Idiot

par Hokaru

 

 

 

 

 

CHAPITRE QUINZE..

 

 

 

 

 

 

Est-ce qu'il…. Est-ce qu'il serait….?

 

_ Yongguk?, murmurais-je tellement bas que je peinais à croire qu'il m'avait entendu.

 

Il s'approcha encore plus, mon corps réagit instinctivement en bloquant ma respiration, et je pouvais presque sentir les battements de mon cœur décélérer. Son museau humide caressa ma joue avant de s'éloigner à nouveau, provoquant un léger hochement de tête, euh, de gueule?

 

Alors il était vraiment devenu un lycan?

 

C'était une chose des plus étranges. Je ne saurais comment l'expliquer mais là, le loup que j'avais sous les yeux, c'est comme si je savais au fond de moi que c'était Yongguk, c'était comme une assurance dans ma tête. C'était peut être que mon corps ressentait la même chose en face de ce loup que lorsque j'étais aux côtés de Yongguk. Et toute cette perturbation me fit presque oublier que Jaejoong et l'autre loup se battaient. De toute manière mon corps refusait d'obéir à présent. J'étais paralysé par la douleur et la peur. Pas de bol comme d'hab. J'étais ainsi de toute façon, j'avais toujours des emmerdes comme si je les attirais, et c'était des emmerdes de plus en plus étranges, de plus en plus foireuses.

 

Je relevai les yeux alors que Yongguk s'était placé presque devant moi comme pour me protéger -me protéger?- et vit que Jaejoong n'était plus là. Je n'avais aucune idée de ce qu'il s'était passé entre les deux mais au fond je m'en fichais un peu. Si le loup l'avait tué et enterré pendant que je ne regardais pas et bien tant mieux, c'était  un problème en moins pour moi.

 

Je me trouvais assez étrange en ce moment puisque j'étais entouré  de deux lycans et pourtant je ne me sentais pas menacé, juste normal comme si je trainais avec des potes du lycée, quoique j'exagérais peut être un peu, là.  Ils me regardaient tous les deux et je commençais à me sentir légèrement gêné et fit une petite grimace en pinçant mes lèvres.

 

Ils se regardèrent, comme s'ils se parlaient malgré qu'aucun son ne sorte de leurs bouches. Pendant leur pseudo petite discussion inaudible je tentais de me relever en m'agrippant au mur derrière moi, avec mes mains. Malgré outs la force que j'avais mis dans mes jambes je dus utiliser mes bras pour me relever, tant j'étais affaibli.

 

Mais je m'étais levé trop vite, et m'a blessure à la tête n'était pas complètement guérie, forcément sans que j'ai le temps d'y réfléchir: hypotension, ma tête  tourne, je vois noir et perds l'équilibre. Je n'avais pas l'habitude de faire de l'hypotension, ne plus comprendre le comportement de son propre corps c'était assez perturbant, et pourtant mon premier réflexe fut de protéger ma tête du sol.  Je ne me souviens pas de ce qu'il s'était passé après ça. Mais je commençais à en avoir sérieusement marre de me fracasser la gueule dès que je commençais à aller mieux.

 

A mon réveil j'étais seul dans mon lit, dans ma chambre, comme si tout allait bien. Mon dos me faisait encore légèrement mal et je pus le constater en essayant de le relever. Quand à ma tête, ça allait de mal en pis. Un long soupir traversa mes lèvres et mon esprit dériva de lui même à ce qu'il s'était passé avant que je m'évanouisse. J'avais pu voir l'apparence de Yongguk en loup. C'était perturbant, déstabilisant, un peu effrayant aussi mais ce qui était bizarre était définitivement l'aura que ces deux loups avait eu sur moi. Comme s'ils arrivaient à me montrer qu'ils ne me voulaient aucun mal-

 

_ Tu sais que ça fait un quart d'heure que je suis là Jongin...?

 

Je venais de sursauter si fort qu'un petit cri était sorti de ma bouche.

 

 

_ Bon sang Sehun! Tu m'as fichu la trouille! Aish...

