Abandon

par kumikoneko

Leader’Symphony.

 

OoO

 

 

2) Abandon :

 

 

               On dit qu' une symphonie est un ensemble de plusieurs mouvement qui se joigne et se quitte. Ma vie est donc encore une symphonie. Et son départ en faisait partie. chaque moment de ma vie fait partie de cette musique. j'ai enfin compris comment l'arrêter. La mort. Transformer cette symphonie en Requiem. Pour le musicien que je suis, voilà un défi de taille. Bien sûr, je devrais faire ça doucement, secrètement pour ne pas attirer l'attention des autres sinon j'aurais de gros ennuis. Ils ne peuvent pas comprendre. J'ai vu la tristesse de YeSung alors qu'il me tenait dans ses bras l'autre soir, je sens toujours le regard protecteur de SiWon sur moi, je subis toujours les remarques gentilles mais inquiètes d'HeeChul. Que puis-je y faire? Aucun d'eux n'arrive à apporter de modification à ma musique. Suis-je donc condamné à rester seul? Dans deux ans, si je me montre assez fort, KangIn reviendra t-il? Si je l'attends patiemment, me pardonnera t-il ma lâcheté? Celle qui me sépare des autres, celle qui ne veut pas vivre sans lui.

Je soupire, toujours dans cet état léthargique et fredonne ma mélodie dans ma tête. Je ne tiendrais pas deux ans! Cet adieu cette nuit là, je l'ai parfaitement entendu, parfaitement compris.

Cette mélodie, symbole de mon amour, de ma folie, je vais la transformer.

Tout commencera par une simple mélodie, un chant... une noce funèbre pour notre amour.

-LeeTeuk-ssi?

Je relève mon regard sur le jeune homme devant moi qui m'observait curieusement.  

-Oui RyeoWook.

-Ca fait trois fois que je t'appelle, on va bientôt monter sur scène.

Bien sûr, aujourd'hui, c'était le dernier live de Bonamana, notre last stage, ensuite, nous aurions deux semaines de vacances avant la préparation de la tournée. Notre première tournée sans HanGen et toi.

Je souris à l'éternel Maknae et me lève du sofa de la loge pour le suivre en coulisse. Je m'aperçois avec amusement que je suis le dernier, comme bien souvent ses derniers temps, et que les membres des SHINee sont également là. HeeChul est d'ailleurs pendu au bras de TaeMin, et rigole avec Kei  sous les regards tantôt amusés des uns, tantôt blasés des autres.

-Ah, Teukie-hyung, tu tombes bien, s'exclame JongHyung, en me voyant. Pourrais-tu décrocher l'espèce de ventouse  qui te sers d'ami avant qu'il n'arrache les bras de mon fils ?

Je souris doucement en hochant la tête et agrippa HeeChul par le col de sa veste pour le tirer d'un geste sec.

-Aie, mais ça ne va pas, non! Tu vas étendre le col de cette superbe veste, je vais passer pour quoi si je vais sur scène dépareillé?

-Pour un pervers qui aura encore tenté quelque chose sur ses dongsaengs?  Proposa innocemment TaeMin provocant l'hilarité générale.

-Les Super Juniors, c'est à vous! Lança un des techniciens.

Nos deux groupes se saluèrent  et ils entrèrent en scène.

 

                Le début du live se passa relativement bien mais dès la fin du premier refrain, HeeChul fit un faux mouvement et heurta le leader. Une petite faute qui passa sans doute inaperçue  au yeux de tous mais qui interpella SiWon, qui était près d'eux lors des faits et qui remarqua la grimace de douleur de LeeTeuk.

Lorsque la chanson se termina, ils durent rester sur scène, le temps d'une petite interview. Le jeune homme se glissa derrière son leader et posa doucement une main sur son dos. Lorsqu'il sentit que son ami s'appuyer contre lui, il sut qu'il avait vu juste.

Une fois l'interview finie, il traina littéralement le plus vieux vers les loges et l'allongea sur le canapé. Il lui enleva doucement sa veste et s'installa a califourchon sur lui.

LeeTeuk se laissa faire, se mordant les lèvres pour ne pas crier.  sa douleur au dos s'était réveillé et il avait l'impression d'être en feu.

-Tu as si mal que ça? demanda le plus jeune, plus inquiet qu'il ne le laissait paraître.

Il hocha la tête, incapable de prononcer un mot et SiWon commença son massage.

-Je suis désolé, j'ai été distrais, j'ai pas fais exprès. Bredouilla HeeChul, accroupi près de son ami qui lui offrit un sourire rassurant. après tout, lui aussi était distrait.

Le massage dura plusieurs minutes et il fini par s'endormir, plus épuisé qu'il ne voulait bien l'admettre.

YeSung le souleva alors doucement et s'installa sur le sofa avant de reposer la tête de son ami sur ses genoux et lui caressa doucement les cheveux.

SungMin prit le sac de son leader et entreprit de ranger toutes ses affaires et RyeoWook les prévint que le van venait d'arriver.

ShinDong le souleva et ils rentrèrent à leur appartement.

