Basket Love 1

par Lee Nana

Jungsu parcourait les bords du fleuve Han. L'envie de réfléchir était présente depuis quelques jours. Tout n'allait pas pour le mieux pour l'équipe de Basket de Séoul. Il en était l’entraîneur depuis deux ans et pourtant la situation ne s'était pas améliorée. Il commençait à douter de ses capacités à gouverner une équipe.

Il réfléchissait tout en observant le mouvement du fleuve. La situation idéale serait de trouver un nouveau joueur talentueux mais cela ne tombait pas du ciel, à son grand regret. Il soupira.


Il le faisait beaucoup ces derniers temps. Tout cela l'accablait. Tout reposait sur ses épaules. Avec sa petite mine des mauvais jours, il entreprit de rejoindre son appartement. Il avait un long chemin à faire. Il était venu au fleuve à pied, histoire de s'aérer l'esprit. Toutefois, il en revenait au point de départ dans ses réflexions. Ça en était effrayant. Il soupira une seconde fois. Cette manie l'agaçait aussi.


Comme pour oublier tous ses problèmes, il tourna la tête vers le soleil couchant. C'était magnifique. Toutes les nuances de rouge et de jaune s’emmêlaient dans une danse chaude et passionnelle. Il sourit à cette image reposante et au lieu de continuer son chemin, il s'assit sur un banc, le regard fixe sur les nuages et le soleil qui déclinait peu à peu. La fatigue se faisait sentir. Il sentait qu'il allait s'assoupir d'un instant à l'autre.


Mais un bruit de fond résonna à ses oreilles. C'était plus précisément un ballon rebondissant sur le sol. Il leva le regard vers la rumeur habituelle pour son ouïe. Ses yeux se posèrent sur un jeune homme d'une vingtaine d'années. Il bougeait avec une fluidité déconcertante comme si tout était facile pour lui. Il faisait de multiples dribbles dans des angles diverses.

Il ne savait pas depuis combien de temps il l'observait.

Mais il partit dans ses souvenirs tout en contemplant le reflet de sa jeunesse. Ça lui rappelait lorsque dans son quartier, il jouait seul au basket. Il s'inventait un adversaire invincible et ainsi, il pouvait progresser grâce à ses seules capacités. Il sourit à ses souvenirs si lointain désormais.

Absorbé dans ses pensées, il ne vit pas au début un groupe de personnes s'approcher du jeune basketteur. Au premier abord, ils ne semblaient pas être si méchants. Or, dès que l'un d'entre eux poussa au sol leur vis-à-vis solitaire, Il se leva dans la précipitation pour aller lui porter secours.


- « Que faites-vous ? » dit-il en s'interposant entre le jeune homme et le groupe.


Le groupe de jeunes se tourna vers lui, surpris puis amusés.


- « Que veux-tu le vieux ? »


Les jeunes de nos jours étaient décidément dans la décadence sociale. Plus on avançait dans le temps plus ils devenaient des moins que rien, sans manières et fierté. Un rictus apparut sur le visage de Jungsu. Ce genre de remarques, il détestait. Pas qu'il soit vieux ou autre, mais ce manque de politesse l'irritait.


- « Je ne pense pas qu'il vous ait fait quoi que ce soit. Alors déguerpissez. »


Le visage dur de Jungsu fit reculer d'un pas le groupe. Pourtant cela n'avait pas suffit. Les jeunes de nos jours étaient vraiment tenaces quand ils le voulaient. Mais pas forcément pour les bonnes choses.


- « Ce gamin n'a rien à faire sur notre terrain. Il doit partir un point c'est tout. »


Jungsu rigola. C'était LEUR terrain ? Ce terrain n'appartenait à personne et si on devait lui donner une appartenance ça serait à la ville qui l'a construit.


- « Cela n'appartient sûrement pas à vous »


Le chef de la bande serra des dents, voyant très bien que leur jeu ne fonctionnait pas. « Si seulement ce vieux n'y avait pas mis son grain de sel ». Malheureusement pour eux, Jungsu était lui aussi tenace.

