Farm Boy & City Boy 3

par DreamBIG

#Countryside#

 

 

7h00. C’est l’heure qu’indiquait le réveil de Donghae, l’arrachant de son sommeil par un son strident et horriblement désagréable à ses oreilles. Il grogna et se retourna dans son lit, enfouissant sa tête sous son oreiller par la même occasion. Il avait horreur de se lever aussi tôt, mais il avait une bonne raison. Ou plutôt, il avait ce qu’il jugeait être la meilleure idée de l’année. En allant se coucher la veille au soir, un scénario démoniaque avait germé dans son esprit, si parfait qu’il aurait été tenté de rire diaboliquement à sa propre ingéniosité. Seulement il n’avait pas pensé au fait que ses heures de sommeils seraient elles aussi bouleversées par ce plan. En effet, il avait préparé son réveil une deux heures à l’avance comparé à l’heure à laquelle il se lève habituellement, dans le seul but de pouvoir embêter ne serait-ce qu’un peu plus le parasite, comme il aimait déjà l’appeler. Une fois que lui-même serait assez réveillé pour se mettre sur ses pieds, il allait prendre un malin plaisir à aller réveiller l’argenté. Que rêver de mieux que de se faire brutalement arraché aux bras de Morphée à une heure impensable pour sa première réelle journée dans un endroit où il ne voulait absolument pas être ? Ce petit couillon de la ville allait très vite comprendre que tout acte entraîne une conséquence, et plus particulièrement lorsque Donghae s’en mêle. Même s’il avait été éduqué de façon admirable par sa grand-mère, ce dernier n’en restait pas moins rancunier. Et Hyukjae allait goûter à sa vengeance et ce, dès à présent. Lui qui semblait être ravi de se retrouver ici, Donghae allait lui faciliter la tâche en lui donnant une raison supplémentaire de rester. Même s’il adorait dormir, Donghae était prêt à tout pour énerver l’autre et lui faire payer son impolitesse de petit arrogant riche et mal luné, quitte à devoir empiété sur ses propres heures de sommeils.

Une fois sur pied, il omis de passer par la case ‘salle de bain’, sachant qu’il irait après petit déjeuné, bien trop pressé de mettre son plan à exécution. Le brun sortit de sa chambre et se dirigea vers celle de Hyukjae. Bien évidemment, il fit le moins de bruit possible, autant pour ne pas réveiller sa grand-mère que pour pouvoir réveiller Hyukjae en le secouant dans tous les sens. Il attrapa la poignée de la porte et l’abaissa, puis s’engouffrant rapidement dans la chambre, il alluma la lumière de son téléphone pour se déplacer sans buter dans un quelconque objet. Il éclaira le corps endormi du jeune homme, recroquevillé sur lui-même. Si Donghae ne savait que sa grand-mère avait décidé d’héberger quelqu’un, il n’aurait surement jamais deviné qu’une personne se cachait sous cette couverture. En effet, l’argenté était quasiment entièrement recouvert par la grosse couverture, seules quelques mèches dépassant légèrement. Il ne bougeait pas du tout, à croire qu’il ne respirait pas, la couverture ne se levant et ne s’abaissant pas au rythme de sa respiration. Pendant un instant, le brun prit peur et se demanda si Hyukjae n’était pas, ce qu’il trouva bête en y repensant par la suite ; il n’allait pas mourir comme ça après tout – même si Donghae n’en serait probablement pas si attristé que ça.

D’un geste brusque, Donghae retira la couverture qui recouvrait précédemment le corps de l’argenté. Mais contre toute attente, celui-ci se contenta de se ratatiner sur lui-même encore un peu plus.

-          Mais c’est un scoubidou ce mec pour se tordre comme ça ? murmura Donghae pour lui-même.

C’est en l’observant un peu plus qu’il remarque ses poings serrés, ses jointures presque blanches sous la force qu’il devait exercer. Peut-être faisait-il un cauchemar après tout… Pourtant, son visage semblait terriblement paisible, contrairement à la veille, bien qu’il avait l’air rongé par la fatigue. Le brun pouffa ironiquement ; et dire qu’il ne lui avait fait que donner à manger aux poules. Si la fatigue se faisait d’ors et déjà ressentir rien qu’avec ce genre de petites tâches, Donghae n’allait pas se retenir pour se moquer de lui par la suite.

