CHAPITRE 11 : BIS DAT, QUI CITO DAT

par Gaïa-sama

CHAPITRE 11 : BIS DAT, QUI CITO DAT



Séoul, Décembre 2013



Un mois. Un mois qu’on était tous dans cette grande maison. On avait appris à se connaitre et à s’apprécier. J’avais retrouvé mon sourire, trouver une raison de vivre et de me lever tous les matins. Mais aujourd’hui je n’entends pas de rires fuser dans toute la maison, je n’entends pas Baekhyun se moquer gentiment de Tao… Juste un lourd silence.

Je descends les escaliers et me dirige vers le salon. Ils étaient tous assis en silence à réfléchir ou regarder dans le vide. Je constatais qu’il manquait Jun Myeon. Alors c’est pour ça ? Il avait décidé de partir ? Ou bien il est déjà parti ? Je n’ai pas vraiment réussi à accrocher avec lui. Nos vies sont bien trop différentes pour qu’on se comprenne, même avec ce « lien » différent qui nous unis. Mais là j’ai encore plus de mal à le comprendre… Avec tout ce qu’on avait vécu, tous les douze, même si c’était juste un mois, je ne comprends pas comment il peut s’en aller comme ça.

Pourquoi est-ce qu’il veut me voir moi ? Je sors et le vois dehors assis sur les marches de la porte d’entrée. Je m’assois à côté de lui en soupirant. Qu’est-ce qu’il me voulait encore…

Il se levait en soupirant puis tapa sur mon épaule.





♦♦♦♦





« Convocation d’urgence. Tous au salon dans cinq minutes. Fait passer le message aux autres. »

« Sehun… Cinq minutes ! On est à au moins 10km de la maison… »

« C’est important, mon petit chou. Allez revenez vite ou le dragon Kris va encore frapper ! »

Je me dépêchais d’avertir les autres et courais en direction de la maison, le plus rapidement possible. Chanyeol était le plus rapide de nous tous, il arrivera bien avant nous… Kris est vraiment le pro pour nous prévenir au dernier moment ! Pendant que je courais, il m’avait semblé sentir une odeur différente. Pas l’odeur des autres, pas l’odeur habituelle de la forêt… Mais je n’avais pas le temps de m’arrêter vérifier.

J’arrivais enfin à la maison, me dépêchais d’aller m’habiller, parce-qu’il commençait sérieusement à cailler et descendais au salon avec Tao. J’allais prendre place entre les jambes de Sehun qui passa ses bras autour de moi en souriant. Sehun est un ange… Un ange qui fait battre mon cœur à 100 mille…

On avait tous répondu sur le même ton, et tous en même temps. Les sermons de Kris commençaient à devenir une habitude. Je ne sais pas ce qu’on a encore fait pour qu’il nous convoque…

Un long silence s’installait dans la pièce. Ils sont sérieux là ? On va devoir… Tuer des gens ? Je ne m’en sens pas capable. Et je ne pense pas que les autres en soit capable non plus. J’ai déjà du mal à imaginer Kyungsoo et Tao s’attaquer à quelqu’un alors tuer… Et Xiumin qui déteste la violence… Chanyeol qui aime tout le monde… Nan c’est vraiment pas possible.

Je laissais ma tête tomber en arrière sur l’épaule de Sehun, qui me regardait, inquiet. Je fermais les yeux. J’ai peur, extrêmement peur. Pas seulement parce-que je ne m’en sens pas capable, mais parce-qu’on va tous devoir se battre… Tao, mon fragile Tao va devoir attaquer, et se fera surement attaquer aussi… Et Sehun… Kris a dit qu’ils leur avaient déjà fait du mal… Bien qu’on ai appris à contrôler notre colère, je doute pouvoir le faire si on touche à Sehun.

« Sehunnie… J’ai pas envie. »

« Je sais Luhan, moi non plus… Mais on a pas le choix… »

Il se pencha et m’embrassa doucement le cou. Je m’écartais vivement, son geste venait de provoquer en moi une chaleur… Particulièrement agréable. Mais c’était trop tard… Et merde. Sehun était rouge pivoine. Ah ouais, parce-que c’est bien qu’il ressente tout ce que je ressens, mais dans ces moment-là, ça me gonfle.

« Luhannie… C’était quoi ça ? »

« Rien… Laisse tomber. »

Je rigolais tandis que Xiumin rougissait… Il a l’air tellement vulnérable quand il est comme ça ! Et dire qu’il fait partie des plus fort d’entre nous tous… Je me dégageais de la prise de Sehun en lui faisant un baiser sur le front qui le fit sourire et me dirigeais vers la sortie.

Je m’assois sur les marches de l’entrée et allume une clope. J’en revenais pas de ce que je venais d’apprendre… Sérieux ? Ces tarés de médecins voulaient extraire de notre ADN pour faire une armée de mecs superpuissants ? On se croirait dans une Marvel…

D’un côté j’ai envie de dire… Qu’est-ce que ça peut faire ? L’armée c’est pour défendre le pays non ? Mais connaissant les gens… Les humains en général, en fait, ils vont avoir vite fait de dévier ça à leur avantage… Putain… Toujours à la recherche de plus de pouvoir. Ils ont un sérieux problème.

