Chapitre 3 - Mauvaise étoile

par Purple348

Chapitre 3: Mauvaise étoile



Choi Hyori



[On m’a dit que je suis née sous une mauvaise étoile. Serais-je prête à tout pour réussir ? Probablement pas non. Mais il faut que je réussisse. Il le faut. Je n’ai pas le choix, je te le dois.]



Nous venions de finir notre entrainement de chant. J’aimais m’entrainer avec SunGyu et Jessica, leurs voix s’accordaient parfaitement avec la mienne. Tout le monde s’affolait dans le hall. On pouvait entendre pleins de cris de jeunes gens dans tous les sens. Ça m’énervait profondément toute cette exaltation alors que je ne savais pas du tout l’objet au cœur de tout ce remue-ménage. J’attrapais au vol le bras d’un morveux à peine sorti du ventre de sa mère.



Je lâchais le bras du gamin pour me retourner vers mes amis qui se trouvaient tout d’un coup très stressées. La rumeur circulait dans les murs de l’agence, depuis quelques mois maintenant, que la version féminine des Super Junior allait être formée, étant l’une des chanteuses, voir la chanteuse la plus douée de l’agence ainsi que l’une des plus anciennes trainees, tout le monde disait que j’allais en faire partie. Lorsque les gens en parlaient, ils appelaient même le groupe : les Super Hyori Girls.


Ne me dites pas que ce jour est enfin arrivé ?! Bientôt six ans que j’étais trainee et le jour clôturant enfin ce maudit chapitre de ma vie était enfin arrivé. Il m’aura fallu dix-neufs années mais ce jour était là. C’était quelque peu réconfortant car malgré l’image que je véhiculais, celle de la fille méchante, imbus d’elle-même, qui ne faisait pas le moindre effort et cartonnais quand même, j’ai travaillé dure pour ça et je suis vraiment douée pour le chant.


La bande d’idiot débarquait dans le théâtre. L’américaine accompagnée de son pote et de Gold… Girl. Sa tête n’était pas comme d’habitude. Elle était, même si ça me tue de l’avouer, plutôt jolie normalement mais là, son visage se trouvait tout déformé. A croire que ce n’était pas elle. Mais comme l’autre n’avait pas dix milles amies cela devait être elle.



Il ne me releva pas et continua leur route pour aller s’assoir.



Lorsque HyunAe commença à parler. Elle nous annonça un nouvel arrivant dans le groupe des Super Junior, la bonne affaire… Normalement ce genre de nouvelle était plutôt donné par le président.



Pourquoi moi je ne fais pas partie des sélectionnés ? Hein ? La dernière annoncée trépignait à mes côtés, comme si c’était la grande des surprises. Lee SunGyu, est la nièce du président de la SM, si elle n’avait pas été pas choisie, on se serait tous posés des questions. Mais pourquoi ces nullités de YoonA et SuYeong ? Des belles filles, c’est tous ce qu’elles représentaient.



Un concours ? Pourquoi faire ? Je peux déjà leur donner les noms pour composer MON groupe…

Ils étaient tous là à sauter sur place, serrant leurs précieux amis. Comme s’ils avaient vraiment leur chance… Quelle bande de débiles profond.




Qu’est-ce qu’elles peuvent être idiotes, c’est deux-là lorsqu’elle s’y mette aussi… Je fulminais intérieurement. Je venais de vivre un véritable ascenseur émotionnel. Je pensais être arrivée au bout et au lieu de ça on m’annonce que je dois encore faire semblant d’attendre.




~ ~ ~



*Ringringring*



J’atteignis difficilement le réveil avant de le balancer à travers la pièce. Le soleil que laissait échapper les fins rideaux transparent parcourait ma chambre, m’empêchant d’ouvrir les yeux. Il faisait beau et j’avais chaud. En cette période de l’année, on pouvait entendre le chant des oiseaux même en plein Séoul. Le sol était chaud lui aussi, et humide. Je m’avançais encore mal réveillée jusqu’à buté contre l’encadrement de la porte de la salle de bain. L’eau m’aidais à y voir plus claire. Au moment de ma séance de maquillage quotidienne et obligatoire que je m’impose aux pieds de ma coiffeuse, je remarquais que j’avais l’air horrible. Mon régime strict réussissait à ma ligne et pas pour le reste… Cernes, poches sous les yeux, teins blafard, cheveux fade… Mais je dois être au top. N’est-ce pas l’image que je me suis donnée ?


