Chapitre 14

par Blossom

Les cinq Super Junior qui étaient restés à l’appartement partirent tôt pour continuer leurs entrainements. Toutes les nouvelles chorégraphies étaient presque assimilées, pour le plus grand bonheur du manager. L’ambiance était assez détendue, mais Yesung trouvait que quelque chose était bizarre.

_Tu as quoi sur la joue ? Avait-il demandé à Donghae à la fin d’une chanson.

_Hein ? Où ça ? Oh c’est rien, j’ai dérapé dans mon maquillage.

Yesung avait levé un sourcil. Comme si on pouvait se mettre du bleu sur la joue par erreur… Mais il n’avait pas insisté : si son ami avait voulu lui en parler il l’aurait fait tout de suite. Seulement ce n’était pas la seule chose qui lui semblait bizarre. Leeteuk aussi avait l’air étrange. D’ailleurs, le comportement des deux (Donghae et Leeteuk) semblait différent. Depuis plusieurs semaines déjà, tout le monde s’était habitué aux gestes du plus jeune envers le leader qui le repoussait sèchement, à ses tentatives sans réponse pour lui parler, mais aujourd’hui, il se faisait à  peine rejeter. L’aîné ne semblait pas énervé, juste troublé. C’était très étrange. Quand Donghae pressait son épaule contre celle de son ancien petit-ami, lorsqu’il se trouvait à côté de lui et qu’il pouvait faire comme s’ils n’avaient pas assez de place, Leeteuk réagissait à peine. Il commençait par ne plus bouger, comme s’il avait peur de tout briser, si bien qu’on pouvait penser qu’il allait rendre son geste à son cadet, mais finissait par se décaler lentement. Quand il était assis sur un banc, une serviette autour du cou, transpirant, et que Donghae s’approchai de lui en lui proposant sa bouteille d’eau, le leader plantait un regard de reproche dans le sien, comme s’il allait se mettre en colère, mais sans un mot acceptait l’eau…

Yesung était justement en train de regarder ses deux amis qui reprenaient une partie d’une chorégraphie où ils avaient du mal, sous l’œil attentif de Shindong.

_Oui voilà Hae, c’est comme ça qu’il faut faire… Non Leeteuk, tu t’es encore trompé ! Regarde…

Shindong montra à son ami le fameux mouvement.

_Essaye de le faire en même temps que moi.

Le leader s’exécuta mais le résultat restait le même qu’avant.

_Hae, tu veux bien lui expliquer, qu’il arrive à me suivre ?

_Oui bien sûr.

Le plus jeune s’approcha de Leeteuk qui frémit et le regarda d’un air interdit. Après quelques secondes de confrontation pendant lesquels Shindong se demanda s’il n’avait pas dit une bêtise, Leeteuk détourna le regard face au plus jeune, signifiant qu’il lui laissait la possibilité de lui « montrer ».  Donghae s’approcha donc de lui et lui prit le bras d’une main, l’autre posée sur son dos, pour lui faire prendre la bonne position.

« _Si tu veux, tu n’es pas obligé de le toucher hein, » faillit dire un Shindong inquiet.

Mais les deux hommes ne faisaient plus vraiment attention à lui. Le leader semblait concentré sur le mouvement qu’il devait apprendre et Donghae avait les sourcils légèrement froncés en le corrigeant.

A vrai dire, la réalité était légèrement différente : Leeteuk était certes concentré, mais il ne savait même pas s’il se concentrait sur le toucher de son cadet où s’il se concentrait pour ne pas y penser. La paume du brun laissait des trainées brûlantes sur son passage. Celui-ci semblait s’en rendre compte. Il sentait les frissons sous ses doigts, et s’il fronçait les sourcils c’était pour se rappeler qu’ils n’étaient pas seuls et que Yesung, Heechul et Shindong les regardaient intensément. Après plus d’une minute de tension palpable, Leeteuk se fit violence pour briser le silence, s’aidant ainsi à reprendre pied avec la réalité.

_Comme ça Shindong ?

Donghae était en face du leader, très proche, lui tenant le bras dans une position qui favorisait leur proximité et l’autre main était sur le côté de son ventre pour lui faire tenir le bassin droit. Une fois de plus, Yesung leva un sourcil devant un tel spectacle.

