Chapitre 2

par Anya123

Chapitre 2

 

 

PDV Kyuhyun

La jeune fille termina sa danse en faisant un sourire puis se retourna et disparut derrière le rideau rouge. C’était fini.

-Alors ? me demanda directement Yesung.

Je restais bouche bée. Je n’avais jamais vu quelque chose comme ça. Elle avait été gracieuse et tellement différente des autres. Contrairement aux autres, elle ne s’était pas baladée à moitié nue sur scène. Non, c’était plus que ça et son sourire. Ce moment où ses yeux se sont posés sur moi et où elle m’a souri, j’ai senti comme une explosion…

-Joli sourire hein ? s’amusa-t-il.

-Vraiment très beau sourire, arrivais-je finalement à articuler.

-Tu sais que tu es tout rouge ? se moqua-t-il à nouveau de moi. Heechul s’exclama-t-il, regarde comment elle l’a trop excité !

-C’est pas drôle de te moquer comme ça ! Souviens-toi ta première fois ! répliqua-t-il en m’épaulant pour sortir.

J’avais encore la tête dans les choux. A cause de la musique vraiment trop forte j’avais les oreilles qui bourdonnaient et son sourire avait liquéfié mon cerveau.

-Qui c’est ? demandais-je enfin.

-Laisse-tomber, elle prend pas les rendez-vous !

-Yesung ! le réprimanda Heechul. Il voulait dire qu’elle s’appelle Minah.

-ah ok.

Minah. C’était joli comme prénom. Je rentrais et achetais le lendemain matin un manuel de conversation. Les japonaises étaient décidemment beaucoup trop belles, j’avais tout intérêt à apprendre le répertoire drague par cœur. Je me mis au travail durant la journée, une phrase entre deux piles de paperasses et ce n’est qu’en rentrant chez moi le soir que je remarquais que ma mère avait essayé de m’appeler à plusieurs reprises hier soir. Zut. Je la rappelais.

-Maman ?

-Kyuhyun ! Où tu étais ? Je me suis faite du souci ! s’exclama-t-elle.

-Je vais bien, soupirais-je lassé de toutes les attentions auxquelles j’avais droit.

-Tu n’as pas répondu à ma question Kyuhyun. J’espère que tu ne traînes pas trop tard le soir ? Tu ne fais rien de mal hein ? s’inquiéta-t-elle.

-Mais non je vais bien.

-Tu étais avec ta petite amie c’est ça ? rigola-t-elle d’un rire pervers.

-Si tu veux, finis-je par acquiescer.

-Tu me la présenteras hein ! Quand est-ce que tu rentres ? Je m’ennuie sans toi, tu me manques !

La conversation fut très très longue. Jamais je n’aurais imaginé que m’éloigner de mes parents serait aussi cool ! ça semble l’être un peu moins pour eux mais tant pis.

Une semaine s’écoula avant que Yesung ne refasse son apparition dans mon petit bureau.

-Alors, tu sors avec nous ce soir ?

-ça dépend, vous allez où ?

-Désolé pour toi, on n’a pas prévu de revenir au Glam. T’aurais bien aimé hein ? Avoue !!!

Bon inutile de mentir, ça ne m’aurait pas déplu d’y revenir et de la revoir. Quelque fois, j’avais pensé à elle mais bon ça reste le genre de fille qu’un mec comme moi n’aura jamais alors j’essayais de la chasser de mon esprit même si elle revenait à chaque fois.

-Tu rougis !! insistait-il alors que je baissais encore plus le nez sur mes feuilles pour me cacher. Allez, viens avec nous, on va aller manger un morceau entre potes.

Comme la dernière fois, il m’aida à terminer et je le suivis. On était un petit comité mais à part Heechul et Yesung, je ne connaissais personne. Je les écoutais discuter d’une oreille distraite…enfin vu qu’ils parlaient japonais, je ne comprenais pas tout. A chaque fois que je vidais mon verre, il se remplissait comme par magie…enfin, quand j’ai commencé à parler à mon verre magique, je me suis dit que j’étais bourré et qu’il fallait mieux que je ferme ma gueule pour pas sortir une grosse connerie.

-Et si on se faisait une rencontre de couple ? proposa l’un d’entre eux.

-ça va être difficilement possible, ricana Yesung, Kyuhyun ne trouvera jamais de petite amie, lança-t-il les faisant tous rire.

-Mais pas du tout ! m’exclamais-je en me relevant.

-Arrête tes conneries, on sait bien que tu es un gros boulet ! m’intima-t-il de me rasseoir.

-Mais non ! continuais-je en criant sous l’effet de l’alcool. J’ai une petite amie ! Parfaitement ! Même qu’elle est magnifique et que vous serez jaloux !

-Ben voilà qui est dit ! On fait ça la semaine prochaine ?

C’est la dernière phrase que j’ai entendu avant de m’écraser par terre. Le lendemain, j’arrivais en retard avec une gueule de bois pas possible ! Un mal de tête qui dura toute la journée et qui fut renforcée par l’appel quotidien de ma mère le soir.

A peine avais-je raccroché que j’avais un appel entrant. Yesung.

-Oui ?

-C’est bon, on a convenue de se retrouver au parc d’attraction samedi prochain.

-De quoi tu parles ?

-Ben le rendez-vous, dit-il comme s’il s’agissait d’une évidence.

-Oh ça....donc je n’ai pas rêvé ? J’ai vraiment crié devant tout le monde que j’avais une petite amie magnifique ? m’inquiétais-je.

