Your mouth is so tasty

par Delianabelle

Your mouth is so tasty



*

De petit taille pour son âge et à la chevelure ébène, Baekhyun était de nature calme et discret. L'apprentissage était essentiel pour lui qui s'avérait être bon élève et toujours désireux d'en apprendre plus, il aimait s'instruire et l'école en était le lieu culte juste après la bibliothèque dans laquelle il était toujours fourré. Le dernier de la famille Byun, il vivait avec son grand frère et deux parents qui prenaient soin de lui. Sa vie était relativement bien encadrée et rien ne semblait lui porter atteinte. Rien, à une chose près peut-être...

Il détestait Park Chanyeol.

Il le connaissait pour avoir fréquenté le même collège. Dès son arrivée en cours d'année -causé par la mutation de sa mère- cet imbécile immature du nom de Chanyeol, lui en avait fait voir de toutes les couleurs. C'était un garçon qui le dépassait tant en âge qu'en taille. En effet, il était dans la classe supérieure à la sienne et faisait quelques centimètres de plus que lui. Brun aux yeux chocolat, son sourire était communicatif et c'est ce que Baekhyun remarqua en premier, juste après le t-shirt qu'il portait et qui était identique au sien.

Seulement, dès lors où Chanyeol avait posé les yeux sur lui, ce sourire disparu lentement. Ce dernier portait le même t-shirt que lui. Le plus grand des deux scruta l'autre. Il s'était plié en quatre pour pouvoir obtenir le t-shirt en édition limitée de son groupe favori et voir le même sur quelqu'un d'autre, d'autant plus qu'il allait plus qu'à ravir au nouvel arrivant, ne lui fit pas chaud au coeur comme Baekhyun avait pu le penser. Et dès l'instant où il prit pour provocation le petit sourire que lui offrit Baekhyun qui avait remarqué avec joie qu'ils étaient tous les deux fans du même groupe, il décida d'en faire son ennemi.

Il avait d'abord scanné la silhouette affinée du plus petit et n'avait absolument pas manqué la rotondité de son postérieur. Un jour, alors qu'il avait prit un malin plaisir à le taquiner sur son arrière-train, la réaction affreusement gênée de Baekhyun le poussa à continuer ses mauvaises plaisanteries à ce sujet. Il avait donc continué de le malmener en faisant constamment allusion à cette partie de son corps et enchaînait les blagues de mauvais goût.

Mais la pire chose qu'il lui avait faite avait été dans les douches des vestiaires après le sport. Alors que le plus petit prenait sa douche en massant avec insistance ses muscles endoloris, une main accompagnée d'un cellulaire se faufila sous la cabine de douche. Une tête brune se cogna contre la porte suivit d'un flash qui le fit sursauter.

Courant à toute enjambée, le voyeur s'enfuit sans que Baekhyun n'eut le temps de voir son visage. Il noua précipitamment une serviette autour de sa taille et sortit en trombe de la cabine. Mais c'était trop tard. Il ne vit personne bien qu'il se doutait bien de l'identité de cette personne déjà bien loin.

Une fois habillé, lorsqu'il jeta un coup d'oeil à son téléphone, ce dernier afficha un message d'un numéro inconnu sur lequel il cliqua.

Il rougit.

Une photo mal cadrée en pièce jointe montrait la moitié de ses fesses luisantes d'eau et de savon. A la suite de celle-ci était écrit : «A la plus belle paire de fesses qu'il me soit jamais donné de voir !

Chanyeol.»

- Crétin, soupira-t-il agacé.

Chanyeol ne ratait jamais une occasion. Il ne savait pas par quel moyen il avait réussi à se procurer son numéro de téléphone mais venait en plus de ça d'acquérir une photo de lui compromettante.

Sur le point d'effacer ce message il s'arrêta changeant subitement d'avis. Si jamais Chanyeol en viendrait à divulguer cette photo de lui, il porterait plainte contre lui et ce message prouverait qu'il soit le coupable vu qu'il mentionnait clairement son nom. Néanmoins, il priait afin que le plus grand ne soit pas aussi insensé pour faire une chose pareille.

*

Mais plus les jours passaient et plus Chanyeol y mettait du coeur augmentant la haine qu'éprouvait Baekhyun à son égard. Il commençait à voir Baekhyun autrement. Le plus petit l'attirait sexuellement et c'est de là qu'il fini par faire de son joli fessier une admiration, sa passion.

Lors de son année de troisième, celui qu'il traitait d'abruti quitta le collège pour intégrer un lycée. Ce laps de temps permis à Baekhyun de souffler un peu car, arrivé au lycée, son monde s’écroula brusquement. En effet, deux semaines après sa rentrée, à la pause déjeuner, c'est suivit de ses nouveaux amis qu'il aperçu au loin une carrure qui lui sembla étrangement familière. Celle-ci leva également les yeux en sa direction et leur regard se croisèrent inévitablement. Baekhyun pétrifié ne le quitta pas des yeux tandis que l’autre d'abord surpris esquissa ensuite un large sourire. Il avait intégré le même lycée que l'enflure qui avait saccagé ses années de collège. L'un des garçons heurta son dos lorsqu'il s’arrêta machinalement.

- Aich !... A quoi tu joues Baekhyun, sérieux ?

- Il porte le même uniforme… fit remarquer faiblement Baekhyun sidéré.

- Qu'est-ce que tu racontes ? Tout le monde est habillé de la même façon ici. Avance, j'ai la dalle moi !

