We Got Married - Chapitre 4 [1/2]

par Fishy~

POV Luhan


J'attendais Sehun devant notre maison depuis une dizaine de minutes et commençai à vraiment avoir froid. Assis sur le capot de la voiture tranquille, je regardai des vidéos pour passer le temps. Nous nous étions donné rendez-vous directement devant la maison mais il m'avait dit avoir un tournage de drama qu'il ne pouvait abréger. Je lui avais proposé de se rejoindre sur le lieu de tournage, mais gentiment, il avait refusé. « Tu vas me déconcentrer Lulu. » m'avait-il dit. Nous étions mariés depuis maintenant quatre mois, mais je n'en avais pas du tout l'impression. Le temps passait relativement vite. Pendant ces quatre mois j'avais eu la chance de partager tellement de choses avec lui et nous nous étions rapprochés tellement vite, qu’ en voyant Tao désespéré avec Kris j’avais conclu être bien content d'être tombé sur Sehunnie. Je me souvenais d'un jour où hors tournage il était venu chez moi pour regarder un épisode de l'émission : on avait rougit comme des enfants lors de notre passage. Aux yeux des autres, notre couple était réel : mais ce n’était qu’une illusion.


« - Luhan ! »


Je tournai la tête vers la source de parole. Sehun était devant moi, un énorme sourire collé aux lèvres et très bien habillé. Je le détaillai et lui souris à mon tour. Il me prit comme d'habitude dans ses bras et m'entraina dans une étreinte très plaisante. J'aimais tout simplement son contact.


« - Hunnie, pourquoi es-tu habillé aussi chic ?

- Ah...ça....ce sont les vêtements que je porte dans la scène que je filmais.

- Tu avais le temps de te changer tu sais.

- Je ne voulais pas te faire attendre...et je voulais te voir aussi. »


Je lui frottai les cheveux en lui glissant un petit « adorable » à l'oreille. Il s'éloigna et se gratta la nuque en fuyant mon regard. Il était gêné et c'était vraiment mignon. Je ne le voyais que rarement de cette façon, d'habitude il était plutôt confiant, ça changeait.

Je lui pris la main et on se dirigea directement vers notre maison. Devant la porte, Sehun s'arrêta d'un coup, il me fit signe de me taire et colla son oreille à la porte.


« - Luhan, il y a du bruit.

- Hein ?

- Il y a des gens qui parlent, ce n'est pas une blague.

- Non non, ce sont des petites voix. On dirait des enfants qui crient. »


Je haussai les épaules, ne le croyant pas une seule seconde. On finit par entrer après quelques minutes dehors. Je me glaçai sur place, Sehun en faisait de même à côté. La maison était ravagée, des jouets partout étaient renversés et trainaient par terre. Puis d'un coup, un enfant sorti du salon en courant après une petite fille. On se tournai l'un vers l'autre comme des automates, et d'un commun accord on accourut vers la grande pièce ouverte et on attrapa chacun un enfant au passage. Mon mari était complètement crispé avec la petite dans les bras alors qu'elle passait ses bras autour de son cou.


« - Les démons, comment êtes-vous arrivés ici ?

- Bah, c'est umma qui nous emmené.

- Passons...comment vous vous appellez ?

- Moi je m'appelle Lee Hwijae, je suis un garçon !

- J'avais cru voir ça en effet, et toi ma petite ?

- Je ne suis pas petite ! J'ai cinq d'abord !

- Tu es grande oui oui. Ton prénom ?

- Aarin ! »


Je n'avais pas décroché un mot dans la conversation, je voulais voir comment se débrouillait Sehun avec les enfants, mais il avait l'air d'être débutant avec eux. Je ne pus m'empêcher de rire à chaque commentaire qu'il faisait entre deux phrases des mignons, j'allai devoir être patient pour deux.

Je posai Hwijae par terre, lui ébouriffant les cheveux au passage et leur proposai de ranger un peu le bazar qu'ils avaient mis avec Sehun pendant que je leur préparai de quoi manger pour le déjeuner. Les enfants étaient plutôt réceptifs, ce qui n'était pas du tout le cas de mon mari qui nous fit une magnifique scène, acteur qu'il était. Il s'était jeté par terre, faisant semblant de pleurer, ce qui fit rire les deux petits bouts de chou. J'étais aussi amusé qu'eux.