 

Et il croyait que son beau sourire allait réussir à me calmer? Bon... En même temps il est vraiment canon son sourire je n'y pouvais rien je n'arrivais pas à lui en vouloir. Salaud.

 

Je le regardais en boudant et m'exclamais telle une princesse.

 

_ Est ce que tu me veux?

 

 _ Bonjour l'accueil... Tu m'en veux encore ?, demanda-t-il la tête légèrement baissée, ses yeux de chiots en action.

 

 

Lui en vouloir. Oh, j'avais complètement oublié ce au il s'était passé entre lui et Kyungsoo. Je me mordais l'intérieur de la bouche par réflexe. Que faire à propos de ça? Trop compliqué. Devais-je juste tut simplement laisser tomber? Tout oublier? Facile a dire, mais si je me fais encore agresser comme après-midi ça risquait d'être difficile d'ignorer tout ceci.

 

_ Je ne t'en veux pas. Yongguk est là?

 

_ Il est rentré. Mais il voulait te voir il m'a dit. À propos de sa mère je crois, tu la connais?

 

 

Et merde. Voilà un détail que j'avais oublié. J'étais allé voir sa mère il y a peu de temps pour tenter de la rassurer et j'avais craché le morceau. Enfin à moitié. Elle me faisait tellement de peine que la seule chose que j'avais réussi à lui dire, qui pouvait paraître un minimum plausible était que Yongguk allait bien, que j'avais une piste, et au il serait bientôt de retour. Maintenant, je ne pouvais que tenir ma promesse. Et leur être que Yongguk n'était pas du même avis. Peut être qu'il ne pouvait juste ... Tout simplement pas. Je devrais vraiment arrêter de m'intéresser aux gens. J'ai trop de problèmes à cause de tout ça.

 

 

_ Jongin?

 

_ Oh pardon. J'étais dans mes pensées. Oui je ... J'irais le voir.

 

_ Tu vas mieux?

 

_ Hum. Je ne sais pas. Je ... Je ne vais pas bien dans ma tête. J'aimerais m'endormir et me réveiller dans plusieurs années. Ou pas me réveiller. Je ne sais pas. Je suis perturbé je crois que j'ai besoin de sommeil, Hun.

 

Il s'approcha de moi et me prit dans ses bras. Il me rassurait, me murmurait des mots doux dans le creux de l'oreille. Il était aux petits soins pour moi, et m'embrassa la joue en me caressant les cheveux. J'haussais les sourcils.

 

_ T'as finis ton petit viol matinal?

 

Il rit, et me mordit la joue pour toute réponse, ce qui me fit rire à mon tour. On se chamaillait tout le temps, de toute façon, rien ne pouvait changer ça, on était meilleurs amis. La porte grinça, nous sortant de notre petit jeu, et on releva les yeux en même temps vers le bruit.

 

Kyungsoo se tenait dans l'encadrement de la porte, il n'avait pas l'air content. Il m'énervait. Je voulais le frapper. Était-il obligé de réagir ainsi? J'étais blessé, il aurait pu, je ne sais pas, me faire un sourire, me demander si j'allais bien. Mais non, rien de tout ça, il ne me lança pas un regard et s'adressa à Sehun.

 

_ Je dois te parler.

 

_ Et si j'ai pas envie d'écouter? Je te signale que la personne dont tu avais dit que tu prendrais soin à été blessé, donc je m'en occupe tu vois…

 

Je baissais les yeux, je ne pensais pas que Sehun prendrait ma défense ainsi, devant Kyungsoo. C'est vrai, il m'avait dit qu'il me protégerait, que je devais lui faire confiance. Lui faisais-je encore seulement confiance?

 

Mais… Sehun me caressa le poignet. Me lançant un regard, qui disait qu'il reviendrait… sûrement. Finalement, il suivait Kyungsoo. Pourquoi, qu'est-ce qui venait de se passer?

 

Bon sang…

 

 

Je n'en peux plus.

