Le destin conduit celui qui consent et tire celui qui résiste.

par Tomochan

Sur le chemin du retour, DongHae s'accrocha de toute ses forces à la main que HyukJae lui avait tendu, il était anxieux mais plus que tout, déterminé. Il allait leurs dire... ce soir, qu'ils ne voulaient pas être séparé. Mais qu'allaient-ils dirent exactement ? Tout ? Ou juste inventer une excuse pour pouvoir rester ensemble. La deuxième solution paraissait plus plausible.

_ Qu'est-ce qu'on va dire...? s'inquiéta le brun.

_ Oh, tu te fais dessus ? se moqua le blond.

_ C'est pas marrant ! M-Moi je m'inquiète pour...nous. déclara l'étudiant au bord des larmes.

HyukJae fronça des sourcils puis s'arrêta au pied de son immeuble avant de prendre son amant par les hanches et de le serrer contre lui en posant son front contre le sien.

_ Je vais te poser une dernière fois cette question : es-tu sûr de me vouloir ? insista le plus grand.

_ Que veux-tu que je réponde d'autre....? Bien-sûr que je le veux. acquiesça le brun d'un regard ferme.

_ Très bien. fit le blond avant de poser ses lèvres contre celle de celui avec qu'il voulait continuer sa vie. Allez, c'est partit.

_ Hm ! répondit le brun en souriant.

Le plus grand ouvrit la porte de son immeuble et monta les escalier en silence avant de pousser la clenche de sa porte en soufflant longuement ne pouvant cacher toute la tension qui parcourait son corps.

_ Désolé du retard, vous avez bien mangé j'espère ? demanda HyukJae après avoir retiré ses chaussures.

_ Oui merci c'était très bon, désolé que mon fils t'ai fais sortir aussi tard pour une simple boisson.

_ Ce n'est rien, ça me fais plaisir de l'avoir avec moi vous savez. affirma HyukJae en débarrassant la table. Donghae, tu m'aides ?

_ Euh oui d'accord... fit l'étudiant anxieusement, lui qui auparavant était plein de confiance, il fallait croire que tout c'était évaporé en route.

_ Vous n'avez pas trouvé de limonade alors ? fit la mère en remarquant les vides des deux jeunes hommes.

_ A-Ah euh ben-

_ Non, il n'a pas trouvé celle qu'il aimait. affirma le blond en remplissant le lave vaisselle.

_ Oh... je ne me souviens pas avoir éduqué un fils aussi difficile ! Je suis vraiment désolé HyukJae, durant ces derniers mois tu n'as rendu un énorme service ! s'indigna la génitrice.

_ C'est vrai, si tu as besoin de quoique ce soit, tu n'auras qu'à nous le dire.

_ Je ne crois pas que vous seriez près à me céder "quoique ce soit" comme vous l'annoncés, grand-frère.

Alors que HyukJae s'essuya les mains en se dirigeant vers le père de l'étudiant, Donghae sentit son cœur battre de plus en plus fort jusqu'à sentir son corps sursauté à chaque pulsion. Alors il allait vraiment le faire ?Comme ça ?Maintenant ? Que devait-il faire pour l'aider ? L'appuyer ?Ou se taire s'il sortait des bêtises ?

_ Comment ça ? C'est sûr que si tu me sors un truc farfelue qui coûte la peau des fesses je ne pourrais rien pour toi ! répondit l'homme âgé en riant, s'inquiétant légèrement du regard déterminé qu'affichait son demi-frère.

Le blond posa doucement ses deux genoux à terre avant de s'incliner respectueusement devant le père de son amant.

_ Q-Qu'est-ce que tu f-

_ Je vous demande de me laisser votre fils. coupa le blond, front contre le sol.

Le regard surpris de son père croisa celui de DongHae cherchant à comprendre ce qu'il se passait exactement.

_ C-Comment ça ? quémanda la mère.

_ Je voudrais qu'il reste vivre avec moi, aussi longtemps qu'il le veuille. Si je vous le demande c'est que nous nous sommes mis d'accord. Je vous demande juste votre accord. continua le blond en se levant. Alors, qu'elle est ta réponse ?

_ M-Mais je... je ne peux pas, il va te déranger, tu ne te rend pas compte des frais qu'incombe un enfant !

_ Ce n'est plus un enfant et puis j'ai les moyens pour m'occuper de deux personnes, je ne vous demande pas de me payer. répondit posément HyukJae en serrant ses poing.