« - Hyung, tu t'appelles comment ?

- Luhan mon grand.

- Et le bizarre, il s'appelle comment ?

- Le bizarre ? Sehun.

- Maman elle vous a laissé une lettre !

- Qu'est-ce qu'elle dit cette lettre ?

- Elle dit que vous n'avez pas le droit de nous taper ! »


Sehun souffla et lança un « même pas vrai. » avant de s'avancer vers la petite Aarin qui tenait la lettre. Il se mit à la parcourir du regard et a grimacer au fur et à mesure, à côté de lui, les enfants étaient sagement assis et très calme, ils l'attendaient pour ranger.


______________Cher Huhan couple,


_____________Nous vous laissons la garde de nos deux enfants pour la journée : Hwijae, 8 ans, et _____________sa sœur Aarin, 5 ans. Ils sont assez calmes en général mais ils se disputent aussi _____________de temps en temps. L'extérieur est un bon moyen pour eux de jouer sans que cela _____________ne finisse en crise de larmes, chez l'un comme chez l'autre. Nous les récupèrerons _____________ce soir, vers 19 heures.



_______________________________________________________Bonne journée et bon courage

______________________________________________________________________Lee Family


« - Il n'est que 11h30....Hyung, il reste encore plus de sept heures !

- Mais non, ça passera vite, on les emmène au parc et ensuite ils viennent avec nous à l'animalerie.

- Si tu le dis. »


Je préparai un bulgogi rapidement et installai tout sur la table pendant qu'ils faisaient enfin du rangement dans le salon. Je mis la table avec l'aide d'Aarin, qui était venue me voir pour me demander de mettre les bols. Elle était adorable ! C'était une petite beauté au visage très pale et aux cheveux foncés et bouclés, un petit serre-tête rose avec des motifs sur la tête, son frère, était quant à lui plus bronzé et les cheveux dans tout les sens. Ils étaient tout les deux des beaux enfants et très gentils qui plus est.

La table mise, le plat sur la table, et nous étions tous prêt à manger. Sehun servait Aarin et Hwijae, et moi je le servais lui.


« - On fait un tour au parc après manger ?

- On aura le droit d'avoir une glace en dessert ?

- Si vous êtes sages et que vous ne vous bagarrez pas, alors oui.

- On sera sage !!! »


On finit de manger et on débarrassa tout. Je débarbouillai les enfants pendant que Sehun se préparait et il prit le relai en les habillant chaudement pour aller dehors. Leur bonnet sur la tête, leur doudoune bien chaude sur le dos, on put enfin sortir.

Nous avions tout les deux un enfant qui nous donnait la main. Sehun se bagarrait gentiment avec Hwijae, et Aarin, moufles aux mains, essayait d'attirer l'attention de son frère. Je me penchai sur son oreille et lui chuchotai quelques petits mots en souriant.


« - Naaaaan, c'est burk.

- C'est ton frère, c'est juste un bisou.

- Toi, fais le à Sehun oppa !

- Hein ? Non mais ce n'est pas pareil !

- Je ne le fais pas sinon. »


Elle croisa les bras, bien décidée à ne pas agir avant moi. Je m'étais fait prendre au piège par une enfant de cinq ans. Mon pauvre Luhan tu es tombé bien bas. Je m'approchai alors doucement de Sehun qui était en pleine conversation sur les pokémons avec Hwijae, je lui collai un rapide baiser très bruyant pour faire comprendre à Aarin que je l'avais bien fait. Sehun avait sursauté et avait posé doucement sa main sur sa joue. Il était en bug. Je ris et me tournai vers la minimoy en lui faisant un signe de tête pour qu'elle en fasse de même avec son frère. Elle eut un sourire satisfait et s'approcha de son frère, elle me regarda et lui fit un bisou tout en prenant la main de son frère et la serrant, puis elle le lâcha et revint vers moi pour me reprendre la main. On se fit un high five et on continua la route comme si de rien n'était.


« - Je t'aime bien oppa !

- Ah merci hehe.