 

 

~

 

 

_ Hey… Salut…

 

 

C'était, étrange. Maladroit. Ça me mettait mal à l'aise.

 

On s'était donné rendez-vous avec Yongguk dans un petit café près de notre lycée.

 

_ Salut.

 

Et voila, incroyablement maladroit. Il s'assit en face de moi, et je ne pus m'empêcher de le détailler. Il avait changé. Il avait l'air… Homme. Ses cheveux était plus noir, leur couleur naturel je suppose, et ils tombaient sur son visage, alors qu'avant il mettait souvent du gel. Son corps aussi avait changé. Il avait l'air plus fort, plus virile, plus homme, ouais. Mais il faisait aussi plus mature. Son visage avait pris une certaine… confiance peut être, je ne saurais l'expliquer. Mais il avait l'air d'un autre homme.  Il releva les yeux vers moi et me fit un petit sourire.

 

_ Elle est dingue cette histoire.

 

_ À qui le dis-tu… Donc…tu… Tu vas bien?

 

Son regard se perdit quelques secondes dans le vide.

 

_ Je suis guéri. Le gêne lycanthrope à détruit toutes mes cellules infectées, et mon cœur est plus fort que jamais.

 

Il se frotta le nez avec son index et sourit.

 

_ Reste à expliquer ça aux médecins…et à ma mère.

 

J'hochais la tête. Ouais, ça, ça allait être plus difficile. Effectivement. En même temps, il avait disparu un certain temps, je supposais qu'il avait une idée de ce qu'il pouvait raconter à tout le monde.

 

_ Tu vas leur dire quoi?

 

_ Yu… On avait décidé qu'on ferait croire aux gens que j'avais était kidnappé ou quoi. Une connerie dans ce style. Ou juste fugué, à cause de ma … maladie qui n'est plus vraiment là. J'avoue que sur ce point, je pense qu'on va faire croire ça à un miracle.

 

_ Yu?

 

_ Rien.

 

_ Yongguk, qui est- Yu?

 

_ Personne.

 

_ L'autre lycan qui m'a sauvé?

 

Il se mordit la lèvre.

 

_ En tout cas je voulais te remercier.

 

Il changeait de sujet le con. Mais ma curiosité prit le dessus.

 

_ Me remercier de quoi?, soupirais-je en m'accoudant à la table.

 

Il réfléchit à ses mots quelques secondes, frottant ses mains doucement en regardant ailleurs. Puis son regard confiant se planta dans le mien et il me sourit une nouvelle fois. Yongguk était beaucoup moins agressif qu'avant. C'en était perturbant. Où étaient tous ces signes du "le lycan est un être agressif, qui perd son sang froid"? L'homme que j'avais en face de moi était tout le contraire.

 

_ Te remercier d'avoir cru en moi. Et de t'être occupé de ma mère quand je n'étais pas là.

 

Je baissais les yeux, gêné.

 

_ Oh, j'ai pas fait grand-chose tu sais. J'ai du aller la voir trois ou quatre fois sans plu-

 

Il me coupa dans mon élan, en prenant ma main, dans la sienne. Elle était chaude. Et douce. Je relevai les yeux vers lui et son regard tendre me coupa presque le souffle.

 

_ C'est déjà énorme pour moi.

 

_ Oh…

 

Ouais, je sais repartie de merde, mais là j'étais perturbé. On n'avait pas vraiment parlé de ça après. On s'était plus focalisé sur ce qui l'attendait lorsqu'il rentrerait en classe. J'entendais… La réaction de Chanyeol. J'espérais qu'il ne le soupçonnait plus, car maintenant, Yongguk était vraiment un lycan. Mais la réaction de la grande asperge fut épique.

 

Dans le genre, bouche  grande ouverte, yeux de merlan frit, tête de débile mentale, et avec en bonus la voix faible qui dit "B-bang?".

 

_ Salut, l'idiot.

 

Je me grattais la nuque. Baekhyun nous regardait tour après tour.

 

_ Depuis quand vous êtes amis? Où tu étais Yongguk? Qu'est-ce que…QUOI?