Ses jambes tremblèrent à l’idée de tout ce qui allait l'attendre encore ces prochaines années. Son calvaire était loin d’être terminé et le sourire malsain que lui adressait le géant lui promettait l'enfer. Il n’avait jamais prêté attention à quel lycée que le brun fréquentait et s'en voulait désormais de ne pas l'avoir fait plutôt.

Il avança finalement en direction du réfectoire et alla manger avec cinq garçons de sa classe. Lorsqu'ils en sortirent, le seconde, bien trop perturbé par cette rencontre inattendu n'avait presque rien touché à son assiette.

- Je crois que j'ai envie de vomir... Je vous rejoins plus tard, lâcha-t-il en se détournant du groupe d'adolescents.

- Quoi ? Baekhyun ! Où tu vas bordel ? s'écria l'un d'eux.

L’appelé se pressa de rejoindre les toilettes les plus proches et s'enferma dan l'une des cabines disponibles. Il rejeta son petit déjeuner et le peu de ce qu'il avait pu consommer le midi puis sortit se rincer la bouche avant d'asperger son visage d'eau fraiche. Il n'était pas prêt mentalement pour subir à nouveaux les taquineries du plus grand.

- Alors comme ça tu ne peux plus te passer de moi ? fit une voix qu'il connaissait déjà trop bien.

Il sursauta et vit à travers la glace Chanyeol adossé contre le mur.

- Je t'emmerde Chanyeol, lui lança-t-il avec toute l'amertume qui le rongeait de l'intérieur.

Chanyeol s'approcha du seconde qui le suivait du regard par le biais du miroir en face de lui. Il se plaça derrière lui et posa ses mains sur le comptoir près de ses hanches

- J'ai encore rêvé de toi cette nuit. Et sais quoi ? Tu me chevauchais, nu, en ronronnant mon prénom. J'ai bandé toute la nuit, lui murmura-t-il au creux de l'oreille.

- Tu sais qu'il n'y aura jamais rien entre nous alors pourquoi tu ne me fous pas la paix une bonne fois pour toutes ? Merde ! cria-t-il, perdant son self- contrôle.

- Putain, est-ce que tu sais ce que ça me fait quand tu te mets en colère ? grogna-t-il en plongeant son nez dans la chevelure du plus petit et passant ses grandes mains autours de sa petite taille.

- T'es complètement taré. Lâche-moi, exigea le plus petit.

- Comme tu voudras. Mais sache que je reviendrais. Tu es et resteras toujours "ma" proie.

Ils s'échangèrent un long regard puis le première se détacha du petit brun qui n'avait pas bougé.

- Bienvenu Chaton.

- Ah !

Ce dernier émit un petit cri de surprise lorsque le première lui administra une franche claque bien orientée sur son postérieur, juste avant de s'en aller.

Dès lors, Baekhyun avait par tous les moyens tenté d’éviter d'entrer dans le champ visuel du plus grand. Seulement, ce dernier avait anticipé cette stratégie d'auto-protection et au contraire s’arrangeait toujours pour tomber nez à nez avec lui et lui faire du rentre-dedans comme il n'en était pas permis. À la longue, le petit blond était habitué mais restait tout de même très gêné.

*

Une année de lycée écoulée et un an que Baekhyun supportait ça. Il était donc en première et peu importe où il passait tout le monde le reconnaissait. Chanyeol étant populaire et n'ayant pas caché son attirance pour le plus petit savait toujours où il se trouvait. Il avait des connaissances pour le savoir, ce qui n'était pas en faveur du noiraud.

- Tes fesses me font bander Baekkie, tonna le grand brun posté sur la rembarre des escaliers menant à l'un des établissements où se rendait l'interpelé.

Le brun aurait pu croire que Baekhyun ne l'avait pas entendu si ce dernier n'avait pas tenté de baisser la veste de son uniforme pour cacher les rondeurs de son derrière. Sans succès puisque quand le brun rigola, il se retourna et leva son majeur en direction de ce dernier qui se mordit durement lèvres en le reluquant sans gêne. Les amis du terminal ricanèrent et Baekhyun se détourna puis s'éloigna d'eux le plus rapidement possible.

- Depuis le temps t’es toujours après lui ? demanda l'un de ses amis.

- Son cul surtout, lui répondit le terminal sans une once de gêne.

Ils pouffèrent et Chanyeol descendit de la rembarre puis se sépara d'eux afin de suivre le plus petit qui s'était engouffré dans le bâtiment.

L'arrivée du brun dans les couloirs où certain s'arrêtait pour lui faire une brève accolade l'averti qu'il n'était pas loin. Il opta pour continuer son chemin sans faire attention à ce dernier qui se rapprochait de lui. Se sentant ignoré, Chanyeol interposa son bras sur le mur afin de faire obstacle au plus petit qui tenait quelques gros bouquins en mains.

- Où tu vas Princesse ?

Baekhyun essaya de passer à coté mais Chanyeol l'en empêcha. Il leva les yeux vers le plus grand et le toisa méchamment.

- Pousse toi tu me gênes, dit-il sèchement.

- Je t'ai posé une question.

- Et je n'ai pas envie d'y répondre.

- Mmh... Je vais donc devoir te suivre si je veux avoir ma réponse... le prévint -il.

- À la bibliothèque, articula le petit brun lassé par le comportement du terminal.

- Je viens avec toi.

- Quoi ? Mais non ! refusa-t-il catégoriquement.