- Et toi oppa ? Tu m'aimes aussi ?

- Bien sûr ! Tu es trop mignonne toi ! »


Elle se mit à rire et me tira le bras en me pointant mon dos. Elle finit là route sur mes épaules. Sehun caressa mon bras en passant à côté de moi et repoussa une mèche de cheveux qui gênait mon visage. Je le remerciai du regard et redressai la petite.


« - Tu veux que je la prenne ?

- Non non, ne t'inquiète pas elle est légère.

- Hyung, moi aussi je veux monter sur ton dos!

- Luhan ne peut pas en porter deux Hwijae.

- Mais....

- Monte sur le mien.

- Merci Hunnie Hyung ! »


Sehun se baissa alors et le petit garçon monta habilement sur son dos. Je m'étais arrêté devant lui et lui tendait la main pour l'aider à se relever. Il me sourit pour me remercier et on arriva bien rapidement au parc. On descendit Hwijae en premier, je l'attrapai pour le poser à terre et Sehun prit Aarin. Nous leur avions promis une glace s'ils étaient sages, alors nous nous étions dirigés vers un petit marchand ambulant qui vendait des glaces, des beignets, et des crêpes. L'odeur entrait délicieusement dans nos narines et éveillait nos pupilles. Les enfants étaient émerveillés par les effluves, ils ne savaient plus quoi choisir.


« - Les enfants, vous voulez quoi ?

- Je peux avoir une crêpe à la confiture ?

- Bien sûr. Une crêpe à la confiture pour Aarin. Et toi Hwijae ?

- Une glace à la pastèque et à la vanille s'il te plait Hannie hyung. »


Je lui souris en lui ébouriffant les cheveux, je commandai alors une crêpe fruitée, une glace pastèque-vanille ainsi qu'une crêpe au nutella. Je me tournai vers Sehun pour qu'il commande à son tour. Il prit simplement un beignet au chocolat. Je payai le tout et leur donnai.


« - Merci !

- Après on pourra jouer ?

- Bien sûr, on est ici pour ça ! »


On se dirigea tous ensemble vers un banc près de l'aire de jeu dans lequel de nombreux enfants jouaient déjà, surveillés de près par leurs parents. Sehun s'assit sur le banc, moi à ses côtés, et les enfants se mirent sur nous. On dégustait tous nos goûters, on ressemblait à une famille. De loin on pouvait vraiment être vu comme tel, de près, on peut voir que Hunnie n'est pas à l'aise et qu'il est complètement crispé malgré qu'il se soit un peu plus lâché lorsqu'on était sur le chemin.

Il mangeait son beignet qui avait l'air délicieux, c'était tellement mignon !


« - Tu veux goûter Hannie ?

- Hm...pourquoi pas. Tu veux goûter ma crêpe ? »


Il hocha vivement la tête et tout en gardant son beignet dans ses mains Sehun me l'approcha de la bouche pour me laisser prendre un morceau. Je croquai alors dedans et pris le temps d'apprécier le goût. Je lui tendis aussi le mien pour qu'il mange un bout et lui essuyai le coin de la bouche, où une tâche de chocolat avait élu domicile.


« - Les enfants, après vous voulez choisir un animal de compagnie avec nous ?

- Un crocodile !

- Euh...non Hwijae, c'est dangereux et c'est interdit.

- Une licorne !

- Je ne suis pas sûr qu'ils en vendent ma puce.

- Je ne veux pas y aller alors..Hwijae oppa, je ne veux pas aller là-bas !

- Moi non plus ! »


Je soupirai, Sehun me regardait, désolé. Je lui parlais depuis des mois d'avoir un chien, j'avais enfin réussi à le convaincre d'en avoir un, et les enfants ne voulaient pas venir. Je ne l'aurai pas encore aujourd'hui...Je me mis à bouder, c'était gamin mais je voulais faire comprendre que je n'étais pas content. Seulement, personne n'avait l'air d'y prêter attention. Les enfants s'étaient levés et étaient partis jouer au toboggan, et Sehun les regardait et prenait quelques photos pour les donner à leurs parents le soir-même. Il se tournait de temps à autre vers moi pour me prendre aussi en photo, mais je mettais ma main devant l'objectif.