 

Je tapotai le dos de Yongguk, lui affirmant que je m'occupais de ça. Il avait encore une tonne de choses à régler, et il n'avait toujours pas revu sa mère depuis tout ce temps. Il me remercia d'un regard et reparti dans le sens opposé, d'où Sehun arriva au même moment. Ils se regardèrent un instant sous mon petit regard curieux, et contre tout attente, je les vis se sourire. C'était étrange. Je me sentais bizarre d'un coup.

 

 _ T'en fais une tête Chanyeol-ah! , rigola-t-il en voyant la tronche du couple.

 

Ils ne réagirent pas vraiment et je les emmenai dans notre salle de permanence puisque nous avions une heure d'autonomie avant le déjeuner. Ce sera plus agréable, pour parler. Je m'assis à côté de Sehun, et Baekhyun s'assit sur les genoux de Chanyeol qui était face à nous. Je souris en voyant la main de ma grande asperge préférée prendre celle de son petit ami, alors qu'il posait sa tête sur son épaule.

 

_ Donc? Tu nous explique Jongin?

 

J'hochais la tête en faisant la moue quelques secondes et relevai les yeux vers eux. Instinctivement,  aussi misérable mon self-control pouvait être, ma jambe se mit à bouger sous la table et je commençai.

 

_ Et bien… Après notre petite dispute lorsqu'on était allait voir la mère de Bang ensemble… J'ai gardé contact avec elle parce que sa disparition me paraissait, trop illogique je suppose. Je l'ai revu hier. Il n'a pas beaucoup de souvenir de ce qu'il s'est passé-

 

_ Il avait fugué alors?, demanda soudain Baekhyun en s'accoudant à la table.

 

Je déglutis.

 

_ À la base, oui. Mais il s'est retrouvé avec des types louches je crois, et ils lui ont fait bouffer des substances un peu illicites, donc il a pas beaucoup de souvenirs.

 

_ Et vous êtes potes maintenant?

 

_ Il a apprit ce que j'avais fait pour lui, et par rapport à sa mère alors… Voila.

 

Je mentais, mensonges sur mensonges, mais leur dire la vérité était trop risqué. Ma jambe tremblait de plus en plus fort et Sehun posa sa main sur ma cuisse pour essayer de me calmer. Mais si ce n'était que ça. J'avais peur, mon ventre se contractait et ma voix était indécise lorsque je parlais. Mes mots pouvaient être confus, et mes doigts ne m'obéissaient plus. J'avais peur, peur qu'ils découvrent. Pourtant, je n'avais rien à cacher.

 

_ Jongin.

 

La voix de Chanyeol me ramena sur Terre. Il ne me regardait pas et fronçait les sourcils pourtant, Dieu seul pouvait savoir qu'elle allait être sa question.

 

_ Mais, il n'aurait pas du mourir à cause de sa maladie?

 

Mon cœur ratte un battement. En voila une question. Non, figure toi que le virus lycanthrope l'a sauvé. Le virus V-Lyc comme ils l'appellent. Cool, merci, toi t'es un pote. L'art de me foutre en l'air toute ma repartie en trois secondes.

 

_ Il n'avait pas dit que les médecins avaient fait un tas d'analyses et qu'ils n'avaient rien trouvé? Comme s'il avait été guéri. Je trouve ça dingue…

 

Sehun, tu es mon Dieu. Il m'avait lancé un bref regard en exerçant une légère pression sur ma cuisse, j'étais trop stressé. Son regard s'était ensuite porté sur le couple et il leur offrit un sourire. Mais je voyais au regard de Chanyeol qu'il n'était pas satisfait. Pourquoi ne pouvait-il pas être plus comme Baekhyun?

 

_ Sehun, tu peux nous laisser deux minutes?, lui demandais-je d'un coup.

 

Ils me regardèrent tous surpris et je le regardais en souriant, pour lui faire comprendre que ça irait. Il m'obéit et nous prévint qu'il nous attendrait à la cafétéria.

 

_ Qu'est-ce qu'il se passe Jongin?, demanda le petit brun.

