Chapitre 3

par minialeona

ZhouMi n'eut d'autre choix que d'accepter et récupéra les deux sacs ainsi que la valise de l'homme du milieu puis les amena dans la chambre. Il ouvrit le premier sac et rangea les vêtements uns à un dans l'armoire. Il prit bien soins de ne pas les froisser et de ne faire aucun accroc alors qu'il les accrochait aux cintres. Il entendit la porte s'ouvrir puis deux voix dont celle de son employeur. Il se retourna et le regarda pour savoir ce qu'il devait faire mais il lui fit simplement signe de continuer ce qu'il faisait.

- Tiens, ouvre.

Puisqu'il faisait des allers-retours entre le lit sur lequel étaient les sac et l'armoire, ZhouMi put voir ce dont il parlait. JungSu tendait un paquet à Monsieur Cho. Ce dernier le prit et l'ouvrit soigneusement. Il sortit le sac qui était à l'intérieur et ses yeux pétillèrent d'émerveillement.

- Tu m'as acheté un sac de la dernière collection de Prada?!
- Bah oui! J'aurais eu l'air de quoi si je revenais de Milan les mains vides!
- De quelqu'un qui ne mérite pas de travailler dans le milieu de la mode. Waw il est vraiment trop beau!
- C'est très bien que tu l'aimes, tu le mettras dans tes bagages pour Paris, on doit assister au défilé de la marque.
- Quoi? Mais je t'ai dit que j'avais rendez-vous!
- KyuHyun! Combien de fois je vais devoir te répéter que ta vie privée passe après ta carrière! Si tu continues à te comporter comme ça et à considérer tes conquêtes d'un soir comme plus importantes qu'un séjour à Paris! Crois-en quelqu'un qui est aussi passé par là, si tu tiens vraiment à réussir en tant que mannequin professionnel, met ta vie privée de côté et abandonne l'idée d'avoir quelqu'un.
- JungSu...

ZhouMi ne sut trop quoi faire... Il était plutôt gêné d'avoir assisté à cette discussion et plus précisément d'avoir entendu cette dernière réplique... Il baissa la tête et continua de ranger les vêtements mais même la tête baissée il put voir les poings serrés de son employeur. S'il avait bien compris, JungSu était un ancien mannequin qui avait réussi avant de se reconvertir ce qui sous-entendait... Qu'il avait mis sa vie de côté pendant toute sa carrière?

Il n'entendit plus grand chose et releva la tête pour continuer son travail. Les deux hommes avaient déserté la pièce, le sac reposant toujours sur le matelas. Il ne savait pas combien de temps Monsieur Cho allait rester mais il avait emporté une grande quantité de vêtements! Il vit finalement le bout de son entreprise et retourna dans le salon principal pour se mettre au service du propriétaire s'il avait besoin de quelque chose.

SungMin était déjà là, debout à côté de la porte, il lui fit signe de venir à côté de lui alors il lui obéit. Il balaya un peu la pièce du regard, le dénommé KyuHyun était avachi dans le canapé en face de la télé, une manette dans la main, occupé par son jeu-vidéo, Monsieur Kim était arrivé entre-temps, lui et le propriétaire des lieux étaient concentrés, penchés sur un dossier épais. HanGeng fit son apparition dans la salle et annonça d'une voix calme et posée:

- Le repas est prêt Messieurs.
- Très bien, apportez-le.

Les deux hommes ne se donnèrent pas la peine de bouger alors ZhouMi et SungMin dressèrent le couvert sur l'autre bout de la table pour ne pas les déranger. KyuHyun arrêta son jeu quand il remarqua que la table était mise et ils s'assirent chacun devant une assiette. JungSu présida la table, Monsieur Kim était assis à sa droite et ils continuèrent d'étudier le dossier alors que leurs plats leur étaient apportés.