 

                YeSung n'était vraiment pas quelqu'un de bête, loin de là. Il avait comprit avant tout le monde le comportement suicidaire de son ami, comme il avait vu avant tout le monde son rapprochement envers KangIn, et comme il voyait en ce moment même le comportement étrange de SiWon vis-à-vis de lui. Comme si, pour une fois, c'était lui qui avait compris quelque chose avant lui...

C'était un comble, et il voulait en avoir le cœur net.

Aussi, dès qu'il fut assuré que le leader dormais bien dans sa chambre et que DongHae veillait bien sur lui, il couru après son cadet et l'attrapa par le bras.

-Qu'est-ce que tu sais?

SiWon écarquilla les yeux surprit pas par la question avant d'éclater de rire, vexant son ami.

-A quel sujet exactement?

-LeeTeuk

Clair, net et précis. Le sourire de SiWon s'agrandit.

-Tu veux dire, sur ses sentiments, son comportement ou toi et l'amour que tu éprouves pour lui?

YeSung le relâcha, hébété.

-On a bien raison de dire qu'on ne remarque jamais rien lorsqu'il s'agit de soi.

-Mais...mais...

-Je ne dirais rien, YeSung-ssi, mais je pense que ça ne lui ferait pas de mal de passer à autre chose.

-Que veux-tu dire?

SiWon soupira et ouvrit la porte de sa chambre avant de le laisser passer.

Ils se posèrent tous les deux sur le lit du plus jeune et se dernier commença à expliquer.

-Tu sais, la soirée avant qu'il ne parte, KangIn est venu me trouver. Il voulais me faire faire une promesse.

YeSung le dévisagea et il se permit un petit sourire.

-il  ne reviendra pas. Tu connais kangIn, il est vraiment génial comme ami et il le restera toujours mais.... deux ans, YeSung? Toi et moi, on sais très bien qu'il ne tiendra pas aussi longtemps sans sexe! Il avait l'intention de rompre avec LeeTeuk avant de partir mais je n'arrive toujours pas à savoir si il l'a vraiment fait tant le comportement de Teukie-Hyung est aléatoire. Un moment, il semble être dans une profonde tristesse comme si il avait été largué et après il semble calme et serein comme si il savait que KangIn reviendrait. KangIn m'a fait promettre de veiller sur lui, de m'assurer qu'il passerait à autre chose, qu'il tournerait la page et qu'il serait heureux. Et si c'est avec toi, je n'y voit aucune objection! Termina t'il avec un franc sourire.

YeSung soupira. SiWon avait vraiment comprit beaucoup de choses: oui il était amoureux mais jamais il n'avait eu l'idée de s'imposer dans le couple de son ami. Toutefois, les déclarations de KangIn lui-même changeait la donne. Il n'avait pas l'intention de revenir. Et Leeteuk souffrait....

Mais SiWon n'avait encore comprit une chose.

-Il ne veut pas qu'on l'aide, SiWon! Il veut y croire jusqu'au bout, je pense... même s'il sait au fond de lui que KangIn ne reviendra pas.  

SiWon hocha la tête, songeur. Il savait pas expérience que son ami pouvait être très têtu. Et qu'il était véritablement un ange... et que les anges n'aimait qu'une seule fois et pour la vie.

Pour une fois, la religion lui sembla bien pesante....

 

RyeoWook s'éveilla en sursaut et regarda autour de lui avant de jurer. Il était de garde près de son leader mais il avait réussi à s'endormir et LeeTeuk en avait visiblement profité pour lui fausser compagnie mais avait visiblement eut la bonté de lui mettre une couverture sur ses épaules.

Grommelant, il jeta un œil su le réveil qui affichait cinq heure du matin avant de se lever et de partir à la recherche du disparu. il haussa un sourcil, étonné de ne le voir ni dans le salon, ni dans la cuisine alors il alla voir dans la salle annexe de leur appartement qui servait à la fois de salle de chant, de danse et de musique. Mais il n'eut pas besoin d'ouvrir la porte pour entendre une mélodie qu'il ne connaissait pas filtrer jusqu'à lui.

Il entra doucement dans la salle et ce qu'il vit lui serra le cœur. Bien sûr, de premier abord, la scène n'avait rein d'inhabituelle. juste un bon pianiste absorbée par sa musique.

Mais les traits de souffrances sur son visage et la mélodie, si belle soit-elle, qu'il percevait maintenant nettement, suffit à le faire pleurer.

car RyeoWook était un des meilleurs musiciens du groupe, celui qui était capable de s'immerger  dans sa musique et de n'en ressortir que bien des heures plus tard. Alors, il ne lui en fallait pas plus pour comprendre, en cet instant, les sentiments de son Leader. Alors, il s'élança vers lui et l'enlaça brutalement, mettant toute sa force dans son étreinte dans l'espoir de tirer LeeTeuk hors de son monde.

Mais celui-ci continuait de jouer, indifférent à ce qui l'entourait. Et les pleurs du plus jeune redoublèrent.

Ce n'est qu' une bonne heure plus tard que la musique s'arrêta. RyeoWook ouvrit les yeux et desserra lentement sa prise. Son aîné le regardait avec étonnement, comme surprit de se trouver et de le trouver là.

-Wookie?

Alors il le resserra de nouveau contre lui, le berçant doucement:

-On va t'aider Teukie-Hyung, je te le promets, jamais on ne te laissera tomber...