 

Je serrais les poings sous la table.

 

_ Il se passe que c'est arrivé deux fois.

 

Ils me regardaient sans comprendre, et je prenais sur moi pour ne pas m'énerver.

 

_ Deux fois que je me suis fait sauver la vie par un lycan. Vous m'avez rabâché qu'ils étaient des êtres infâmes, mais le seul être infâme qui m'en veut c'est votre saloperie de JaeJoong.

 

_ Il fait juste son boulot, parce que t'es aveuglé par ces lycans qui t'ont sauvé la vie. On t'a déjà dit qu'ils ne se maitrisaient pas, râla Chanyeol alors que Baekhyun baissait les yeux.

 

Je me levai d'un coup en claquant mon genou contre la table.

 

_ Il m'a tiré dessus, Chanyeol! Je suis désolé, toi je t'adore, mais si tu continues à prendre la défense d'un mec qui veut me buter je crois qu'on ne va plus s'entendre!

 

Ils avaient l'air choqué de ma réponse. Baekhyun se retourna vers Chanyeol, les épaules basses.

 

_ Tu sais, je pense qu'il a raison. JaeJoong a changé. Tu l'as remarqué toi aussi. Je ne veux pas qu'il fasse du mal à Jongin…

 

_ Il avait forcément une raison de faire ça. Tu ne vas pas t'y mettre toi non plus, Baek!

 

_ Chanie, il est dangereux. T… Tu sais, je… Je ne serais jamais resté auprès de lui si ce n'était pas pour toi. Je n'ai jamais vraiment voulu faire ça, mais toi tu es aveuglé par ta haine pour les lycans tu… Je ne veux pas que tu deviennes comme JaeJoong…

 

Et moi je n'avais jamais voulu ruiner leur couple. Chanyeol releva Baekhyun avant de se lever à son tour, et prendre son sac pour partir.

 

_ Et bien dans ce cas ne reste pas avec nous. Vis ta vie avec Kim Jongin et les gentils loups-garous, on verra bien si vous ne finissez pas en dessert.

 

Il parti sur ces mots sans fermer la porte. Je baissais les yeux, rongé par la culpabilité.

 

_ Je suis désolé Baekie, je ne voulais pas que ça se passe comme ça.

 

Malgré ma surprise, il me sourit.

 

_ Ne t'en fais pas, je me doutais que ça allait arriver. Chanyeol n'a que cette idée en tête, exterminer les lycans. Je n'ai jamais vraiment été du même avis…

 

Il haussa les épaules en mordant sa lèvre inférieure, il me faisait de la peine et avait l'air tellement vulnérable à ce moment. Je soupirai et me rassis à la table pour m'effondrer dessus. Quelle journée de merde. Quelle semaine de merde. Quel… merdier.

 

Baekhyun s'assit à côté de moi et me caressa la nuque, lorsqu'on entendit des cris. Ça provenait de la cour. On se regarda, espérant que Chanyeol n'avait tué personne et il me devança pour aller voir à la fenêtre ce qu'il se passait.

 

_ Jongin. Viens voir ça…

 

Je me levais à sa suite et le rejoignis près de la fenêtre. Que se passait-il donc?

 

_ Ce ne serait pas Kyungsoo?

 

 

 

 

 

 

_ Et Sehun?

 

 

_ Oh PUTAIN!

 

Ils se battaient. Ils se battaient. Genre, j'ai vu le poing de Kyungsoo atterrir dans le visage de Sehun. Et ils ont roulés à terre, et je suis parti trop vite pour voir le reste.

 

Je dévalais les escaliers sans entendre les cris de Baekhyun qui me suivait sans doute. Mon cœur s'affolait dans ma poitrine. J'avais peur. Peur que Sehun ne se contrôle pas et fasse du mal à Kyungsoo.

 

Il y'avait toute une foule dans la cour et je ne réussis pas à m'approcher rapidement. Mais une poigne musclée m'agrippa par le bras, alors que je relevais les yeux, affolé. C'était Yongguk.