_ Je ne comprend pas, pourquoi ? Est-ce à cause de la proximité de l'université ? Ou...autre chose ? Je ne sais pas ! paniqua le père en bougeant ses bras dans tout les sens.

_ Un peu de tout ça. Mais disons que... DongHae est...ma famille. A nous deux, nous formons une plus forte famille que le lien qui nous retient tout les deux. Alors, c'est une demande assez égoïste, il m'aide à faire le ménage, la cuisine et il y a quelqu'un à la maison quand je rentre du travail. Je me suis habitué à cette vie, j'en suis désolé mais je ne veux pas la quittée.

_ Alors...c'est pour ça... Et DongHae, tu n'as rien à dire ? demanda le père en se posant sur le canapé ayant l'impression d'être délaissé par son fils.

_ Est-ce que c'est parce que tu nous en veux de t'avoir laissé...? quémanda la mère tristement.

_ N-Non pas du tout ! Je ne vous en veux pas du tout ! Je vous adore... mais...j'aimerais continuer à vivre ici. Je me sens vraiment bien ici et...et il a besoin de moi ! affirma le brun en souriant doucement à ses parents.

_ Hmm.... Tu as 18 ans, je ne pense pas que ce soit si mauvais que ça que tu vives loin de tes parents, tu te détache peu à peu de nous, la première étape sera de vivre seul !

_ M'oui...plus tard. acquiesça DongHae sceptique quant au fait de quitter définitivement son blond.

_ Merci beaucoup d'avoir accepté. fit HyukJae en s'inclina respectueusement face aux parents de DongHae en prenant la tête de se dernier pour le faire s'incliner lui aussi.

***

Cela faisait maintenant une heure que ses parents étaient partit, la vue de sa mère en larmes et son père forcé de la réconforté ne fut pas facile à supporté pour l'étudiant. C'était sa faute après tout, s'il n'avait pas eu ses sentiments...Il auraient pût vivre tout à fait normalement.

DongHae aurait continué son bout de chemin jusqu'à rencontré quelqu'un de son âge, peut-être une fille qui sait ?Comme ça il aurait pût offrir des petits-enfants à ses parents. Mais ça, c'était impossible maintenant. De toute façon il n'avait pas vraiment envie d'y penser, tout ce qui lui importait était d'être toujours autant caressé par le regard de HyukJae se posant sur lui.

Quand le brun sentait le regard son amant sur lui, toutes les parcelles de son corps se mettaient à bouillir, il avait l'impression d'être la personne la plus importante au monde pour lui, et ça, c'était vraiment la plus belle chose au monde. Il n'imaginait même pas une seconde que ce regard pourrait disparaître.

_ Tu viens te coucher ? demanda HyukJae en passant ses bras autour de DongHae par derrière.

_ Oui...Au fait, je ne t'ai pas encore remercié....

_ Remercié pour quoi ?

_ Pour le courage dont tu as fais preuve...moi j'étais tout simplement paralysé, je ne suis qu'une grande bouche.

_ Ca c'est vrai. se moqua le blond. Mais tout ce que j'ai dis, c'était pour oi, tu n'as pas à me remercier. Peut-être même que tu regrettera quand tu comprendras que je ne suis pas aussi parfait que ce que tu penses.

_ Je ne regretterai jamais.

_ On verra ça. fit le plus grand en déposant plusieurs baiser sur la joue et le coup de son amant.

_ Alors comme ça... Je suis ta famille ? Je croyais qu-

_ Oui bien-sûr, tu es celui avec qui je vais former ma famille, notre famille. interrompit HyukJae.

_ Former une famille....Tu es sérieux ? demanda le brun en souriant.

_ Oui bien-sûr, mais ça, ça sera quand tu auras finis tes études et trouvé un travail qu'on en reparlera.

_ On ne pourra jamais... Regarde-nous, deux hommes d'une même famille.

_ Nous sommes juste deux hommes, quand nous nous sommes rencontrés, qui pouvait savoir le lien qui nous liait ? Celui dont tu es tombé amoureux est HyukJae, et celui dont je suis tombé amoureux est DongHae.

_ Tu en parle comme si c'était écrit... soupira malicieusement le brun en se retournant pour caresser le bout du nez de son amant.

_ Oui, je me souviens encore de cette idiote feuille derrière laquelle tu courrais.

_ Tu ne l'as pas vu de près ! Elle était magnifique, rougeoyante ! L'automne, cette saison sublime la nature.

_ Alors disons que c'était notre destin d'automne.