Bien que motivé à terminer ce qu’il avait commencé, Donghae hésita un instant. En voyant les cernes de Hyukjae, le brun se demandait si c’était vraiment une bonne idée de le réveiller aussitôt, il pourrait bien attendre encore un petit peu, non ?
Il était en plein débat intérieur, se demandant s’il devait agir en bon petit fils et gentil garçon, ou alors agir comme le parasite et lui pourrir la vie. Il regarda successivement le corps de l’argenté puis la porte. Oh et puis tant pis, après tout, Donghae n’avait pas envie de faire semblant d’être gentil, surtout avec lui. Hyukjae, lui, ne s’était pas gêné pour agir comme un petit c*n, alors Donghae n’allait certainement pas faire d’effort pour l’épargner.

Possédé d’une soudaine pulsion, il avança d’un pas vers le lit et agrippa l’épaule de Hyukjae et commença à le secouer de droite à gauche afin de le réveiller. La réaction de ce dernier ne tarda pas à se faire entendre puisqu’à peine les yeux ouverts, il jura en balbutiant des insultes que Donghae n’arrivait pas à comprendre. Au moins une chose est sûre, c’est que l’argenté n’était pas plus du matin que le brun.

Hyukjae se redressa violemment, envoyant valser le bras de Donghae qui le tenait toujours et lui adressa un regard meurtrier. Le brun avait déjà eu le droit à des regards noirs de sa part, beaucoup même, ne serait-ce qu’hier soir dans la grange. Mais pas une seule fois Hyukjae ne lui avait jeté un regard aussi dur que celui-ci. Il fut déstabilisé un instant, se perdant dans les pupilles sombres de son vis-à-vis. Il se reprit cependant très vite, ne souhaitant aucunement le loisir à celui qu’il détestait de remarquer son presque regret de l’avoir réveillé. Oui, Donghae regrettait. Un peu seulement, mais il s’en voulait un peu de l’avoir arraché à son sommeil alors qu’il semblait en avoir besoin. Et puis Donghae avait préféré voir les traits de son visage détendus plutôt qu’un regard noir qu’il détestait déjà par-dessus tout.

-          Lève-toi, on a des choses à faire, lança le brun après avoir reprit contenance.

 

-          Tu te fous de ma gue*le ?! beugla Hyukjae, la voix encore quelque peu enrouée.

 

-          Non. Aujourd’hui grand-mère ne sera pas là, elle va passer la journée chez des am-

 

-          J’m’en tape de cette vieille ! Casse-toi !

Donghae se lança sur lui, le relevant violemment de son lit pour le plaquer sur le mur juste à côté. Hyukjae se contenta d’esquisser un sourire en coin, ce qui énerva encore plus le brun.

-          Parle encore une seule fois comme ça de ma grand-mère, et j’te jure que j’te fais ravaler ton sourire ! grinça-t-il.

 

-          Tu crois quoi, Donghae ? Que tu me fais peur ? il pouffa. Laisse-moi rire !

 

S’en était trop pour lui. En allant dans sa chambre hier soir, Donghae s’était dit qu’il y était peut-être allé un peu fort de le faire travailler alors qu’il venait tout juste d’arriver, qu’il aurait surement dû attendre un peu que Hyukjae prenne un peu ses repères. Il l’avait même inconsciemment défendu, se disant que son comportement était dû à son changement radical de style de vie, du jour au lendemain, et que peut-être lui-même aurait agit d’une manière similaire s’il avait été arraché à l’endroit où il vivait. Mais là, il était persuadé de s’être trompé. Hyukjae n’était qu’un abruti, une enflure, un mec arrogant et sûr de lui incapable de faire preuve de bonne volonté, de politesse, d’art de vivre, mais surtout de gentillesse. Il avait osé insulter une fois de plus la seule personne qui avait surement accepté de s’occuper de lui, de lui offrir un toit alors que tout de lui était un mystère dans cet endroit, et de le nourrir même face à son manque sérieux de respect envers les personnes plus âgées – envers tout le monde, en réalité.
Donghae ne supportait que très peu ce genre de personne habituellement, mais là, sa haine devenait de plus en plus forte devant le sourire moqueur qu’affichait Hyukjae. Il avait eu tort de croire en lui.

Alors sans attendre, et quitte à décevoir sa grand-mère, Donghae asséna un coup dans la mâchoire de l’argenté qui se rattrapa au mur en tombant à genoux. Ce dernier rigola. Il n’en croyait pas ses yeux, ce moins que rien l’avait frappé ? Personne ne le frappait, et encore moins quelqu’un qu’il détestait. C’était nerveux, il devait rire. Il se passa une main dans les cheveux en se tint la mâchoire grâce à l’autre, grimaçant un peu sous la douleur. Il lui avait fait mal, mine de rien, il n’y était pas allé de main morte.

-          J’peux savoir pour qui tu te prends ? grogna-t-il toujours face au mur, et donc dos à Donghae.

 

-          Descends manger, et une fois que tu auras fini, rejoins-moi dehors. Oh ! Inutile de te prendre une douche maintenant.

