Partie 2

par Anya123

Part 2

 

Comme prévu nous nous revoyons deux jours après. Je l’attendais anxieux sur l’attitude à adopter. Est-ce que je le saluais comme d’habitude ? ou est-ce que je devais l’embrasser ? Mes réflexions furent stoppées net par son apparition.

-Salut ! s’écria-t-il d’un grand sourire.

-Tu es tout rayonnant aujourd’hui, lui fis-je remarquer.

-C’est parce que tu m’as manqué !....oups !

Il se rendit immédiatement compte de ce qu’il venait de dire et devint rouge comme une pivoine. Jamais je n’avais entendu quelque chose d’aussi gentil. Je mis fin à sa gêne.

-Où tu veux aller ?

-Disons que j’ai bien une petite idée, répondit-il après avoir repris contenance.

-Je te suis.

Il me sourit, sa main glissa dans la mienne et nous partîmes….pour faire les boutiques ? C’était pas tout à fait la vision que j’avais d’un rendez-vous amoureux. Je me rendis vite compte qu’heureusement, on faisait les boutiques façon Sungmin. On n’achetait rien, juste regarder et essayer les vêtements les plus étranges.

-Tiens enfile ça ! me dit-il tout content en me tendant une jupe et un tee-shirt féminin.

-Pardon ?! Euh tu t’es trompé de rayon Sungmin.

-Non j’ai envie que tu enfiles ça !

-Mais tu es fou ? Pourquoi ?

-Roh allez ! Il y a que nous de toute façon ! ça va être drôle Kyuhyun !

Bon c’est vrai qu’en venant le mardi après-midi, il n’y a pas foule dans les magasins.

-J’ai le droit de choisir quelque chose pour toi ?

-Ok.

J’arpentais rapidement les rayons en recherche du truc le plus féminin possible et finis par choisir une petite robe bleutée. Je le vis faire la moue quand il entra dans la cabine.

-C’est super court Kyuhyun ! râla-t-il.

Bon sang ! Mais qu’est-ce que j’étais en train de faire ? Je suis en train d’enfiler une jupe. Normal quoi. Je ne passais que ma tête à travers le rideau vérifiant de tous les côtés qu’on soit bien seul.

-Tu sors en premier ! m’ordonna-t-il.

-Hors de question ! C’est toi qui a voulu alors t’assumes !

Timidement il sortit. Non je ne pouvais décemment pas sortir après l’avoir vu. Je ne m’y attendais pas et sûrement lui non plus mais elle lui allait vraiment à merveille. Je suis sûr que même habillé d’un sac poubelle il serait magnifique.

-A toi ! Sors ! m’ordonna-t-il tirant lui-même sur le rideau.

Gros moment de solitude lorsqu’il explosa de rire. Inutile de préciser à quel point je suis naturellement mal foutu.

-Mais tu fais quoi ? m’exclamais-je.

-Juste en souvenir, parvient-il à dire à travers ses larmes de rire après m’avoir pris en photo.

Je tirais rapidement le rideau pour me dépêcher d’enlever ces vêtements carrément humiliants.

-Mais tu fais quoi ? m’étonnais-je en le voyant rentrer avec toutes ces affaires.

-Je viens pour me rhabiller dans la même cabine que toi, me susurra-t-il à l’oreille avant de déposer ces lèvres sur les miennes.

Il se détacha très vite de moi.

-Allez, on se dépêche, il y a encore plein de choses que je veux faire avec toi ! s’exclama-t-il.

Il était maintenant presque nu devant moi. Normal.

-Kyu ! s’écria-t-il surpris alors que je venais de le plaquer contre le mur.

Je dévorais avidement ses lèvres et ma foi ça n’avait pas l’air de lui déplaire. Je sentis ses petites mains se déplacer dans mon dos et finalement, il me repoussa.

-Pas ici, rigola-t-il, imagine que quelqu’un arrive…ce serait gênant.

-Désolé, m’excusais-je un peu surpris moi-même.