« - Hyung, qu'est-ce qu'il y a ?

- Je voulais mon chien.

- Je suis désolé, on ira une prochaine fois promis !

- Mouais. Tu n'en aurais pas fait exprès pour ne pas en prendre un par hasard ?

- Non alors arrête de bouder, tu l'auras bientôt ton chien, un chien tout mignon comme toi !

- Hm.. »


Il me prit la main en riant et me rapprochait de lui pour que l'on soit collés, ça nous réchauffait. Je posai ma tête sur son épaule et surveillai les enfants qui courraient partout.

On repartit à la maison vers dix-sept heures trente pour aller donner le bain aux inséparables avant de les rendre à leurs parents. Ils s'étaient tous les deux trainés par terre, et autant dire qu'ils étaient complètement recouverts de terre. Avec Sehun on espérait juste que les Lee nous avaient laissé des vêtements de rechange, sinon on avait un problème.

Nous étions bien contents quand la chaleur de la maison nous avait accueilli ! Il faisait froid dehors et Aarin dormait dans les bras de Sehun, Hwijae commençait à trainer des pieds. Dans l'entrée je m'occupai de Hwijae et l'amenai directement dans la salle de bain. Il se déshabilla pendant que je regardais dans son sac Pokémon s'il n'avait pas du rechange. Heureusement pour nous, sa mère avait prévu leurs pyjamas. J'étais soulagé.

Je retournai dans la salle d'eau, Hwijae était assis par terre et m'attendait pour pouvoir entrer dans l'eau.


« - Tu peux y aller maintenant mon grand. »


Il me tendit les bras et je le portai pour le mettre dans le bain. Il s'amusait avec la mousse que j'avais ajouté. Je m'assis par terre près de la baignoire pour qu'il ne reste pas seul, on ne sait jamais ce qui peut arriver, et puis il se sentait moins seul au moins.


« - Hyung, pourquoi tu as une tête de fille ?

- Hein ? Je n'ai pas une tête de fille, d'où tu sors ça ?

- Tu ressembles à une poupée d'Aarin..

- Cette poupée est peut-être...un garçon ?

- Non non, c'est une fille mais Aarin lui a coupé les cheveux !


Je l’éclaboussai pour me venger un petit peu et lui demandai de se laver pour que sa sœur puisse prendre son bain ensuite.


« - On peut y aller tout les deux dans le bain !

- Ça ne te gêne pas ?

- Non, on le fait tout le temps ! C'est plus marrant !

- Bon et bien d'accord. SEHUUUNIE ! »


Il vint en courant, la petite fille sur son dos. Il paraissait complètement affolé, jusqu'à ce qu'il ait vu qu'en faite, il n'y avait pas de problème. Il posa la petite fille qui se déshabilla directement, en effet, ils étaient habitués. Sehun se retourna, gêné de la voir nue.


« - Hunnie, elle a cinq ans.

- C'est..c'est gênant quand même ! C'est...une fille.

- Elle n'a même pas l'air d'y penser, elle s'en fiche complètement. »


Aarin grimpa dans le bain et je retournai mon mari pour lui signaler qu'il pouvait arrêter de se cacher.


« - Je n'ai pas envie de cuisiner ce soir. Je suis fatigué. 

- Commandons du poulet.

- 3 parts ? Les enfants n'en mangeront surement pas une entière.

- D'accord je m'en occupe. Je ramène le pyjama pour Aarin en même temps. »


Je hochai la tête, m'assis directement sur le sol et posai mes bras sur la baignoire, en les regardant jouer tout les deux. Mes doigts frôlaient l'eau et quelques fois je leur envoyais des petites gouttes d'eau sans rien dire. Je réfléchissais en même temps que mes doigts faisaient des mini vagues. Notre après-midi avait été fort sympathique même si je n'ai pas pu avoir mon chien, j'étais quand même content d'avoir pu partager cette demi journée avec les enfants et Sehun. D'habitude on était seuls, ça changeait un peu, c'était plaisant. Mais j'avais retenu une chose...un enfant c'est difficile à tenir...mais deux c'est pire, et encore, là c'était pas trop mal, et pourtant j'étais tellement fatigué.


« - Hyung !

