Spring - 22 mars

par Mimi-chan

Spring

 

22 mars_

 

            Les arbres revêtaient à nouveau leurs douces couleurs. Le soleil réchauffait enfin la terre de ses premiers doux rayons. Les oiseaux s'éveillaient et chantaient au milieu de ce ciel clair, les premières notes de cette nouvelle saison. Le printemps était de retour.

 

 Un camion de déménagement se gara devant la cour d'un petit bâtiment qui abritait plusieurs appartements. Les portières avant s'ouvrirent et trois garçons en sortirent.

 _Allez hop on décharge ! S'exclama l'un d'eux d'une voix pleine d'entrain.

 _C'est bon, tu peux attendre deux secondes que je me repose, râla le plus grand des trois.

 _T'as pas besoin de te reposer Chullie, t'as rien foutu.

 _J'ai conduis banane ! Et se forcer à aller vite pour ne pas perdre c'est crevant !

 L'autre voulut rétorquer mais on le coupa avant :

 _Non mais HeeChul à raison HongKi, calma un peu le troisième. Et puis on est pas si pressé, les autres ne sont pas encore arrivés.

 Le dénommé HongKi gonfla ses joues de mécontentement. HeeChul l'ignora et s'assit au sol, contre le camion.

 Au même instant, une voiture arriva au loin. Le troisième garçon leur fit de grands signes en souriant et leur désigna du doigt un endroit où se garer. La conductrice suivit ses instructions puis, une fois le moteur coupé, quatre personnes sortirent de la voiture. Celle qui était au volant courut aussitôt vers les autres. HeeChul se redressa rapidement et, un rictus amusé aux lèvres, il lança :

 _Pas un pas de plus microbe ! J'ai gagné, tu dois t'incliner !

 _Il n'a jamais été question de ça dans notre pari ! S'indigna la nouvelle venue. Et en plus tu as triché !

 _Ne sois pas si mauvais joueur stupide moucheron, rétorqua HeeChul en balayant l'air de sa main.

 _''Joueuse'', rétorqua l'autre. ''Joueuse'' HeeChul, je suis une fille !

 HeeChul se força à exploser de rire. Puis il se tourna vers son camarade en s'appuyant sur son épaule :

 _DongHae dis-moi que je rêve ! S'exclama-t-il en rigolant. Cette ''chose'' me dit que c'est une fille ! Non mais tu y crois toi ?!

 Le-dit DongHae soupira tandis que la jeune fille préféra ne pas s'énerver. Elle croisa les bras et prit son air le plus hautain possible.

 _Dans ce cas si MADAME me vois comme un mec...

 HeeChul fronça aussitôt les sourcils et se tourna vers elle d'un air menaçant.

 _Qu'à-tu dis, homme ?

 _Que tu n'as pas de réflexion de ce genre à me faire, femme !

 _Bon, c'est bon Amber, laisse HeeChul tranquille, fit une autre voix féminine dans son dos.

 _Tiens Tiffany, t'as les clés de l'appart' ? Demanda alors DongHae qui souhaitait rapidement repartir dans une autre conversation.

 _Oui bien sûr, répondit la jeune femme. Je vais aller ouvrir, pendant ce temps vous commencez à décharger.

 Tandis qu'HeeChul et Amber se fusillaient du regard, HongKi se traîna jusque derrière le plus grand pour passer ses bras autour de sa taille et se coller contre lui. DongHae ignora tout cela et fit face aux deux derniers venus qui étaient restés proche de la voiture. Tandis que Tiffany montait les escaliers de fer pour atteindre le premier niveau du bâtiment, DongHae fit signe aux trois énergumènes d'ouvrir le camion pendant qu'il rejoignait les deux derniers.

 _Il y a beaucoup de cartons dans la voiture ? Demanda-t-il alors.

 _Bah ça remplit le coffre, c'est tout, lui répondit le plus grand.

 DongHae hocha la tête avant d'aller ouvrir le coffre. Il analysa l'intérieur puis jeta un coup d'œil au camion. Il leva ensuite la tête pour apercevoir Tiffany ouvrir la porte de leur appartement. Il allait falloir décharger cartons et meubles pour ensuite les monter au premier niveau du petit immeuble. Il soupira. Déjà que tout charger dans le camion avait été épuisant... Là il fallait faire tout l'inverse.