C'est alors qu'ils se retrouvèrent à proposer un match de basket pour déterminer qui aura le terrain.

Jungsu se tourna vers le jeune basketteur, qui étrangement n'était pas du tout effrayé par la situation.


- « Quel est ton nom ? »


Même si la situation ne s'y prêtait pas, savoir son nom pouvait être utile dans le jeu.

D'ailleurs, le plus jeune fut surpris que son aîné lui demande ça. Ce n'était probablement pas une priorité pour lui mais il y répondit tout de même.


- « Donghae, Lee Donghae. »

- « Moi c'est Park Jungsu. Ça peut te paraître étrange mais dans un jeu collectif cela peut toujours servir de connaître le nom de ses alliés ».


Donghae acquiesça vivement en se rendant compte qu'il avait raison.


- « Es-tu prêt ? »


Il regarda son aîné dans les yeux, d'un regard décidé qui voulait tout dire. Oui il était prêt.



**



Le match commença alors entre les deux équipes quelque peu déséquilibrées. Mais Jungsu restait confiant et puis s'ils perdaient il avait toujours une solution de secours. Son cerveau fonctionnait à plein régime.


L'un des gars malfamés sonna le début du match. Jungsu observa dans un premier temps les jeux différents de ses adversaires.

Il remarqua qu'ils n'étaient pas du tout mauvais cependant eux non plus. Le jeune homme qui était à ses côtés semblait voler sur le terrain, pourtant cela ne suffisait pas. Il savait que les hommes en face de lui ne respecteraient probablement pas les règles communes aux grands matchs de basket de la Fédération coréenne ou internationale.

Les règles de la rue ne prenaient en compte aucunes règles ou presque. Alors ils furent propulsés sur les côtés, les croche-pieds fusaient et les coups de toutes sortes se faisaient ressentir.

Le score se resserrait. Ils étaient à Huit points chacun. L'équipe gagnante devait atteindre onze points. Tout se passait vite.


Leurs adversaires étaient rapides mais surtout plus nombreux. À deux les parades étaient plus compliquées à entreprendre. Néanmoins, la rapidité du plus petit leur donnait un avantage certain.


Au moment où il allait faire une passe à son coéquipier, l'un de ses adversaires lui donna un coup d'épaule violent qui le fit perdre son équilibre. La chute fut dure. Et son genou percuta de plein fouet le sol. Un cri s'éleva dans la tiédeur du soir. Jungsu s'était blessé et cela semblait sérieux. Même dans la douleur, Jungsu se releva et tenta d'oublier ce coup de poignard qui rentrait à chaque pas dans sa cheville. Son jeune compagnon de jeu essaya de le soulager, de faire plus de tentatives, de dribbler mieux, de courir plus vite cependant ce ne fut pas assez. Le résultat du jeu, quoique serré, se révéla.


L'équipe inverse avait gagné au vu de leur nombre et de leur non-respect des règles. Bien que l'enjeu de ce match ne le touchait pas directement, Jungsu se sentit misérable. Il n'aurait pas dû provoquer ce gang sur quelque chose qui tenait à cœur à quelqu'un d'autre.

Il ferma les yeux, pris d'un vertige puis les rouvrit et vit son Dongsaeng le regardait inquiet. Étrangement, il ne s’inquiétait pas pour le match qu'il venait de perdre mais pour cet homme qui s'était blessé en voulant l'aider. Le jeune homme avait l'impression de n'avoir pas été à la hauteur d'un simple match de basket de rue. Son rêve d'être basketteur talentueux et reconnu, à ce stade-là, il en était très loin...


- « Je suis désolé, Donghae pour le terrain. Tu me connais pas et tu m'as fait quand même confiance sans rien dire. Je suis vraiment désolé. »


Jungsu baissa la tête, vraiment honteux.

Donghae secoua la tête négativement et plutôt que de dire quelque chose, il prit le bras de Jungsu et le mit sur sur son épaule pour l'aider à se relever. Jungsu observa le plus jeune et fut surpris d'apercevoir un sourire.