CHAPITRE 15 : ALEA JACTA EST

par Gaïa-sama

CHAPITRE 15 : ALEA JACTA EST



Séoul, Décembre 2013



Prêt à partir, je lançais un dernier regard vers Tao. Il semblait vraiment perdu sans Luhan… Je ne savais pas qu’ils étaient aussi proches. Tao était le genre de personne qui aimait tout le monde de la même manière, il est gentil avec tout le monde, aide tout le monde, fait rire tout le monde… Il est assez facile à vivre et vraiment très sociable… Mais j’imagine qu’en étant dans la même chambre que Luhan il était en quelque sorte plus proche de lui que de nous autres.

Je lui mettais un coup de tête gentil pour essayer de le rassurer, mais ça ne fonctionnait pas vraiment… De toute façon comment j’étais censé le rassurer alors que j’étais dans le même état… ? Kris me fit un signe de la tête et on partait en direction de la dernière trace laissé par Kyungsoo… Son odeur.

« Luhan, attends nous… »

Ce que j’essayais de lui transmettre raisonnait dans ma tête… Mes paroles ne lui parviennent plus. Je me sens comme si j’avais perdu une partie de moi, je ne ressens plus sa présence, je ne peux plus lui parler et pire, je ne ressens plus du tout ce qui le traverse. C’est comme si il n’existait plus.

On arrivait dans un coin de la forêt que je ne connaissais pas. Je ne pense pas que ce coin fasse partie de notre terrain puisqu’on ne s’y est jamais aventuré. Pourquoi est-ce que Kyungsoo était ici ? Est-ce qu’en courant, il n’avait pas fait attention à où il allait ? On regardait un peu autour, essayant de voir quelconque traces de pas ou n’importe quoi… On ne pouvait plus se fier aux odeurs maintenant, la dernière qui restait était ici… C’est comme si ils avaient disparus.

J’entendis Xiumin grogner et me retournais. Un peu plus loin se trouvait une espèce de sous-terrain gardé par des soldats de l’armée. Je pense qu’on a trouvé. Alors c’est là qu’ils se cachaient tout ce temps ? On avançait tout doucement, essayant de cacher notre présence le plus possible. J’étais tout derrière étant donné que j’étais de couleur trop clair pour me fondre correctement… Je devais attendre le signal de Kris pour les aider à attaquer les soldats.

Aplatis au sol, regardant et écoutant avec attention… Je pensais à Luhan. Est-ce qu’il est dans ce sous-terrain ? Est-ce qu’il est vivant ? Qu’est-ce qu’ils lui ont fait ? Le signal de Kris !

Je sautais sur deux soldats en même temps, ils n’eurent pas le temps de faire quoique ce soit qu’ils étaient déjà à terre et bien abîmés. Mon but n’est pas de les tuer, ils n’ont rien fait à par obéir aux ordres de leurs supérieurs après tout… Juste de les blesser assez pour qu’ils nous laissent tranquille.

En même pas 5 minutes on venait de détruire la barrière qui nous séparait de Luhan et Kyungsoo. Ce n’était pas un peu trop facile ? Je n’aime pas ça. Ils devaient quand même se douter qu’on allait venir les chercher, alors pourquoi ils n’ont pas mis plus de protections ?

On rentrait dans le souterrain lentement, c’était sombre. Tout était fait d’acier rouillé, une odeur de médicament se faisait de plus en plus forte, au fur et à mesure qu’on s’enfonçait dans ce tunnel sans fin. Une lumière bleue commençait à apparaitre au bout, on allait bientôt sortir de ce tunnel.

Une pièce assez large, des néons bleus, une grande prison sombre au fond… Et un silence pesant. Ou est-ce qu’on est ici ? J’avançais vers la prison doucement, Chen me suivait tandis que les autres tentaient de regarder s’il n’y avait pas d’autres pièces. D’un coup, je sentis l’odeur de Kyungsoo, elle était forte. Il était dans cette prison !

J’avançais plus rapidement, et couinait doucement pour dire à Kyungsoo qu’on était ici. Mais il ne bougeait pas. Je le voyais couché au fond, pourquoi est-ce qu’il ne bouge pas ? Je couinais un petit peu plus fort, et je le vis bouger, doucement. J’appelais Jongin qui arriva en courant.