_Euh oui, c’est ça… Lança Shindong. Essaye de le faire en même temps que moi maintenant.

Leeteuk récupéra sa liberté de bouger bien que le plus jeune reste près de lui, au cas où il se tromperait à nouveau. Ce qui ne tarda pas trop, même si le mouvement se rapprocha beaucoup plus de ce qu’il fallait. Donghae l’aida à nouveau à trouver les bons gestes, et Heechul leva même les yeux de son magazine, surpris. Il rêvait ou il assistait en direct à une séance de caresses ? Les doigts du plus jeune glissaient sur le corps de son ainé qui ne portait qu’un léger débardeur. Il se rapprochait toujours plus de lui qui sentait son souffle. Il fit la pose à côté de lui pour la lui expliquer, et celle sembla soudain très sexy à tous les jeunes hommes présents. Et Leeteuk qui ne repoussait même pas le plus jeune…

_Il se passe quoi là, entre les deux ?

Yesung regarda l’excentrique. Si même Heechul était étonné, alors il était vraiment arrivé quelque chose… Mais l’ordre naturel fit bientôt son retour.

Donghae fit probablement un geste un peu trop prononcé, en posant ses mains sur les hanches du leader, sous son débardeur, pour lui expliquer plus concrètement ce qu’il fallait faire, et son aîné sursauta et se dégagea brusquement. Les deux anciens amants retrouvèrent enfin le sens de la réalité et remarquèrent les regards presque choqués qui coulaient sur eux. Leeteuk ne sembla pas y accorder beaucoup d’importance. Il fixait le plus jeune et avait du mal à reprendre sa respiration. Au bout d’un temps, il jeta un coup d’œil aux autres puis se précipita dans les vestiaires. Il y eut un silence gênant pendant lequel Donghae se trouva désemparé.

_C’était quoi ça ? Demanda Heechul. Vous étiez pas censés vous détester ? Enfin lui… Ou alors on a loupé un épisode…

_Je.. Si.. Enfin non mais… Euh… Je sais pas…

Yesung soupira puis décida d’aller voir comment se portait Leeteuk. Il trouva ce dernier assis dans un coin, les genoux ramenés contre lui et son front posé dessus. Le brun s’approcha de son aîné et lui mit une main sur le dos qui fit se relever la tête du leader. Il savait déjà que ce ne serait pas Donghae qui était là, sinon ce simple contact aurait déclenché une décharge électrique et son cœur aurait sonné l’alarme de sa présence. Il regarda son ami d’un air triste. Pourquoi fallait-il qu’il réagisse comme ça avec son ancien petit-ami ?

_Tu veux bien m’expliquer ? Demanda le plus jeune.

Leeteuk allait tourner négativement la tête puis se dit qu’après tout, ça lui ferait du bien de se vider un peu.

_...Je n’arrive plus à le repousser… Commença-t-il. Je ne sais pas comment réagir… Le moindre de ses regards, de ses touchers, ça me rend fou…

Il remit son front contre ses genoux et respiration profondément. Yesung eu un petit sourire compatissant.

_Je comprends… Tu n’étais plus habitué à sa présence alors maintenant les sensations qu’il te procurait reviennent brusquement… C’est normal.

_Je suis perdu… Pourtant je pensais avoir réussi à tourner la page…

_C’est parce que tu l’aimes vraiment.

_Mais ce n’est pas aussi simple… Même si j’en avais envie, je serais incapable de me remettre avec lui… J’aurais tout le temps peur, je ne serais pas rassuré… je n’arriverais pas à lui faire confiance.

_Ne t’en fais pas leader. Laisse faire le temps. Tu trouveras quoi faire.

Il lui ébouriffa gentiment les cheveux et lui sourit quand leurs regards se rencontrèrent.

_Aller viens leader. L’entrainement n’est pas encore fini.

_A… Attends… Avant je voudrais prendre une douche..

_ ? Tu pourras la prendre après.

_Non… J’ai besoin d’une douche… froide… Expliqua Leeteuk en baissant la tête d’un air gêné.

_Oh, souffla Yesung. Je comprends…

Il n’avait pas pensé que quand il lui avait dit que les gestes de Donghae le rendaient fous, Leeteuk voulait dire à ce point-là…

_Bon ben, rejoins-nous quand tu auras fini… Je ne dirais rien aux autres.

_Merci Yesung.