Le première pensait pouvoir s'en débarrasser s'il lui répondait et s'en trouva pris dans sa propre réponse. Sincèrement. Qu'est-ce que chanyeol irait faire avec lui dans une bibliothèque ? Il ne lui adresserait même pas la parole, trop concentré dans ses lectures et si c'était pour l'importuner comme à son habitude ce n'était pas la peine non plus.

- Ok. Alors donne-moi un baiser pour compenser le fait que je ne t'accompagne pas.

Chanyeol lui demandait toujours l'improbable. Il n'avait jamais embrasser quelqu'un et n'allait certainement pas le faire avec lui. Il s'apprêta à répliquer mais le grand brun fut plus rapide.

- Tu as deux secondes pour choisir ce que tu préfères.

- Chanyeol-

- Ou c'est moi qui choisis.

- Tu- Ah !

Chanyeol coinça Baekhyun contre le mur et saisi sa petite mâchoire tremblante qu'il bloqua entre ses doigts. Tout alla si vite pour Baekhyun qu'il n'eut pas le temps de réagir lorsque les lippes du géant se plaquèrent brutalement contre les siennes. Sa bouche entrouverte, la langue du plus grand se permis d'en conquérir l'intérieur. Le noiraud essaya tant bien que mal de le repousser mais ses livres en mains le gênait pour le faire correctement. Tous les élèves s'étaient retournés vers eux, bruyant qu'ils étaient.

Baekhyun parvint cependant à le pousser violement et à la suite de ça Chanyeol s’était pris sa main. Ce dernier n'y était pas allé de main morte et tant la claque résonna à travers les couloirs, tant il en trembla lui-même. Leur entourage restant bluffé par la scène.

- P-pourquoi t'as fait ça ?! s'emporta le plus grand en frappant le mur par-dessus l'épaule du plus jeune qui ferma frénétiquement les yeux.

- Tu-

Le plus petit était consterné. D'une part parce qu'il venait de se faire embrasser de force et d'autre part par la brutalité du plus grand. Cependant il prit sur lui et s'énerva également.

- Tu m'as embrassé espèce de malade !

- Je t’ai prévenu ! Tu mettais trop de temps alors j'ai-

- T'avais pas le droit ! Tu ne m’as même pas laisser parler !

Les deux lycéens s'hurlaient dessus. Aucun des deux ne cédant à l'autre et leur chahut interpela un surveillant qui n'était pas loin.

- C'est quoi ce vacarme ? Aller dehors, les couloirs ne sont pas un terrain de jeu.

Baekhyun ne jouait pas mais se tut et contourna simplement Chanyeol qui attrapa son poignet.

- Attends, le pria-t-il.

Le plus petit ramena à sa bouche le revers main qui retenait son bras et planta ses dents avec cruauté dans la chair présente. Le grand brun émit une plainte en retirant vivement sa main avant de la secouer. Le plus petit le mitrailla du regard puis tourna les talons plus remonté que jamais.

Le terminal regarda ensuite la morsure sur sa peau. La rougeur autour de la marque s'intensifiait et il jura. A ce rythme là jamais il n'obtiendrait quoi que ce soit du plus petit.

Depuis cet évènement qui avait su faire le tour du lycée, Baekhyun ignorait totalement Chanyeol. Plus que d'ordinaire. Pas une réponse, ni même un regard, il ne le calculait plus du tout. Ce qui ne plu pas au terminal qui se donnait corps et âme afin d'attirer son attention. Il décida donc d'aller le voir à l'heure de la recréation et rejoignit sa classe. Il y entra et trouva le petit brun accoudé sur sa table, son téléphone en main. Ni une ni deux, il extirpa l'appareil de ses mains et se dirigea avec dans les couloirs.

- Hey !

Ne l'ayant pas vu débarquer, Baekhyun se leva d'un bond et le suivit hors de la classe.

- Rends-le moi Chanyeol ! s'acharna-t-il sur lui en essayant de récupérer son téléphone.

Le grand brun commença par fermer l'application qu'était entrain d'utiliser le plus petit et alla dans les paramètres de ses messages.

- Hum… je comprends mieux maintenant pourquoi tu ne répondais à aucun de mes messages et que je tombais tout le temps sur ta messagerie. Il cliqua sur «débloquer ce numéro», -le seul qui figurait dans la liste- Tu sais combien de fois j'ai essayé de t'appeler ?

Un bras en travers de son torse, il coinça contre le mur le brun qui se débâtait en vain et éloigna le téléphone duquel il faisait défiler les conversations jusqu'à trouver la sienne afin de vérifier qu'il était bien débloqué. Une fois fait, Chanyeol libera enfin le première qui n'attendit pas plus pour lui arracher son portable des mains.

- Donne moi ça ! Si tu m'envoies encore ne serait-ce qu'un seul message, je porte plainte contre toi pour harcèlement. Et n'essaye même pas de m'appeler, je ne répondrais pas.

- Essaye seulement pour voir, dit-il en lui souriant, ce sourire en coin que détestait Baekhyun.

Il se menaçaient mutuellement.

- Je ne plaisante pas, lui rappela la petite tête brune en face de lui qui le regardait mauvaisement.

- Hey ! Park ! Quand est-ce que tu la lui met ? demanda un autre terminal qui passait par là et qui les avait vu se disputer.

- Dans pas longtemps ! cria le brun, ignorant volontairement la présence du plus petit et celle des autres élèves à côté d'eux.

Baekhyun scandalisé par leur conversation dont il était le centre assainit un vif coup de pied dans le tibia du brun qui se courba en gémissant de douleur.

Il n'y avait pas moyen pour que Chanyeol monte dans son estime. Aucun. Jamais.

