CHAPITRE 14 : PAVOREM

par Gaïa-sama

CHAPITRE 14 : PAVOREM



Séoul, Décembre 2013



Il se décollait doucement de moi sans me quitter des yeux… Il ne sourit pas. Est-ce qu’il sait ce que je vais lui dire ? Il ne dit rien… Il se contente de me regarder. Je crois que je vais devoir parler en premier.

Sehun avait changé d’expression. A la place de sa bouille mignonne, il avait les sourcils froncés et le regard froid. Il commençait à s’énerver, et je ne pouvais que le comprendre.

Il ouvrit la porte et commençait à s’en aller. Je lui attrapais le bras. Il ne faut pas qu’il s’en aille, il faut qu’il comprenne… J’ai pas envie de m’engueuler avec lui, j’ai envie de continuer, comme avant…

Oups. Je crois que j’ai un peu crié trop fort. Même les cris du Baekyeol avaient cessé…

Il me regardait avec des yeux ronds. Sa colère semblait être retombée un peu, et je pouvais distinguer un peu de tendresse dans son regard… Il a mal compris ma phrase ou quoi ?

Et il claqua la porte. Je ne comprends rien. J’ai l’impression qu’il m’en veut. Je ne fais pas ça de bonté de cœur putain ! Je veux juste qu’il soit heureux, et ce n’est pas avec moi qu’il le sera. J’allais m’affaler sur mon lit mais un bruit de verre et un cri m’en empêcha. Je me dépêchais de descendre pour voir ce qu’il se passait, mais j’eus à peine le temps de sortir de la chambre… Des mecs de l’armé, ils étaient partout dans la maison.

Je me dépêchais d’aller voir dans la chambre de Baekhyun et ils n’étaient pas là. Est-ce qu’ils étaient déjà descendus ?

« Sehun ? Vous êtes ou ? »

Pas de réponses. Pour le moment ils étaient restés en bas, alors je ne risquais rien en haut. Mais j’étais en gros stress. Je suis censé faire quoi ? Je suis tout seul, je n’entends pas les autres. Même si je les sens, ils peuvent être déjà hors de la maison. Ils ne seraient pas partis sans moi quand même ? Je les entendais qui retournaient toute la maison… Putain mais qu’est-ce qu’ils nous veulent ?

Des pas dans les escaliers me firent sursauter. Il faut que je me transforme. Je vidais mon esprit quelques secondes… Et j’étais transformé. Heureusement qu’on s’était beaucoup entrainé parce-que dans ce genre de situation, c’est quand même hyper compliquer de se vider la tête.

«  LUHAN ! DEPECHE TOI D’ALLER DANS LA FORET ! »

Oh putain. Je regardais autour de moi, ils étaient trois avec des espèces de flingues bizarres. Je ne peux pas passer par l’entrée, sinon ils vont tirer. Je reculais doucement, et me retournais d’un coup pour passer par la fenêtre. Je les entendais tirer, mais je ne pense pas qu’ils m’aient eu, la seule douleur que je ressentais était celle des bouts de verre de la fenêtre. Putain, pourquoi est-ce qu’ils ne m’ont pas prévenu avant ?!

Je courais, essayant de retracer les autres. Je courais comme si ma vie en dépendait, et je pense que c’est le cas, en fait. J’ai jamais couru aussi vite de ma vie. J’allais me forcer à courir un peu plus vite, quand je senti l’odeur de Kyungsoo. Je tournais rapidement la tête et constatais qu’il était là, couché par terre. Je m’arrêtais directement et allait le voir.

«  Kyungsoo ? »

Je suis bête… Il ne peut pas me répondre. Il tremblait et couinait. Je passais doucement ma tête sur la sienne pour le rassurer et essayait de le relever. Je ne pense pas que quelqu’un l’ai touché pourtant…

« Sehun, pourquoi Kyungsoo est dans cet état ? »

« Quoi ? Kyungoo est avec toi ? »

« Oui, mais il tremble et je n’arrive pas à le relever… »

« Luhan vous êtes où ? On n’arrive pas à sentir votre odeur ! »

« Dans la forêt, comme tu me l’a demandé ! »

Je sentis Kyungsoo s’agiter un peu et couiner un peu plus fort… Et j’ai compris. Pourquoi Kyungsoo était dans cet état-là, et aussi pourquoi Sehun et les autres n’arrivaient pas à nous trouver. Il y avait plein de scientifiques autour de nous, ils tenaient tous des espèces de lances parfumées avec des trucs entêtant. C’est insupportable pour mon odorat si fin…

Kyungsoo ne bougeait plus, je pense qu’il s’est évanoui. De toute manière vu le nombre qu’ils sont et la manière avec laquelle ils perturbent mes sens, je pense qu’on est sérieusement dans la merde. Une dame recouverte d’un espèce de … Drap noir ? Elle s’approchait de Kyungsoo, je courrais me mettre devant. Non mais elle croit quoi elle ? Elle ne va pas toucher à Kyung.

Je l’entends rire… Attend… Ce rire… Je le connais. J’ai pas eu le temps de réfléchir à qui il appartenait, j’ai eu le temps de ne rien faire en fait. Quelque chose me percuta la tête, et je sombrais.



♦♦♦♦



Je me réveillais doucement… Je n’étais plus sous ma forme de loup et quelque chose me faisait hyper mal à la tête. J’étais dans une espèce de… Prison. Kyungsoo était avec moi et était toujours évanoui. Bon. Déjà il est avec moi, c’est le principal. Je tendais les bras pour m’accrocher aux barreaux. Je n’arriverais pas à me relever autrement.