 

_ Yongguk, tu dois l'arrêter, il va faire du mal à Kyungsoo., me précipitai-je.

 

Mais il me sourit juste, contre toutes attentes. Pourquoi souriait-il donc? Pourquoi tous le monde était-il si perturbé ?!

 

Mais il buta contre quelqu'un ce qui nous arrêta dans notre course.

 

Ce quelqu'un faisait une tête de plus que lui, et était presque plus imposant.

 

_ OH SEHUN, DO KYUNGSOO, C'EST PAS BIENTÔT FINIT CE BORDEL?! DANS MON BUREAU, TOUS LES DEUX!

 

Le directeur. Il fusilla du regard tous les élèves qui trainaient autour au lieu d'être en cours et la foule se dissipa peu à peu. Mon regard ne lâchait pas Kyungsoo. Il n'avait pas l'air blessé, ce qui m'avait rassuré, mais je ne pus moi non plus rester là, parce que Yongguk me tira en arrière, surement apeuré par le regard noir du directeur. Il avait un don  pour les scarface. Même si la plupart du temps on ne le prenait pas au sérieux, quiconque mettait Seo In Guk en colère en aurait pour son grade.

 

Je fus contraint de partir avec Yongguk bien que mon cœur était totalement opposé à cette idée. J'allais devoir attendre jusqu'au soir pour savoir ce qu'il s'était passé.

 

 

 

 

~

 

 

 

_ Renvoyé provisoirement?

 

Je fis une grimace proche de celle que vous faite lorsque vous essayez d'englober votre lèvre inférieure. Ils n'avaient pas l'air content.

 

En tant que gentil garçon pas curieux le moins du monde, je n'étais absolument pas coincé contre la porte du bureau de Jung Su pour entendre ce qu'ils allaient dire à Kyungsoo. Ils étaient tous les trois là dedans, même si je savais que Sora ne dirait pas grand-chose, ne voulant pas passer pour la belle-mère horrible.

 

_ Pourquoi tu t'es battu avec ce garçon, demanda finalement Jung Su. Ça ne t'était jamais arrivé auparavant.

 

Pas de réponse. Il m'énervait, pourquoi ne crachait-il pas le morceau, je voulais savoir?! Sehun m'avait juré qu'il ne l'avait pas emmerdé ni quoi que ce soit, et que lui-même n'avait pas compris pourquoi il s'était fait tabasser ainsi sans raisons.

 

_ Je vais vous laissez discuter de ça ensemble, les garçons, dit finalement Sora.

 

Ses pas s'approchèrent de la porte alors que je m'éloignai, et elle sorti en soupirant, avant de me voir et de me faire le fameux regard du " Kim Jongin, qu'est ce que tu fais ici?"

 

J'haussais les épaules, et elle murmura.

 

_ Tu n'as pas honte?

 

_ Kyungsoo ne me parle plus, je veux savoir pourquoi il a changé comme ça!, répliquai-je toujours en chuchotant.

 

Elle soupira, se mordit la lèvre, et se colla à la porte à son tour.

 

_ T'es pas mieux que moi, 'mma.

 

_ Tais toi, idiot de fils.

 

Je souris et réécoutai la conversation. La voix de Jung Su retenti moins fort cette fois.

 

_ Tu l'as frappé en premier?

 

_ …Oui.

 

_ Il le méritait au moins?

 

_ J'en sais rien.

 

_ Kyungsoo, qu'est-ce qu'il se passe? La dernière fois que tu nous à fait une crise de colère c'étai-

 

_ Ça n'a rien à voir. Je peux y aller?

 

Avant que Sora et moi ayons eu le temps de nous éloigner, la porte s'ouvrit sur un Kyungsoo dépité, qui haussa un sourcil en nous voyant et remonta dans sa chambre sans vraiment nous accorder de l'attention.

 

_ Et, les deux commères, ça ne se fait pas d'écouter aux portes, soupira Jung Su en croisant les bras sur son torse, un léger sourire au coin des lèvres.