*

Quelques mois plus tard, rien n'avait vraiment changé. Le temps avait juste apaisé les choses sur une courte période si l'on pouvait dire cela comme ça.

Baekhyun était chez un ami à lui, assis en face du bureau de ce dernier et l'arrivée d'un nouveau message fit vibrer l'appareil qu'il tenait dans ses mains.

- Qu'est-ce que c'est ? lui demanda-t-il curieux.

- Un message de Chanyeol.

- Qu'est-ce qu'il te veux ?

«Ton p'tit cul me manque...».

- Rien d'important, dit-il en verrouillant son téléphone qu'il posa ensuite sur le bureau.

Chaque jour Baekhyun recevait des messages du terminal. Il ne l'avait pas rebloqué non. Pour une raison que lui-même ignorait. Le grand brun lui envoyait souvent pleins de compliments qui savaient le faire sourire mais jamais il n'y répondait. Et chaque soir, avant d'aller se coucher, il en recevait un du plus grand qui lui souhaitait de passer une bonne nuit. Parfois, ça lui arrivait même de l'appeler, rares étant les fois où le plus petit décrochait l'appel.

Il se mira dans la glace que lui présenta, JongDae -cet ami en question- et que beaucoup surnommait Chen.

- Tu me laisses sans voix Baek... avoua Chen en admirant son ami métamorphosé par ses soins.

- Pareil, souffla ce dernier.

- De tout les chef-d'oeuvres que j'ai accomplis tu es le seul modèle à sortir du lot.

- Merci de me dire indirectement que je craint au naturel...

- Hey mais non ! C'est pas du tout ce que j'ai dit !

- Je sais bien. Merci Chen, ça me plaît énormément.

- Bon habille toi, on est déjà bien en retard.

- Je fais vite.

Il avait cédé aux caprices de Chen qui l'avait tanné pour aller à une fête d'anniversaire sous prétexte que Xiumin, celui qui l'intéressait y serait aussi. Et à la recherche d'une réponse positive, il lui avait certifié que pour leur âge ils devaient s'amuser au moins une fois dans leur vie, que ce n'était qu'une soirée et qu'ils auraient toute leur vie pour être sérieux, qu'ils devaient profiter de leur jeunesse tant que c'était possible. Requête acceptée, le dit Chen l'avait alors entièrement relooké. De la tête aux pieds, passant par le maquillage, la coiffure puis les habits.

Il sautèrent dans le premier taxi, et une fois sur les lieux de cette soit-disant fête, Baekhyun resta sans voix, son ami guettant du coin de l'oeil sa réaction.

« Résidence Park »

- Tu te fous de ma gueule ?! demanda-t-il calmement, tentant de se canaliser.

- Non ce n'est pas ce que tu crois ! voulut-il se justifier.

- Chanyeol vis ici ? C'est chez lui que tu m’as emmené espèce d’imbécile ?! s'emporta violement Baekhyun.

- Laisse-moi t’expliqu-

- Tu comptais m'en parler quand ? le coupa-t-il, après le déluge ?

- Non mais-

- Je ne rentre pas là-dedans, assura-t-il de pied ferme.

- Attends, pourquoi ? Tu m'avais promis de m'aider à m’arranger un coup avec Xiumin avant lundi, et il est à l'intérieur ! Et bien que ton aversion pour Chanyeol soit plus forte que tout, si je ne concrétise pas avec lui ce soir ce sera de ta faute, tu n'aura pas tenu ta promesse et je t'en voudrais toute ma vie, le montra-t-il du doigt afin de le faire culpabiliser.

Baekhyun leva les yeux au ciel.

- Je ne veux pas le voir, tu sais bien que je ne le supporte pas. Je ne peux pas me pointer à sa soirée d'anniversaire alors que je ne peux pas le blairer.

- Écoute, il y a au moins trente personne à l’intérieur et d'ici deux heures y en aura plus de cinquante. Alors ce serait une aubaine pour moi si tu y allais avec moi. Tu n'as qu'à simplement veiller à ne pas te retrouver aux mêmes endroits que lui. Je te couvrirais s’il le faut.

Baekhyun regardait certains invités passer le portail en fer. On entendait la musique battre son plein de l’intérieur. Il devait aider son ami, lui qui avait toujours été là lorsqu'il en avait besoin. Et une promesse était une promesse, peu importe les difficultés à devoir la réaliser.

- Alleeez Baek ! Fais ça pour moi… le supplia-t-il, juste le temps de choper son num', je ne te demande rien d’autre !

- Ok… Allons-y, mais s'il m'arrive quoi que ce soit je te tiendrais pour responsable, soupira-t-il.

- T'es génial !! s'enjailla Chen en passant un bras autour de son cou, heureux de pouvoir voir l'élu de son coeur.

Ils pénétrèrent l'habitacle et c'est une ambiance chargée de d'alcool qui les accueillit. Baekhyun se sentit compressé, presque étouffé. Chen questionna certaines personnes à la recherche de Xiumin. Ils se faufilèrent entre les composants de la foule et disparurent parmi eux.

L'hôte de la maison ne se trouvait pas loin. Dans la pièce juxtaposée au salon il discutait avec deux filles et un garçon du même âge que lui. Un autre rejoignit la conversation en s'adressant directement à Chanyeol.

- Hey ! Tu m'avais pas dit que Baekhyun ne viendrait pas ?

- Ouais et alors ?

- C'est une vraie bombe ! T'as vu comment il est sapé ce soir ?

