler en cœur pour chaque garçon qu'elles découvraient au fur et à mesure. Les cris nous parvenaient jusqu'ici et nous faisaient vibrer d'excitation. Mais ce qui retint mon attention et fit sourire chacun d'entre eux ici présent, fut lorsque j'apparus enfin sur l'écran. J'étais presque méconnaissable avec cette robe rouge, mes cheveux coiffés de la sorte et tout le maquillage. Et on entendit très clairement les fans crier tout autant. Cela me toucha droit au cœur. C'est vrai qu'après la première diffusion de ce ''clip'', je ne suis pas vraiment allée voir les commentaires des fans à son propos, mais je crois qu'il a beaucoup plu. Et savoir que me voir en vraie femme fait autant réagir les fans que lorsqu'elles voient les Super Junior, me réconforte un peu.

_Tu vois, me murmura quelqu'un dans mon dos à l'instant même où je me faisait cette réflexion. Les fans t'aiment tout autant.

Je me retournais lentement, le cœur battant la chamade. Donghae me sourit chaleureusement puis s'en alla un peu plus loin pour finir de se préparer. Je reposais ensuite lentement mes yeux sur la vidéo. On m'y voyait assise à une table de poker avec certains autres garçons. Et un sourire fendit mon visage. Peut-être ais-je une chance en fin de compte. Peut-être que les fans m'accepteraient sans trop de difficulté...

La voix d'Heechul brisa soudainement le fil de mes pensées.

_Adèle est so sexy !! hurla-t-il si fort qu'il fit sursauter Yesung qui renversa la moitié de l'eau de sa bouteille par terre.

_Heechul ! Je me passerais de tes commentaires, merci, grognais-je.

_Non mais il a raison, rétorqua Siwon. J'avoue que dans ce clip tu es... Je ne trouve même pas les mots !

Je sentis mes joues se mettre à rougir et je baissais mon regard, gênée mais malgré tout heureuse.

On fut de retour sur scène deux minutes plus tard. Et le concert se poursuivit sans aucun problème majeur. À part quelques gaffes pas vraiment graves, comme à chaque concert.


_Adèle, je peux éteindre ?

Je me tournais vers Zhoumi, debout à côté de l'interrupteur. Je fermais le livre que je lisais et le posa sur ma table de chevet. Puis je me glissais sous la couette et Zhoumi éteignit la lumière. Il rejoignit son propre lit où il s'y allongea à son tour. Une fois qu'on fut tout les deux confortablement allongé, je dis :

_C'était bien ce soir, je trouve qu'on a plus réussie certaines performances...

_Peut-être... Il y en aura toujours des bonnes et des moins bonnes, affirma Zhoumi d'une voix calme. Ça dépend de plein de choses.

_Oui, en tout cas je suis contente de voir que les fans d'Hong Kong sont tout aussi enthousiastes et dynamiques que ceux de Corée.

_C'est vrai, approuva mon voisin de chambre. Et puis on a encore deux concerts ici avec eux, on a pas finit de leur en mettre plein la vue !

Un petit rire me secoua un instant. Oui, on a encore deux concerts ici. Et puis tant d'autres encore dans les prochains jours. Est-ce que cela pourra continuer encore longtemps ? Indéfiniment ?

On discuta encore un peu du concert mais j'évitais soigneusement d'aborder le Sujet de mon intégration réelle dans le groupe. Je préférais y penser le moins possible pour l'instant. On se souhaita simplement bonne nuit et je tentais de trouver le sommeil. Mais je dû me rendre à l'évidence : Je me suis trop habituée à la présence de Kyuhyun. Comment suis-je censée dormir sans lui ? J'ai l'impression que c'est impossible...



Les mêmes choses qu'hier se répétèrent à nouveau. Rapide répétition l'après-midi, et puis concert le soir. Même si j'avais encore une fois mal dormis, c'était toujours mieux que la nuit d'avant. Certains garçons s'inquiétèrent un peu devant mon air fatigué et mes légères cernes mais je les rassuraient en disant que ce n'étais rien d'autre qu'un peu de stress et que tout allait bien. Et puis c'était vrai, je ne mentais pas. Je cachais simplement la vérité en n'avouant pas que Kyuhyun me manquait pour dormir et que je stressais à propos du fait que je pouvais finalement rester dans le groupe.

Mais tout ça fut à peu prêt oublié le temps du concert, comme à chaque fois. C'est toujours un moment de pur plaisir et de joie sans nom. J'ai l'impression de me sentir à ma place tant le soutient des fans à l'air sincère.

Du moins c'est ce que je pensais jusqu'à ce soir...

