Les yeux.

par noteyourdeath

- Baekhyun... réveille toi mon coeur.



Après de multiples supplications, Baekhyun finit tout de même par se frotter les yeux à l'aide de la paume de ses mains avant de relever ses paupières pour plonger son regard dans celui de son amant, un doux sourire aux lèvres.



- Bonjour Chan..



Attendri par la situation, Chanyeol ne pût s'empêcher de laisser un doux rire s'échapper de sa gorge, il se pencha en avant pour déposer un baiser sur le crâne brûlant du plus petit, trouvant que celui-ci ressemblait étrangement à un chiot.



- Je vais préparer les cafés, descend dès que tu seras prêt à affronter la lumière du jour, déclara-t-il avant de se lever du lit où il était assis sur le bord pour descendre à l'étage où sans grande surprise, il tomba sur Ryük, assis sur le plan de travail. Alors, tu t'es bien amusé hier, hein ?



Le rire diabolique de Ryük sonna comme une de ces chansons les plus obscènes et insensées que la radio pouvait parfois diffusait et pourtant, Chanyeol garda un air froid. Heureusement, qu'il était le seul à pouvoir entendre et voir le Dieu de la mort sinon, Baekhyun aurait déjà fuit à grandes enjambées -bien que ses petites jambes en témoignait le contraire-.



- J'ai attendu la fin, j'ai respecté le contrat.

- Tu devais me laisser la nuit, le "contrat" est brisé alors ta récompense aussi.





Ryük était plus que stupéfait de l'audace que Chanyeol avait pris pour lui répondre, ce fut pour cette raison qu'il n'avait pas répondu, et Chanyeol en fut soulagé, il ne voulait pas que son petit-ami le surprenne en train de parler tout seul surtout lorsqu'il descendait les escaliers pour le rejoindre. Discrètement, il fit signe à Ryük de se taire et celui-ci disparut aussitôt, Chanyeol s'en moquait bien, cette journée allait être dédiée à son petit-ami même si il n'avait pas prêvu quelques choses de spécial.



- Un ou deux sucres, mon ange ?



...





Ils étaient tout deux, l'un blotti contre l'autre, une couverture couvrant leurs deux corps sur le canapé du plus grand qui avait passé sa main sur la taille de son petit-ami, le rapprochant un peu plus de lui. A chaque fois que Chanyeol sentait le corps de Baekhyun contre lui, il ne pouvait s'empêcher de se sentir privéligié, il connaissait Baekhyun comme le garçon solitaire et à l'attitude froide et appeurée qui n'approchait personne. Et cette théorie était malheureusement vraie, Chanyeol avait dû convaincre durant quatre mois le plus petit pour obtenir un rendez-vous et aujourd'hui, il ne le regrettait en aucun cas.



Le silence régnait, seul la voix de la présentatrice de la télévision était présente dans la pièce, Chanyeol et Baekhyun avaient toujours été attentifs aux informations, et ils avaient tous deux leurs raisons depuis quelques semaines.

Chanyeol se devait connaître le nom des prochains criminels à éliminer et pour Baekhyun, la raison restait inconnue.





Quinze criminels sont encore décédés, la nuit dernière, d'une crise cardiaque alors qu'ils trouvaient tous dans leurs cellules respectives. Les habitants et les internautes pensent encore une fois que Kira a agi, la cellule d'enquête est restée encore discrète à ce sujet, lorsque nous saurons un peu plus, nous vous ferons parvenir les nouvelles informations. ”



Chanyeol abordait un sourire triomphant, un sourire de vainqueur et invincible sur le visage, il hésitait même à laisser le petit rire qui menaçait de partir, s'échapper de sa gorge mais il allair parraître pour un fou. Du moins, Baekhyun le prendrait pour un fou.



- Pourquoi tu souris ?



Chanyeol regagna son apparence neutre immédiatement, il ne pensait pas que Baekhyun lui poserait cette questions, il n'avait même pas songé à ce qu'il le voit en train de sourire mais il aurait dû anticiper.



- Je suis fier de Kira, Baek, il punit les criminels parce que la loi, n'est bonne à rien.

- Kira est un assassin, rien de plus.



Chanyeol ne réagit pas, il se devait de garder ses émotions pour lui sinon, il risquerait d'éveiller des doutes dans l'esprit brillant de son amant. Comme pour parraître inintéréssé parce qu'affirmait Baekhyun, Chanyeol haussa simplement les épaules avant rapprocher un peu plus Baekhyun contre lui, comme pour lui faire comprendre que la conversation sur Kira était terminée.