- Je ne sais pas... C'est beaucoup d'argent tout de même.
- Mais tu pourrais faire un bénéfice incroyable en devenant l'actionnaire majoritaire de la société.
- Mais à quoi ça me servirait? J'ai déjà d'énormes parts dans des sociétés qui ont prouvé qu'elles sont solides, je sais bien que le risque est souvent payant mais est-ce que j'ai sérieusement besoin d'injecter des capitaux dans une entreprise qui n'est pas encore stable?
- En faisant ça tu pourras justement les aider à avoir assez de fonds pour poser les bases de leur société! En plus de ça est-ce que tu imagines la rapidité avec laquelle les capitaux vont arriver quand les investisseurs vont entendre que Park JungSu a investi là dedans?!
- Laisse-moi le temps d'y réfléchir, je ne veux pas prendre cette décision à la légère. Tu pourras prendre un rendez-vous avec le directeur de l'entreprise?
- Très bien.

Ils refermèrent le dossier et commencèrent à se nourrir. KyuHyun jouait avec la nourriture dans son assiette, les repas que concotait HanGeng étaient toujours succulent, il parvenait à chaque fois à lui faire oublier qu'il suivait un régime strict! Le cuisinier se donnait toujours la peine de préparer un plat différent pour chaque personne quand il n'y en avait pas trop, c'était ce qui faisait que les séjours dans cet appartement était si agréable.

Les trois domestiques n'eurent pas grand chose à faire à partir de cet instant. HanGeng était retourné dans sa cuisine, les deux autres attendaient, debout au bout de la table à attendre qu'on requiert leur aide. Une fois le repas fini, ils débarrassèrent et entamèrent le ménage dans la salle à manger. Les deux amis et collègues se retirèrent dans la chambre préparée pour Monsieur Kim pour continuer de plancher sur des investissements probables alors que le mannequin squattait toujours la télé du salon pour jouer.

Il commençait à se faire tard et ZhouMi sentait la fatigue peser sur ses épaules mais SungMin lui avait fait comprendre qu'il ne pouvait pas aller se reposer tant que tous les invités n'étaient pas couchés. Alors en attendant il discutait avec HanGeng, ils se remémoraient des souvenirs de Chine, des lieux de Pékin qu'ils avaient vu tous les deux, le cuisinier lui parlait des paysages qui hantaient ses souvenirs, ZhouMi lui décrivait avec douceur ces lieux où il adorait se rendre accompagné de la personne qu'il aimait, les jardins où ils s'étaient promenés, les architectures qu'ils avaient observé dans une atmosphère pleine d'amour.

Il fut cependant coupé de cet instant de nostalgie quand il entendit Monsieur Park l'appeler. Il jeta un coup d'?il à l'horloge dans la cuisine, la surprise qu'il eut en voyant l'heure devait être tellement visible sur son visage que le cuisiner en rit. Il était une heure du matin! Ils avaient parlé de leur pays natal pendant près de deux heures... Il fit un petit sourire à son collègue et se frotta les yeux pour faire disparaître la tristesse de son regard et alla trouver son employeur.

SungMin lui indiqua le couloir qui menait aux chambres et à d'autres pièces qu'il n'avait pas encore pu découvrir. JungSu était appuyé contre la porte d'une pièce, ses cheveux blonds entourant son visage avec grâce, ses bras finement musclés croisés sur son torse, ses jambes longues et fines fièrement exhibées car il ne portait qu'un simple boxer noir. Ce n'était pas possible de s'exhiber comme ça? Il alla devant lui et baissa la tête, trop gêné par le peu de pudeur de son employeur pour le regarder dans les yeux.

- ZhouMi, je ne t'en tiens pas rigueur puisque tu es nouveau ici mais sache qu'il est utile que la chambre du propriétaire des lieux soit prête quand il est là.
- Oh!

Le chinois releva la tête, surpris de ne pas avoir pensé à ça de lui-même ou même que SungMin ne lui ait dit de le faire! JungSu eut un petit sourire en coin, le visage de son nouvel employé était tellement expressif! Il semblait réellement impliqué dans son travail et déçu d'avoir oublié de faire quelque chose. L'employeur passa une main dans les cheveux du chinois en lui souriant doucement.