Plus de la moitié du concert était entamée. Nous en étions à ces musiques durant lesquels on se disperse sur toute la scène. Chacun s'était éparpillé un peu partout et moi je traversais l'allée centrale tout en chantant dans mon micro le refrain entrainement d'une musique de notre nouvel album. J'aperçus alors Kyuhyun un peu plus loin devant. Il chantait passionnément et déversait sa voix à merveille dans son micro. Notre regard se croisa et je vis un sourire se dessiner sur son visage avant qu'il ne regarde ailleurs et chante à nouveau. Je me mis alors à penser que je pourrais peut-être aller le voir pour lui dire que je n'arrive pas à dormir sans lui. Peut-être que c'est réciproque ?

Dans tout les cas, je m'étais décidée à le lui dire. Je fis alors un pas pour le rejoindre lorsque je m'arrêtais soudainement. Quelque chose venait d'atterrir à mes pieds. C'était une sorte de boite. Mais elle était ouverte et ne contenait rien. Je jetais alors un œil à ma gauche dans le publique. C'était de là que j'avais cru la voir arriver. Et à peine avais-je levé les yeux que je vis une seconde boite un peu plus petite être lancée sur moi. Je fis un pas en arrière pour l'esquiver et l'objet tomba au sol. Sauf que cette fois-ci je vis un morceau de papier dépasser un peu. Curieuse et surprise, je me penchais pour le ramasser. Le papier était une sorte de note... Qui me fit écarquiller les yeux. Mon cœur cessa comme de battre et j'eus l'impression d'entendre la musique s'éteindre petit à petit.

« Va t'en ! On ne t'aime pas, tu n'as rien à faire ici ! Tu ne fais pas partit de ce groupe, alors va t'en ! »

C'était les mots qui étaient écrit à l'encre bleu sur ce petit bout de feuille. Des mots qui eurent le même effet qu'un coup de poignard en plein cœur.

Je sentais mes mains devenir de plus en plus moites et des tremblements parcoururent mon corps. Je fixais les mots sur cette feuille sans ne plus les voir. Et je réagis enfin lorsque je me pris un objet en plein sur la tempe. Je poussais un petit cris de douleur en sursautant. Et mon cœur se mit à battre la chamade lorsque je lus la phrase sur la pancarte qu'on venait de me jeter dessus : « Adèle l'incapable, l'inutile, l'intruse !! ».

Ma vision devint trouble et je n'entendais rien d'autre qu'un grondement sourd. Tout avait disparu autour de moi. J'étais parcouru de tremblements et ma gorge était si sèche qu'elle me faisait mal. En levant les yeux vers le publique, mon regard croisa celui hargneux et effrayant d'un groupe de fille. Mon souffle se coupa et je me sentais si mal que je ne vis pas la petite baguette lumineuse bleue qu'une d'entre elle me jeta. L'objet me frappa en plein dans l'arcade sourcilière, ce qui me fit vaciller. Je posais une main sur mon œil en grimaçant de douleur lorsque je sentis un autre de ses objets cogner contre mon épaule. Et puis un troisième m'atteignit les côtes avant que quelqu'un ne me lance une seconde pancarte.

Je protégeais mon visage de mes bras mais je sentais toujours qu'on me lançait des choses. Le publique à ma gauche s'était mit à me huer et j'entendais maintenant des cris de rage me parvenir.

J'étais perdue, je ne comprenais pas. Je ne comprenais pas un tel élan de rage, de haine. Les larmes s'étaient mises à couler sans que je ne les sentent arriver. Et sans vraiment m'en rendre compte, j'étais tombée à genoux par terre. Mais ça n'arrêta pas les antis-fans qui continuèrent à me lancer tout ce qu'ils avaient sous la main, heurtant mon corps à chaque fois. Je me sentis si minable, si misérable, si méprisée, si détestée que j'en lâchais un hoquet de douleur.

Je ne savais même pas si la musique était encore diffusée dans la salle. Je ne savais pas si les caméras filmaient toujours. Je ne savais pas non plus si les autres me voyait. Je ne savais rien de tout cela. Jusqu'à ce qu'un cris déchire le brouhaha incessant qui bourdonnait à mes oreilles. Et puis je sentis deux mains arriver dans mon dos et se poser sur mes épaules. Quelqu'un se colla contre moi et ses mains passèrent autour de mon cou pour m'entourer me rapprocher de lui. Je fus serré de toute les forces de cette personne qui hurla soudainement des mots de rage. Je voulus me faire toute petite et je profitais du fait qu'il essayait de me tourner vers lui pour plonger mon visage et mes mains dans son cou. Ses deux bras vinrent entourer mes épaules et il me serra encore plus fort, comme s'il cherchait à me cacher, à me protéger. Et puis il continua à crier, à hurler. Il avait l'air si révolté que j'en eus presque peur.

