We Got Married - Chapitre 3 [1/2]

par Fishy~

Chapitre 3

___________________________________________________________________________________________


POV Sehun



Un mois était passé depuis notre rencontre, et aujourd'hui était un jour spécial pour Luhan. D'après ce qu'il m'avait dit, c'était son comeback et il avait sous-entendu vouloir me voir présent lors de sa première performance alors j'ai bloqué ma journée, retirant toutes mes activités d'aujourd'hui afin d'aller l'encourager. Une petite surprise faisait toujours plaisir. J'avais aussi récupéré les clefs de notre maison pour la découvrir avec lui par la suite. Cette journée s'annonçait vraiment bonne.

Je me préparai joyeusement et en chantonnant une chanson qui passait à la télévision. Devant le miroir, j'inspectai minutieusement mes vêtements, passant mes mains sur ma chemise légèrement froissée puis regardai mon visage et ma coiffure, c'était discret et naturel, c'était parfait. Je souris une dernière fois à mon reflet avant de partir en sautillant dans le salon où mon manager attendait, assis sagement sur mon canapé et complètement absorbé par les images de l'écran plasma dernier cri. Je pris la télécommande posée sur la table basse et éteignit la télé, hurlant de se dépêcher.


« - Hyung vite ! On va être en retard !

- Mais non. Il passe dans une heure, on a le temps.

- Une heure c'est peu ! Bouge, bouge !

- C'est bon, c'est bon, je suis là, je cours. »


Il avança comme un automate vers la sortie, suivit de moi-même, au passage j'attrapai le cadeau emballé par mes propres soins, ça laissait à désirer, mais j'étais sûr qu'il serait content. Je l'avais mis en évidence sur le meuble d'entrée afin de ne pas l'oublier. Ainsi, je pris aussi le petit sac dans lequel j'avais mis les bentos que j'avais préparé ce matin.


« - Yah ! Tu me fais courir alors dépêche toi !

- Pardon, pardon ! »


Je mis mes chaussures en vitesse et attrapai ma veste en cuir sans pour autant le mettre sur mon dos. Je poussai alors sans délicatesse mon manager hors de mon appartement luxueux et refermai la porte derrière moi.


« - Le premier en bas achète de quoi manger pendant une semaine ! »


Je partis en courant, les mains remplies de sacs, et en riant. Mon manager pesta que je trichai mais il finit avant de me dépasser et d'arriver en bas avant moi, complètement essoufflé mais content de ne pas avoir à payer.


« - Abusé...Heureusement que je suis de bonne humeur ! 

- Tu iras faire les courses avec Luhan! » Avait-il dit en riant et en me faisant un clin d'oeil.


Je ne répondis rien mais j'y réfléchis tout de même. C'était un moyen possible de rapprochement entre nous. Ce n'était pas bête. Je mis cette idée dans un coin de ma tête puis me dirigeai rapidement vers la voiture qui m'attendait. Je m'installai sur le siège arrière et mis la musique grâce à la télécommande.


«- On arrive à quelle heure hyung ?

- D'ici dix minutes. »


* *


J'arrivai dans le parking souterrain de la chaîne une vingtaine de minutes après, j'avais tout de même envoyé un message à Luhan à la dernière minute pour qu'il vienne me chercher. Le trajet m'avait paru vraiment long mais je me répétais que c'était pour la bonne cause. Luhan m'attendait devant la porte qui menait aux étages, il eût un sourire éblouissant lorsqu'il me vit. J'accélérai le pas et le pris dans mes bras. Il m'avait manqué pendant le mois où nous ne nous sommes pas vu. 
 
«- Sehunnie ! 


« - Arrête de bouder tu veux, j'ai des choses pour toi.

- Quoi ? Quoi ? Quoi ? 

- Je ne sais pas si je te le donne maintenant.... ça va te déconcentrer.

- Mais non ! Je veux savoir !

- Je t'en donne qu'un sur les trois alors.. Mais montons dans ta loge d'abord. »


Il se retira de mes bras et attrapa ma main du bout des doigts pour me tirer vers la pièce qui lui était réservée aujourd'hui. Lorsque j'étais avec lui, j'avais l'impression de sourire tout le temps, même les fans me l'avaient gentiment fait remarquer. Seulement, avec un garçon pétillant de vie, peut-on seulement ne pas sourire ? Je ne pense pas.

Il ouvrit la porte et fit sortir son manager avant de s'asseoir dans le sofa et me faire signe d'en faire de même. Ce que je fis en prenant bien mon temps histoire de le faire attendre un peu plus. Il me tendit ses mains bien à plat et bien collées comme le ferait un enfant. Il était vraiment adorable.


« - Alors mon cadeau ?

- Petit impatient ! »


Je pris mon sac et en sortis les deux bentos et les baguettes que j'avais préparé plus tôt. Je les posai sur la petite table basse devant nous. Je pris aussi les deux canettes et les deux pailles que j'avais prises avec.