- T'es bourré mec, Baekhyun ne viendrait jamais ici. Il ne sait même pas où j'habite. Il regarda sa montre. À l'heure qu'il est il doit forcément être plongé dans ses livres ou entrain de dormir.

- Mais non ! Je t’assure qu'il est là ! Je l'ai vu de mes propre yeux ! Ce regard noir… tu peux pas te tromper. Il est vraiment là, affirma-t-il en portant un verre à ses lèvres.

- Dis-moi, t'as pris combien de cuite ?

- Mais qu’est-ce j'en sais moi ? Tu crois que c'est important de savoir compter en soirée ?

Chanyeol rit et lui tapa amicalement l’épaule avant de prendre une coupe de champagne qu'il porta à sa bouche.

- T'as raison.

« Baekhyun ici… » se marra-t-il intérieurement tant c’était inenvisageable.

Deux bonnes heures filèrent sans que le plus petit ne se fasse remarquer par l'organisateur de cette fête célébrant sa majorité.

Il bu son premier verre alcoolisé par inadvertance. S'étant convaincu moralement qu'il ne toucherait qu'à un demi-verre au cours de la nuit pour prouver à Chen qu'il savait se détendre, il ne se rendit cependant pas compte qu'il venait d'ingérer plus d'alcool que de jus à cause du goût fruité relevé. Et la limite qu'il s'était fixée s'envola, trépassant de quelques autres verres. Le terminal qui ne l'avait toujours pas aperçu se dirigea vers la cuisine Kris semblait coincé entre deux ex à lui.

- Ça vous embête si je vous l’emprunte ? se renseigna-t-il gentiment auprès des deux demoiselles.

- Oh non. Bien sûr que non. On sait où il habite de toutes les façons. N’est-ce pas Yifan ? railla l'une d'entre elles.

- Quand vous voulez les filles, leur lança-t-il en s'éclipsant, une goutte de sueur perlant le long de sa tempe.

Chanyeol venait de le sauver.

- Putain tu viens de me sauver la vie mon gars ! J'ai une de ces envie de pisser ! Rends-moi un service, accompagne-moi aux chiottes.

- T'as cru qu'on était des gonzesses pour y aller à deux ? s'étonna Chanyeol peu enclin à suivre l'idée.

- T'es con... Tu vois la fille là-bas ? mentionna-t-il en désignant du menton une blonde appuyée contre le mur et qui ne le quittait pas du regard.

- Celle qui roule une pelle à Juhyeon ? proposa Chanyeol.

- Pas elle ducon. Sa copine à côté, précisa -t-il. Ben ça fait une semaine qu'elle me colle. Si tu me laisses seul je suis bon pour l'ablation de mes précieuses couilles.

- Qu’est-ce que tu leur as fait pour qu'elles se retournent toutes contre toi ?

- Elles n'ont qu'un point commun : je les baise.

Chanyeol s'esclaffa.

Yifan parti aux toilettes, le terminal resta adossé à la paroi adjacente. Il observa chaque personne présente et son regard s'arrêta sur une personne dos à lui. Son regard descendit sur les fesses moulées dans un pantalon qui lui allait à la perfection. De cette façon le jeune homme ressemblait étrangement à Baekhyun. Sur le point de passer outre, un bijou étincelant attira néanmoins son attention. Le poignet droit de ce dernier était entouré d'un bracelet argenté. Chanyeol reconnu immédiatement la fine chaîne qui ne se séparait jamais de son propriétaire.

Il s'agissait là, bel et bien de Baekhyun, rien n'aurait pu l'en faire douter.

Surpris de le voir ici, il quitta sans scrupule son poste de gardien pour aller aborder le plus petit.

Ce dernier se cachait à l'aide du mur et avait passé sa tête dans l'encadrement de la porte, cherchant visiblement quelqu'un.

- Tu sembles chercher quelqu'un, je peux t'aider ? l'interrogea-t-il en posant sa main sur sa hanche.

- Ouais... C'est Chanyeol, râla le plus petit ne réalisant pas qu'il ne s'adressait pas à Chen mais bien à Chanyeol lui-même, je l'ai encore perdu de vu. Je ne le vois plus...

- C'est moi que tu cherches ?

Baekhyun eut un temps d'arrêt puis se retourna furtivement, manquant de tomber en voyant le brun devant lui. Il avait été démasqué.

Ils buggèrent tous les deux. Baekhyun parce que, prit au dépourvu ne savait pas quoi faire face à cette situation et Chanyeol parce que ce qu'il avait devant lui le laissait béant. Le style du plus petit avait changé et il en bavait presque tellement il était subjugué.

Le petit brun portait une chemise grise anthracite soigneusement rentrée dans un pantalon qui épousait impeccablement la forme de ses jambes et mettait en valeur les rondeurs de ses hanches. La profondeur de ses yeux soulignés d'un fin trait d'eyeliner et qui étaient en fin de paupière mis en valeurs par un léger contour noir faisait ressortir son regard. Cette même couleur qui définissait ses cheveux en bataille où quelques mèches retombaient cacher son visage teinté par l'alcool. Il était magnifique.

- Q-qu'est-ce que tu fais ici ? bafouilla-t-il.

Il le fixait bouche bée et c'est quand Chanyeol se mit a sourire qu'il chercha à se donner contenance en se raclant la gorge.

- Je te retourne la question.

Baekhyun n'avait pas mesuré ses mots. Chanyeol était chez lui et c'était à lui de se justifier sur la raison de sa venue.

- Ah ! Euh je... Un ami. Je dois aider un ami à faire quelque chose et les circonstances ont fait que je suis venu. Mais ne t'en fais pas je comptais justement m'en aller.