 

_ C'est de sa faute, répliquais-je en m'éclipsant très rapidement vers les escaliers.

 

 

 J'étais monté pour aller directement dans ma chambre, cependant, je n'arrivais pas à décrocher mon regard de la porte entrouverte de la chambre de Kyungsoo. Combien de temps cela faisait-il depuis qu'on ne s'était plus parlé. Vraiment parlé. Avoir une vraie discussion. Je regrettai le temps ou on s'était branlés dans son lit, AHEM.

 

Jongin, tu te prends trop la tête.

 

_ Hyung, je peux entrer?

 

Pas de réponse, je pris ça pour un oui et m'invitai-je dans sa chambre. Je fermai la porte derrière moi en laissant mon regard scruter son corps. Il était allongé sur son lit, dos à moi, un bras derrière la tête. Est-ce qu'il dormait? Je ne pensais pas. Mes pas me dirigèrent doucement vers son lit, là où je m'assis, près de son dos.

 

_ Hyung, retourne toi, s'il te plait.

 

 

 

Quelques –interminables- secondes de silence, avant qu'il ne s'exécute. Son regard accusateur sur moi me laissait comprendre qu'il n'avait pas vraiment envie de me voir.

 

Je ne fis pas attention et pris ses mains dans les miennes pour les examiner.

 

_ Tu ne t'es pas fait mal en le frappant si fort?

 

Il soupira, et releva ses yeux vers moi, ce qui me fit perdre mes moyens, déjà.

 

_ Je vais bien. Autre chose?

 

_ Pourquoi… c'est devenu ainsi entre nous?

 

Je n'avais aucune volonté à présent. Plus envie de me battre contre lui. Je voulais comprendre.

 

_ Parce que tu m'aimes. Et que je ne peux pas trainer avec toi si tu éprouves ce genre de sentiments.

 

 

Ma bouche s'ouvrit légèrement. Il devait se foutre de ma gueule. Je pense que j'aurais préféré qu'il me dise qu'il ne m'avait jamais vraiment apprécié et que je lui pétais les couilles, je ne sais pas, quelque chose comme ça aurait été meilleur.

 

Je lâchais ses mains, et son regard perçant ne bougea pas d'un poil, alors que je sentais mon pouls s'accélérer. J'humidifiai mes lèvres avec ma langue en regardant ailleurs pendant quelques secondes.

 

_ Et pourquoi tu t'es battu avec Sehun? Pourquoi tu agis comme un… un connard de première?

 

_ Peut être parce que j'en suis un.

 

Je me levai et lui lançais le regard le plus méchant que je pouvais faire en ce moment.

 

_ Et bien tu sais quoi? Je vais te croire pour ça. Ouais, t'as toujours été qu'un connard en fait, et ça me va. Je – tu … Je te déteste.

 

 

J'étais parti après avoir balancé ces mots sans jeter un regard en arrière. Quel con. Mais quel putain de con. Je descendis les marches des escaliers, j'avais besoin d'un câlin, de n'importe qui, je voulais juste un câlin. Mais je m'arrêtai avant d'entrer dans le salon en entendant la voix de Jung Su.

 

_ Oui, je sais. Mais je ne pense pas que ce soit sans danger. Tu sais très bien ce qu'il s'est passé lorsque Kyungsoo a perdu le contrôle, je ne peux pas le laisser comme ça. C'est toi le plus proche de lui, c'est à toi de me dire quoi faire, Yunho! Depuis que Jaejoong s'est attaqué à mon deuxième fils, rien ne va plus.

 

 

 

 

Si j'avais eu un sentiment de bonheur lorsqu'il m'avait nommé "deuxième fils", il s'estompa rapidement. Je ne me souvenais plus d'où j'avais entendu le prénom Yunho, mais je savais qu'il me disait quelque chose. Mais ce JaeJoong. D'où il le connaissait? Il ne me l'avait jamais dit. Il aurait dû. Ou alors il m'avait menti, lui aussi.

 

Conneries!