« - Voilà le premier.

- Tu...tu as cuisiné pour moi ?

- Je...sais que la cuisine n'est pas ma tasse de thé mais j'ai fait de mon mieux... J'espère juste que ce n'est pas immangeable.

- Ne t'inquiète pas... ça me touche. Vraiment. Merci beaucoup. »


Ses lèvres glissèrent sur ma joue dans un baiser assez rapide. Je me mis à rougir comme un adolescent, ça me rendait fou de réagir pour si peu.

Il ouvrit délicatement la boîte, et regardait ce qui se trouvait à l'intérieur en même que celle-ci s'ouvrait. Mes yeux étaient fixés sur son visage afin de voir sa réaction face à mon désastre.


« - ça sent bon Sehun !

- Hum... Tu ne dis pas ça pour me faire plaisir ?

- Bien sûr que non ! »


Il attrapa les baguettes, les décolla et commença a goûter le riz. Il n'eut aucune réaction quand il porta les baguettes à sa bouche. Ça devait être mauvais.. Je pris tout de même mes baguettes et goutai le plat. Pour une première je trouve que ce n'est pas mal. Luhan prit des algues et du kimchi.. Il se tourna vers moi avec un sourire magnifique au visage. Avec ses doigts il me fit comprendre que c'était bon.


« - C'est bon ! J'aime bien ! »


Je pouvais enfin respirer. Il avait aimé. Je ne pouvais m'empêcher de faire un sourire satisfait qui le fit rire. On passa le reste de l'heure à discuter de choses et d'autres. Mais on passait un bon moment jusqu'à ce que le technicien entre dans la loge, demandant à Luhan de le suivre pour se préparer à monter sur scène. Ce dernier me regarda avec son sourire crispé. Je me levai et attrapai à nouveau sa main. C'était un geste devenu tellement naturel qu'on y faisait plus attention. On traversait les interminables couloirs et devant l'escalier qui menait à la scène je l'abandonnai pour me mettre sur le côté. Il me suivait du regard. Il était vraiment stressé, et je l'étais tout autant que lui. Je lui fit un fighting discret et le fixai jusqu'à ce qu'il rentre en scène.

Sous ces lumières il était encore plus parfait. Son teint s'accordait aux projecteurs, rendant sa peau opaline. Il était au milieu de la scène, entouré de danseurs. Et la musique démarra, ils se mirent tous à danser et à bouger au rythme de la chanson. J'étais complètement accroché à Luhan. Ses mouvements qui ont été longtemps répétés étaient si fluide. Il était si beau. J'avais envie de crier à tous que Luhan était mon mari et qu'il n'appartenait qu'à moi. Je me contentai seulement de sourire et de taper des mains en suivant la musique. Je n'avais jamais vraiment cherché à voir des concerts, trouvant cela trop bruyant. Mais enfin de compte, c'était magique. Une expérience qu'on devait avoir fait au moins une fois dans sa vie. J'étais en admiration. Je ne vis même pas la chanson se finir. Je devais avoir l'air d'un idiot à continuer de fixer la scène.

Luhan me réveilla en posant ses mains sur mes épaules. Il était en sueur et sa respiration était saccadée. Mais il était toujours aussi beau..


« - Tu étais super.

- Vraiment ? Tu trouves ?

- Oui, tu as été parfait. »


Il me fit son sourire habituel et entoura ma taille de ses bras avant de poser sa tête sur ton torse. Il avait l'air fatigué, très fatigué.


« - Hyung...Tu es plein de sueur, tu m'en colles partout.

- M'en fiche, je suis bien là. J'veux pas bouger. »


J'étais bien aussi. Je pris ses mains et les mis autour de mon cou, puis je le pris par les cuisses pour les passer autour de ma taille. Je me mis à marcher jusqu'à sa loge. On aurait dit un coquillage accroché à son rocher. Mais c'était mignon.


« - Dès qu'on arrive tu prends une douche ok ?

- Fatigué.

- Je sais bien Luhan mais là, tu pues.

- Méchant.

- Je dis ça pour toi moi, arrête de me dire que je suis méchant, je vais finir par te croire. »


Il soupira et se contenta de s'accrocher un peu plus à mon cou. J'ouvris délicatement la porte et le fis tomber lourdement sur le canapé en riant.


« - Allez, bouge tes fesses un peu. Je ne vais pas te laver non plus.

- Si.

- Ah non non , surement pas, tu rêves là. »


Il me fit son petit regard tout triste mais je ne cédai pas. J'allai tout de même pas laver un autre garçon, il croit que je fais ça tout les jours ou quoi. Je pris une serviette qui trainait sur la clenche de la salle d'eau et lui essuyai le visage. Il me fit asseoir et posa sa tête sur mes cuisses.


« - Je vais me laver quand je rentrerai à la maison.


