Chapitre 17, His name is Kim Jong In.

par Fruity





~~~~~ POV KYUNGSOO ~~~~~~~




" C'est assez douloureux comme ça..."


Ces mots résonnèrent dans ma tête. Je me laissai tomber sur le sol, estomaqué par cette dernière phrase.

" Lui aussi, avait encore mal? "


" Jongin..." fis-je d'un son presque inaudible, toujours adossé à ma porte.


Il espérait me parler, peut-être qu'il voulait prendre de mes nouvelles, qui sait.
Il ne le fallait pas, non, on ne pouvait pas.

J'étais partagé entre l'excitation de lui reparler et la peur de tout gâcher encore une fois. Il devait penser à moi, et même pire, il savait sûrement
que j'étais en train de penser à lui.

Un frisson s'empara de mon corps. J'avais peur, ma vie entière avait changé, j'avais une petite amie, des nouveaux amis, d'ici à la fin de l'année
j'allais recevoir mon diplôme... mon train de vie à lui seul avait changé. Et mon comportement n'était plus le même.
Si cela se trouve, je ne suis plus aussi intéressant qu'avant, peut-être que je n'aurais plus rien à lui dire...



Je souris. J'étais lâche, un beau gros lâche.



Je fixai mon portable, déposé près de moi.
Je voulais lui parler. Je n'avais rien à perdre après tout.


J'allai dans mon journal d'appel, mon doigt hésita à taper sur le numéro.

Courage.


BIP__________BIP_____________BIP_________________________Bip

-" Allo? " répondit une voix.

Ce n'était pas Jongin au téléphone, cette voix était beaucoup plus grave et rauque que la sienne.

-"Allo...euh...Jongin est toujours avec toi?" demandai-je hésitant.

-" Attend, je te le passe."

Mon coeur s'emballa soudainement. Je pouvais entendre qu'ils discutaient derrière le téléphone.

-" Kyungsoo? "

-" Jongin, c'est Kyungsoo." dis-je, la voix tremblante.

-" Je me doute." Répondit-il en riant.


Il se moquait de moi? Je pouvais sentir mes joues rougir. Il venait de me détasbiliser, je venais de perdre le fil, je ne savais même plus pourquoi je
souhaitais lui parler.

-" Kyungsoo, t'es mort? " Demanda-t-il, plus sérieusement.

-" Non." affirmai-je, tétanisé.

-" Hum... puis-je savoir pourquoi tu me téléphones? "

-" C'est toi qui m'as téléphoné." Répondis-je froidement.

-" Ah non, là c'est toi qui m'as rappelé."


Une chose était certaine, il ne faisait rien pour me mettre à l'aise. D'ailleurs, j'avais l'impression qu'il était en train de sourire derrière
son portable. D'ailleurs, à qui était ce téléphone?

-" À qui est le téléphone sur lequel tu m'appelles? " Risquai-je.

-" Il est à Chanyeol, mais c'est toi qui lui as téléphoné pour m'avoir, mon petit."

-" Arrête de me prendre pour un idiot, je t'ai juste rappelé, c'est toi qui m'as téléphoné en premier! " dis-je en perdant ma patience.

-" Normal, tu m'espionnais. J'ai eu peur moi." Il continuait à se moquer de moi.

-" Je ne t'espionnais pas."

-" Ce n'est pas ce que j'ai cru voir."

-" Arrête de te moquer de moi. J'ai autre chose à faire, sa... ."

-" Ne décroche pas, attend."


Un frisson me parcourut le corps, sa voix était devenue subitement rauque.
Je lui répondis par le silence, ne sachant pas vraiment réagir.

-" Dis, on peut se voir? " Annonça-t-il.

-" Quoi? maintenant? là? " demandai-je paniqué.

-" Si possible oui. Je bosse la semaine prochaine, et je n'ai pas envie d'attendre une semaine pour te voir."


Il voulait ma mort, ce n'était pas possible autrement. J'étais horrifié à l'idée de le revoir, non que cela me dérange, mais qu'allait-il faire?