- Ne te sens pas obligé de partir. Tu peux rester si tu veux.

Baekhyun se colla au mur, une vague de chaleur le saisissant. Il aurait préféré partir sur le champ mais sa tête commençait à tourner. Il ne répondit rien.

- Tu m'as apporté un cadeau ? demanda posément le plus grand qui contemplait toujours la merveille sous ses yeux.

- Non.

La réponse avait été franche et directe, sans même un regard. Chanyeol rit puis croisa les bras sur son torse.

- Tu sais que c'est mon anniversaire et tu viens les mains vides ?

- Je n'étais pas supposé venir. On m'a trainé ici de force. Ce n'est pas comme si je voulais être là... avoua le noiraud bien que le plus grand devait bien s'en douter.

- Oh Baekhyun ! s'écria Chen accompagné de Xiumin.... Ah, tu l'as... trouvé, constata-t-il en grimaçant lorsqu'il vit Chanyeol à ses côtés. Salut Chanyeol, joyeux anniversaire.

- Merci, lui répondit-il simplement.

Le petit brun adressa un regard remplit de reproches à celui qui lui avait promis de l'aider à éviter le terminal, à faire un sorte qu'il ne s'aperçoive pas de sa présence et qui l'avait complètement abandonné pour Xiumin.

- Je rentre, déclara-t-il à l'intention de celui qu'il considérait encore comme son ami.

- Oh non, reste encore un peu... l'implora-t-il. On commence tout juste à s'amuser ! insista-t-il ensuite.

- Reste. C'est JongDae qui te le demande, renchérit Chanyeol à qui ça arrangeait grandement.

Chen avait supplié le petit brun pour qu'ils restent encore un peu. Il avait retroussé sa lèvre inferieure et l'avait soudoyé avec ce regard de chien battu qui ne le laissait pas indifférent. L'objectif étant de le faire changer d'avis, il lui avait dit qu'ils devaient rentrer ensemble et que Xiumin voulait encore passer du temps avec lui.

- Tu me seras redevable, crois-moi, trancha le plus petit de manière à ce que Chen soit le seul à entendre.

- Oui chef !

Baekhyun avait cédé encore une fois. Après tout Chanyeol l'avait finalement découvert et puis de toutes les façons il n'avait pas la force de rentrer chez lui tout seul. Il se laissa donc faire lorsque Chen passa son bras sous le sien, l'amenant en direction du grand salon.

Ils avaient suite à ça décidés de se faire une partie de jeux vidéo à quatre. Mais Baekhyun ne participa pas. Il était tranquillement assit sur le tapis et avachi sur la petite table basse juste en face du canapé où s'étaient installés les joueurs.

La partie avait déjà commencé. C'était un jeu de combat dans lequel les quatre lycéens se relayaient, se combattant par paire à tour de rôle. Chaque fois que la fin d'un match était annoncée Baekhyun soupirait en rabaissant les autres participant dont la défaite avait imminente car, Chanyeol remportait toujours la manche. Mais plus le jeu avançait et plus la jauge de vie du personnage que menait le grand brun diminuait sans qu'il ne puisse la rehausser.

- Plus qu'une vie et adieu Chanyeol ! Tu vas te rétamer comme une merde… commenta Baekhyun qui regardait le téléviseur, la joue collée contre la table.

- Ferme la Baekhyun, maugréa Chanyeol qui restait concentré sur son jeu.

- Je te déteste. J’espère qu'ils vont te mettre la raclée du siècle, marmonna-t-il, venger-moi les amis ! Tous contre la grande perche !! dit-il en élevant soudainement la voix.

Le grand brun exaspéré poussa un long soupir. Il tritura les boutons de sa manette pour mettre à terre son adversaire afin d'être proclamé ultime vainqueur.

- Et BANG ! Le coup final !!!! hurla le commentateur en levant victorieusement un bras en l'air.

- Ouaiiiiis !! cria celui qui venait de gagner.

Chanyeol laissa tomber ses bras sur ses cuisses tandis que ce dernier se leva avant de sautiller de joie tout en agitant la console au-dessus de sa tête.

- Et voilà que Park Chanyeol "l'indestructible" est hors-jeu !!! T'es K.O ! T'as perdu Haha ! se moqua ouvertement Baekhyun.

Il pouffa de rire puis martela la table de son poing, exagérant son mépris pour le plus grand qui déposa sa manette puis se leva. Il contourna la petite table basse où Baekhyun était partiellement couché et s'empara sans douceur de son bras.

- Ah !

- Lève-toi, lui ordonna-t-il sèchement.

- Quoi ? Tu vas me frapper c'est ça ? riposta le plus petit.

- Continuez sans moi. Je reviens juste le temps de le calmer, poursuivit le plus grand en s'adressant à ses partenaires de jeu.

Le grand brun attrapa son bras avec son autre main également et le fit se lever. Baekhyun vacilla mais Chanyeol le retint fermement.

- Toi. Suis-moi.

- Lâche-moi Chanyeol tu m-me fais mal ! Je suis très bien capable de marcher tout seul ! Et o-où est-ce que tu m'emmènes d'abord ?! hurla-t-il, cherchant à se libérer lorsque le terminal bifurqua vers les escaliers.

- Arrête de faire un scandale si tu ne veux pas que je te prenne contre ce mur là tout de suite, devant tous ces invités.

- J-j'ai pas peur de toi j'te signale... Ce ne sont que des paroles en l'air... osa-t-il en le massacrant du regard.