_De rien Leeteuk, sourit le plus jeune.

Il sortit tandis que le leader allait se doucher.

 

 

 

Loin de là, dans un autre pays, les Super Junior M discutaient des arrangements de leurs chansons. Le portable d’Eunhyuk vibra et il regarda son nouveau message.

 

« From : Fishy

To : Monkey

 

« Ah Hyuk ! C’est horrible, je n’arrive même plus à me retenir de le toucher… Même les autres s’en sont rendu compte… Et hier soir… hier soir… je suis allé le voir dans sa chambre quand je l’ai entendu pleurer… On a parlé et... Je l’ai embrassé. J’ai pas pu m’en empêcher… Qu’est-ce que je peux faire Hyuk ? Il m’a giflé après, c’est normal après tout… quand il a deviné mes intentions, il m’a supplié de ne pas le faire mais… Et pourtant aujourd’hui, il me repousse moins qu’avant… Aah Hyuk j’ai besoin de tes conseils ! Rentre vite de Chine L

J’espère que tout se passe bien pour vous. Passe le bonjour de ma part à Henry et Zhoumi, dis leur que je suis impatient de les voir et de reprendre le groupe !

Fishy (qui se noie) » »

 

Eunhyuk ne put se retenir de sourire. Il passa le message aux chinois qui transmirent également des messages d’affection pour Donghae. Kyuhyun se renfrogna en voyant le blond tapoter l’écran de son téléphone en répondant à son meilleur ami.

 

« From : Monkey

To : Fishy

 

« Hae, respire et calme-toi, tu as l’air tout paniqué ! Je trouve que c’est une super nouvelle :  tu l’as embrassé et il se retrouve à être plus proche de toi ! (Avoue, ça t’a fait monter au 7ème ciel ;) ). Maintenant tu peux sûrement passer aux choses sérieuses. Il ne lui reste plus qu’à accepter ses sentiments et à retrouver la confiance en toi et la sécurité. Tu dois l’aider à faire tout ça !

Fighting !

J’ai tout transmis à Henry et Zhoumi, eux aussi te passent le bonjour et espèrent te voir très bientôt.

T’en fais pas, on rentre demain matin !

Ici c’est Kyuhyun et Sungmin qui sont bizarres. Ils sont vachement collés (je veux dire, Sungmin colle Kyu encore plus qu’avant), mais bon, tout le monde sait que Kyuhyun… Bref.

Je compte sur toi pour faire craquer Leeteuk !

Monkey (qui va grimper aux arbres chinois pour vous observer de là-haut…) » »

 

 

Donghae se retint de lâcher un petit rire en recevant la réponse de son meilleur ami. Il savait décidément lui remonter le moral lui.

 

 

« From : Fishy

To : Monkey

 

« Qu’est-ce que je ferais sans toi Hyuk J Je ferais de mon mieux >_< je te raconterais tout, je sais que t’en meurs d’envie.

Je dois avouer que j’ai un peu d’espoir quant à la suite..

Ah vraiment ? Ils sont encore plus collés ? Je regarderais ça de plus près à votre retour.

J’ai un peu d’appréhension pour cette nuit… déjà qu’en plein cours de danse je le touche, alors si on me laisse une nuit de plus dans la pièce d’à côté je vais lui sauter dessus….

Fishy (qui a besoin de bouche à bouche..) » »

 

 

« From : Monkey

To : Fishy

 

« Quoi ?! Comment ça tu le touches en cours de danse ? En effet, tu as intérêt à tout me raconter ! Je veux savoir ! Ah, pourquoi il faut que je parte justement quand il se passe des choses intéressantes ?

Monkey (qui va appeler Teukie pour te ranimer…) » »

 

 

Donghae lisait la réponse d’Eunhyuk alors que le leader redescendait du vestiaire. Il sourit mais ne répondit pas car Heechul venait de finir de corriger ses erreurs et ils purent tous se remettre à la danse.