Il allait encore me voler un baiser?
Non, il voulait sûrement discuter.

-" Une petite marche au Hangang Park, cela te plaraît? "

-" Jongin... j'ai une cop..."

-" Il est presque 17 heures, on se voit à 18heures là-bas?" me coupa-t-il.

-" Si tu veux..." répondis-je, d'un ton dubitatif.

-" On se voit à l'entrée alors." Conclua-t-il. " Oh hey, je n'étais pas sur mon téléphone, donc tu ne pourras plus me contacter."


BIP_______BIP_____BIP

Il venait de raccrocher.

En gros, je n'avais pas vraiment le choix? j'étais obligé de m'y rendre.
Je souris, il avait bien précisé que je ne pouvais plus le contacter. De cette manière, il s'assurait que je ne pouvais plus appeler pour annuler.

Je me sentais néanmoins plus à l'aise. Peut être car il y a toujours du monde Hangang Park... Et je ne serai pas vraiment seul avec.


"Bon, je vais m'habiller plus convenablement. "



--------------------------------------------------------------------------------------


Il était maintenant 17h45, et je venais de sortir de la station de métro. L'été touchait à sa fin, pourtant il faisait agréablement bon.
Je m'étais, pour une fois, un peu plus soigné.
Je regrettais même de mettre mis du parfum. Jongin allait penser que tant d'apprêtement était pour lui.


J'arrivai à l'entrée du parc, il y déjà avait beaucoup de familles, de couples, de jeunes, et de couple.

" Il l'a fait exprès, ce n'est pas possible autrement." me parlai-je à moi seul.



Soudain, je sentis une main se poser sur mon épaule. Je me retournai sans attendre pour me retrouver face à... lui.

-" Bonsoir."

Mon coeur crût s'arrêter. Et cela devait se voir à mon visage. Jongin était... magnifique.

Il avait coupé ses cheveux et les portait relevé, mettant sa mâchoire en valeur. Je n'osai pas descendre mon regard en dessous de ses épaules, trop
obnubilé par son visage.
Il faisait beaucoup plus mâture, Il avait perdu des joues, et semblait sa peau était plus mat, le tout lui donnant un air d'assurance.
Je déglutis, je l'observais, et lui attendait que je lui réponde à mon tour.


-" Salut." fis-je enfin.


Un ange passa... On avait plus ou moins pris l'habitude des longs moments de silence, mais cette fois-ci, j'étais mal à l'aise.

-" On y va? " me demanda-t-il, m'offrant son plus beau sourire.



Il commença à entrer dans le parc, me faisant dos. Je souris à mon tour. Au fond de moi, j'étais heureux de le retrouver.



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Cela faisait au moins dix minutes que nous marchions dans ce parc. Jusqu'à maintenant aucun de nous n'avez dit un mot.
Le parc était coupé par le fleuve Han, et nous longions le fleuve.
Il marchait à ma droite, côté eau, légèrement devant moi. Je fixai son profil, me demandant à quoi pouvait-il penser.

Soudain il s'arrêta et se tourna vers moi, me souriant à nouveau.

-" Je suis heureux que tu sois venue, j'avais peur que tu ne viennes pas." dit-il en baissant la tête.

-" Jongin, j'ai une petite amie."


Je ne sais pas pourquoi je venais de dire ça, et je regrettai immédiatement mes mots.

Jongin venait de lever sa tête pour me regarder droit dans les yeux. Il ne laissait paraître aucune émotion sur son visage.

-" Que du bonheur alors." sourit-il, avant de se retourner et de continuer notre route.

-" Tu n'es pas en colère?" osai-je demander.

-" Tu n'as pas faim? "

-" Pourquoi tu fuis la conversation? " osai-je en fronçant les sourcils.

-" Et toi... pourquoi tu veux tout ramener au passé?"


Mon coeur se serra. Je baissai la tête, me sentant honteux. J'étais en train de gâcher nos retrouvailles. Peut-être que lui aussi ne souhaitait pas
en parler après tout.


