6.

par satanissuperkawaii

Chanyeol fatiguait , ces murs blancs et verts pourri le fatiguait. Les murs de sa chambre lui manquait. Eux aussi étaient blanc mais moins fade , moins triste. Ces bruits de machines ne continue dans les couloirs l'agaçait, tout comme les médecin qu'il ne pouvait plus voir en peinture. Les patients , ils les connaissait tous par cœur à force d'observer leurs moindre fais et gestes pendant des heures à cause de l'ennuie.

Il fatiguait et s’ennuyait. Trouver une occupation devenait vitale pour son cerveau.


Plus aucun effort ne venait de sa part. Son cerveau ne réfléchissait pas , devenait tout mou face à ce calme plat. Et puis , il n'en avait pas réellement envie. Le psychologue commençait d'ailleurs à s'impatienter face au comportement de son patient. Chanyeol devait réfléchir pour répondre à certaines questions qui lui étaient poser , creuser au fin fond de sa mémoire , pouvait délivrer une fraction de seconde de son existence qui pourrait être la clé de tous ses problèmes. Alors que tout était déjà dans le dossier , et cela exaspérait le malade.

Chanyeol n'avait et ne voulait plus rien dire. Ce dossier était, pour lui , complet alors que le « médecin » sur cette chaise disait qu'il manquait des cases.

Il lui manquait surtout des cases dans la tête , se disait le jeune homme.


Chanyeol en avait donc encore une fois , marre. Ses gâteaux bourré de calories étaient meilleure que la cantine de l’hôpital et les chips du distributeur lui demandaient de vider son compte bancaire déjà très peu remplie.


C'est un énième soupire qui sortit de la bouche de l'adolescent alors qu'il regardant le jardin clôturé de la « prison ». Jardin qu'il connaissait par cœur -mais seulement de vue, l'accès lui était interdit pour x raison.



Le patient frissonna au contacte de leur peau et se poussa légèrement , ne supportant pas cela. Tout contacte était dangereux. Mais la jeune fille ne protesta pas mais si elle se demandait si elle puait ou avait la peste. Cétait, après tout , quelque peu vexant quand quelqu'un faisait ce genre de gestes. Surtout quelqu'un qu'on ne connaissait pas.



Chanyeol leva son regard vers cette jeune fille , le visage impassible. Il la détailla sans gêne et remarqua qu'elle était particulièrement maigre. Trop maigre. Et ses larges vêtements étaient une bien bête idée pour tout camoufler. Si elle était maigre , c'est qu'elle devait en être fière , non ?

Il remarqua aussi qu'elle avait les cheveux blond et des tâches de rousseurs trônaient fièrement sur son nez. Nez qui était percé avec un anneau qui épousait la forme de sa narine droite. Ses grands yeux bleu le fixait avec gêne , chose qui l'amusa quelques secondes mais qui finit par le lasser.

Elle était jolie , certes , mais du tout son style.



La jeune fille hocha lentement la tête , affirmant ce que venait de dire son « nouvel ami ». Certains patients n'avaient plus toutes leurs tête et ils les enviaient de ne pas passer leurs journées à tourner en rond et à attendre qu'un ange passe pour leur taper la discussion.

Mais ils savaient aussi que d'un côté , ils avaient de la chance. Eux avaient leurs jambes , leurs bras , leurs yeux , tout leur corps fonctionnait à merveille. Et sans tout cela , on ne pouvait pas profiter de la vie. Et c'est une chose que Chanyeol compris très rapidement. Même si lui n'aimait pas spécialement la vie , il remerciait le bon Dieu de lui offrir tout cela.


Puis , le silence envahit les mètres carrés qui séparaient les deux jeunes gens et le monde extérieur. Plus aucun des deux ne parlaient. La jeune fille jouait avec ses ongles et Chanyeol ne quittait pas le jardin du regard. Lui n'avait rien à dire , il ne voulait pas devenir amie avec cette fille ni avec qui que ce soit d'autre , persuadé que cela allait mal finir. Et lui parler ne serai-ce que pour quelque minutes ne servait à rien. Sa vie n'était pas intéressante et celle de la jeune fille non plus -enfin pour lui.


C'est ce sujet qui le fit dériver vers le jeune homme de la dernière fois , avec cette fameuse petite fille. Lui qui avait l'air si gentil , agréable. Une si belle créature dont il rêvait quelques fois -c'était arrivé deux fois mais c'était énorme pour Chanyeol.