Donghae avait été dur, froid et probablement un peu cassant. Seulement Hyukjae devait comprendre que ses caprices ne passeraient pas ici, et qu’il avait besoin de faire preuve d’un minimum de civilité.

Sans attendre de réponse, le brun se retourna et se dépêcha de sortir de la chambre avant de descendre pour rejoindre la cuisine afin de manger un bout.

Comme réveil en douceur, il avait déjà vu mieux. Toujours appuyé contre la surface froide du mur, Hyukjae rageait intérieurement. Il avait l’impression d’avoir été humilié, pire, d’avoir été humilié par quelqu’un qui l’insupportait. Avec haine, il donna un violent coup de poing dans le mur en face de lui, faisant tomber par la même occasion un petit cadre mural où était présente une photo de champ.
Il venait de se faire mal, au moins tout autant que le coup que lui avait infligé Donghae. Mais il s’en foutait. Il s’en voulait de s’être laissé faire, de ne pas avoir réagi, de ne pas lui avoir sauté à la gorge pour lui faire payer d’avoir osé le frapper. Sa main était rouge, ayant utilisé toute sa force pour frapper ce mur. Il était même étonné de voir qu’il ne s’était pas ouvert et qu’il ne saignait pas… La fatigue avait du jouer sur sa force…
Il se demandait quoi faire, bien qu’il rêvait de lui retourner le coup, Hyukjae savait que ça n’était pas aussi simple que ça. En venant ici, c’est comme s’il avait signé un contrat : il ne partira pas sans avoir fait preuve d’un minimum de bonne volonté et de bonne conduite, ce sans quoi il était destiné à rester coincé ici pour un bon moment. Frapper ou non Donghae revenait soit à lui donner satisfaction en lui prouvant qu’il n’était qu’un bon à rien violent, soit à l’ignorer pour pouvoir partir le plus vite possible de cette campagne.

Dans la cuisine, il fut soulagé de voir que Donghae n’était déjà plus là. Pas parce qu’il ne pouvait pas l’affronter après ce qu’il considérait comme une défaite, mais plutôt car il savait pertinemment qu’il ne pourrait pas tout de suite se retenir de lui sauter dessus pour lui faire payer cet affront.
Il prit son temps pour manger, ne voulant pas apporter trop de satisfaction dans le regard du brun lorsque celui-ci se rendra compte que Hyukjae l’écoutera en s’occupant des corvées. Il ne le faisait pas pour lui, seulement pour partir rapidement, et ça il ne manquerait pour rien au monde de lui faire remarquer.

Après avoir terminé de petit déjeuné, il remonta dans sa chambre, non seulement pour perdre ne serait-ce qu’un peu plus de temps, mais aussi pour récupérer un gilet, son manteau et son écharpe. Il ne voulait pas être prit par pitié une fois de plus par Donghae parce qu’il avait froid, même s’il savait qu’il grelotterait tout de même avec ce vent hivernal de plus en plus glacial. En ressortant de sa chambre, il croisa son reflet dans le miroir, remarquant par la même occasion la trace violacée qui commençait à prendre forme au coin de ses lèvres. Il tiqua avant de claquer sa porte, descendant une nouvelle fois les escaliers pour rejoindre le brun dehors comme celui-ci lui avait demandé – ou plutôt ordonné.

Une fois dehors, l’argenté cherchait l’autre du regard, ne le trouvant pas. Il pesta, avançant tout de même au milieu du terrain pour avoir une meilleure vue ce qui lui permettrait surement de trouver le brun. Mais à rien faire, cela ne servait à rien, et Hyukjae n’était pas d’humeur à jouer à cache-cache.

Tandis qu’il commençait à retourner en direction de la maison, l’argenté s’arrêta brusquement, quelque chose de froid et humide venant tout juste de s’échouer sur une de ces joues. Il leva le visage vers le ciel et ouvrit la bouche sous la surprise. Il neigeait. C’était étonnant, aussi tôt dans la saison. Des dizaines de petits flocons, puis des centaines, vinrent tomber sur le sol ainsi que sur lui.
C’était beau. Il n’avait pas eu l’occasion d’en voir depuis longtemps. Enfin si…mais pas de cette façon là. Il n’avait jamais vraiment eu l’occasion d’en profiter comme il se devait, c’était un peu nouveau pour lui. Il admira le ciel avec intensité, surpris lui-même d’apprécier autant le spectacle naturel qui se déroulait sous ses yeux. Il voulut tendre la main vers le ciel pour attraper des flocons, mais alors qu’il amorça un mouvement de bras, une voix l’arrêta net dans ses projets.