J’entendis la porte claquer derrière et moi et vis Jun Myeon s’asseoir à côté de moi.

Il soupira et me sourit. Depuis le jour où il a décidé de rester, il était devenu plus sympathique, un peu moins coincé en fait. Et c’était plus agréable de parler avec lui… Surtout qu’il essayait de prendre soin de tout le monde, un peu comme une maman. C’est assez rigolo à voir !

Je soupirais. J’avais déjà essayé d’arrêter… Mais j’y arrive pas. Enfin, pour ce qui est de l’herbe et du reste, ça va plutôt bien. Mais la clope et l’alcool… J’ai trop de mal. C’est mes antistress.

Suho se redressa d’un coup, les sourcils froncés.

Je tendais l’oreille et j’entendais des espèces de… Cris ? Mélangé à des soupirs, comme quelqu’un d’essoufflés. J’étais toujours étonné par les capacités que j’avais à entendre les bruits qui m’entouraient maintenant… Ça venait de la maison. Je fis signe à Jun Myeon de rentrer histoire d’entendre encore mieux. On rentrait doucement… Et je reconnaissais ce genre de cris.

J’étais plié en deux. Il ne comprenait rien bon dieu. Il n’avait jamais rien fait de sa vie ou quoi ?

J’avais envie de rire encore plus. Sa tête était mythique franchement. Rougit par la gêne, et en plus deux garçons… Ça ne devait pas être habituel dans son milieu… Si coincé !

Maintenant, il était profondément choqué par mes paroles ! Sa bouche formait un « oh » et ses yeux étaient juste énormes. Mon dieu… Mais quel saint !

Je lui fis un clin d’œil et partis en direction du salon en rigolant. Je crois que je l’ai choqué pour la soirée ! Je constatais qu’il manquait Baekhyun et Chanyeol à l’appel… C’était donc eux ? Mais la vision que j’avais de Kris et Tao était encore plus drôle.

Bien que la télé soit allumée, avec l’ouïe qu’on a, ça ne suffit pas à cacher les… Effusions de plaisirs de Mr Bacon. Kris était assis derrière Tao, il fronçait les sourcils et il paraissait vraiment énervé sur le coup… Mais le plus drôle, c’est qu’il avait posé ses deux mais sur les oreilles de Tao, qui, étant donné la tête qu’il faisait, entendait tout de même ce qui se passait dans la chambre en haut !

Sehun était allongé sur le canapé et oscillait entre le film et le sommeil. Je me plaçais doucement derrière lui pour qu’il soit entre mes bras, et il se laissa faire. Je sentais mon cœur s’affoler et priait pour qu’il ne le sente pas. Je resserrais mes bras autour de sa taille et posait ma tête dans le creux de son cou. Je me détendais, j’étais bien là.

Mieux que la clope, mieux que n’importe qu’elle drogue ou n’importe quel alcool… Sentir Sehun près de moi me détendais, me faisait me sentir bien. Je sentais que j’avais quelque chose à protéger, quelqu’un à qui faire attention plus qu’aux autres. C’était mon Sehun. Ma petite tête blonde.

Je ne me voile pas la face. Je sais très bien que même si nos liens sont très forts dans la meute, je ne ressens pas ça pour tout le monde. Je sais aussi très bien que mes sentiments dépassent la connexion spéciale qu’on avait dès le départ. Mais je préfère garder ça pour moi, garder ça comme une petit secret… Je ne suis pas sûr d’être prêt à penser à une autre personne avant moi, pas sûr de pouvoir être à la hauteur de ce genre de relations… Quand on n’a pas reçu d’amour, comment est-ce qu’on est censé arriver à en donner ?

J’ai quelque fois envie de plus de … Proximité physique. Dès que Sehun m’embrasse le cou (chose qu’il fait TRES souvent), une intense chaleur se propage dans mon corps, et dans le sien aussi étant donné qu’il le ressent. Je ne sais pas si il a compris ce que c’était réellement puisqu’il continu de le faire. Dès que je me mets à fixer ses lèvres, mon cœur accélère et j’ai une envie folle de poser les miennes dessus. J’ai pas envie de contacts violents, pas non plus juste pour satisfaire mes pulsions, mais de gestes plein d’amour… Et ça, c’est plus que nouveau pour moi.

Je sentis Sehun se retourner et se mettre face à moi. Ses bras me serrèrent un peu plus et il posa sa tête sur mon torse.

M-O-N D-I-E-U.

NON LUHAN. Il est trop innocent pour tes pensées malsaines… Je ferme les yeux en souriant. Je me fais rire tout seul. Je décide d’oublier le film et me contenter de me laisser bercer par le souffle calme de Sehun… J’ai l’impression que cette tranquillité va bientôt être dérangée…