Ce garçon l'obnubilait. Cela faisait quelques jours que Chanyeol ne l'avait pas revu et quelques heures avaient suffit pour créé cette hâte de revoir ce visage si magnifique.



Il avait besoin de prendre l'air et de penser à autre chose. Il devenait complètement dingue. Jamais il ne voulait penser à quelqu'un , avoir un besoin de revoir son visage et entendre sa voix. Ce genre de choses montraient qu'il s'accrochait à lui, commençait à l’apprécier et avait un espoir de le revoir un jour ; ce qui était une très mauvaise chose. Ce fameux jeune homme , il devait l'oublier , le rayer de sa mémoire , l'arracher de son cerveau , de ses rêves. Mais même en imaginant son visage avec un regard haineux , immonde et gerbant , il n'y arrivait pas.


Ce visage était trop angélique. Trop beau.


Cette créature lui bouffait l'esprit , il le rendait dingue en lui faisait perdre cette carapace qu'il s'était construite durant les dernière années. Et cela seulement en l'espace de quelques heures à ses côtés.


Chanyeol frappa rageusement dans le mur avec son pieds en grognant. Aucun gémissement de douleur ne sortit de sa bouche alors qu'il reprit son chemin aussitôt. Il devait respirer l'air frais , sortir. Mais il ne pouvait pas et cela le rendait encore plus fou.


C'est alors que sa mère débarqua , une pochette sous le bras.



Sa relation avec sa mère ne s'était pas arrangé et il n'était pas content de la voir ici. Le monde était-il contre lui ?



L'enfant ne dit rien d'autre et entra dan sa chambre même si cela lui avait été interdit par les infirmière. De toute façon , il n'en avait rien à faire d'elles et de leurs règles aussi débiles les unes que les autres.


Chanyeol s'assit au bord de son lit en regardant sa mère qui s'était assise sur une chaise.



Sa mère le regarda , offusquée par ce que venait de dire son fils. Elle n'avait fait que le mettre en sécurité pour l'aider à avancer dans la vie. Elle baissa seulement les yeux en silence et mit la pochette sur ses genoux.

Chanyeol devina rapidement que ce n'était pas des papiers , la pochette était beaucoup trop grosse pour cela. Il la regarda avec curiosité, se demandant bien ce qu'il pouvait il y avoir dedans.



Chanyeol fronça d'abord les sourcils pour ensuite les haussés en écarquillant ses yeux. Il secoua rapidement sa tête , son docteur avait vraiment regardé son historique ? Ce con avait osé fouillé dans son ordinateur ? Piétiné sa vie privé et le forçait à arrêter sa passion ? Le patient ne savait pas comment réagir , hésitant fortement entre rire ou aller casser la figure de cet imbécile.



Personne n'avait le droit de s'introduire dans sa vie privé.



Chanyeol marchait maintenant en rond dans la chambre , le visage rouge de colère et les poing serré s. C'était la goutte de trop. Il en avait vraiment marre.



Le patient hocha la tête et se calma doucement en s'asseyant à nouveau sur le lit. Il attrapa son ordinateur sans douceur et le posa sur ses genoux pour l'allumer. Son seul et unique amour lui avait tellement manqué.

Il soupira doucement en ignorant complètement sa mère , oubliant sa présence qui ne lui importait peu. Il alluma ensuite la page internet et se mit sur son site , qui lui avait manqué lui aussi.


La mère de Chanyeol finit par partir en lui faisait un bref baiser sur le front. L'adolescent regarda chaque nouvelles vidéos et chaque nouveaux articles avec un sourire collé sur le visage. C'était comme de l'eau fraîche qu'on recevait sur le visage en pleine canicule. La joie du patient était indéfinissable.


Mais tout cela s'arrêta bien vite quand quelqu'un toqua timidement à sa porte. Chanyeol éteignit sa page , ne voulait pas se faire attraper et leva les yeux vers la porte.


Un frisson parcouru sa colonne vertébral et son visage devint pâle.


Aucun mot ne sortit de la bouche du malade , ses yeux fixant toujours cette belle créature qui était là , devant lui. Il l'observait comme si il n'allait plus jamais la revoir. Aucun détails n'échappaient à ses yeux alors qu'il suivait le mouvement de la personne qui s'approchait de lui. Les sourcils de sa créature se fronçaient légèrement dû au silence et ses rangers tapaient contre le sol. Son tshirt blanc et large ne permettait pas à Chanyeol de se donner une idée de ce qu'il se cachait en dessous mais lui laissait voir de nombreux tatouages et son slim à carreaux moulait parfaitement bien ses fines jambes.