 

 

 J'enfilai ma veste en cuir et mis mes chaussures rapidement. On était encore en hiver mais j'étais trop énervé pour me rendre compte que j'allais mourir de froid si je sortais ainsi. Je claquais la porte derrière moi, et commença à avancer jusqu'à ce qu'une voix me coupa dans mes pensées. Je ne voulais même pas me retourner.

 

_ Où tu vas comme ça, Jongin? Il va faire nuit.

 

_ Va te faire foutre, Kyungsoo.

 

J'avançais sans m'arrêter. Il avait dû ouvrir la fenêtre après m'avoir vu, mais je m'en fichais. Pour être honnête je ne voulais pas que qui que ce soit me retrouve. Je voulais crever dans les bois, et ne plus me réveiller de cet affreux cauchemar.

 

 

 

 

J'étais con, quand même, parfois. Dix minutes étaient passées depuis ma légère crise de nerf et j'étais déjà bien enfoncé dans la forêt. Je m'assis sur un des bancs réservé aux randonneurs. Et oui, cette fois j'avais fait attention au chemin que j'avais pris. Je soufflais sur mes mains pour me réchauffer, alors que je me demandais si j'allais rentrer cette nuit, ou si j'allais oser passer la nuit dehors.

 

 

_ Et bien alors, ma puce, on est perdu? On a froid, bébé?

 

 

 

 

Je grimaçais. Je plaignais la pauvre femme qui se faisait draguer par ces types, et relevai la tête.

 

 

 

 

 

Les types en question me regardaient.

 

 

Pourquoi?

 

 

 

_ Hey, je te parle, chérie.

 

 

 

_ C'est moi que t'appelle chérie ducon?

 

 

 

Ça, je vous l'accorde, j'aurais pu éviter.

 

 

Ils étaient sept, tous des gros bras, bien baraqué bien sûr, sinon ça n'aurait pas été drôle. Et je crois que j'ai du vaguement les énerver.

 

Le chef de la bande, je présume, se rapprocha de moi et me souleva d'un coup par le col.

 

_ J'aime quand elles ont du répondant.

 

_ Je suis un mec, connard, tu ne sais pas faire la différence entre une fille et un garçon? T'as été à l'école au moins ?

 

"Jongin, ferme là s'il te plait. "

 

Il grimaça en me regardant de haut en bas. Il avait lâché mon col mais se tenait toujours aussi près de moi. Maintenant que j'étais debout, je pus constater qu'il devait faire au moins dix centimètres de plus que moi. Il n'était pas coréen Certainement pas asiatique non plus. Il avait une tête d'italien. Ou espagnol. Un truc chaud comme ça, il avait ce petit accent aussi. Sexy, je l'avoue. Mais il m'énervait.  

 

_ J'aime moins, quand elles sont insolentes.

 

J'allais répondre, -moi et ma grande gueule-, mais ma voix resta bloquée dans ma gorge lorsque je vis ce que je vis.

 

 

Ses yeux avaient prit une teinte vert d'eau très clair, presque dorée, et lorsque son sourire étira ses lèvres pour laisser entrevoir ses dents. Et bien, il avait des crocs à la place des dents.

 

Mon regard ne faisait que passer de ses yeux à ses crocs.

 

 

"Je suis un aimant à loup-garou ou quoi?!"

 

_ T'as peur, maintenant?

 

"Non, Jongin ne-"

 

_ J'ai eu à faire à plus effrayant que des enfants qui se prennent pour des caniches.

 

"Et merde. Il n'y a pas un bouton off à ma repartie?"

 

Bon, oui, d'accord, j'étais flippé. J'avais la trouille. Mais c'était trop tard maintenant. Il grinça des dents en me regardant, et laissa un grognement féroce, tout droit venu de sa gorge, dissiper le silence qui s'était installé entre nous. Je respirai plus fort mais je me forçai de ne pas m'effondrer de peur.

 

Le lycan allait dire quelque chose, alors qu'une voix grave retentit juste derrière nous.

 

 

 

 

 

 

 

_ Tu as du cran pour t'attaquer à ce qui m'appartient.