Il ouvrit les yeux qu'il avait fermé plus tôt et souris à nouveau. Sa fatigue comme étant disparue. Il me sauta dessus avec délicatesse. Bien sûr, c'était ironique. Il m'écrasa comme une masse et mit son visage face au mien.


« - C'est quoi ?

- Tu te répètes beaucoup aujourd'hui.

- M'en fiche, alors ?

- Tend les mains. »


Je sortis du sac une petite boite bleu dans laquelle se trouvait les clés de notre future maison décorées d'un ruban bleu aussi. Il se dépêcha de l'ouvrir et ses yeux se mirent à briller. Il prit l'enveloppe qui était attachée au paquet et lit à haute voix ce qui était écrit.


« - ''Luhan & Sehun couple – Voici les clés de votre nouvelle maison récemment décorée avec vos attentes. Bienvenue au We got married village !'' Waow ! C'est trop bien !

- On y va si tu prends une douche.

- C'est du chantage, c'est moche ça Sehun.

- C'est toi qui vois.

- J'y vais, j'y vais, c'est bon. »


Je l'attendis une vingtaine de minutes, affalé sur l'unique canapé de cette pièce en discutant par message avec quelques amis. Quand j'entendis la porte se déverrouiller je me levai et pris mon manteau ainsi que celui de Luhan. Il sortait de la pièce tout propre -enfin- et me tendis les bras. Ne comprenant pas ce qu'il voulait je continuai de le regarder. Il me prit alors son manteau des mains et l'enfila. Je lui mis sa capuche sur la tête en lui recouvrant la moitié du visage. Je ris devant sa moue boudeuse lorsqu'il voulut la retirer mais que je gardais ma main sur sa tête.


« - Hunnie, je ne vois rien avec la capuche.

- Tu as les cheveux mouillés. Tu vas être malade, tu la mets.

- J'ai l'impression que tu es mon père plus que mon mari.

- Un mari doit prendre soin de sa femme. »


Il se mit à nouveau à bouder en me soufflant qu'il n'était pas une femme. Je pouffai de rire et lui prit la main ainsi que nos sacs.


« - Allons-y chérie.

- Je ne suis pas une fille. »


On continua à se chamailler pendant un bon moment, profitant de la présence de l'autre. On n'avait pas de tournage tout les jours, et malheureusement, chacun ayant un travail très prenant, on ne pouvait pas se voir souvent. On utilisait donc les temps de l'émission pour se rapprocher, très rapidement. Durant le mois passé nous nous étions échangés nos numéros, s'envoyant ainsi des messages quand on avait le temps afin d'apprendre à se connaître. C'était tout de même plus intéressant pour tous, être gêné pendant 10 épisodes de l'émission ennuierait surtout les fans. Nous avions donc choisis ce qui paraissait évident et nous avions pu faire plaisir aux téléspectateurs en nous rapprochant.

Le trajet en voiture dura une bonne vingtaine de minutes et lorsque nous arrivâmes enfin à notre nouveau chez-nous, nous étions éblouis devant la beauté de cette maison qui se présentait devant nous. Un petit escalier menait à une terrasse avec une piscine et deux transats. La maison était totalement blanche et géométrique. C'était magnifique. Luhan marcha jusqu'à la porte d'entrée et il sortit les clés de sa poche tellement délicatement, on aurait pu croire qu'il avait peur de les casser. De l'entrée, nous avions la vue sur le salon et la cuisine qui n'étaient qu'une seule pièce. Tout était blanc et meublé selon nos goûts. A croire que nous avions les mêmes, c'était tout à fait mon style. En bref, la maison était par-faite !


« - C'est vraiment notre maison ?

- Il faut croire que oui.

- Ouaaaaah !

- Tu l'as dit ! »


Luhan courut dans la cuisine et déposa les deux bentos dans l'évier. Je souris et le rejoignit. Mes bras entourèrent sa taille et je posai ma tête sur son épaule pendant qu'il était en train de nettoyer la vaisselle.


« - Alors femme, que nous cuisines-tu ce soir ? »


Il grimaça et me tapa la main sans pour autant me faire mal. Il répétait inlassablement qu'il n'était pas une femme, et qu'il n'y ressemblait pas du tout. Je me décidai alors à changer de sujet afin de ne pas le vexer.


« - Ton comeback peut être qualifié de réussi.

- Vraiment ? Tu trouves que j'ai assuré ?

- Hm...et bien, assuré est un grand mot mais....réussi.

- Yah ! »


Je riai et il m'assena à nouveau une tape, sur l'épaule cette fois-ci.


« - Tu te moques encore de moi c'est ça ?

- Hm...oui. 

- Mais enfin ! Arrête! »


Je hochai la tête, toujours sur son épaule. Et lui fit une bise sur la joue.


« - COUPEZ ! C'était PAR-FAIT ! »