Je me voilais la face. Comment pourrais-je oublier ce qu'il s'est produit? bien que ce semblant romance n'a duré qu'une petite semaine, je ne pouvais
rien oublier, je ne pouvais pas refouler les sentiments que j'avais eus, ni tenter d'oublier les sentiments qui me hantaient au plus profond de mon être.

Je me suis persuadé que Jongin était le fautif dans cette histoire, que rien ne se serait produit s'il ne s'était pas accroché à moi.
Pourtant... c'est moi qui me suis accroché à lui. Je me suis accroché à lui en espérant y trouver du réconfort, de l'amour, de la chaleur...
Puis je l'ai repoussé, ne me sentant pas capable de vivre cette relation, bien trop différente de ma conception de l'amour.

-" Ne me dis pas que tu es en train de pleurer... hey..."

Je me rendis compte que j'étais en train de pleurnicher, encore une fois.

" Je ne suis vraiment qu'un faible."


-" Excuse moi mais..." dis-je en tentant de sécher mes larmes.

Jongin me regardait, je pouvais percevoir dans son regard que lui aussi était triste...

-" Kyungsoo..." murmura-t-il en s'approchant de moi pour m'enlacer.

-" Non..."

Je ne lui laissai pas le temps de répondre que je le poussai violemment, le faisant trébucher en arrière, se retrouvant à l'eau.

-" Hey mais t'es malade dans ta tête ou quoi?! " hurla-t-il en recrachant de l'eau.


Il tenta de remonter sur le bord, mais je le repoussai à nouveau.

-" Tu veux me noyer ou quoi? t'es fou Kyungsoo, à quoi tu joues ! "

-" C'est toi! à quoi tu joues! tu pensais à quoi en me proposant cette sortie, pauvre idiot !" criai-je à mon tour.


La foule, alertait par nos cris, ne manqua pas de venir pour observer la scène, mais qu'importe?

Je pétais littéralement un plomb.

Heureusement, Jongin savait nager, il me regardait avec incompréhension, toujours à l'eau.

-" C'est toi l'idiot. Tu ne sais jamais ce que tu veux, un coup tu ne veux plus me voir, un coup tu veux. Je dois en penser quoi, moi? "


J'entendais les gens derrière moi s'agitaient. Jongin était toujours à l'eau, en train de m'observer.
Je baissai les yeux, retenant mes larmes.

-" J'ai mal..." murmurai-je.

-" Quoi? aide-moi à sortir de là au lieu de raconter n'importe quoi! "


Il me tendit la main pour que je l'aide à sortir. Je me mis à agripper sa main, puis, à sa grande surprise, sautai le rejoindre à l'eau.

-" Kyungsoo! " Cria Jongin.

Une fois à l'eau, je m'approchai de lui pour lui faire face.

Je ne dis rien sur le coup, soufflant difficilement. Je tentais de garder tête haute devant lui, mais mes cheveux mouillés cachaient ma vue.

-" Tu ressembles à petit caneton qui barbote." se mit à rire Jongin.

En effet, si je voulais paraîte un tant soit peu viril, c'était perdu d'avance.
Jongin était en plein fou rire face à ma vision. Il s'agitait dans les sens, manquant de me faire boire la tasse.

-" Ya! Jongin" Criai-je. " Je t'aime."

Il s'arrêta instantanément. Me dévisageant à moitié au premier abord.

-" Hein? " souffla-t-il,les yeux grands ouverts.




-" Je t'aime, je t'ai toujours aimé, et dans le futur, je t'aimerai encore, Kim Jong In. "



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Voilà comment s'était terminée notre soirée, elle s'était finie à l'eau.
Nous étions finalement sortis de l'eau avec l'aide des gens, nous étions littéralement trempés jusqu'aux os.
Jongin n'avait pas eu le temps de me répondre que j'étais déjà parti.

Oui, je l'avais laissé en plan. Trop honteux de mon geste, et peut-être trop gêné d'avoir laissé parler mon coeur...


