Chapitre 3

par Anya123

Chapitre 3

On était maintenant tous assis sur les tatamis attendant les dernières indications du prof. On avait attaqué le cycle arts martiaux avant les vacances à mon plus grand plaisir. S’il y avait une activité dans laquelle j’excellais, c’était bien celle-là. J’agrippais mon bâton et le fis virevolter quelques fois avant de finir par devenir le prof particulier d’Eunhyuk. Du coin de l’œil, j’aperçus Kyuhyun minablement assis par terre qui regardait le bâton avec un certain dégout qui pouvait se lire sur son visage.

La fin du cours arriva. On allait finir avec des combats. Tous en cercle, le prof choisissait les personnes qui allaient s’affronter. Bon, comme je m’y attendais, il ne m’appela pas.

-Kangin, c’est ton tour et tu seras contre….tiens le petit nouveau ! C’est quoi ton nom déjà ?

Il releva la tête surpris et Eunhyuk me donna un coup de coude en rigolant.

-ça va être drôle, me chuchota-t-il.

Il se leva sans dire son nom et agrippa maladroitement le bâton. Posture : 0, assurance : 0. Il était fichu en fait. Kangin porta sa première attaque qu’il esquiva un peu maladroitement quand même. Par contre le premier il se l’est mangé en plein ventre. Ouch ! ça ça doit pas faire du bien. Il s’écroula par terre se tenant le ventre.

-Continue Kangin, il comprendra qu’ici, les heures de sport ne riment pas avec glandouillage, ordonna le prof de sport.

Mais c’était carrément du sadisme ça ! Il le frappa une fois…deux fois….Je me levais et bloquais le troisième coup qu’il l’aurait définitivement mis K.O. Le prof du comprendre qu’il était allé trop loin et finit par nous laisser aller nous changer.

-Kyu….tu peux te lever ? lui demandais-je agenouillé à côté.

-Dégage ! grinça-t-il.

Eunhyuk me releva et m’entraîna avec lui laissant Kyuhyun seul au milieu de ce tatami.

 

Je retrouvais Eunhyuk et Donghae dans le parc à la fin de la séance. Eunhyuk se faisait un plaisir de raconter la déconfiture du prof quand j’avais agi.

-Mais pourquoi tu l’as aidé ? Franchement Min, le prof avait raison non ? demanda Eunhyuk.

-Assistance à personne en danger tu connais ? répliqua Donghae qui me soutenait toujours. Tu as bien fait Min, n’écoute pas ta mauvaise conscience, ricana-t-il en narguant Eunhyuk.

 Bien sûr que j’avais fait ce qu’il fallait, je n’avais aucun regret. Je me demandais juste comment il allait. Je me rappelais soudain, alors que je mangeais une barre au chocolat, que Kyuhyun n’avait toujours rien avalé de la journée. Bon c’est vrai qu’il n’avait pas bougé des masses en cours de sport mais bon il n’empêchait que 5h de cours ça faisait long. Je les laissais en plan et partit à sa recherche. Je le trouvais seul, adossé à un arbre un peu plus loin.

Je m’accroupis à côté de lui en lui tendant ma barre :

-Tiens ! C’est pour toi ! Je n’ai pas d’argent, je suis désolé. Et sinon….tu vas mieux ?

-Pourquoi tu la mange pas ?

-Je te la donne, il faut que tu manges !

-Pas besoin, dit-il en replongeant le nez dans son livre.

-Mais t’as pas faim ? demandais-je étonné.

-Tout le monde n’a pas ton estomac, me répondit-il sèchement.

-Mais t’es carrément méchant !!!

-Quand te décideras-tu à me foutre la paix ?

-Mais ma mère et…

-Ta mère t’a dit que tu devais prendre soin de moi ? Laisse-moi rire ! Je suis même pas sûr que tu sois capable de t’occuper de toi-même ! dit-il en se relevant et en me laissant seul avec ma barre au chocolat.

Je revins misérablement vers mes deux amis qui devinèrent le vent que je venais de me prendre.

-Laisse tomber, il en vaut pas la peine ! me lança Eunhyuk.

-Tu sais, il faut peut-être que tu lui laisse du temps pour s’y faire. Il n’a pas l’air d’être comme toi, il a déménagé et a perdu tous ses amis d’un coup là quand même, me consola Donghae.

-Tu crois qu’il avait vraiment des amis ? demandais-je inquiet.

-Mais évidemment ! Allez, arrête de penser à ça !

Durant le reste de la journée, je ne le regardais que de loin. Hors de question de l’approcher après la déconfiture à laquelle j’avais eu droit ! La sonnerie finale arriva enfin ! En rentrant, et en le voyant marcher doucement, ma résolution disparu comme neige au soleil et je le rattrapais.

-Kyu ! Si tu veux, je peux t’apprendre pour la prochaine fois ? qu’est-ce que tu en dis ?

-Pas envie.

-Mais si, c’est pas dur tu verras !

-Pas besoin.

-Mais si ! La prochaine fois tu sauras te défendre !!!!

-A quoi bon, je sais que tu seras toujours là pour prendre les coups à ma place. Tu es trop gentil, ça en est presque écoeurant.

-Par-pardon ? Mais tu aurais fait la même chose pour moi non ? On est frère après tout.

-Ne prend pas tes rêves pour des réalités, me répondit-il sèchement, où tu as vu que moi je viendrais t’aider ?

Sa réponse me figea. Je le laissais rentrer devant et restais en retrait toujours choqué par ses paroles. Il ne veut vraiment pas de moi ? J’ai fait quelque chose de mal ? Pourtant j’ai fait tout bien comme il fallait non ?

Je ne lui adressais même pas un regard de la soirée. Non mais ! Quelqu’un toqua à la porte alors que je me préparais à aller dormir.

-Tu vas déjà dormir ? me demanda suspicieusement Yuri qui n’avait même pas attendu que je l’invite à rentrer.

-Et alors ? ne pus-je m’empêcher de dire un peu méchamment.

-Menteur, tu vas regarder du porno hein ? Allez, avoue tout à ta grande sœur, je sais comment vous êtes les mecs ! Ricana-t-elle.

-Change de références alors, me contentais-je de répondre. Elle ne trouverait rien de suspicieux dans ma chambre de toute façon.

-Non sans déconner, t’as pas l’air d’avoir le moral. Ça s’est pas bien passé ?

-Si je me faisais agresser, tu viendrais m’aider ?

Elle s’assied sur mon lit, réfléchit quelques secondes :

-Tout dépend la tête de l’agresseur ! finit-elle par dire en rigolant.

-Je vois que ça vole haut. Laisse-moi tu veux.

Je me cachais sous mes couvertures prêts à dormir.

-Je t’ai vexé ? Mais bien sûr que je viendrais à l’aide de mon petit frère adoré !! Pourquoi tu voulais savoir ça ?

-Dis, tu crois que Kyuhyun il avait des amis avant ?

-Pourquoi tu demandes ça maintenant ? s’exaspéra-t-elle. Laisse-moi deviner !!! Il a résisté à ton charme fou !

-Va-t-en…s’il-te-plaît.

-D’accord….mais reviens vite comme avant….je n’aime pas te voir dans cet état…

Elle sortit et je m’endormis presque immédiatement.