Crush 3

par bluebunny404

Je sorti de chez moi, pressé, et couru jusqu'à l'arrêt de bus à l'autre bout de la rue. Le bus passait trop tôt pour moi mais j'avais pas envie de pendre l'autre pour plusieurs raisons plus ou moins rationnelles. La première était qu'il me posait juste devant le lycée, donc pas besoin de marcher, la seconde, que mes amis étaient quasiment tous dedans et la troisième que, depuis la dernière fois, j'avais remarqué qu'un garçon, plutôt mignon, le prenait aussi et descendait au même arrêt que moi. Depuis cette fois-là, son image m'était restée en tête et je me forçais à partir plus tôt de chez moi, en vain... Alors j'espérais qu'il n'avait pas pris ce bus une fois par hasard et que je pourrais le revoir.
J'arrivais juste à temps, mes amis furent surpris de me voir, je l'étais aussi. J'avais de la chance, dans l'espoir que ça continue. Les gens montèrent, on était presque les derniers à entrer. On se mit à discuter et rire et je le vit, assis tout près de moi. N'ayant plus se place dans le fond, on resta à l'avant, j'aurais pu avancer un peu mais la barre juste en face de lui me convenait très bien. Il regarda un jeune homme pas loin de moi et baissa la tête, triste. Que c'était-il passé entre ces deux ? Mes amis continuèrent de parler pendant que j'étais totalement déconnecté. Je le regardais, ne savant pas s'il était conscient de ma présence.

Il avait changé de couleur de cheveux depuis la semaine dernière, j'avais faillis ne pas le reconnaître, il était passé de noir, ce que je supposais être sa couleur naturelle à brun assez clair avec une petite mèche devant rose pastel. Il n'en restait pas moins mignon. Ses petites joues rondes étaient à croquer et lui donnait un air d'écureuil. Ça devait d'ailleurs être la seule partie de son corps ayant un minimum de masse graisseuse, c'était sûrement pour cela qu'on les voyait tant. Il était encore plus fin que moi ! Et ses vêtements ne l'aidaient pas, il avait un long pull gris laissant ses épaules légèrement découvertes. Ça lui donnait un côté sexy, montrant sa peau qui semblait douce. Celle-ci était d'ailleurs légèrement matte, ça contrastait avec la plupart de la population qui était blanche, comme moi. Ça lui donnait aussi un air étranger, il y en avait beaucoup dans l'établissement où on allait alors ça ne m'aurait pas étonné qu'il ne soit pas coréen, je ne l’étais pas non plus à vrai dire.
Mes amis captèrent mon attention et pendant un certain temps je ne regardai pas son visage. Je ne le voyais pas vraiment car il avait la tête tournée vers l’extérieur mais la moitié me suffisait amplement, mes yeux fixèrent tout de même son reflet pendant que je leur répondais. Durant une fraction de seconde j'eus l'impression qu'il me regardait aussi, que nos regards s'étaient croisés dans cette réflexion, c'était sûrement faux. Un sourire se dessina sur mes lèvres, je ne pouvais cachait le fait que cela me rendait heureux tout de même.

Le bus s'arrêta pour laisser descendre quelques personnes à bord, le prochain arrêt sera le nôtre. Le garçon tourna la tête en entendant les freins grincer et suivi le même jeune homme que toute à l’heure du regard, ses yeux semblaient plus pétillants et son visage vivant. Un sourire presque invisible se dessinait sur ses lèvres pulpeuses. Je devinais qu'il se passait quelque chose entre eux, du moins pour l'un. Il était vraiment mignon quand il souriait comme ça, j'aurais aimé qu'il ait cette expression tout au long du voyage, ça m'aurait encore plus absorbé. Je ne pus m'empêcher de sourire avec lui. Sociable comme je suis je m'étonnais de ne pas l'avoir encore abordé, sûrement que de le regarder de loin était tout aussi passionnant et enrichissant que de tenir une conversation. Je pouvais apercevoir des choses dans son comportement que je n'aurais probablement pas remarqué en étant proche de lui. En tout cas je venais d'apprendre, ou plutôt de découvrir, qu'il n'était pas impossible qu'il soit gay et donc potentiellement que je pouvais librement le draguer... Pas trop quand même mais au moins je ne me ferais pas jeter pour ça !

Le bus s'arrêta, il se leva et me regarda, je lui bloquais le passage. J'étais ravi d'être dans cette situation car je pouvais le voir de plus près. Je m’écartai sous les remarques de mes amis et lui afficha ma plus belle expression espérant sincèrement attirer son attention sur moi. Les circonstances n’étaient pas propices à une interaction, en particulier à cause de mes très chers amis qui râlaient parce que je n’avais pas avancé. Je le suivi en silence et le regarda marcher jusqu’au lycée, manquant même de trébucher.