Chapitre cinq

par Hon no Shojo

POV HeeChul

                Je ne me comprends plus. Il y a quelques jours encore, c’était MOI qu’il regardait, MOI ! MOI qu’il déshabillait, MOI qu’il embrassait, MOI qu’il caressait ! Et c’était MOI qu’il aimait ! Hier, j’ai dû le forcer à me toucher sinon, j’aurais hurlé de frustration. Jamais je ne l’avouerai mais c’est lui que j’aime, c’est avec lui que je veux faire ma vie, avec lui que je veux être, lui et seulement lui ! Et pas un autre ! C’est le seul que j’ai vraiment aimé, le seul à qui j’ai réellement donné corps et âme ! Et savoir qu’il a déjà appartenu à un ou une autre et qu’il lui appartient toujours… je ne peux pas le supporter.

                Hier, il m’a montré sur son portable des photos d’une fille assez jolie, en uniforme de lycéenne.

« Si je n’étais pas gay et que je ne t’avais pas rencontré, lui ai-je confié en me lovant contre lui, je serais certainement sorti avec elle.

- Tu sais, Chullie…

- Hm ?

- … cette fille, c’était ma petite amie, avant. »

                Je n’ai eu besoin que d’entendre ces mots pour me figer d’un seul coup. Malgré son étreinte, j’ai commencé à avoir froid. Mais il a continué à me poignarder en plein cœur.

« Elle s’appelait HeeJin, a-t-il poursuivi d’un ton que je reconnaissais songeur et nostalgique, on était dans la même classe. Disons qu’elle me plaisait plutôt et que moi aussi. On a commencé à sortir ensemble en deuxième année de lycée. On vivait le parfait amour, on avait sérieusement envisagé de nous marier après nos études. »

                Non, arrête, je t’en supplie ! Ne me fais pas plus de mal que tu ne m’en as déjà fait !

« Nos parents étaient d’accord et on avait déjà dressé la liste de nos invités, des préparatifs de mariage. On avait des projets plein la tête. »

                Je t’en prie, aies pitié de moi et de mon cœur qui souffre le martyr, arrête !

« On savait déjà où on allait se dire oui. »

                Arrête, ARRÊTE !!

« Sa meilleure amie et mon copain du club de danse allaient être nos témoins. »

                Stop, stop, je t’en supplie !

« Mais la dernière année de lycée, elle a déménagé à cause de l’état de son père. On s’est séparés et on a fait nos vies chacun de notre côté. Mais dernièrement, je l’ai revue. »

                Quoi ?

« Elle s’est mariée avec un homme d’affaire qui travaille à Séoul. On s’est juste bonjour, comme ça, et on a pris un café ensemble. Ça m’a fait bizarre. »

                Et moi alors, tu ne crois pas que ça me fait bizarre ? Je me suis levé d’un coup et lui ai collé une gifle sur la joue. Mes larmes ont commencé à couler. Dans la pénombre, le corps luisant de sueur, il était plus beau que jamais. Pourquoi, mon Dieu, pourquoi m’a-t-il dit ça ? J’aurais préféré être sourd plutôt que de l’entendre !

« Et c’est ça que tu veux, hein ? Tu vas retourner avec elle ! Et tu vas me laisser tout seul, seul au monde ?!!? Réponds !!

- Désolé, HeeChul…

- Je ne veux pas que tu me dises que tu es désolé, comme ça !! Je veux que tu te prosternes à mes pieds et que tu me présentes tes excuses et à haute voix !! »

                Et il s’est exécuté, sans rien dire. Pourquoi est-ce qu’il est comme ça ? Pourquoi est-ce qu’il satisfait tous mes caprices ? Je ne suis qu’un sale gosse, perfide et capricieux, mais je ne veux pas que lui, LUI, se soumette à moi comme un esclave ! Emporté par la colère, je me suis jeté sur lui et lui ai arraché tous ses vêtements, lui lacérant le torse de mes ongles. Je me suis ensuite débarrassé des miens et me suis recollé immédiatement à lui, lui griffant les hanches, l’embrassant fougueusement sans le laisser respirer. Depuis quand je ne me suis pas laissé aller comme ça ? A nos premiers rapports, je lui en faisais voir de toutes les couleurs mais j’étais tellement heureux de pouvoir montrer mon amour pour lui que je n’étais pas très discret dans mes témoignages d’affection et on faisait ça un peu n’importe où. Je l’aime tellement ! Je ne veux que lui et j’ai cru que lui aussi ne voulait que moi. Mais j’avais tort… Je suis plus seul que jamais parce que l’amour de ma vie, celui avec qui j’ai toujours voulu partager mes sentiments, m’a abandonné !

 

 

POV HanKyung

                Je ne sais pas ce qui a pris HeeChul hier soir mais je m’en veux terriblement. Je sais bien que ma diva n’apprécie pas les concurrents mais cette fille, HeeJin, je ne l’ai revue qu’une fois et on a simplement un peu parlé devant un café. Hier soir, il s’est jeté sur moi et m’a littéralement terrassé sous ses baisers et ses coups de bassins ravageurs. Je ne peux pas lui résister, je ne peux rien lui refuser mais j’aurais voulu qu’au moins cette fois, il comprenne. Il est le seul que j’aime et le seul que j’ai, la première fois qu’on l’a fait, j’ai tout de suite fondu pour lui. Et il décide de but en blanc de me quitter…

« J’arrête tout. Je ne veux plus coucher avec HanKyung. »

                Rien ne m’aurait plus tué que cette phrase. Je ne comprends pas, HeeChul, mon HeeChul, qu’est-ce qui te prend ? A la table du petit déjeuner, personne ne comprenait cette révélation choc et lui refusait de me regarder. Mais qu’est-ce que j’ai fait pour que tu me détestes comme ça ?