Ils ne seraient jamais d'accords.





.....





La fin de la journée arriva assez vite, Chanyeol ne l'avait pas vu passer et pourtant, il voulait encore profiter de la présence de son amant, juste encore une ou deux heures de plus, c'est tout ce qu'il lui avait demandé et c'est aussi ce qu'il finit par avoir. Et voilà, qu'ils se retrouvaient, allongés sur l'herbe fraîche du jardin de la famille Park. Baekhyun avait le derrière du crâne posé sur le ventre de son amant alors que celui-ci jouait avec sa chevelure, il parlait de tout et de rien, du beau temps, des examens, de leurs familles comme si que rien ne les préocuppait.



- Je t'aime, Baekhyun.

- Moi aussi, Chan.



Leurs sentiments respectifs s'étaient glissés entre des " Ma mère et ma soeur ne tarderont pas à rentrer." et des " Tu as assez révisé pour tes examens ? ". Chanyeol avait toujours ce besoin, de prouver à Baekhyun ô combien il l'aimait, et même si il savait que le plus petit était plus discret sur ses sentiments, il était presuadé que ses sentiments étaient partagés et réciproques, en effet, c'était le cas. Alors que leur conversation avait repris son cours, le téléphone de Baekhyun se mit à vibrer, une première fois puis une deuxième fois pour finir par une troisième fois avant que celui-ci ne prenne son téléphone entre ses mains, le cachant discrètement de la vue de Chanyeol. Il se leva d'un bond avant de bredouiller des excuses incompréhensibles à l'intention du plus grand, lui déclarant qu'il devait aller aider sa grand-mère pour une quelconque raison. Chanyeol n'eût même pas le temps de réagir, que Baekhyun avait déjà franchi le portail et avait disparu dans une rue que le géant ne pouvait appercevoir. Il n'était pas étonné mais déçu, ces petits imprévus s'étaient souvent produits mais depuis quelques semaines, ils étaient de plus en plus fréquents. Chanyeol pensait que la grand-mère de Baekhyun, devait un peu plus souffrir qu'habituellement alors il pardonnait silencieusement le plus petit.



.



La mère ainsi que la soeur Park n'avaient pas tardé à rentrer dans la maison et Chanyeol eût droit à un questionnaire qui parraissait sans fin, des questions sur sa soirée avec Baekhyun ainsi que sa journée.



- Tout c'était bien passé puis il a dû partir précipitamment, il y a une ou deux heures pour aider sa grand-mère.

- Oh... mon chèri, ton père aussi a dû rejoindre la cellule d'enquête, à propos de l'affaire Kira.



Les yeux de Chanyeol doublèrent de volumes, alors son père s'occupait de l'affaire Kira ? Les choses s'annonçaient mieux qu'elles laissaient parraîsser. Chanyeol embrassa le front de sa petite soeur avant d'attraper une pomme et de monter à l'étage où il retrouva Ryük allongé sur son lit, sans plus attendre, il lui lança la pomme qu'il convoitait tellement pour finir par sortir le cahier de son tiroir. Il le posa sur son bois de son bureau avant d'attraper son stylos et d'inscrire plusieurs noms de criminels, mis en prison récemment ou pas, le plus grand s'en fichait tant qu'il pouvait les faire disparaître et faire encore parler de lui, les petits détails ne l'intéréssait pas.



- Baekhyun est parti un peu bizarrement, tu ne trouves pas ?



Chanyeol grogna dans sa barbe, Ryük avait toujours le don de lui rappeler ce qui n'allait pas et dans le but de le provoquer ce qui l'énerva un peu plus et pourtant il gardait une expression passive pour ne pas montrer la colère qui le prenait.



- Il doit aider sa grand-mère.



Le Dieu de la mort avait haussé les épaules, il avait juste voulu avoir de la discussion, il s'ennuyait, il n'allait pas devenir le psychologue d'un humain, être Dieu de la mort était déjà une fonction assez occupante.



- Je t'ai déjà parlé "des yeux", Chanyeol ?

- Parle toujours.

- Si tu acceptes d'avoir ses yeux, tu peux voir le prénom, le nom et la durée de vie de quiconque, sauf un autre déteneur du death note.



Chanyeol haussa les sourcils, un rire s'échappant de sa bouche, il savait que ce genre de choses avaient des prix et qu'il devait quelques choses en échanges.



- Comment peut-on les avoir ?