 _Bon ZhouMi, tu m'aides, souffla DongHae qui se sentait presque déjà fatigué.

 ZhouMi s'approcha de lui en souriant. Il posa une de ses mains sur son épaule.

 _T'en fais pas DongHae, on est sept, ça va se faire vite.

 _ZhouMi a raison, ajouta l'autre garçon d'une petite voix. Mettre tout dans le camion, c'était vite.

 _On va dire rapide, plutôt que vite, le corrigea DongHae dans un sourire. Mais tu as raison.

 ZhouMi et lui le regardèrent rougir un peu d'un air attendrit avant d'enfin s'emparer des premiers cartons.

 _Bon allez HanGeng, au boulot maintenant ! Fit DongHae qui avait décidé de ne pas se laisser abattre.

 _Plus vite on commencera, et plus vite on aura fini, ajouta ZhouMi.

 HanGeng leur sourit et s'empressa à son tour d'aller prendre un carton.

 Ils se dirigèrent tout les trois jusqu'à leurs amis qui commençaient également à décharger. Tiffany avait ouvert grand la porte d'entrée et les attendait à l'étage pour gérer l'emplacement des affaires. HongKi s'était mit dans le camion et passait les cartons à HeeChul et Amber qui s'envoyaient par moment quelques petits mots agréables et gentils.

 _Bouge toi grosse larve ! T'occupes la moitié du chemin !

 _Tu t'es regardé ? Tes fesses sont encore plus larges que celles d'une femme enceinte ! Tu prends toute la place !

 Ils s'amusèrent tous à entrer, sortir, entrer, sortir dans leur tout nouvel appartement, apportant à chaque fois de plus en plus de cartons. Le but du jeu était d'aller le plus vite possible. HongKi dans le camion les encourageait haut et fort en imitant parfois une pom-pom girl. Tiffany donnait quelques instructions lorsqu'HeeChul et ZhouMi apportaient une commode, une étagère, un fauteuil... HanGeng faisait son maximum pour monter les choses plus lourdes et laisser, en bon gentleman, les affaires plus légères à Amber. Celle-ci avait beau lui répéter qu'elle avait plus de force que lui, rien n'y faisait, HanGeng s'acharnait. Et DongHae le regardait avec amusement se débrouiller comme un grand dans les escaliers étroits, en l'aidant parfois quand il le voyait déraper. Lorsque le camion fut enfin vide, le soleil dardait ses derniers rayons orangés sur toute la ville. L'intérieur de l'appartement avait recouvrer des teintes rouges et oranges grâce à la puissante lumière du soleil couchant qui traversait la baie vitré placée côté ouest.

 Tous s'écroulèrent dans le salon remplis de cartons, épuisés.

 _Bon j'ai pas encore finit moi les mecs, il faut que j'aille rendre le camion, annonça HeeChul en récupérant les clés du véhicule qui avaient été posées dans un petit bol.

 _Ah, oui c'est vrai, se rappela Tiffany. Bah... Amber tu y vas ?

 _Hein ?!

 _Ben oui comment je rentre moi après sinon ? s'indigna HeeChul.

 _Eh ! T'es pas chier, pourquoi ça devrait être moi qui y va ? Protesta Amber.

 _C'est ta voiture grosse maligne, répondit DongHae dans un sourire en coin.

 HongKi rigola et se laissa tomber sur les jambes d'HanGeng qui, adossé à un fauteuil, semblait plongé dans un début de sommeil profond. Amber râla mais se releva tout de même. Elle prit ses propres clés de voiture et ouvrit la porte d'entrée.

 _Bon on y va. Ne commencez pas à manger sans nous !

 _Mais non, la rassura Tiffany.

 _On fait vite, à toute ! S'exclama HeeChul.

 Il poussa Amber sur le palier et referma la porte derrière lui. Une fois que les bruits de leurs pas disparurent, DongHae se laissa choir au sol puis étira ses bras loin au dessus de lui.

 _Aaah ! J'en peux plus moi !

 _C'est vrai que c'était éprouvant, accorda ZhouMi. J'ai hâte d'aller dormir.

 _On montera les lits demain ? Demanda HongKi.

 _Oui, oui, on fera ça demain, répondit Tiffany.

 _Oh cool on va dormir sur des matelas ce soir alors !