Impossible de me lever… Quelque chose me tape violemment dans la tête… Putain qu’est-ce que j’ai encore ? Je m’écroule par terre, un sifflement se fait de plus en plus fort dans mes oreilles et ma vue se trouble… C’est quoi ce bordel…



♦♦♦♦



Je me réveille… Encore ? Je ne suis plus dans la prison, il n’y a plus Kyungsoo avec moi… Merde ! Je suis attaché ! C’est quoi cet endroit ? Je regardais autour de moi, ça ressemblait à un espèce de hangar désaffecté, j’étais assis sur une chaise qui ressemblait à celle des dentistes… Mais attaché. Une forte odeur de médicament flottait dans l’air. Autour de moi il y avait des lampes un peu partout, deux éviers… Des tonnes d’objets que je ne connaissais pas.

Quelque chose attira mon attention… Une pochette rouge sombre était suspendue non loin de moi. Je suivais le fil de yeux et constatait qu’il partait de mon propre corps… Qu’est-ce qu’il foute ?

Un mec habillé en blanc, un masque et des gants arriva vers moi. J’essayais de me débattre mais j’étais vraiment bien attaché…

Oh putain, je suis tombé chez les fous ou quoi ? Cobaye pour quoi ? Il faut que j’essaie d’appeler Sehun… Putain mais j’ai trop mal à la tête…

Je me cambrais, la douleur commençait à se propager dans tout mon corps. C’était insupportable.

« Sehun… Sehun-aaaahh ! »

Je me cambrais sous la douleur une nouvelle fois. Le mec d’en face rigolait en regardant la pochette rouge sombre… J’essayais de regarder ce qu’il faisait… Il était en train d’injecter un produit bizarre. Un truc un peu bleu dans ma perfusion… C’est ça qui me fait aussi mal ? Qu’est-ce qu’il me font ? …

C’est Kyungsoo… Je peux pas lui répondre… Il faut qu’il se taise, sinon il vont venir lui faire la même chose… Il faut qu’il fasse semblant d’être toujours évanoui… Il le faut...

« Kyung… Chut… »

Je ne l’entends plus m’appeler… Tant mieux. J’espère qu’il a compris ce que je voulais lui dire… Sehunnie… Pourquoi tu ne réponds pas Sehunnie… Je vais plus tenir longtemps…

« Sehunnie… Répond-moi Sehunnie… »

« LUHAN !! Tu es où ? Luhan je n’arrive plus à te parler ! Dis-moi où tu es ! »

Il arrive plus à me parler ? Il entend ce que je lui dis au moins ? Est-ce qu’ils sont en train de m’enlever ma capacité spéciale là ? Pourquoi je peux plus entendre mon Sehunnie ?

« Je ne sais pas… Ou je suis… Viens vite… »

Mon corps n’était plus que douleur, ma tête me faisait tellement mal que j’avais envie de l’arracher… J’étais obligé de fermer les yeux, sinon la lumière me faisait encore plus mal à la tête… Je laissais mes larmes couler doucement… Je sais, je sais à qui il appartient ce rire…



POV SEHUN

Ils m’ont pris Luhan. Pourquoi Luhan ? Pourquoi les attaques ne sont centrées que sur Luhan ou moi ? Ils ont dû prendre Kyungsoo parce-qu’il était avec, mais ce que je ressens depuis tout à l’heure me prouve que c’est à Luhan qu’ils s’en prennent… J’étais avec les autres dans une espèce de grotte. C’était le seul endroit qu’on avait trouvé… On devait rester sous notre forme de loup, on était bien plus fort comme ça, si jamais on se refaisait attaquer.

Je voyais bien que Kai était stressé. Il tournait en rond en couinant… Tao était amorphe, Kris essayait de le rassurer mais ça n’avait pas l’air de marcher. Et moi je me sentais de plus en plus mal. J’essayais de contacter Sehun, mais il ne me répondait pas. Ou quand lui me parlait, il ne répondait pas à mes questions… Est-ce qu’il m’entend encore au moins ? Qu’est-ce qu’ils sont en train de lui faire ? Il faut que je me retransforme, le temps de parler avec Kris… Je ne peux pas leur parler quand ils sont en loup moi…

Je repasse sous ma forme humaine, sous les yeux étonnés de Kris.

Il obéit et on allait un peu plus au fond de la grotte pour éviter d’être les premiers à être attaquer si jamais.

Je m’écroulais au sol sous la douleur que je ressentais en ce moment… Luhan, mon pauvre Luhan… Qu’est-ce qu’ils te font…C’est insupportable pour moi, mais pour lui qui le vit, ça doit être atroce… Je vais les faire payer. Attends-nous Luhan…

« LUHAN !! Tu es où ? Luhan je n’arrive plus à te parler ! Dis-moi où tu es ! »

Je tentais de respirer plus lentement, essayant de calmer la douleur qui s’emparait de moi…

« Je ne sais pas… Ou je suis… Viens vite… »

Toute la douleur venait de repartir, s’arrêtant totalement. Je ne ressentais plus de malaise, plus de douleur… Et je n’aimais pas ça. Pas ça du tout.

Je sentais mes yeux me piquer et les larmes arriver… Ils n’avaient pas osé ? Dites-moi qu’ils ne lui ont rien fait de mal…

Attends-moi Luhan, je vais venir te chercher… Je vais venir.