Une merveilleuse créature.



Venait-il de demander au jeune homme de rester avec lui ? Dans sa chambre ? Avec lui ?

Il se gifla lui-même intérieurement alors que le jeune homme souriait doucement en observant la chambre. Mais Chanyeol remarqua rapidement que quelque chose n'avait pas l'air de lui plaire. Il se sentit bête tout à coup. Bête de ne pas satisfaire sa merveille.



Le jeune homme haussa les sourcils en regardant Chanyeol , ne s'attendant pas du tout à cette réponse. Ce garçon allait si mal que cela ?



La créature rougit légèrement , prenant particulièrement bien la remarque de Chanyeol. Ses tatouages étaient de couleurs très vive et Chanyeol l'avait très vite remarqué. Ces couleurs ajoutaient de la joies en plus de celle que l'on pouvait voir des ses yeux.

Le patient sourit légèrement à cette pensée et posant son ordinateur sur son oreiller pour ne pas l'avoir encore sur ses genoux.


Chanyeol se sentit perdre ses moyens et son cœur battre a une vitesse folle quand le jeune homme lui sourit à pleine dent en mettant sa main sur sa cuisse , sûrement par geste amicale.-ou moins. Sa main trembla légèrement , par peur , appréhension et de contentement.

Quelqu'un le touchait. La merveilleuse créature le touchait. Il lui souriait de toutes ses dents.

C'était à la fois très apeurant et fabuleux pour Chanyeol.



Le cœur du patient se mit à battre encore plus vite si cela était possible alors que ses oreilles rougissaient.



Sa voix légèrement tremblante fit rire le jeune homme. Et là , son cœur explosa en entendant cette merveilleuse mélodie envahir la pièce. La créature glissa sa main jusqu'au bras de Chanyeol et caressa ses plaie avec son pouce avant de se lever doucement.



Chanyeol hocha la tête en frissonnant sans le quitter du regard. Son cœur battait toujours aussi vite et ses yeux se remplissaient de larme face au geste de sa merveille. Jamais personne n'avait touché ses cicatrice d'une telle manière. Cela avait était tellement doux , agréable , sans aucun sentiment de dégoût ou de pitié.


Le jeune homme lui serra légèrement le bras avant de commencer a sortir de la pièce en lui tournant le dos. Chanyeol le regardait toujours avec cette impression d'avoir toujours cette main sur son poignets.




Allongé , là , sur son lit , à regarder une vidéo dans le noir à une heure tardive. C'était son bonheur. Il ne manquait plus que ses gâteaux. Ses mains étaient occuper à gratter sa peau , jouer avec en tirant dessus alors que ses yeux étaient concentrés sur l'écran et ses oreilles sur les bruit extérieur pour entendre si une infirmière arrivait. Et ce n'était pas facile , pas du tout. Cette vidéo comportait des messages avec un son très bas , il n'entendant donc pas plus de la moitié et ça l'énervait un peu. Mais c'était mieux que rien.


Chanyeol sursauta d'un coup en entendant un bruit de sonnette dans son écouteur , le seul qu'il s'était mit pour entendre le reste. Il ferma ses yeux en soupirant d'agacement et les ouvrit à nouveau en quittant la vidéo. Il cliqua sur plusieurs pages avant de voir qu'il avait un message sur le site. Il se douta rapidement que c'était Zod , seul et unique personne a lui avoir parlé ici. Mais il se demandait bien pourquoi il reprenait contact avec lui ? Chanyeol n'avait pas donné de nouvelles depuis tellement longtemps...


Il cliqua donc sur le message , un peu trop curieux. Il se demandait ce qu'il lui disait. Bonjour ? Peut-être.

Il soupira et la page de discussion s'afficha lentement à cause du réseaux pourri qu'il se tapait dans cette prison.

Une fois le message affiché , Chanyeol ne compris pas vraiment. Pourquoi disait-il cela et comment il pouvait penser ça ? Et pourquoi ? Après tout cela , il pensait encore à lui ?



Zod :


Je sais que tu es connecté.

Aujourd'hui , j'ai vue un jeune homme et il m'a fait penser à toi.

Tu me manque beaucoup , tu sais ?