- Je le rappellerai à SungMin mais maintenant va préparer ma chambre.
- Moi?
- Oui toi, tu ne comprends pas tout le coréen mais tu dois bien comprendre ça non?

Monsieur Park rentra dans sa chambre, laissant ZhouMi seul et surtout surpris dans le couloir. Il réapparut quelques secondes après, les sourcils froncés et s'adressa à lui.

- J'ai dit maintenant.

Le chinois se réveilla brusquement et alla dans le grand placard aux draps. Il croisa SungMin et lui expliqua la situation. Le chef alla donc avec ZhouMi choisir les draps et jusqu'à la chambre de leur employeur, c'était de sa faute si la chambre n'était pas prête alors il devait assumer les conséquences de son oubli. Ils entrèrent dans la chambre et trouvèrent Monsieur Park à moitié-allongé dans une pose sensuelle sur un canapé alors qu'il feuilletait un magasine de mode. Il leva la tête en entendant quelqu'un entrer.

- SungMin, il ne me semble pas t'avoir demandé de venir.
- Mais Monsieur, je viens aider ZhouMi pour que vous puissiez vous reposez plus tôt.
- Je t'ai appelé? Il ne me semble pas, je n'ai demandé qu'à ZhouMi de venir alors à moins que tu ne t'appelles ZhouMi, tu n'as rien à faire ici.

Le plus petit s'inclina un peu et s'en alla en lançant un regard au chinois. Ce dernier prit une longue inspiration et attrapa le premier drap pour l'étendre sur le lit. La pièce était au moins aussi riche que les autres. Un grand lit à baldaquin faisait face à une baie vitrée, des rideaux rouges en voile empêchaient de voir clairement le lit. Un piano trônait fièrement dans un angle de la chambre, un bureau de l'autre côté, plusieurs armoires par-ci par-là contre les murs.

Il ne mit pas trop de temps à préparer le lit puis commença à ranger une pile de vêtements que JungSu avait visiblement déjà eu le temps de sortir. Celui-ci écarta doucement les rideaux de son lit et alla s'allonger dessus, poussant un petit soupir d'aise. Il avait beau passer de longs séjours dans des palaces que ça soit quand il voyageait en tant que directeur d'une des plus grandes agences de mannequin de Corée, avec KyuHyun pour ses défilés ou bien juste pour des vacances, aucun de ces hôtels de luxe ne valait son appartement principal.

Le chinois tourna la tête en entendant cette preuve de confort et se mordit légèrement la lèvre en voyant la silhouette devenue brumeuse de JungSu grâce aux voiles. Non, il ne devait pas! Même s'il n'était plus avec Lui, il ne pouvait pas fantasmer comme ça! Surtout pas sur son patron.

- ZhouMi? Viens là.

Le chinois finit de pendre la chemise et alla face à l'autre. Il était... Non! Il devait retenir son regard, il ne fallait pas qu'il le fasse glisser le long de ses courbes allongées sur le matelas. Il sentit la main de l'autre toucher un peu sa joue.

- ZhouMi... Je te l'ai dit, j'ai confiance en HeeChul alors... Es-tu gay?

Le chinois fut surpris d'entendre ça et fut bouche bée. JungSu sourit en voyant ça, il avait visiblement visé juste. Il savait que si son ami avant embauché cet homme et pas un autre c'était pour une bonne raison, parce qu'il pourrait l'aider à être heureux, il pouvait sembler direct mais il voulait comprendre.

Après les doigts de son employeurs, ce fut à ses lèvres de se poser sur lui. Il sentit ces croissants de chairs moelleux et légèrement sucrés grâce au gloss contre ses lèvres. Puis un contact légèrement humide, une langue qui se promenait sur ses lèvres juste avant de se retirer. Il plongea alors un regard perdu dans celui de JungSu qui ne le regardait plus mais qui caressait ses lèvres du bout des doigts, les yeux perdus dans le vide.

- Vas me chercher SungMin... Et vas te coucher.