 _Qu'est-ce qu'il y a de cool à ça ? S'étonna la jeune femme.

 _Ben ça va faire comme un camping, mais dans une maison !

 _Dites, on pourrait dormir tous dans le salon pour le premier soir, proposa DongHae. Ça fera plus convivial.

 HongKi se redressa subitement pour cette fois s'allonger sur le ventre sur les jambes d'HanGeng toujours somnolent. Les coudes sur le sol, il adressa un immense sourire à DongHae, les yeux pétillant de joie.

 _Oh oui ! Et tu nous joueras de la guitare !

 DongHae, ZhouMi et Tiffany rigolèrent.

 _Ok si tu veux, accepta Donghae. Et toi tu chanteras.

 _Ah ouais ! Avec HeeChul hyung !

 Ils rigolèrent de plus bel. Mais alors, le ventre de presque tout le monde se mit à gargouiller fortement. Ils s'échangèrent un regard avant d'exploser de rire. HongKi se redressa pour se mettre sur ses genoux, face à HanGeng.

 _Hanggie ! Debout, on a faim !

 Le dénommé Hanggie, fit une petite moue et papillonna un instant des yeux avant d'ouvrir péniblement une paupière.

 _Quoi...? Marmonna-t-il d'une voix endormit.

 Tiffany le regarda d'un air attendrit alors que DongHae et ZhouMi s'échangèrent un regard amusé. HongKi s'approcha du visage du bel endormit pour répéter :

 _Allez debout ! On meurt de faim !

 _Ah...

 HanGeng plissa les paupières, étouffa un long bâillement derrière sa main, se frotta les yeux, se passa une main dans les cheveux avant de regarder à nouveau son ami.

 _Heu... Quoi ? Demanda-t-il encore une fois.

 Alors que les trois autres rigolèrent, HongKi sourit joyeusement puis déposa un rapide petit bisou sur la joue du Chinois.

 _Va vite préparer à manger ! S'exclama-t-il en se reculant.

 _Ah... Ah oui..., marmonna HanGeng.

 Sans même protester, il se redressa difficilement. Puis sous l'œil amusé de ses quatre amis, il rejoignit la cuisine. Ce n'est qu'une fois dedans depuis cinq bonnes minutes qu'on l'entendit annoncer :

 _Heu mais... On a rien à manger...

 Ils explosèrent tous de rire. Il s'en était enfin rendu compte ! ZhouMi décida qu'il était temps d'arrêter de l'embêter un peu et se releva à son tour.

 _C'est rien HanGeng, on va juste commander des pizzas pour ce soir.

 _Ah...

 _On ira faire des courses demain ! Fit Tiffany.

 _Et en attendant les pizzas, on glande ! Fit DongHae avec un grand sourire.

 HongKi qui, pour le coup, avait perdu son nounours, s'approcha de DongHae et s'allongea au sol à côté de lui en calant sa tête dans son cou. DongHae entreprit de lui caresser doucement les cheveux. Tiffany les observa tendrement puis s'étira longuement avant de s'adosser au canapé. HanGeng ne tarda pas à revenir dans le salon pour se lover dans un fauteuil. Et ZhouMi appelait le livreur de pizzas.

 

 

            Une unique lampe de chevet en guise de lumière. Des matelas et couvertures éparpillés par terre au milieu de cartons empilés à la légère. Un reste de pizza au centre d'un cercle d'amis. Un air de guitare calme et joli. Des voix chantantes, mélodieuses, entraînantes et joyeuses. Des rires et des sourires, des bêtises et souvenirs. Des regards échangés, complices, doux et partagés.

 Sous la première lune de printemps, des étoiles et de son firmament, une nouvelle vie venait d'être entamée. En regardant par la fenêtre, il se posa une question : Que nous réserve l'avenir ? C'est seulement en avançant qu'il trouvera des réponses. Le futur n'est jamais tracé. Libre à chacun de le dessiner.

 Puis il observa ses amis, tout juste endormit. D'un regard attendrit, il joua quelques dernières notes à sa guitare. La lune était haute, il était tard. Puis il posa son instrument au sol et s'allongea à son tour.

 Le lendemain est un long chemin, qu'il lui tarde d'en tracer le contour. Que nous réserve l'avenir ? De bonnes choses il l'espère. Et c'est sur ces pensées, qu'il se sentit partir, pour le monde imaginaire.