La journée continua ainsi mais je n’ai plus eu l’occasion de l’approcher…enfin disons de me coller à lui.

 On se voyait régulièrement, presque tous les deux jours, je prenais beaucoup de retard dans mes travaux mais tant pis, ça en valait le coup ! Malheureusement, il se rendit vite compte que quelque chose n’allait pas puisque j’étais obligé de le lâcher à chaque fois à la même heure pour aller récupérer Yoogeun. J’avais bien essayé d’inventer des excuses mais je voyais bien qu’il y croyait de moins en moins.

Ça faisait déjà trois mois qu’on se connaissait. Je l’attendais dans notre café habituel. Enfin il entra et s’assied en face de moi très sérieux.

-Pourquoi tu tires une tête d’enterrement ? Il s’est passé quelque chose ?

Il prit le temps de s’installer.

-Kyuhyun, je pensais que ce qu’on vivait c’était sérieux. Je t’aime mais je vois que tu me caches des choses et….je ne sais pas si on va pouvoir aller plus loin de cette façon. Tu ne peux plus continuer à me mentir, je veux que tu me fasses confiance.

Je m’attendais à tout sauf à ça. Je redoutais ce moment depuis le début et je ne savais toujours pas quoi répondre malgré les longues heures à me triturer l’esprit. Que répondre ?

-A chaque fois que j’ai dit la vérité, mes amis m’ont tourné le dos et les personnes s’enfuient. Je tiens à toi Sungmin, je ne veux pas te perdre.

-Quelque soit ton secret, tu sais bien que ça ne tiendra pas éternellement. Je finirais par le connaître et le plus tôt est le mieux tu ne penses pas ? Kyuhyun, tu peux tout me dire.

Je sentais les larmes monter doucement. J’allais le lui dire, il le fallait.

-Sungmin, je…je t’aime et…

Je pris une grande respiration et espérais que ma voix ne tremblerait pas trop.

-…je suis papa.

Son visage n’avait pas bougé, aucune expression. Je m’attendais à des cris, des larmes, de l’énervement….mais pas à ce visage impassible qui faisait tellement plus mal que n’importe quelle réaction. C’était trop, les larmes coulaient toutes seules. Un peu chancelant je me levais et quittais le café.

-Papa pourquoi tu pleures ? me demanda innocemment Yoogeun.

-Ce n’est rien…tu ne veux pas me faire un câlin ?

Il me sauta dans les bras. Je ne voulais pas pleurer devant lui mais je ne pouvais plus m’arrêter.

-C’est ton ami qui a été méchant ? Moi aussi Léo il a été méchant hier avec moi !

-Ce n’est rien, m’obligeais-je à lui sourire.

Tellement fatigué d’avoir pleuré, je m’endormis sur place mais ça je ne m’en suis aperçu que le lendemain matin réveillé en catastrophe par Yoogeun.

-Papa ! Papa ! Réveille-toi !

-Qu’est-ce qu’il y a ? roumégais-je.

-Ben y a école aujourd’hui ! Je veux voir mes amis moi !

Merde ! Après une course effrénée, on arrivait avant la fermeture des portes à mon grand soulagement.

Cinq longs jours passèrent. Du coin de l’œil je voyais mon portable. Je n’osais pas envoyer un sms et je n’avais rien reçu. Evidemment. Mais cette fois…j’espérais que ce sois différent. Je sortais à peine, juste pour amener Yoogeun à l’école et le récupérer.

-Papa ! Ya plus de glaces ! râla Yoogeun.

-Tu en veux vraiment ? soufflais-je de désespoir de devant mon ordinateur.

Je m’étais replongé dans mon travail pour oublier sans grand succès, rien n’avait avancé. A chaque fois que j’essayais de me concentrer, je pensais à lui…

-Papa !!! insistait-il.

-Oui c’est bon ! J’y vais ! m’énervais-je.

