Prêter serment, c'est mettre son âme en péril.

par Tomochan

Assis sur un banc du couloir de l'hôpital, Donghae gardait la tête baissé, yeux rivés sur le sol où il voulait s'enfoncer pour disparaître. Il avait si honte, HyukJae avait raison, il n'était encore qu'un gamin égoiste car depuis tout ce temps le jeune brun ne pensait qu'à ses propres sentiments sans prendre en compte ceux de l'Homme qu'il dit aimer.

L'étudiant sentit une froideur se poser sur sa joue puis releva les yeux afin de croiser ceux du bourreau de son coeur. Une canette de soda, c'est tout ce qu'il avait trouvé comme moyen d'engager la conversation ?

_ Tiens bois, ça va te rafraîchir. déclara le plus âgé.

_ J'en veux pas...

_ Quand on est poli, on accepte le présent qu'autruit nous offre. insista le blond.

Le brun se releva en sursaut avant de pousser violament de toutes ses forces HyukJae pour le faire tomber à terre pour se retrouver face à un blond, yeux écarquillé de surprise assis sur le sol.

_ ET SI ON EST HUMAIN ON...ON....JE NE TROUVE MEME PAS LES MOTS POUR DECRIRE CE QUE TU M'AS FAIT !! s'époumona le jeune brun abusé.

Le plus âgé baissa la tête gêné de faire face à ses responsabilités. Il savait, il savait très bien qu'il ne devait pas. Il avait pourtant fait le serment devant dieu de n'aimer et de chérir cette femme plus que tout au monde, il lui avait jurer loyauté et fidélité et où en était-il maintenant ?

Il avait trompé sa femme avec son neveu, un gamin de dix huit ans amoureux de lui. Depuis quand s'était-il transformé en monstre ? Il se détestait. Il avait abusé le jeune étudiant, il avait joué avec son coeur, il croyait avoir le contrôle de la situation depuis le début alors que comme un idiot, comme un simple pion sur un échiquier, il ne savait pas où il allait et qu'il avait déjà dépassé les limites.

_ Je suis désolé...DongHae, je suis désolé. s'excusa le marié en posant ses genoux à terres.

_ "désolé"...."désolé"....soupira le plus jeune d'une voix craquellée de sanglots. Tu ne le penses même pas, depuis le début tu t'en fiche de moi. Tu crois que c'est juste parce que j'ai dix huit ans que je ne sais pas ce qu'est l'amour ? Ah oui biensur, tu t'amuses avec un jeune homosexuelle pour découvrir le plaisir du sexe anal comme cette femme n'avait sûrement pas accepté. Alors, c'était comment mon cul ? Sûrement bon hein, comme ce n'est que ça qui te plaisait en moi et -

_ NON ! riposta le plus âgé en se relevant. Ce n'est pas ça du tout ça...

_ Oh oui biensûr ! Et là vient le moment où tu veux dire que tu as des sentiments pour moi pour me faire plaisir ! s'écria Donghae hors de lui regrettant chacun de ses mots à la secondes où il les sort.

_ Non plus, Donghae, je ne...peux pas dire que je t'aime. Je suis désolé, il n'y a qu'une seule personne que j'aime et c'est ma femme. Toi tu...tu es spéciale.

_ J-Je sais que tu ne m'aimes pas ! La ferme !! s'écria DongHae en bouchant ses oreilles avec la paume de ses mains refusant d'écouter ses mots.

Le plus grand bloqua le brun contre le mur en lui tenant ses bras pour enlever difficilement ses mains de ses oreilles.

_ Ecoute-moi s'il te plait ! J'ai dis que tu es spéciale, tu es dangereux pour moi. Regard tout ce que tu m'as fais faire, j'aurais pu battre ce Siwon si tu me l'avais demandé, j'ai... trompé la femme que j'aime depuis mes seize ans, cela fait douze ans. Il y a douze ans, tu en avais à peine six. Et c'est avec toi, au bout de quelques semaines je n'ai pas pu me contrôler...La seule chose que je peux t'assurer c'est qu'il n'y a pas que du sexe pour moi.

_ T-Tais-toi...Arrête...tu mens...comme toujours...

_ Excusez-moi, messieurs vous dérangez nos patients. Je vous demanderez de bien quitter notre établissement.

Le blond retira son emprise du plus jeune et adressa un léger sourrir de politesse à l'infirmière avant de s'excuser et d'attraper le poignet de son neveu pour rentrer à la maison dans le silence.