Sur le meuble se trouvait mon porte-clés « porte bonheur ». Il était d’un bleu marine et orné de paillettes bleues elles aussi. Mon père est mort le jour de ma naissance alors les enfants de mon école mon toujours dit que c’était parce du au faite que je suis née sous une mauvaise étoile et lorsque je l’avais rapporté à ma mère, elle m’avait dit qu’il n’avait peut-être pas tort mais qu’il n’y avait pas de quoi en faire tout un drame. Ma tante, elle, était plus maternelle. Elle m’avait offert ce porte-clés en me disant qu’il avait toujours une façon de conjurer les mauvais sorts que la vie nous amène et que cet objet pouvait m’aider à transformer ma mauvaise en une magnifique bonne étoile. Elle finit par me dire que malgré tout, je devrais toujours travailler deux fois plus que les autres mais qu’au final je réussirais à accomplir ce que mon cœur désirait. Elle avait raison, je lui devais, à mon père. Je ne sais pas comment il était mais j’aimais à croire qu’il était aimant. Je devais tout faire pour me racheter envers lui et montrer que mon existence n’étais pas que maléfique, que je pouvais et que j’allais accomplir de grandes choses. Ma voix m’a était donné pour y parvenir.


Je balançais des vêtements de danse dans mon sac avant de quitter ma chambre. Lorsque je descendis les escaliers donnant sur le salon, le mari de ma mère se trouvait là, ma mère sorti tout d’un coup de la cuisine.



Elle s’approcha de son époux pour l’embrasser sur la joue puis quitta la pièce d’un pas gracieux et frivole dont elle avait la démarche. Ahn HyunShik se tenait assis sur un des fauteuils du salon et lisait un journal lorsqu’il entreprit sans me regarder.



Mariés depuis bientôt trois ans mais je n’arrivais toujours pas à m’y faire. Pourtant, il est vrai que nous vivions plus confortablement dès son entrée dans nos vies. Il était très gentil avec maman et moi mais c’est le comportement de ma mère que je ne peux supporter. Elle semble oublier l’existence de papa et de faire comme s’il n’avait jamais existé. De plus, je ne sais pas si elle aimait son époux ou son argent.


En quittant la maison, une voiture noire se trouvait devant ma porte. La vitre arrière s’ouvris, par laquel une petite en sorti.



SunGyu venait me chercher en voiture depuis quelques temps avant d’aller chercher Jessica au dortoir. Elle y vivait, ces parents étant resté aux Etats Unis. Malgré, qu’elle ne soit américaine, elle n’a jamais eu aucun soucis à parler notre langue. Elles passaient leur temps à jacasser, se raconter comment le garçon sur lequel elle flashait les avait regardé ce qui malgré mon attitude froide et semblant ne rien écouter me faisait bien rire intérieurement. J’aurais aimé être aussi futile et insouciante mais je n’y arrivais pas.



Observant que je n’en disais pas plus, elle continua toutes les deux leurs bavardages mais cette fois-ci je ne voulais plus écouter. J’essayais de cacher ma peine. Et surtout d’éviter de penser à cette ordure qui m’avait plaqué, je ne savais pour quel raison après presque quatre ans de relation. Mais après tout je ne m’en faisais pas vraiment, ce n’était pas la première fois que nous rompions avant de nous remettre ensemble une semaine plus tard.


En arrivant à l’agence, des femmes de l’accueil nous appelèrent.



Nous étions un peu interloqués mais nous nous dirigions vers les salles indiquées. Nous sommes tombées dans les couloirs sur le producteur Kang, l’un des plus grands producteurs de la SM. Encore lui. Ce pervers me tournais autour de puis que j’étais entrée dans l’agence, il y’a de ça maintenant cinq ans. Il était gros, petit et moche. Vraiment tout pour plaire… Penchant pour les jeunes filles farouches, alors qu’est-ce qui pouvais bien me trouver ? Je ne rentrais vraiment plus vraiment dans ces critères.



Lorsque nous le dépassions pour continuer notre route, il nous interrompit songeusement.



Je franchissais le pas de la porte je vus que des petit morveux s’était regroupés et assis parlant entre eux dans la salle.



Les enfants sautaient littéralement de joie, bras dessus bras dessous comme s’ils avaient décrochés le jackpot de plusieurs milliards de Won au loto.