On ne pouvait pas lui répondre, mais bon dieu ce que j’étais soulagé qu’il soit en bon état. Ils ne semblaient pas l’avoir touché, il semblait juste fatigué. Jongin s’approcha un peu plus de Kyungsoo mais en faisant toujours attention de ne pas le toucher… Je sais pas comment il fait pour pouvoir se retenir de le toucher alors qu’il avait une peur bleue de ne plus le revoir…

Je penchais la tête vers la gauche, ne comprenant pas de quoi il parlait.

Je le voyais qui se mettait à pleurer… Pourquoi ? Comment ils sont au courant ? C’est pas parce-qu’on a la même couleur d’yeux qu’on a un truc de spécial… Comment ils ont deviné ? Et il est où Luhan ?

Et alors ? Il est où si il n’est pas mort ? Qu’est-ce qui lui est arrivé ? J’avais envie de secouer Kyungsoo, qu’il se dépêche de me dire ce qu’il se passait !

Pire ? Pire que ce que j’ai ressenti tout à l’heure ? Qu’est-ce qui pourrait être pire ?

Je voyais Kyungsoo se décomposer. Il regardait derrière nous avec une frayeur sans nom. Pourquoi j’ai peur de me retourner ? Pourquoi j’ai peur de ce que je vais voir ? Kyungsoo recula de plus en plus et reparti se cacher dans la pénombre de sa cellule.

Jongin couina et reculais aussi… Je me retourne et vois Luhan. Il était sous sa forme de loup, son pelage toujours aussi beau, marron très clair… Mais quand je regardais ses yeux, ils étaient maintenant bleu électrique. Plus rien à voir avec le bleu très clair des miens, et des siens avant… Pourquoi ses yeux ont-ils changé de couleur ? Je n’eus pas vraiment le temps d’y réfléchir, Luhan venait de sauter sauvagement sur Jongin.

Qu’est-ce qu’il fou ?!! Pourquoi il nous attaque nous ?!! Je ne comprends plus rien ! Les autres vinrent aider Jongin à se défaire des crocs de Luhan, tandis que moi je n’avais toujours pas bougé. Je n’en reviens pas… Qu’est-ce qu’ils lui ont fait ? Pourquoi il ne nous reconnait pas ?

Je reculais, regardant la scène horrible qui se passait devant moi. Luhan a toujours été fort. Avec Xiumin et Kris il formait le trio des plus forts… Mais là, il laissait exploser toute sa force sur ses alliés… Chen, Baekhyun et Jongin étaient déjà dans un sale état, tandis que Kris et Xiumin essayaient de le calmer. Chanyeol commençait à s’énerver aussi étant donné l’état de Baekhyun… Lay essayait de soigner vite fait les blessures des trois blessés tandis que Suho regardait tristement la scène. Attend, il est où Tao ?

Je commençais à paniquer, Tao… Est-ce qu’on n’est pas tout seul ici ? Est-ce quelqu’un l’a attrapé ? Je décidais de courir vers le fond de la pièce, je n’avais toujours pas vu cette partie et j’espère que Tao y est…

Je reconnus le même genre de chaise que sur laquelle j’avais été il y a pas longtemps, il y avait de nombreux instruments métalliques un peu partout, une perfusion était dans un coin de la pièce… A côté des seringues remplies d’un liquide bleu. C’est quoi ce truc ? Je regardais un peu partout, et je finis par trouver Tao.

Tao était immobile, face à la scène de Luhan qui attaquait violemment les autres. Je pense savoir ce qu’il ressent en ce moment… Je m’approche de lui et pose ma tête sur la sienne… En tant que loup, on ne peut pas pleurer, seulement couiner. Mais je sais que s’il pouvait, je verrais un torrent de larmes s’échapper de ses beaux yeux.

J’entendis un couinement horrible atteindre mes oreilles et constatais que Kris avait sérieusement amoché Luhan.

« Luhan calme toi, on est avec toi ! »

Encore une fois, mes paroles raisonnaient dans ma tête… Est-ce que c’est ce produit bleu qui avait fait tous ces changements sur mon Luhan ? Le produit était de la même couleur que ses yeux…

Luhan était effrayant, il montrait ses crocs en grognant… Ce n’était plus Luhan. Mais on ne pouvait pas l’abandonner ici, on ne pouvait pas le laisser comme ça… Et on ne peut pas le tuer ! Je vois Kris sauter sur lui, et je ne peux pas m’empêcher de sauter me mettre entre eux deux. Je regarde méchamment Kris, voulant lui faire comprendre que je ne voulais pas qu’il lui fasse trop de mal, que c’était toujours Luhan…