 

 

Ils furent assez occupés le reste de la journée pour trop repenser au matin. Toutefois, Donghae n’avait pas arrêté ses attentions envers Leeteuk et ce dernier continuait de ne le repousser qu’à peine. Sous les regards médusés des trois autres, en rentrant chez eux le soir, Donghae s’assit à côté du leader dans le van et parvint, au bout de longues minutes de « lutte » acharnée à s’endormir, du moins à première vue, sur l’épaule de son ancien amant qui regardait la direction opposé, l’air troublé, paniqué, confus, perdu, tendu, mal-à-l’aise et toute une ribambelle d’autres adjectifs qualificatifs. La tête de son cadet lui pesait sur l’épaule et ses cheveux lui chatouillaient le cou. Malgré tout, il n’osait bouger et gardait ses écouteurs dans les oreilles. Il était bien. Il finit par s’endormir.

Les trois autres se regardèrent.

_Vous en pensez quoi ? Demanda Shindong.

_J’en ai aucune idée… Répondit Yesung.

_Moi je suis content. S’ils se remettent ensemble, tout ira pour le mieux. Lança Heechul en haussant les épaules.

Les deux autres sourirent. C’est vrai que tout le monde espérait que Donghae et Leeteuk se remettent ensemble. Ils avaient été si heureux, et leur séparation les avaient fait tous deux tellement souffrir, que s’ils pouvaient se retrouver, alors ça sonnait comme une fin à tous les malheurs.

 

En rentrant, ils mangèrent tranquillement tandis que le leader s’appliquait à remettre de la distance entre lui et Fishy. Ereintés, ils allèrent rapidement se coucher. Comme la veille, Donghae fut incapable de s’endormir. Il tendit l’oreille en essayant d’écouter dans la chambre du leader pour voir si lui avait trouvé le sommeil.

Leeteuk n’osait fermer les yeux. Il avait peur de dormir et de faire des cauchemars comme la veille. Il se sentait faible, vulnérable, et il craignait que Donghae ne l’entende et ne vienne à nouveau. La nuit lui semblait étouffante, oppressante. Elle s’étendait en changeant les secondes en minutes. Il n’était pas recouvert de ses draps mais il avait chaud et soif. Il se leva et descendit à la cuisine pour boire de l’eau.

Donghae avait pensé que le leader dormait mais il entendit la porte de ce dernier s’ouvrir, et ses pas discrets se diriger vers les escaliers, signifiant sûrement qu’il allait boire. Le plus jeune regarda son réveil. 1h04. Il savait que s’il ne pouvait ne serait-ce qu’apercevoir le visage de l’être aimé, il ne trouverait pas le sommeil. Il se leva doucement et alla jusqu’à sa porte. Il sortit dans le couloir, attendant que Leeteuk remonte.

Il finit son verre d’eau et poussa un soupir. Il se sentait mieux à présent. Il remonta à pas de loups pour ne réveiller personne. Il faillit penser qu’il était seul mais son cœur sonna l’alarme et il devina la présence de Donghae dans le noir. Il ne savait pas où ce dernier était mais il sentit deux bras s’enrouler autour de ses épaules. Il était à peine surpris.

_Qu’est-ce que tu fais là ? Chuchota-t-il, essayant d’être le plus sec possible tout en n’osant pas le repousser, appréciant le contact de son torse à travers lequel il pouvait sentir le membre vivifiant de son cadet cogner avec force. 

_Je ne peux pas dormir.

_Ce n’est pas une raison pour venir m’embêter.

_Si. Après ça je pourrais sûrement dormir…

_Alors c’est bon maintenant je suppose. Retourne te coucher.

_Tu parles comme un leader.

_Avant que tout n’arrive, j’étais un leader. Je dois le redevenir.

_Avant que tout n’arrive, on était ensemble. On doit le redevenir ?

_Ce n’est pas comparable. Je n’en ai pas envie.

_Pourtant tu ne me repousses pas.

_Retourne te coucher.

_Non.

_J’ai envie de dormir, laisse-moi.

_Alors je viens avec toi.

_Sûrement pas.

Leeteuk le repoussa tant bien que mal, à regret, et rentra dans sa chambre sans lui accorder un regard. Mais Donghae l’empêcha de refermer la porte, se glissa dans la pièce avant de pousser le battant.

_Teukie, j’ai besoin de toi.

Son aîné ne répondit pas, le fixant d’un air interdit. Le plus jeune lui prit les mains, l’empêchant de reculer et vint poser sa tête sur son épaule.

_J’ai besoin de toi, répéta-t-il.

_Tu aurais dû y penser avant de partir. Rétorqua le leader.