-C’est un peu ça, rigola-t-il, je savais que c’était un mytho ! Il te reste pile treize jours pour trouver cette créature de rêve ! Bonne chance !

Je raccrochais déprimé et je me notais qu’il ne fallait plus jamais que je boive. Je m’endormis et comme assez souvent je rêvais à nouveau d’elle…Minah…

Dix-neuf heure trente, ma mère allait bientôt appeler. Pfff j’avais vraiment pas envie d’avoir une discussion avec elle. Sans réfléchir, j’attrapais mon manteau et sortit. J’allais un peu où mes pieds m’amenaient. Au fur et à mesure que j’avançais, je me rendis compte que je n’étais plus très loin du Glam…et si j’osais ? Poussé par la curiosité et une certaine envie de la revoir, je rentrais. Je m’installais au bar en attendant que le spectacle commence.

 

PDV Sungmin

« Sois gentil avec lui, c’est un bon client. » qu’il m’avait dit le patron. Facile à dire pour lui calé dans son fauteuil, ça l’était un peu moins pour moi qui me faisais tripoter. Non le plus dur en fait était de garder mon secret. Si quelqu’un découvrait la véritable identité de Minah, c’était fichu alors évidemment me mettre entre les mains d’un vieux pervers ce n’était pas malin du tout. Qu’est-ce qu’il cherchait à faire ce porc ? Glisser ses mains sous mon tee-shirt pour tripoter ma poitrine inexistante. Tsss il allait m’entendre le patron avec ses bonnes idées.

Fatigué de repousser continuellement ses mains et de supporter son regard lourd de sous-entendu, je le lâchais pour aller boire.

-Un coca s’il-te-plaît, commandais-je.

J’étais danseur moi ! pas escort ! Ben qu’est-ce qu’il me veut lui ? Un jeune homme assis juste à côté me regardait comme s’il avait vu une apparition. Pourtant je m’étais bien maquillé non ? Je touchais un peu paniqué ma perruque de peur qu’un accident soit arrivé mais non, tout était en place…mais….oh c’était le jeune homme de la dernière fois ! Maintenant je me souviens de sa bouche grande ouverte et de ses yeux ébahis.

-Bonsoir, le saluais-je.

Il s’inclina plusieurs fois en bégayant à plusieurs reprises en japonais hésitant. Tiens, il était coréen ? Moi aussi mais bon, il avait pas besoin de le savoir.

-C’est la première fois que vous venez ? demandais-je sachant pertinemment que non.

-Je suis déjà venue une fois et…

-Et ben mignonne où tu crois t’échapper ? s’exclama le lourdingue de toute à l’heure.

Roh c’est pas vrai !

-ça te dirait que toi et moi…..tu vois ce que je veux dire…..susurra-t-il en me mettant une énième fois la main aux fesses.

-Désolé, je suis prise ce soir ! lançais-je en m’agrippant au cou de l’inconnu qui restait complètement paralysé.

Comme le pauvre vieux n’avait toujours pas l’air  de comprendre, je me tournais rapidement vers le jeune homme et l’embrassais avidement. Quand enfin je ne sentis plus les regards du vieux pervers sur moi, je me séparais du jeune homme à son plus grand regret à ce que j’ai cru comprendre.

-Désolé, m’excusais-je, j’en pouvais vraiment plus de ce mec.

-C’est…bon, dit-il après s’être ressaisi alors qu’il était encore tout rouge. C’était….bien…

Evidemment que c’était bien. Peu de mecs ont eu la chance d’être embrassés par Minah.

-Encore désolé et bon spectacle, lui dis-je en le laissant sur place.

C’était bientôt mon tour, j’avais besoin de repasser par la case maquillage à cause du baiser.

Ma représentation finie, je repassais au bar finir mon coca et remarquais que le jeune homme n’avait toujours pas bougé pour pas dire carrément pas vu qu’il avait encore la trace du rouge à lèvre. Tsss ça craint là quand même ! Si jeune et avoir besoin de venir dans ce genre de cabaret. Enfin, je suis pas le mec le plus normal non  plus.

Il s’approcha doucement :

-Dis, je sais que ça peut paraître osé mais est-ce que tu ne pourrais pas te faire passer pour ma petite amie ?

-Pardon ?

Celle-là c’est la première fois qu’on me la faisait!

-Juste pour une après-midi, s’expliqua-t-il, un rendez-vous de couple, je sais pas quoi faire, se lamenta-t-il.

-Et genre tu demandes à la première inconnue de se faire passer pour ta petite amie ?

-Je te paierais évidemment !

-Va te cuire un œuf tu veux ! Y a pas écrit pute sur mon front !!! m’énervais-je.

Décidemment, y en a pas un pour rattraper l’autre ! En furie je préférais rentrer.

-Hyung ! Tu es enfin là ! s’exclama mon petit frère.

Je lui fis un vague signe de tête et remarquais que le ménage avait été fait et tout avait été rangé.

-J’ai fait à manger !

-Mais tu n’as pas encore mangé ? m’étonnais-je.

-Je voulais manger avec toi !

On mangeait tous les deux sans grande discussion. Il me racontait brièvement ce qu’il se passait au lycée mais comme nous n’étions pas très bavards, le silence revenait vite. De toute façon, de quoi j’aurais bien pu lui parler. Il valait mieux que je ne parle pas trop de risque de dévoiler ma seconde identité. Il ne savait rien pour Minah. Je m’en voulais de lui mentir continuellement depuis presque cinq ans mais je ne voulais pas qu’il se fasse de soucis. Juste vivre une vie de lycéen normal.