Sur le chemin l'étudiant récuperra sa main une fois en dehors de l'hôpital et suivit le plus âgé dans sa voiture. Regard fixé vers sa fenêtre, le jeune homme regardait les décors changés jusqu'à se rendre compte qu'il ne s'agissait pas du chemin du retour chez lui.

_ On vas où...? Chuchota Donghae d'une voix cassées avant de tousser légèrement pour reprendre sa voix.

_ Tu as appris beaucoup de chose aujourd'hui, mais il te manque une partie. éluda le blond.

_ Je pense que j'en sais suffisemment... je suis fatigué, je veux rentrer...

_ C'est quelque chose d'important pour moi, s'il te plaît, supporte-moi pendant le voyage, une fois à la maison tu pourras t'enfermer dans ta chambre si tu veux. proposa l'oncle.

Le brun resta silencieux intrigué par cette "partie" qui lui manque, peut-être va-t-il s'arrêter devant une maison et lui montrer un enfant qui est le sien. Plus rien ne pourrait l'étonner... Il pourrait être arrière grand-père que ça ne le choquerai même plus.

Après une heure de trajet, la voiture s'arrêta dans le parking d'un petit village. Quelques vieilles maisons en briques éloignées les unes des autres sans vraiment former de rue. Où l'avait-il emmener ? Le jeune étudiant était content que le soleil n'était pas encore tombé, certe il se couchait mais tant qu'il restait de la lumière il n'aurait pas besoin de s'accrocher à l'Homme qui l'a trahi.

_ C'est ici. déclara le blond.

Le brun s'arrêta alors que son oncle se retourna pour lui faire face. L'étudiant leva la tête et serra ses poings face à la bâtisse à leurs côté. Devant ce clochet le coeur du jeune homme se serra. Pourquoi ? Pourquoi l'avait-il emmené devant une Eglise ? Voulait-il dénoncer ses pêchers ?

_ C'est dans cette Eglise que je l'ai épousé. SooAh, je la connais depuis...depuis toujours. Je ne saurais te dire une date, c'est comme si elle avait été là depuis le début pour moi. C'est ici que l'on s'est dit oui pour la vie, c'est ici que l'on a prétés serment de s'aimer pour la vie.

Pourquoi ne pouvait-il pas s'arrêter de parler. Donghae ne pouvait pas se réjouir de cet amour, il le détestait même. Pourquoi est-ce si dur de se réjouir que la personne qu'on aime ait trouvé l'amour...?

_ Mais c'est aussi ici, devant cette porte de Dieu que je vais rompre ce serment. Je ne peux pas continuer à vivre comme ça, je sais qu'elle ne l'aurait pas voulu. C'est vraiment étrange, aujourd'hui je venais d'annoncer au médecin mon choix de la débrancher. Ses parents me suppliaient depuis plusieurs mois, je ne voulais pas la laisser partir. Je m'obstinais à penser que si elle s'en allait, je n'aurais plus rien dans cette vie. Et toi tu es apparu à l'hopital ce jour-là. Je ne me croyais pas capable... de poser les yeux sur quelqu'un d'autre et pire encore, d'embrasser et de faire l'amour avec un morveux en couche culotte. continua le plus âgé.

_ Je ne - !

_ Je sais, je sais. Tu répètes toujours que tu n'es plus un enfants mais laisse-moi au moi croire ça. Je me dis que comme tu es un enfants, tu t'accrocheras toujours à moi. Je veux être ce point de repère pour toi. Je veux être l'étoile qui te guide, l'air que tu respires et la nature qui t'entoure. J'ai envie que tu me vois partout, et que tu ne vois que moi. C'est d'autant plus égoiste que je ne suis pas encore sûr de mes sentiments. coupa le blond.

_ HyukJae...Je...murmura DongHae ne sachant plus quoi dire.

Le brun posa un genoux à terre et plongea son regard dans celui du jeune garçon qui l'avait poussé à faire toutes ses erreurs.

_ Qu'est-ce que tu fais...? paniqua le plus jeune.

_ Aujourd'hui, c'est un autre serment que je veux faire. Et celui-là, je le tiendrais jusqu'en enfer. Je jure solennellement devant cette porte de Dieu, devant les étoiles naissantes du ciel, devant le soleil couchant qui nous servent de témoins que je te protègerai du mieux que je peux, toi, Lee DongHae, un homme, le fils de mon demi-frère avec qui je partage la moitier de mon sang et de ma chaire.