_Je sais, sembla s’agacer Donghae. Tu me le dis sans arrêt et je n’arrête pas de te demander pardon, mais j’en ai marre. Oui je suis parti et je t’ai fait horriblement souffrir. Oui, ce n’est pas le genre de chose qu’on peut pardonner à la légère, mais maintenant je suis là. Tu m’as attendu longtemps, alors pourquoi maintenant tu me rejettes comme ça ? Parce que j’ai eu un jour de retard ? Je suis allé à l’hôtel où tu étais. Ce jour-là, on m’a dit que tu étais parti le matin même. Si j’étais venu la veille, comment m’aurais-tu accueilli ?

Leeteuk se dégagea, les yeux écarquillé et recula jusqu’à rencontrer le mur, lui m=permettant de rester debout.

_Tu… Tu es venu ?

_Oui je suis venu. Tu m’attendais, alors je suis venu. Et même si tu ne m’avais pas attendu, je serais revenu, parce que je ne peux pas vivre sans toi.

_Arrête de m’embrouiller ! Comment puis-je réagir ? Comment étais-je censé savoir ? Dit comme ça j’ai presque l’impression que tout est de ma faute !

Les larmes perlaient déjà dans ses yeux quand il prenait conscience des choses. Le jour où il avait quitté sa chambre, il avait eu des angoisses, se demandant parfois d’un air paniqué comment Donghae le retrouverait. Il s’était senti idiot de régir ainsi, mais maintenant il réalisait que tous ses sentiments s’étaient justifiés. Il frissonna. Le plus jeune le rejoint en quelques pas et pris son visage dans ses mains.

_Bien sûr que non, ce n’est pas de ta faute. Tu n’as rien fait. Tu n’as jamais rien fait de mal. C’est moi. Mais maintenant je suis là. Je suis venu te retrouver, et je souffre de la façon dont tu me rejettes sans arrêt… Leeteuk je n’en peux plus, je te veux.

En murmurant, il cueillait de ses lèvres les larmes du leader avant qu’elles ne coulent. Fermant les yeux, Leeteuk mit ses mains sur celles de Donghae. Il le sentait partout. Il se sentait entier, enfin. Il descendit jusqu’à poser le bout de ses doigts à l’emplacement du cœur de son cadet. Ce dernier, voyant qu’il n’était pas du tout rejeté, glissa son nez contre celui du plus âgé, s’apprêtant à l’embrasser. Toutefois, Leeteuk tourna la tête, ne lui laissant que son cou sur lequel il déposa un baiser après une hésitation.

_Arrête, souffla le leader dont la respiration s’était accélérée en sentant la bouche de Donghae.

Ce dernier obéit à contre-cœur et ils se regardèrent dans les yeux plusieurs secondes.

_Teukie je…

_Tu devrais retourner dans ta chambre, le coupa faiblement Leeteuk.

_Mais…

_Je suis fatigué. Je veux dormir.

Il se dégagea lentement de la prise de Donghae et s’éloigna de lui en se dirigeant vers son lit. Le cadet s’apprêtait à obéir et à sortir mais rien que l’idée le désespérait. Il s’arrêta et retourna vers Leeteuk.

_...Je peux dormir avec toi ?

_Quoi… ? Non !

Le leader était déjà presque couché. Il regarda Donghae avec appréhension, ce demandant ce qu’il allait encore faire. Le cadet s’avança, montant à demi sur le matelas qui s’affaissa.

_Sors !

_Non…

_Pff…

Quoiqu’il dise, il ne l’écouterait pas. Leeteuk lui tourna le dos, espérant le dissuader de venir, mais Donghae souleva la couette et se glissa à ses côtés. L’aîné s’écarta le plus possible, sur le point de tomber. Son ancien amant tenta d’ignorer son comportement fuyant et l’attira un peu vers lui.

_Attention, tu vas tomber, chuchota Hae.

_Je m’en fiche.

_Pas moi. Je ne veux pas que tu te fasses mal.

_Va-t-en.

_Non.

Donghae fourra son visage dans la nuque de Leeteuk qui finit par se décrisper en rendant les armes et accepter vaguement les bras qui lui enserraient le ventre. De toute façon il n’avait pas le choix, il n’avait pas la force de le repousser, et puis, il n’en avait pas envie.

Blottis l’un contre l’autre, ils s’endormirent.