J’attrapais le premier gilet que je trouvais et descendis les marches pas motivé. Je traînais des pieds jusqu’à la superette lorsque soudain en relevant la tête, je me retrouvais face à Sungmin. Sungmin ?!

-Salut, me dit-il gêné. Tu vas bien ?

Je ne pouvais pas répondre tellement je me sentais tout bizarre. Le revoir après cinq jours à vide, je ne pensais pas que ça ferait si mal…il m’avait tant manqué ! J’avais envie de hurler, de le prendre dans mes bras, de le supplier de rester à mes côtés.

-Bon…ben je dois y aller, s’excusa-t-il en me contournant.

Je restais sur place les bras ballants à le regarder s’éloigner. J’étais incapable de le retenir. Je rentrais directement sans avoir acheté les glaces et eut droit à une colère de Yoogeun. On finit par se retrouver tous les deux enfermés dans nos chambres.

Après deux jours, je pris mon courage à demain et lui envoya un sms. Je voulais qu’on soit au moins ami. Juste amis s’il ne voulait pas qu’on soit plus. Il ne répondit pas.

-Yoogeun, je sors !

-Tu vas où ?

-Prendre l’air.

-Je peux venir ?

-Non, j’ai besoin d’être seul.

Je refermais la porte. J’ai besoin d’être seul, j’ai besoin d’air. Je m’étais absenté près d’une heure et me sentis un peu coupable quand je rentrais. Pourquoi la porte était ouverte ? Mon rythme cardiaque s’accéléra…Yoogeun ? Quelqu’un était rentré ?

-Yoogeun ! criais-je en rentrant comme un taré qui paniquait à mort.

-Viens vite ! entendis-je du salon.

J’entrais….Sung-Sungmin ?!

-Y a ton ami ! Regarde ce qu’il m’a offert ! s’exclama-t-il en me montrant une peluche de girafe.

J’étais sans voix mais qu’est-ce que je pouvais bien dire. Sungmin tranquillement assis sur mon canapé qui me regardait tout sourire.

-Yoogeun me montrait vos photos de famille, tu veux venir les voir avec nous ? m’invita-t-il.

Gêné, je m’assied à côté de lui pendant que mon fils était en mode moulin à parole sûrement content d’avoir trouvé un nouvel ami.

-Papa j’ai faim ! s’écria soudain Yoogeun.

-Maintenant ?

Je venais à peine de me remettre de mes émotions et de me rendre compte que j’étais à côté de Sungmin qu’il fallait déjà que je me lève.

-Tu restes manger ? demanda-t-il à Sungmin.

J’étais suspendu à ses lèvres. Je voulais tant qu’il dise oui…bon d’un autre côté, je n’étais pas pressé qu’il découvre mes qualités de cuisinier.

-D’accord, je reste.

-Dis tu peux pas cuisiner alors ? demanda-t-il directement.

-Yoogeun ! le grondais-je. Ça se fait pas !

-Mais quoi ?! Tu fais que des pâtes ! s’indigna-t-il.

Sungmin rigola et finit par dire que c’est lui qui ferait à manger. Comme je m’y attendais, c’était délicieux. Je le regardais manger en silence. Je mourrais d’envie de lui sauter dessus, de savoir pourquoi il était revenu….mais pas devant Yoogeun. Il fallut attendre qu’il soit couché. Je revins timidement vers le salon une fois la porte fermée.

-Je…enfin….si j’avais su que tu viendrais, j’aurais un peu rangé, m’excusais-je en me rendant compte du bordel de l’appartement.

-Tu m’as manqué Kyuhyun, me dit-il.

Sans réfléchir, je l’attirais à moi. Il ne fallait plus qu’il parte.

-J’ai vraiment cru ne jamais te revoir….murmurais-je la voix chancelante.

-Tu m’as vexé ! me lança-t-il en me repoussant doucement.

-Pardon ?

-Kyuhyun, quand je t’ai dit que je t’aimais je ne mentais pas. Mais ce que tu m’as caché pendant trois mois, c’est pas un petit secret sans importance, c’est ton fils ! J’ai été vexé que tu ne me fasses pas confiance !