Tout le monde s’était mis à l’applaudir, même HyukJae et DongHae qui semblait très fière de leur Dongsaeng, avant que le premier ne se reprenne.



Il nous passa un bout de papier qui paraissait être de grande qualité.



Concours girls band 2006


Finalistes :

Groupe 1 :

    • Chef d’équipe : Hangen & Heechul

    • Participants : Jessica Jung, Kim HyoYeon, Lee JinKi, Park SunYoung, Choi WooYoung, Park ChunHee


Groupe 2 :

    • Chef d’équipe : YeSung & Kangin

    • Participants : Stephany Hwang, Kwon YuRi, Kim JongHyun, Soe JuYeon, Lee DongYul, Bae HyunShik


Groupe 3 :

  • Chef d’équipe : EunYuk & DongHae

  • Participants : Choi Hyori, Song Quian, Henry Lau, Kim TaeYeon, Kim JoonMyun, Lee TaeMin


Epreuves :

  1. Présentation

  2. Epreuves chorégraphie et chanson imposé mais répartition libre

  3. Epreuves chorégraphie, chanson et répartition libre




Elle était là depuis à peine quelques mois et connaissait déjà les prénoms même des plus jeunes ? Elle aime vraiment perdre son temps dans des futilités.



Ma TaeYeon ? Mais qu’est-ce… Tout le monde le regarda bizarrement, l’air de ne rien comprendre. Cette dernière ainsi que HyukJae le regardaient avec de gros yeux.



Urg… Il s’est chauffé tout seul et personne ne l’avait suivi, le pauvre. Quel honte.



L’après-midi, nos chefs d’équipe n’étaient plus là, ils étaient seulement venu pour nous guidé et nous apprendre la chorégraphie imposée mais nous devions tout accomplir tout seul. De plus, ils avaient avec leur come-back beaucoup de chose à faire, interview, show… Cette séance devait nous permettre de voir nos capacités dans notre discipline mineure, et voir si nous étions capables d’improviser pour la chorégraphie que nous devions créer. La réponse pour l’instant était plutôt mitigée. Le chevelu se débrouillait en chant et la chinoise était passable, le chinois lui était respectable dans les deux domaines et Gold girl et moi pouvions faire illusion en danse. Il ne rester que le morveux.



La musique débuta, et le morveux numéro un commença à gesticuler son petit corps dans tous les sens. C’était très… moche, je n’avais jamais rien vu de pareil, je crois qu’il est entrain de battre des records, même l’américaine à coté paraissait danser comme HuykJae. En regardant autour de moi, je voyais que même Gold Girl, qui essayait de l’encourager au début de sa prestation avait la bouche bloquée en mode ouvert et semblait quelque peu dégoutée. Le chevelu ainsi que les deux chinois détournaient le regard comme pour lui laisser un peu de dignité.



Le chevelu et la chinoise nous avons concocté une chorégraphie d’un niveau assez élevé. Moi qui n’étais pas non plus une référence en danse, je galérais pas mal. Il faut dire qu’après deux trois gamelles, tout le monde me semblait un peu plus sympathique. J’aimais me donner un genre de méchante fille, ça me permettais de garder une distance avec les gens et par conséquent d’être blessée.


Après des heures d’entrainement, il était très tard, environ trois heures. Il fallait que je me passe me passe un coup d’eau sur le visage, généralement ça me réveillait lorsque les exercices devenaient tardif. En revenant, il ne rester plus que Gold Girl, elle était sur son téléphone. Si on peut appeler ça un téléphone…



Elle se mit soudainement à rigoler, on pouvait voir toutes ces longues dents tellement elle riait.



J’étais choqué sur le moment mais finalement ça m’a fait sourire, c’était plutôt drôle comme comparaison.




~ ~ ~




Son bureau était au bout de la partie administrative au premier étage. Il était assez tard et cette partie du bâtiment était toujours la première à ce vider, la dernière étant les salles d’entrainement bien sûr. Dès que nous avions passé le pas de la porte, il l’a verrouilla. Il me prit par les épaules lorsque j’ai pris le chemin de la sortie.



Il me souriait et ma donner délicatement une feuille dans la main. Une liste de nom. Elles avaient même déjà un nom de scène effectivement.