-          Tu comptes rester planté au milieu de la cour toute la journée ? T’es pas venu là pour rien foutre, alors fais-moi plaisir et dépêche-toi de ramener ton cul ici.

Il abaissa automatiquement la tête, fronçant les sourcils et prenant un air grave. Ça avait eu le don de le faire redescendre sur terre en moins de deux secondes, lui qui pour une fois avait eu le droit d’admirer quelque chose d’aussi beau. Evidemment, ce moment avait dû être gâché, comme tous les autres, à croire que le monde se liguait contre lui pour l’empêcher de profiter de petit moment agréable.

Donghae continua ses remarques jusqu’à temps que Hyukjae ne daigne bouger pour le rejoindre dans la grange. Une fois cela fait, ils se regardèrent droit dans les yeux, une lueur de défi dans le regard de Donghae, tandis que le celui de l’argenté se remplissait d’un autre sentiment mêlé à de la haine : la jalousie…

-          Bon, puisque tu sembles être de bonne humeur ce matin, tu vas te charger de nettoyer ces cinq enclos, dit Donghae ironiquement.

Hyukjae savait très bien qu’il se foutait de sa gueule, et si son envie de lui exploser la face était peu à peu partie entre temps, il la sentait revenir au galop.

-          Rigole Donghae, fous-toi de ma gueule, mais sache que je ne resterai pas indéfiniment les bras croisés.

 

-          Et qu’est-ce que tu comptes faire ? Me frapper ? M’insulter ? Me torturer ?

 

-          Ne me cherche pas, toutes ces idées sont tentantes, répliqua l’argenté d’un air grave.

 

-          Oh, alors tu comptes rester ici plus longtemps que prévu ? Pour quelqu’un qui doit « doit retourner dans le bon chemin », ce ne serait pas très malin, pas vrai ?

Donghae arborait fièrement son petit sourire, celui qu’il détestait tant voir sur le visage de celui en face de lui. Depuis la veille, il avait eu le temps de comprendre comment faire partir Hyukjae au quart de tour, et cela l’amusait grandement. C’était tellement facile en même temps, il n’avait pas beaucoup d’effort à faire.

-          Je te déteste, grinça Hyukjae en passant à côté de Donghae. Tout ça, quand ça sera terminé, tu me le paieras.

 

-          T’as un caractère de merde Hyukjae, c’est pour ça que c’est facile.

Hyukjae était au courant de ça, tout comme Donghae semblait l’avait compris. C’était beaucoup trop simple de le faire sortir de ses gonds, et ça, Hyukjae n’aimait pas ça. Il était trop facile sur ça…

Donghae s’amusait de la réaction de l’argenté, celui-ci se dirigeant énervé vers les enclos qu’il était en charge de nettoyer. Mais en réalité, même si le brun le taquinait et s’amusait de cette situation plus que risible – après tout, un riche arrogant maîtrisé par un campagnard, c’est assez rare -, Donghae s’en voulait un peu. La vérité était qu’il l’avait observé un peu plus tôt, lorsqu’il le cherchait dehors. Il l’avait vu s’émerveiller devant les flocons de neige, et il s’en était presque voulu d’avoir interrompu ce moment. Ce genre de moment devait être rare de ce que Donghae en avait déduit, et il aurait peut-être été préférable de le laisser tranquille un petit moment, ne serait-ce que pour apaiser la tension qu’il avait lui-même créée ce matin même.

Le brun se mit à regarder l’argenté en action, ce dernier nettoyant frénétiquement les enclos. Il se mit à penser qu’il faisait plutôt du bon boulot, surement cela était pour lui prouver qu’il n’était pas un incapable insolent. Ou alors souhait-il tout simplement en finir au plus vite.

Il le détailla, remarquant ses cheveux en bataille qu’il n’avait probablement pas pris le temps de coiffer sous ses propres ordres. Il le trouvait adorable comme ça, une autre facette d’un personnage haut en couleur.

Donghae ne savait pas réellement trop quoi penser, il avait beau retourner cette situation dans tous les sens, il ne comprenait vraiment pas Hyukjae. Il en venait parfois à se faire qu’il agissait comme ça pour le faire réagir, mais quel sens cela aurait-il ? Ils ne se connaissaient pas, et Hyukjae n’aurait aucune raison d’agir selon ce critère. Peut-être tout simplement était-ce sa manière d’être et que par conséquent, tout cela n’avait rien à voir avec Donghae.

Décidemment, l’argenté était bien trop compliqué, bien trop mystérieux aussi. Mais il comptait bien découvrir des choses à son sujet, ne serait-ce que pour le faire chanter un peu plus. Et pour cela, il avait besoin d’informations venant de sa grand-mère.