Il était maintenant 22 heures, et je me réchauffais comme je le pouvais dans mon lit.

-" Mais où tu avais la tête, te baigner dans le fleuve Han avec des amis! tu sais que c'est interdit, en plus tu as sûrement attrapé froid."

Ma mère venait d'entrer en trombe dans ma chambre, portant avec elle des couvertures.
Il est évident que je ne lui avais rien dit de ce qu'il s'était passé.

-" On s'amusait..."

-" Oui et bien sois heureux que la police n'ait rien dit! tu as 21 ans Kyungsoo, tu n'as plus 15 ans. "


Je regardais la lune de ma fenêtre pendant que ma mère rangeait du linge dans ma chambre.
Ma mère avait toujours été prudente avec moi et s'affolait dès que j'attrapais un rhume.

Je souris.

J'étais son unique enfant, elle et mon père avaient divorcé lorsque j'étais petit et, bien entendu, j'étais tout pour elle.
A la mort de Baekhyun elle m'a été d'un grand réconfort. Je lui en suis très reconnaissant d'ailleurs.
Néanmoins... je ne lui avais jamais parlé de Jongin et des horreurs que j'ai vécu l'année passée.

Je ne voulais pas la blesser, ni même la décevoir, mais je devais lui en parler, il était temps.


-" Umma, j'aimerais te parler de quelque chose d'important s'il te plaît."

-" Oui je t'écoute..."

Elle était toujours absorbée par son ménage, comme à son habitude, elle ne supportait pas le désordre.

Je me levai pour m'approcher de ma fenêtre de chambre et contempler le ciel, réfléchissant bien à mes mots.

-" L'année passée... j'ai fait connaissance avec quelqu'un d'exceptionnel."

-" Ah bon, tu ne m'en as jamais parlé pourtant." fit-elle, toujours en train de plier des draps.

-" C'est avec cette personne que j'ai ressenti mes premiers et véritables sentiments amoureux. " Continuai-je.
"Nous nous sommes rencontrés dans une drôle de situation, et au début j'en avais plutôt peur..." ris-je.
" Elle m'a volé mon premier baiser, puis m'a ramené à la maison."

Je me retournai pour voir ma mère. Elle s'était arrêté dans son rangement et m'observer, de façon très attentive.
Je me tournai alors à nouveau vers la fenêtre, prenant cette fois ci une mine bien plus sombre.

-" Quand... quand les gens ont appris que nous nous étions embrassés, ma vie est devenue un enfer." J'avalai ma salive pour reprendre.
" On me prenait pour un pervers, pour quelqu'un de monstrueux. Et j'ai perdu tous mes amis... des gens ont été jusqu'à m'humilier et me faire du mal."

-" Kyungsoo, tu ne m'en avais jamais parlé, pourquoi tu ne me l'as pas dit?! et pourquoi ils t'ont fait ça? " demanda ma mère, paniquée.

-" Mais je n'étais pas tout seul, cette personne était là, elle m'a aidé et j'en suis tombé amoureux, et elle aussi m'aimait."
" Je souffrais de la réaction des autres, et cette personne souffrait car son père refusait notre type de relation."

-" Kyungsoo, je ne te comprends pas, pourquoi les gens faisaient cela? ce n'était quand même pas une enfant cette personne?"


Je souris face à sa question, puis me retournai pour lui faire face à nouveau.

-" Cela répugnait les autres car c'était contre nature." Dis-je en me forçant à sourire.
" Pourtant, il n'y avait rien de plus sincère que nos sentiments, et nous ne faisions de mal à personne." ajoutai-je, en serrant les poings.

-" Kyungsoo, mon chéri, qui était cette personne, quel âge avait-elle? "


Je lui adressai un sourire se voulant rassurant, et repris une bouffée d'oxygène. Mes yeux s'ancrèrent dans ceux de ma mère.







" Elle avait 20 ans, comme moi, et se trouvait dans la même université, comme moi. Elle s'appelait Kim Jongin, et c'était un homme."