Groupe féminin :

So Nyeo Shi Dae / Girls’ Generation


8 membres confirmés :

  • Jessica : Jung Jessica (Leader ? Chanteuse principale)

  • Sunny : Lee SunGyu (Chanteuse secondaire, danse)

  • Tiffany : Stephanie Hwang (Chanteuse principale)

  • HyoYeon : Kim HyoYeon (Danseuse principale)

  • YuRi : Kwon YuRi (Danseuse principale, chant)

  • SooYoung : Choi SuYeong (Danseuse secondaire, chant)

  • YoonA : Im YoonA (Danseuse secondaire, chant)

  • SeoHyeon : Seo JuHyeon (Chanteuse principale, dance)


En suspens :

HyoRi : Choi HyoRi (Leader ? Chanteuse principale)

TaeYeon : Kim TaeYeon (Chanteuse principale)



Pourquoi je suis en suspens ? Cette idiote de JuHyeon a encore son cordon ombilical et ils veulent la faire débuter ?



Il fit le tour du meuble, me prit par la taille en dirigeant délicatement mes hanches afin de me faire m’assoir sur son bureau et de s’y installer, à mes côtés.



Je roulais les yeux, qu’est ce qui pouvait me faire suer celui-là. Il me caressa les cheveux tout doucement et les respira toujours un peu plus fort, à chacun des mots qu’il gémissait.



En réalité c’est elle, ma mauvaise étoile. Kim TaeYeon…



Je fermais les yeux quelques secondes. Je devais réfléchir vite mais je n’y arrivais pas. J’ouvris alors les cuisses. Il s’avança alors en plaquant brutalement son bassin sur le mien. Cet acte était tellement fort que son érection m’a fait mal et tapant sur mes parties intimes.



Il m’a ensuite pris le visage violement afin d’introduire sa langue dans ma bouche. Il dirigea ma main vers son sexe, et la fessait descendre et monter avant de retirer son caleçon et en faire de même de ma petite culotte. Ça m’écœurait profondément. Je devais penser à quelque chose d’autre. YoungWoon. Lui était toujours doux et délicat, même lorsque nos ébats était passionnés, il prenait toujours l’attention de me faire plaisir et non souffrir. Il était toujours tendre malgré que le fait je sois méchante et désagréable. Comme s’il avait vue en moi, ce que même moi je ne voyais pas. Je le pensais amoureux.


[Moi, je l’aimais. Que j’ai pu être c****… En réalité je n’ai jamais su comment faire. Comment aimer. Serais-je prête à tout pour réussir ? Oui. ]



~ ~ ~



J’avais quitté les bureaux pour atteindre les salles d’entrainement. Tout était vide et les lumières éteintes. Qu’elle heure était-il ? Déjà 3h ? Ça a mis autant de temps…



Kim YoungWoon se trouvait au niveau de la fin des bureaux administratifs, là où les salles d’entrainement faisaient leur apparition. Il était là tout ce temps ou se trouvait-il plus près du bureau de Kang ? Avait-il entendu ? Mais qu’est-ce que ça peut bien lui faire ? Comme s’il était une référence de vertu.



Trois ans ? Ce n’est pas possible. Il avait commencé à la voir en même temps que moi. J’avais l’impression que j’allais tomber, mes pieds vibraient sous le poids de mon corps.



Il avait pris mon menton dans sa main pour me forcer à le regarder dans les yeux moi qui me perdais dans mes pensées.



Il détourna son visage un moment comme s’il cherchait la réponse adéquate avant de m’embrasser comme à son habitude tendrement. Il partit sans un mot. Génial… Quel soirée de fou, vivement que ça recommence ! Et pour bien cloitre cette nuit de folie, l’américaine pointe le bout de son nez. Elle sorti de l’une des salles qui m’entourait.



Elle souffla avant de sortir un mouchoir qu’elle mit un temps à trouver dans son affreux sac à bandouiller rose.



Je lui ai enfin pris son mouchoir des mains et commença à pleurer puisque je n’arrivais pas à me retenir plus longtemps de toute manière. C’était trop pour une journée entre Kang et YoungWoon, même le caractère de marbre que j’ai n’a pas pu tenir, ce soir. Elle, elle était restée là tout le temps sans rien dire, juste assise contre le mur à côté de moi.



~ ~ ~




Le chinois entra dans la salle de répétition en trombe suivit du morveux dont les yeux ne quittaient pas le sol, il était d’ailleurs beaucoup moins rapide que le premier.



