CHAPITRE 18 : IN FINE

par Gaïa-sama

CHAPITRE 18 : IN FINE



Séoul, Décembre 2013



J’accélérais le pas, sans vraiment savoir où j’allais. Dans tous les cas il allait me rattraper de toute manière… Je sentis sa main agripper mon bras. Je me stoppais et le senti s’écraser sur mon dos.

Tiens, c’est vrai ça. Pourquoi je suis énervé ? Après tout j’ai refusé d’être avec lui, je n’ai aucun droit de lui en vouloir si jamais il fait des trucs un peu… Bizarres avec d’autres. Raaaaah mais nan ! Rien que l’idée que quelqu’un d’autre l’ai touché m’énerve ! C’est plus fort que moi…

J’étais toujours dos à lui, mais je pouvais sentir qu’il étouffait un rire. Quoi, ça le fait rire que je sois énervé ?

Putain il est en train de complètement se foutre de ma gueule celui-là ! Il faut que je trouve un truc à dire… Vite… Réfléchis Luhan…

Je le voyais qui rougissait, pourquoi il devient timide d’un coup ?

Je le vis sourire en baissant la tête, il tournait sur lui et repartais en direction de la maison… Oh putain et je n’ai pas envie qu’il retourne avec Suho moi. Mais si je le stoppe il aura gagné… Et il saura aussi qu’il a raison. D’un autre côté… Je n’étais pas censé lui dire ce que je ressentais normalement ?

Il se stoppa d’un coup.

« Gagné ! »

« Quoi gagné ? Je veux juste que tu m’attendes… »

« Bah viens, je t’attends justement… »

J’avançais lentement vers lui, mais quand je le vis là, devant moi à m’attendre la tête baissée… J’ai pas pu m’empêcher. Je passais mes bras autour de lui et posait ma tête sur son épaule en soupirant.

« Yeaaah ! Back hug ! »

Je rigolais. Sehun préférait souvent parler par la pensée, au moins personne ne pouvait nous entendre, et les voix arrivaient directement dans la tête, ce qui les rendait d’autant plus plaisante à écouter. Bon… Respire Luhan.

« Sehunnie, il faut que je t’avoue un truc… »

« Je suis toute ouïe ! »

« Tu as raison. »

« QUOI ? WOAW. Tu peux le redire encore une fois s’il te plait ? »

« Arrête de te moquer de moi… »

« Aller ! Again ! »

« Tu…As…Raison ! »

« Ah c’est trop bon. Et sur quoi j’ai raison ? »

« Je suis jaloux. J’ai pas envie que tu retournes avec Suho, j’ai pas envie que quelqu’un d’autre que moi te touche. »

Je le sentis bouger pour se retourner, mais je forçais un peu plus. Non, parce-que s’il se retourne je ne serais plus capable de rien dire…

« Bouge pas. Je n’ai pas finis ! »

« Bah alors finis… ! »

« Moi aussi je te veux près de moi, je veux pouvoir me réveiller le matin et voir ta tête toute décoiffée et toute pleine des plis du drap, je veux pouvoir te serrer contre moi et sentir tes lèvres sur les miennes dès que j’en ai envie, envie que tu arrives à ressentir tout ce que je ressens quand tu m’embrasse et que tes mains se posent sur moi… »

« Lu-Luhannie… »

« M-Mais j’ai un peu peur… Je n’ai jamais ressentis ce genre de choses pour quelqu’un. Je sais que plusieurs fois je vais dire des choses qui vont te blesser sans que je me rende compte de la portée de mes mots… Et surtout… Comment te dire ça… Je sais que tu es jeune mais je ne pense pas pouvoir… Me… « Retenir » bien longtemps… Si tu vois ce que je veux dire… »

« Euh… Je crois que je vois de quoi tu parles oui, Luhannie ! »

« Aaah ~ C’est vraiment gênant de dire ce genre de trucs… »

Je desserrais mon étreinte et le laisse se retourner. Il souriait comme jamais, dans son regard je pouvais voir qu’il se foutait à moitié de moi, et d’un autre côté je pouvais voir qu’il était content… Je ne pensais pas que mes paroles auraient cet effet-là !