-Désolé, je…

-Oui je sais, je comprends que les autres aient pu t’abandonner mais je ne suis pas les autres….

Je coupais ses belles paroles en l’embrassant. Notre baiser devint vite passionné et en quelques secondes je le plaquais contre le mur.

-Doucement, m’arrêta-t-il en rigolant doucement.

-Tu restes avec moi maintenant ?

-Yoogeun est juste à côté, me dit-il comme s’il n’avait pas entendu ma question.

-Sungmin, dis-moi que tu resteras avec moi, le suppliais-je, je n’ai pas envie de te perdre une seconde fois.

Il se mit sur la pointe des pieds pour atteindre mon oreille :

-Dis-moi que tu tiens à moi encore une fois…

Je le vis rigoler et il m’embrassa à nouveau. Quelques larmes avaient passées le seuil de mes yeux mais je ne m’en formalisais pas. Je le tenais fermement par la taille pour que plus jamais il ne me quitte.

-Je pense qu’il vaut mieux qu’on s’arrête maintenant, me repoussa-t-il à nouveau. Imagine que Yoogeun débarque !

Un peu dérangé par l’idée d’être surpris, je me détachais doucement à regret de lui.

-Je reviendrais, tous les jours si tu veux, me chuchota-t-il en déposant un baiser sur ma joue.

Je l’accompagnais jusqu’à la porte.

-Mais ça ne te dérange vraiment pas que je sois père ? demandais-je quand même un peu surpris.

-Il est vraiment adorable, je pense qu’on s’entendra bien et…il te ressemble beaucoup.

Il me sourit avant de partir.

Il revenait presque tous les jours et Yoogeun était toujours aussi content de le voir. Limite Sungmin passait plus de temps avec lui qu’avec moi. Jaloux de mon fils.

--------------------------------------------------

-ça y est, Yoogeun est couché, annonçais-je tout content.

Sungmin se contentait de me regarder en souriant innocemment. Aish ! Il ne voyait pas où je voulais en venir ! Deux semaines qu’il vivait presque avec nous….j’en pouvais plus !

Je lui pris la main et l’amena de force dans ma chambre. A peine la porte fut fermée, je le plaquais contre le mur et l’embrassais avidement.

-On va faire du bruit, murmura-t-il alors que je dévorais la peau de son cou lui arrachant un hoquet de surprise.

-Tu ne connais pas Yoogeun quand il dort, rigolais-je. Une vraie marmotte.

-Tu es sûr ? me demanda-t-il encore hésitant alors que je venais de lui enlever son tee-shirt.

-Sungmin, j’ai envie de toi ! Embrasse-moi et arrête de parler ! lui ordonnais-je.

D’abord timidement, ses lèvres rejoignirent les miennes et un peu à l’aveuglette, on trouvait enfin le lit.

-------------------------------------------------

-Papa !!! Papa !!! Y a plus de glaces ! cria Yoogeun en faisant soudainement irruption dans la chambre.

Sungmin se redressa, réveillé en sursaut et se cacha le mieux possible du drap. Il se sentait mal que Yoogeun ait débarqué et le rouge lui montait doucement aux joues. Il chercha de l’aide du côté de Kyuhyun qui dormait encore paisiblement.

-Oh….mais t’avais dit que tu dormirais avec moi ! piailla Yoogeun.

-Oh c’est vrai ! s’exclama Sungmin se rappelant une discussion passée.

-Demain, tu dors avec moi ! ordonna-t-il en quittant la chambre. En plus il dort encore, avec moi tu pourras parler !

Yoogeun s’éloigna. Sungmin put respirer, plus de peur que de mal. Yoogeun était encore jeune et innocent. A côté de lui, Kyuhyun dormait encore et toujours.

-Une vraie mamotte, rigola-t-il en déposant un léger baiser sur sa joue.

 

FIN