Il me regardait tous avec leurs « grands » yeux. Qu’ai-je dis encore ? Ce n’était pas méchant cette fois.



Lors de notre trajet entre la salle de danse et le théâtre nous étions tous plongés dans un silence. Je dois avouer que je me sentais également stressé. Je passai ma tête à travers les rideaux situé du côté des coulisses ou tous les groupes finalistes se trouvaient. La directrice et le président était assis au milieu de la première rangé entouré par les producteurs principaux y compris Kang. Les trainees n’étaient pas obligés d’assister à la finale et pourtant tout le monde était là. Qui voudraient louper ça ? Ce fut la première fois qu’il y’avais ce genre de chose pour déterminer un groupe surtout que c’était mixte et que l’ancienneté ne comptais pas. Officiellement bien sûr. Je me suis prise au jeu et malgré ce que j’ai fait il y’a deux jours, j’ai envie de coller sa pâté à Gold Girl qui a failli me voler ma victoire.



JungSu rappeler le concept de l’émission, les enjeux ainsi que le premier groupe qui alla le rejoindre. Je ne pouvais plus rien écouter tellement le stress était présent je ne l’avais pas été depuis une éternité.



Je l’ai pris brutalement par le bras afin d’approcher sa tête pour lui murmurer quelques mots.



En réalité elle n’avait rien fait de mal, mais son existence toute entière me taper sur les nerfs. Elle était sans le vouloir la raison de tous mes problèmes, à croire qu’elle était vraiment liée à ma mauvaise étoile.



Ils applaudissaient tous en cœur. Des gens du staff avaient remplacé six chaises après la performance pour nous assoir durant la petite interview.



Notre nom à bien fait rire l’audience, ainsi que JungSu qui eut du mal à se reprendre.



Je voulais être drôle également toute en conservant ma personnalité. Il fallait que je leur donne de vrai raison de me choisir et pas seulement pour avoir…




~ ~ ~



Lee HyunAe accompagné de son père allaient bientôt entrer sur scène pour nous dire les résultats. Jessica était stressée et jouait avec ces doits pour se détendre ce qui a le précieux pouvoir de me taper sur les nerfs.



Après tout je n’avais aucune raison de douter. J’avais fait ce qu’il fallait. N’est-ce pas ?



Lee Soo Man, ne venait annoncer que les grandes nouvelles, comme l’apparition de groupe, venait faire les vœux de la nouvelle année lunaire, sinon il n’était pas très présent pour les lambda. Ces discours étaient très semblables à ceux de sa fille, il paraissait même que ces elles qui lui écrivait.



Une fois montée, le président lui-même s’inclina pour les féliciter une à une.



Celle dont j’appréciée la plupart du temps la compagnie, essayer difficilement de contenir sa joie. Les trois se levèrent et se plaça en ligne à côté de leurs camarades.



Stephanie n’y croyais pas, elle prit TaeYeon dans ces bras avant d’aller en sautillant vers la scène. Cette dernière s’était avouée vaincu, elle était heureuse pour son amie mais savais qu’elle ne serait pas sélectionnée, pas face à moi. Après tout, tout le monde savait depuis le début que je ferais parti de ce groupe. Pour tout le monde avant d’avoir un vrai nom le groupe s’appelle les Super Hyori Girls, je tiens à le rappeler. C’était MON groupe.



Le souffle s’est rompu, plus personne ne parlait et s’était retourné vers moi. Je sentais leur regard m’épier de tous les côtés. Je tournais mon regard vers elle, elle semblait… ne rien comprendre à ce qui se passait. Elle me regardait l’air désolé… Quelqu’un la poussa en direction de l’estrade. Elle s’y avança maladroitement.



Je cherchais ce pervers des yeux. Ou était-il ? Lorsque je le vis, il me regarda l’air béat avant de m’envoyer un baiser discrètement ainsi qu’un pitoyable clin d’œil.


Ce porc c’est bien foutu de ma gueule.


[Papa, j’espère que tu ne me regardes pas d’en haut. Tu risquerais d’être dessus. On m’a dit que je suis née sous une mauvaise étoile… Pendant longtemps, je croyais qu’elle n’existait tout simplement pas. En réalité cette étoile n’était pas mauvaise, elle était carrément pourri.]


Elle avait un rêve. Ils avaient tous un rêve…