Mais Luhan en profita pour m’attraper moi… Il me mordait et me secouait dans tous les sens alors que j’étais incapable de faire quoi que ce soit. Je ne peux tout simplement pas faire de mal à Luhan, je me pardonnerais jamais. Alors je le laissais faire… Je vis Tao se bouger et essayer de venir m’aider, Kris aussi, mais je n’avais aucune volonté…

Je ne sais pas pendant combien de temps je me suis laisser martyriser par les crocs de Luhan, mais trop longtemps pour mon corps apparemment, puisque je me retransformais en humain après m’être pris le mur en pleine poire. Est-ce que Luhan nous à oublier ? Ou est-ce qu’il n’est juste plus maitre de ses mouvements ? Je ne sais pas ce que je préfèrerais… Je ne veux pas qu’il nous oublie… Je ne veux pas qu’il m’oublie.

J’essayais de me relever doucement, quand je vis une dame capuchée arriver. Elle me toisa, passant son regard de haut en bas sur moi… Je décidais de me rasseoir. Je n’avais aucuns habits tout de même… Luhan se calma directement, dès que cette femme était entrée dans la pièce… Un long silence s’installa. Elle enleva sa capuche en regardant Luhan…

Cette femme… C’est la même que Luhan. Le même regard, la même forme de visage… Tout était presque pareil, seule sa bouche était différente. Ce n’est quand même pas…

Mon cœur se mit à accélérer quand j’entendis sa voix. Elle était pourtant différente… Plus dur. Je n’y ressentais aucune sympathie, aucun ton. Il parlait comme… Un robot. Il s’habillait sous notre regard… Est-ce qu’il pouvait au moins voir l’incompréhension et la tristesse qui s’y trouvait ?

Elle se moque de nous ? Pour qui elle se prend à parler comme si elle le connaissait mieux que nous ?

Je ne comprends pas un mot de ce qu’elle me raconte… Mais elle a l’air complètement folle.

C’est bizarre. Son regard exprime de la peur, de la tristesse… Pourquoi est-ce qu’il lui obéit ? Il se dirigea vers moi et me tira le bras pour que je me lève. Je ne bougeais pas. Il essayait de forcer un peu plus, mais je forçais moi aussi pour rester par terre.

Il continuait de tirer.

Il s’arrêta de tirer sur mon bras quelques instants, me regardant dans les yeux… Est-ce qu’il veut me dire quelque chose ? Il tira plus fort et me contraint à me mettre debout… Une fois sur cette chaise je ne pourrais plus rien faire. Il faut que je le raisonne avant ! J’entendis Tao revenir sous forme humaine… En sanglotant.

Il ne répondait pas. Tao s’égosillait en pleurant, les autres n’osant pas interrompre Tao, restaient sur le côté sans rien dire… A regarder la scène avec une certaine amertume dans le regard.

L’emprise qu’il avait sur mon bras se desserrait un peu, et il tourna sa tête vers la mienne. Ses yeux, qui étaient restés bleus même après sa transformation, oscillaient maintenant entre le bleu et le brun... Il se fait une lutte intérieure ou quoi ? C’est bizarre… Je me raclais la gorge en le fixant. J’allais essayer, je n’ai plus grand-chose à perdre de toute façon… Je pris le regard le plus dur que j’avais, fronçant les sourcils…

Et je profite de son instant de lucidité pour m’approcher de lui et déposer furtivement mes lèvres sur les siennes. Je regardais ses yeux… Ils étaient maintenant bruns, un sourire s’étendait sur ses lèvres… Est-ce que j’avais réussi ?

Ses yeux repassèrent à bleu et son sourire disparu. Il resserra sa pris sur mon bras et m’amena à la chaise… Attend, il a dit « maman » ? C’est sa mère ? QUOI ? Cette personne était celle qui avait rendu son fils triste, qui avait fait de sa vie un enfer… Pourquoi elle était là ? Alors c’est pour ça, pour ça qu’elle avait dit qu’elle lui avait trouvé une utilité ? Est-ce que c’est pour ça que Luhan l’écoute ? Non… Je suis persuadé qu’il n’a pas le choix, ses yeux… Ses yeux ont changé de couleur.

Je fis signe aux autres de laisser, et je me laissais trainer sur la chaise… J’avais perdu mon Luhan… Je m’en fichais de ce qu’il pouvait m’arriver maintenant, tant que les autres peuvent s’en tirer.