Chanyeol resserra son bras, ce qui lui arracha une douloureuse plainte et se rapprocha de son oreille à laquelle il chuchota :

- Ne me mets pas à l'épreuve, Baekhyun. Tu sais bien que je n'attends que ça. Le moment où je pourrait enfin m'occuper de ton p'tit cul et, profiter de l'occasion en leur montrant à tous à qui tu appartiens ne me dérangerait absolument pas, siffla-t-il entre les dents. Alors soit gentil et suis-moi sans discuter si tu ne veux pas que je cède à cette envie qui commence à me démanger.

Le plus petit resta muet face à cet avertissement. Chanyeol se redressa puis le tira par le poignet afin qu'il le suive jusqu'à sa chambre.

Une fois la porte poussée, Baekhyun fut le premier à passer cette dernière. Il se sentit compressé dans la pièce emplit de l'odeur du terminal. Ça lui montait à la tête, bien plus que l'alcool imprégné dans son sang mais il avait des choses à dire, et comptait bien lui en faire part, que ça lui plaise ou non. Il était si prêt à vider l'intégralité de son sac, à lui cracher son venin à la figure qu'il ne remarqua même pas que le brun avait fermé à clé la porte de sa chambre.

Celui-ci, s'approcha de Baekhyun.

- Bon... Tu semblais avoir des choses à me dire.

- Oui et je- commença-t-il d'un ton déterminé.

Cependant, il se tut immédiatement à peine son discours entamé. Chanyeol s'était rapproché de lui en un preste mouvement qui le prit de court. Plus aucun bruit hormis leur respiration mélangée n'animait la pièce dans laquelle ils se trouvaient. Tous les bruits qu'ils entendaient provenaient uniquement de l'agitation extérieure.

- Vas-y. Je t’écoute, murmura le plus grand, un sourire taquin dessinant ses lèvres.

Leur bouche se frôlèrent. Le plus jeune déglutit et tenta de s’enfoncer dans le mur afin de garder une distance -si minime soit-elle- avec le grand brun à qui ça amusait fortement et qui tenta de l'embrasser. Mais le plus petit tourna la tête sur sa droite.

- Tu… tu es trop près… souffla-t-il en regardant le sol.

- Tu crois ? lui demanda-t-il en encadrant ses avant-bras de chaque côté de sa tête, restreignant davantage l'infime espace qui les séparait.

Le terminal chercha encore une fois à capturer les lèvres du plus petit qui ne les lui accorda pas une seconde fois, penchant la tête en arrière.

- Tu aimes jouer ? murmura Chanyeol.

Et alors qu'il regardait Chanyeol dans les yeux, son coeur rata un battement et l'air lui manqua. Le plus grand lui montrait sans gêne le désir qu'il éprouvait pour lui et leur proximité ne fit qu'accentuer son mal-aise. Il était beau, il n'allait pas se mentir. Son corps même se tendit douloureusement. Il avait chaud et ressentait des choses étranges. Le terminal attrapa sa mâchoire d'une main et l'immobilisa.

- Cette bouche… rebelle et insolente.

Chanyeol parvint à poser ses lèvres sur celles du fuyant. Doucement, il happa chacune de ces dernières, Baekhyun s'accrochant à ses biceps et le repoussant sans réels efforts.

C'était différent bien évidement de la première fois qu'il l'avait embrassé. Chanyeol n'était pas brutal et prenait son temps.

Il mordilla ses deux croissants de chair offerts et glissa sa main avec lenteur dans le cou de Baekhyun qui frissonna. Ce dernier ne bougea plus, cessant toute résistance. Il voulait savoir, en découvrir davantage et se mit à reproduire les précédents gestes du plus grand, ne sachant pas tellement si prendre. Surprenant le plus vieux, ses pulpes de chair hésitantes caressaient la bouche pressée contre la sienne. Chanyeol passa sa main sur sa joue et alla caler son inter-pouce sous son oreille afin d'incliner l'angle qui lui plaisait.

- T'as vraiment une belle gueule, reconnu-t-il, se reculant légèrement pour admirer le plus petit.

Baekhyun se mordit spontanément la lèvre inferieure fixant avec envie celles de Chanyeol qui s'étaient brusquement détachées. Ce dernier lui releva le menton, cherchant à capter son attention.

- Tu me plaît Baekhyun, se confessa-t-il.

Il pressa ensuite ses joues afin de créer une ouverture. La langue de Chanyeol s'introduit dans sa cavité buccale et rejoignit directement sa langue qu'il effleura avant de chercher à la posséder.

L'incitant à se coller à lui, Chanyeol approfondit l'échange et un gémissement mal contenu remonta la gorge du noiraud. Les vibrations fusèrent entre les bouches et se répercuta dans tout son être jusqu'à atteindre son entre-jambe tandis que la main du terminal descendait dans son dos. Le petit brun commença à se tortiller sous les différentes sensations de bien-être qui le submergeait. Son vis-à-vis qui le remarqua pressa son genou contre le membre du brun qui se raidi et gémit plus fort.

Chanyeol grogna contre son épiderme et déboucla à la hâte le pantalon du noiraud, devenu serré. Il glissa sa main dans son boxer et attrapa son érection naissante.

Baekhyun se dégagea de la bouche du terminal et gémit vulgairement. Il pinça ses lèvres, faute d'avoir gémit aussi fort et plaça sa main sur celle de Chanyeol qui le tenait fermement.

- N-non...A-arrête... lui conjura-t-il haletant.

- Je te fais de l'effet ? dit-il, soupçonnant en lui un désir réciproque au sien.