- Oui Hwijae ?

- Est-ce que c'est ton amoureux Sehun ?

- Euh...oui si on veut.

- Maman elle nous a dit que c'était pour de faux. »


Sehun arriva avec un petit pyjama dans les mains, un petit panda sur le tee-shirt et sur le côté gauche du pantalon.


« - Qu'est-ce qui est faux ?

- Notre couple...

- Tu diras à ta maman qu'elle a tort d'accord ?

- Tu vois oppa ! Je te l'avais dit que c'était des bêtises ! 

- Le livreur vient dans vingt minutes.

- Les enfants, il faut sortir de là maintenant. Vous ne pourrez pas jouer dans le salon sinon. »


Les deux minimoys étaient sortis précipitamment du bain et s'étaient habillés en vitesse lumière. On se mit tous dans le canapé et joua à la dinette qu'avait ramené Aarin, on se sentait tous les deux un peu bête à faire semblant de boire dans des tasses en plastique roses.

La nourriture arriva quelques minutes après et on étala tout par terre pour manger dans le salon. C'était plus convivial et puis on était tous fatigués, on avait même pas le courage d'aller dans la cuisine. C'était terrible, on était tous des loques, enfants comme adultes.


« - Hunnie hyung, tu peux nous ouvrir le bol de sauce ?

- Oui, donne le moi.

- Ça à l'air trop bon ! »


Je souris à Aarin et leur ouvris la boite dans laquelle il y avait pleins de morceaux de poulet frit. On mangea dans la bonne humeur et Hwijae s'amusait à raconter des blagues qu'il avait appris à l'école, Sehun essayait de piquer du poulet aux enfants, Aarin jouait au radar pour éviter les vols, je les regardais simplement. Dans quelques dizaines de minutes, leurs parents seraient là et je voulais graver ce moment dans ma tête, j'avais maintenant envie d'avoir des enfants un jour.


« - On débarrasse et on prépare vos affaires pour que vos parents soient tranquilles, d'accord ?

- Tu as hâtes qu'ils partent Sehun ?

- Mais non..c'est pour faciliter le départ pour leurs parents.. »


Il avait hâte qu'ils partent, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Je débarrassai tout ce qui était par terre pendant que Sehun posait les affaires des enfants dans le hall. Les enfants jouaient à la bagarre au milieu du couloir. Je fis du café pour pouvoir accueillir la famille Lee, c'était le minimum.

Les parents arrivèrent et les enfants et Sehun les accueillirent dans le hall, ils virent dans le salon avec Aarin et Hwijae dans les bras. Lorsqu'ils qu'ils furent dans mon diamètre de vision, je me courbai par respect et les invitai à s'asseoir sur le sofa. Hunnie partit chercher les boissons puis on s'installa tous autour de la table basse.


« - La journée s'est bien passée ?

- Oui, ils sont adorables !

- C'était trop bien maman ! »


La maman sourit et but une gorgée du café que j'avais préparé. Le père quant à lui parlait avec ses enfants. J'étais obnubilé par l'aura qui se dégageait de cette famille, j'en étais presque jaloux. Mais j'étais jeune, ce ne serait pas pour tout de suite. Inconsciemment je me tournai vers Hunnie qui était assis à côté de moi, dès qu'il vit que je le regardai, il me sourit et passa son bras autour de mes épaules. Je n'avais pas l'impression d'être un faux couple, tout ces petits contacts me rendait heureux, suis-je devenu fou ? C'est probable !

On discutait pendant de longues minutes et ils partirent ensuite. Les au revoir avec les enfants étaient déchirants, mais ils nous avaient promis qu'ils reviendraient nous voir, même si c'était en dehors de l'émission, on ne put qu'acquiescer et les laisser partir. Le calme était retombé d'un coup et on se jeta dans le canapé dans une synchronisation parfaite.


« - Je les aimais bien ces enfants quand même.

- Tu étais perdu toute la journée ! C'était comique à voir.

- C'est pas facile aussi.

- Non, tu as raison. »


On était tellement fatigués que mon mari s'endormit assez rapidement, il avait la tête posé sur le haut de mon torse. Je lui caressai les cheveux et m'endormis à mon tour.