Il s’approcha de moi en me prenant les mains, toujours son sourire mesquin aux lèvres. Il passa mes bras autour de lui, gardant toujours ses mains dans les miennes et posa ses lèvres sur les miennes… Ses douces lèvres qui m’avaient manqués.

Il les mouvait en même temps que les miennes, ses mains serrant un peu plus les miennes… Je ne sais pas si mon cœur avait déjà battu aussi vite, mais j’étais à la limite de l’attaque là. Il s’écartait doucement de moi… J’ai pas envie qu’il s’en aille !

Il reprit mes lèvres mais cette fois, il les caressait doucement de sa langue… Je lui laissais un passage et elle vint caresser la mienne sensuellement… My god. Je commence à avoir chaud. Il dévia de mes lèvres pour descendre le long de ma mâchoire, puis le long de mon cou pour terminer le long de mes clavicules…





Séoul, Mars 2013



Je l’entendais rigoler à travers la maison, suivis des rire de Baekhyun et Tao… Bon sang je vais me les faire ! Sehun avait gentiment écrit sur mon visage pendant que je dormais, parce-que j’étais dans les bras de Xiumin… Bon ok, je n’avais rien à y faire, mais ce n’est pas ma faute, je m’étais endormi alors qu’on parlait et du coup je l’avais confondu avec Sehun. Et bien sûr, comme à chaque fois dans ce genre de combine, Tao et Baekhyun avait participé au massacre.

Je courais après les trois gosses en essayant de les attraper, mais impossible. Je m’énervais tout seul, avec toujours mes traits de crayons sur le visage qui faisaient rire le reste qui regardait la télé au salon.

Je jetais un regard désespéré à Kai, qui était malheureusement bien trop occupé avec les lèvres de Kyungsoo. Chen et Xiumin avaient disparus, Suho et Lay était complètement ailleurs, fixant la télé sans pour autant en comprendre un mot… Je déviais mon regard vers Chanyeol qui me regardait en rigolant.

Je tournais ma tête vers Kris qui me fit un « coucou », un sourire mesquin aux lèvres… Ah donc ils voulaient me la faire comme ça ?

Tao avait plaqué sa main sur ma bouche, son sourire était retombé… Ah que j’aime faire ça.

Je me retournais vers Baekhyun, un sourire aussi mesquin que celui de Kris il y a quelques minutes.

Il alla dans ses bras… Tandis que je regardais Sehun se décomposer devant moi. Haha. J’aime avoir ce pouvoir ! Les gens me disent tout, du coup je peux les réutiliser comme je veux pour accéder à mes fins, et c’est le meilleur ! Oui, c’est pas très sympa, mais bon, je ne le fais pas très souvent… Juste de temps en temps !

Il me regardait les yeux humides, comme si toute la peine du monde l’avait habité d’un coup. Et il le faisait parce-qu’il savait que je ne pouvais pas résister à ce regard… Je tendais mes bras en souriant.

Il me fit un sourire avant d’atterrir dans mes bras. Ca faisait déjà un petit moment qu’on était ensemble, mais je n’aurais jamais pensé que ça se passerais aussi bien. Sehun est pas trop exigeant… Même pas assez. Je le suis plus que lui limite ! On n’avait pas eu d’autres problèmes avec la justice ou les scientifiques bizarres. On se contentait de se transformer dans notre forêt… Bref, on avait la belle vie.

Il revint avec du démaquillant et du coton et me frottait le visage… Il se recula doucement, un sourire qui ne me plaisait pas du tout était apparu sur sa petite tête.

Je me levais, prêt à l’attraper mais il se remit à courir de plus belle, en rigolant comme un imbécile, alors que moi j’avais toujours la tête remplis de dessins obscènes et ridicules… Mon dieu, aidez-moi. Je n’en peux plus de ce gosse !

Sehun criait à travers toute la maison… Je l’aurais. Je vous jure que je l’aurais ! Et quand je l’aurais attrapé, je le punirais comme jamais ! Haha.