Baekhyun regarda Chanyeol puis ferma les yeux, incapable de lui tenir tête plus longtemps.

- Haan...

- T'aime ça en fait ? remarqua-t-il amusé.

Il venait de saisir l'un de ses globes de chair, le pétrissant avec ardeur dans sa paume calleuse. Peau contre peau, c'était la première fois qu'il les touchait réellement. Il en apprécia la douceur, la forme et la fermeté qui ne rivalisait aucunement avec son imagination débordante. Baekhyun était fait pour lui il en était certain. Son petit cul -comme il aimait le qualifier- lui convenait parfaitement.

Il entama de rapide va et viens et le noiraud se retint comme il pu pour réprimer les bruits obscènes qui franchissait sa bouche. Il s'agrippa au t-shirt de Chanyeol et se mordit durement les lèvres.

Chanyeol qui observait chacune de ses réactions l'embrassa.

- Regarde-moi.

Baekhyun renversa la tête en arrière en couinant et s'exécuta, les yeux semi-clos. Chanyeol accéléra la cadence, faisant le plus petit atteindre son orgasme en un cri qui le fit frémir d'excitation.

Vibrant de partout et ne tenant plus sur ses jambes, Baekhyun se laissa glisser le long du mur garda les yeux fermés, se remettant peu à peu de sa jouissance. Le terminal lécha sa main puis rigola du plus petit.

Il passa ses doigts dans la chevelure du plus jeune et empoigna quelques mèches afin de le faire lever les yeux. La vue qu'il avait du première était prenante. Ilfit son pantalon, Baekhyun le regardant faire silencieusement.

- Suce-moi, ordonna le terminal.

Le petit brun obéit et se mit à genoux. Dès qu'il vit le membre imposant du plus grand, il resta stupéfait. Il écarquilla les yeux le plus âgé des deux ricana. Le regard que lui lançait l'agenouillé certifiait que jamais son engin ne rentrerait entièrement dans sa bouche d'autant plus qu'il n'était même pas à son maximum.

Mais Baekhyun le prit en bouche bien qu'il avait du mal à tout prendre. Il avala sa salive en comprimant sa bouche autour de la colonne de chair de Chanyeol qui grogna de sa voix rauque tant la bouche prête à le soulager était divine.

- Anh... Vas-y Baek continue.

Le dit Baek le suça tant bien que mal. Parfois il se retira complètement pour reprendre une bouffée d’air et avaler avant de revenir. Les bruits de succions et les vibrations de ses gémissements étouffés par son membre gorgé de désir rendaient fou le plus grand qui prit le relais.

Il maintint en place la tête du plus jeune et s'enfonça de lui-même dans l'antre chaude du petit brun. Et plus il tapait dans le fond de sa gorge étroite plus des larmes apparaissent au coin des yeux du plus petit. Les jointures des lèvres de ce dernier s'étirèrent et commençait à lui faire mal mais la sensation de donner du plaisir l'excitait.

- Touche-toi Baekkie, l'incita-t-il afin qu'il en finissent ensemble.

Baekhyun qui s'accrochait aux cuisses du terminal ne réfléchissait plus. Trop concentré à le satisfaire, il en avait oublié son propre plaisir et descendit une main s'occuper de sa seconde érection. Il ferma les yeux et gémit plus fort.

- Putain, Baekhyun ! jura-t-il les dents serrées lorsqu'il lui donna brusque coup de hanche bien placé.

Baekhyun subissait. Chanyeol émettait de puissants râles rauques s’emmêlant avec les couinements du plus petit annonçant que leur fin à tous les deux approchait. D'un commun reflexe, ils se regardèrent jouir en même temps, donnant de l'ampleur à leur orgasme.

Ils se libèrent, l'un marquant de sa semence la bouche de l'autre qui ne pu tout avaler. Le reste déborda et coula le long de sa bouche avant plus grand ne passe ses doigts sur cette dernière, récupérant le liquide séminal qu'il introduit à l’intérieure. Le petit brun les lécha en le regardant droit dans les yeux.

- Tu vas me rendre fou.

Chanyeol aurait aimé aller plus loin avec lui mais savait qu'il était encore sous l'effet de l'alcool. Il releva donc Baekhyun qui tituba puis l'embrassa contre ce mur où tout avait commencé.

- Je l'ai eu, mon cadeau, déclara -t-il avec fierté.

Il l'embrassa à nouveau puis remirent de l'ordre dans leur tenue avant de retourner au salon.

Tous les regards se braquèrent simultanément sur eux.

Sans un mot, ils s’assirent sur le canapé, l'un à côté de l’autre et Baekhyun ne tarda pas à s'effondrer sur l'épaule de Chanyeol.

- Qu'est-ce que tu lui as fait ? Il est raide mort, fini par demander l'un des joueurs.

- Ça t'as même pas pris dix minutes. C’était une vraie pipelette, poursuivit un autre.

- Je me suis occupé de sa bouche. Il fit une pause. En bonne et due forme, répondit tranquillement Chanyeol.

Chen qui n'avait rien pu empêcher et qui était donc resté avec Xiumin devant le jeu sur console regarda tristement Baekhyun lové contre l'épaule de celui qu'il détestait le plus au monde. Il était certain que l'endormi allait lui en vouloir de l'avoir impliqué dans cette soirée à laquelle il formellement refusé d'y participer mais que par amitié s'était engagé pour lui à faire un effort surhumain.

Les remords commencèrent à peupler sa conscience.

- Je pense que je ferais bien de le ramener, annonça-t-il.