Et j'entendis alors une autre voix se joindre à la sienne. Mais je ne voulais pas lever les yeux, je ne voulais pas voir ce qu'il se passait. J'avais trop peur. J'avais peur et j'avais mal. Là où tout ces objets m'avaient frappé, mais aussi au cœur et dans ma pensée. Tout mon être me faisait souffrir.

Comment tout avait put dégénérer de la sorte ? Car je compris en tendant l'oreille que la musique avait enfin cessé d'être diffusée. Et j'entendais que le reste des Super Junior devaient probablement courir vers nous. Moi et cette personne qui me tenait si fort contre elle, essayant de calmer les tremblements qui parcouraient tout mon corps.

Au bout d'un temps qui me parut interminable, je me sentis soulevée de terre. Quelque mains réconfortante se posaient parfois sur mon dos, mes bras, ma tête, mais je restais le visage enfoui dans le cou de celui qui me gardait contre lui. Il avait passé un bras sous mes genoux et l'autre en travers de mes épaules. Et presque aussitôt, je m'étais complètement recroquevillée contre lui. Puis il marcha ainsi et j'entendais au fur et à mesure de son avancée, certain garçons me demander si ça allait, ce qu'il s'était passé et ainsi de suite.

Je compris qu'on venait d'arriver dans les coulisses lorsque le bourdonnement à mes oreilles cessa. Mais la personne continua de marcher probablement jusqu'à une loge.

_Allonge-là ici, fit une voix que je reconnus comme étant celle d'Heechul.

_Non vous ne rentrez pas ! Cria la voix de Kangin un peu plus loin.

Il y eut un peu de mouvement, pas mal de bruits et puis je sentis qu'on me posait sur un canapé. Mais je n'étais pas encore prête à faire face à la dure réalité qui m'entourait. Alors j'ai agrippé le t-shirt de mon protecteur anonyme et l'ai tiré vers moi pour garder mon visage bien au chaud dans le creux de son cou. Des larmes couvraient mes joues et il devait les sentir, aussi il s'assit à côté de moi et me garda dans ses bras. Au moins ici, je sentais qu'on ne pouvait pas m'atteindre, on ne pouvait pas blesser mon cœur encore plus.

_Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Entendis-je Sungmin s'écrier juste après.

_Je ne sais pas très bien, je n'ai pas vue le début, fit Heechul.

Il devait être proche de moi car sa voix m'atteignait nettement.

_Kyuhyun, tu as vu toi ? S'enquit Eunhyuk d'une voix un peu tremblante.

_Oui, mais que quand elle était déjà par terre, avoua notre magnae un peu plus loin.

_Où sont Leeteuk, Siwon et Yesung ? Demanda Hangeng que j'entendis d'assez loin.

_Restés sur scène, lui répondit Zhoumi. Donghae, tu as vu quelque chose toi ?

_Oui, fit la voix de Donghae qui m'apparut... Juste à mon oreille.

C'était donc lui qui me tenait dans ses bras.

_Les fans... Ou plutôt les antis-fans, commença-t-il d'une voix tout aussi tremblante que celle d'Eunhyuk, lui ont jetés tout un tas d'objets. Et... Il y avait ça aussi...

Je ne vis rien de la scène mais je compris au bruit de papier froissé qu'il avait dû trouver le petit mot des antis-fans et qu'il le présentait aux autres. Ryeowook étouffa une exclamation et j'entendis quelqu'un renifler. Peut-être Eunhyuk...

_C'est... C'est inadmissible, souffla Kangin.

_C'est horrible... murmura Hangeng.

_Eh ! Heechul où tu vas ? Heechul !!

Un bruit de porte qu'on claque résonna dans toute la pièce. Cela me fit sursauter et je me serrais encore plus à Donghae. Il passa une main tendre dans mes cheveux qu'il caressa pour me calmer et me rassurer.

_Ça va aller Adèle, on est là maintenant, me chuchota-t-il au creux de l'oreille. Celles qui ont fait ça vont payer, je peux te l'assurer. Et je te promet que plus jamais personne ne te fera du mal, plus jamais !

_On te protège, on veille sur toi, continua Sungmin. Ne t'inquiète pas.

Discrètement, je hochais la tête dans le cou de Donghae.

Je ne vis pas tout ce qui se passa ensuite, mais je compris en les écoutant parler, qu'Heechul, Leeteuk, Siwon et Yesung étaient restés sur scène et que Kangin les avait rejoins bien vite. Et puis Yesung était revenu un peu plus tard et s'était jeté sur moi. J'étais resté accroché à Donghae mais il était venu derrière moi et m'avait réconforté grâce à sa chaleur dans mon dos.

Ensuite, je me suis probablement endormie. Bercée par les bras chauds de Donghae, ses caresses dans mes cheveux et la voix douce de Kyuhyun qui s'était mit à chanter tout prêt de moi.