- Tu dois me donner la moitié de la durée de ta vie, répondit de façon la plus naturelle Ryük.



Et cette fois-ci, le géant ria aux éclats jusqu'à en laisser une larme lui rouler sur la joue, il avait aussitôt arrêter d'écrire sur la cahier pour se retourner vers le Dieu de la mort.



- Penses-tu sincérement que je vais te donner la moitié de ma vie ? Hors de questions.





.....





Le père de la famille Park venait de rentrer et il était très tard, Chanyeol était descendu le saluer et lui souhaiter bonne nuit, lui rappellant comme chaque soir, qu'un jour il deviendrait un aussi bon chef de police que lui. En remontant dans sa chambre, il prit son téléphone, dévérouillant l'écran où un message de Baekhyun s'affichait, lui disant qu'il venait de rentrer et qu'il lui souhaitait une bonne nuit. Chanyeol était inquiet, Baekhyun rentrait de plus en plus tard lorsqu'il s'agissait de sa grand-mère, tout comme son père depuis que l'affaire Kira avait commencé.



_





Le lendemain matin, Chanyeol se retrouvait comme à son habitude depuis un mois devant les informations télévisés qui parlaient un peu plus de Kira. Mais cette fois-ci, une autre information allait être apporter sur la cellue d'enquête.



H faisait parti de la cellue d'enquête.



H, ce détective impressionant dont personne ne connaît l'identité, son visage, sa voix ainsi que son nom était inconnu du public. Chanyeol bouillonait de l'intérieur, et pas que de colère. Voilà, que la situation se pimentée, Chanyeol aimait le défit et savoir que H allait enquêter sur lui, lui mettait une certaine pression, il allait devoir ne laisser passer aucunes erreurs et surveiller ses faits et gestes, H pourrait facilement faire le rapprochement avec lui étant donné que son père était le dirigeant de la cellule, mais c'était aussi une oportunité, le plus grand pourrait facilement intégré la cellule et éliminer H ainsi que tous les enquêteurs.



Chanyeol était prêt à tout.



_





Finalement, le fils Park avait passer sa journée à enquêter sur ce qu'on pouvait savoir de H, et à récupérer quelques noms de criminels jugeait ou pas, il avait programmé leurs noms pour la semaine prochaine et certaines morts, pour le mois prochain.



- Pourquoi tu programmes des morts en avances ?

- Ryük, si il advenait à m'arriver à être arrêter, des criminels mourront pendant mon arrestation et je ne serai pas soupçonné.









Flash spécial : H apparaîtra à l'écran sous sa vraie identité, pour nous évoquer son ressenti sur l'affaire Kira, tous devant Sakura TV à 20h.





Le soulagement fut la première chose qui traversa l'esprit de Chanyeol, lorsqu'il avait entendu cette information passer à la radion. Finalement, il pourrait éliminer H sans difficultés omniprésentes. Un sourire vint rapidement naître sur la commissures de ses lèvres alors que ses doigts tapotaient énergiquement sur le bois de son bureau, attendant l'heure convoitée, l'heure où H nous dira adieu.





Le carnet aux inscriptions en or entre ses mains, un stylo coincé entre ses doigts, Chanyeol avait le regard rivé sur l'écran de sa télévision qui diffusait les programmes de Sakura TV. Et le moment arriva, H était à l'écran devant le Japon en entier, il était petit, brun, avait des mains fémines et portait des petites lunettes.



Bonjour à tous, je suis Taylor H. Bloomer, plus connu sous le nom de "H", je tenais à m'exprimer à propos de l'affaire Kira. Kira est un assassin, il ne nous débarasse pas de la criminalité, il assassine des assassins. Kira est comme les criminels.



Chanyeol ne pensait plus, Chanyeol ne réflechissait plus, il prit instatanément son stylo et inscrit le nom de H sur le cahier de la mort et comme les règles l'indiquaient, quarante secondes plus tard, H s'éffondrait aux yeux de tous. La joie de Chanyeol pouvait se lire dans son expression faciale cependant, elle disparut aussi vite qu'elle était apparue, lorsque qu'un fond blanc s'afficha à la télévision seulement la lettre H était inscrite et une voix trafiquée résonna :



Kira, je suis le vrai H, l'homme que tu viens de tuer était un criminel qui devait mourir ce soir.



Un rire se fit entendre.



Je sais où tu te trouves, le programme ne passait que dans ta région, ton côté enfant et puéril m'a conduit à toi, on se reverra, Kira.