« Je ne saisis pas bien, HeeChul, lui fait LeeTeuk. Pourquoi tu dis ça ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

- Il ne s’est rien passé, répond l’intéressé en se renfrognant.

- Hyung, m’interpelle RyeoWook, éploré. Dis quelque chose !

- Je ne comprends pas, Chullie, décidai-je de dire le plus doucement possible, je ne comprends pas ce qu’il se passe.

- Il se passe que je n’ai plus envie de toi. Je te quitte, voilà. C’est fini entre nous, tu peux aller voir ailleurs. »

                HeeChul ! Je vous en prie, mon Dieu, tout mais pas ça ! Je ne veux pas qu’il m’abandonne, pas lui ! C’est le moment que choisit YeSung pour débarquer dans la cuisine, encore endormi, alors que la tension est palpable. Toute l’attention est concentrée sur nous et lui, il dort. Je comprends mon dongsaeng, il n’est pour rien dans cette histoire. Mais moi, tout ce m’importe, c’est HeeChul !

« S’lut, les mecs, ça gaze ? nous lance notre leader vocal en se laissant tomber sur une chaise.

- Ouais, ouais, ça gaze ! lui répond SiWon avec un sourire – lui, au moins, il ne perd pas le nord. Ca jase, même !

- Encore un problème de couple ? J’vous préviens, je n’ai rien à voir dans ces affaires. C’est sur quel duo que Discorde a décidé de jeter ses maléfices ? »

                SungMin nous désigne HeeChul et moi. YeSung hausse un sourcil et réplique :

« Il s’est passé quoi ? HeeChul reproche à HanKyung de l’avoir trompé, encore ?

- C’est exactement ça, rétorque mon amant avant que j’ai le temps de démentir. Et pas avec n’importe qui. »

                Non, Chullie, tais-toi !

« Il m’a lâchement trompé avec son ancienne copine du lycée. J’ai de quoi rivaliser, moi, maintenant ! Qu’est-ce que je peux faire contre une femme, moi ? Je n’ai pas la féminité ni la grâce et la douceur d’une fille, je suis un homme et tôt ou tard, il fallait bien qu’HanKyung retrouve toute sa tête et reprenne ses habitudes d’hétéro ! Alors il vaut mieux se séparer pour moins souffrir !

- Moins souffrir, c’est souffrir quand même, lui fait remarquer YeSung en se versant du lait dans un bol. »

                Ouais, bien parlé, YeSung !

« Ben, qu’est-ce que vous voulez que j’vous dise, moi, chuis pas homo alors je ne peux pas comprendre tous vos problèmes – qui, soit dit en passant, sont bieeen plus compliqués que ceux d’une relation hétéro ! Et il y d’autres personnes ici qui peuvent témoigner mes propos ! »

                Ah, oui, c’est vrai que nous ne sommes pas tous gays dans cette maison : SiWon, ShinDong et KiBum eux aussi sont pris par leurs propres soucis et n’ont pas à être mêlés à nos histoires. Mais dans ma situation, j’aurais quand même bien apprécié un peu de soutien… Dire que RyeoWook, tout jeunot qu’il est, n’a besoin de personne pour gérer ses sentiments pour YeSung…

                Le reste du groupe débarque à son tour : KyuHyun bondit immédiatement sur SungMin et commence à balader ses mains sous son T-Shirt ; KangIn prend LeeTeuk sur ses genoux, lui redonnant instantanément son sourire ; KiBum s’assied à l’extrémité de la table, tourné vers la télé pour ne pas nous voir ; ShinDong se fait tout de suite griller cinq tartines dans le grille-pain. Ils ont l’air bien heureux, tous…

« Alors, qu’est-ce qu’on fait, aujourd’hui ? nous demande inconsciemment KyuHyun qui, bien sûr, n’est pas au courant de la situation. Je propose un tournoi de Star Craft ! En couples, bien entendu !

- Ah non ! proteste KangIn, faisant sursauter LeeTeuk. Tu triches tout le temps ! Et puis, de toute façon, Teukie et moi, on te mettrait la pâtée alors ça ne sert à rien de jouer si on sait déjà l’issue du jeu !

- En plus, Kyu, intervient SungMin en sortant sa petite bouille contrariée, on y a déjà joué avant-hier. »

                Voyant que son amant est réticent à son idée, l’Evil Maknae le prend dans ses bras et l’embrasse avec délectation avant de lui susurrer :

« T’en fais pas, mon Minnie… On fera ce que tu voudras. »

                Dire que c’est ce qu’on faisait, HeeChul et moi, avant l’incident de hier soir ! Pourquoi est-ce toujours à nous qui arrivent tous les aléas de la vie privée ? HeeChul ne semble toujours pas disposé à me regarder et à parler. J’en ai ma claque, il faut que je lui parle !