Chapitre 5.

par Minmi

Chapitre 5 :



Je ne sais combien de temps on est resté là à se regarder. Jamais au grand jamais j'aurais pensée le recroiser un jour dans ma vie, je pensais l'avoir perdu, définitivement perdu.



Baekhyun ou l'art de casser l'ambiance, mais sa réponse me fit rire. Et moi aussi je suis curieux de savoir ce qu'il fait ici.



La sonnerie me coupa. Comme on dit, sauvé par le gong. Je ne me sens pas près à lui parler, trop bouleversé par sa soudaine réapparition dans ma vie. Bien évidemment je suis heureux, mais trop de temps son passé et malgré le fait que mes sentiments soient toujours présents, je ne sais pas si pour lui c'est toujours le cas et ça me fait peur. Moi qui commençais à l'oublier petit à petit et ben c'est raté, le simple fait de l'avoir revu à brisé toutes mes barrières et rallumé la flamme en moi.


Je n'ose pas le regarder, mais Tao m'attrape le bras et commence à partir en direction de la sortie. Je me retourne une dernière fois et vois Baekhyun retenir Jongin lui parlant en même temps, mais de là où je suis je n'arrive pas à entendre ce qu'il lui dit.


Les cours finis, je pars directement chez moi. Il faut que je réfléchisse à tout ça. Arrivé chez moi, je salue mes parents et monte dans ma chambre, je pose mon sac au sol puis me jette sur mon lit.

Je n'aurais jamais pensée revoir Jongin et encore moins à l'université.


Pendant plusieurs jours je ne suis pas sorti de chez moi, une forte grippe m'ayant pris soudainement. Mais grâce à cela j'ai pu réfléchir calmement et j'ai pris la décision de ne plus me prendre la tête, je dois m'estimer heureux d'avoir retrouvé Jongin. On a déjà perdus assez de temps comme ça et même si, il ne m'aime plus, j'aurais essayé au moins.


Baekhyun était venu me voir plusieurs fois et à chaque fois il me disait que Jongin me chercher tous les jours, prenant de mes nouvelles auprès de lui.


Aujourd'hui je suis assis dans un petit café du centre-ville, attendant patiemment l'arrivée de celui qui a fait battre mon cœur un peu plus vite pour la première fois dans ma vie. Si je suis stressé ? C'est encore pire que ça. J’appréhende un peu notre rendez-vous et j'ai surtout très peur. Je regarde ma montre et constat que Jongin est en retard, mais cela ne me dérange pas. Mon téléphone se met à sonner et comme beaucoup de monde parles, je décide de prendre mon appel dehors pour avoir du calme, mais ce que je vois en sortant du petit café me glace le sang. Jongin qui est en train d'embrasser un garçon, en plus c'est un de ses amis, je le sais puisque je l'avais vu à l'université en compagnie de Jongin. S'en est trop pour moi je rentre dans le café prend mes affaires en vitesse puis part en courant de celui-ci.


Depuis que j'ai voulu recommencer ma vie à zéro, je trouve que mon cœur charge beaucoup plus qu'avant. Devrais-je recommencer ma vie d'avant ? Non, j'ai des amis merveilleux et ce n'est pas parce que j'ai une peine d'amour que je vais m'enfermer comme ça. J'en aurais d'autres des peines, il faut que je m'y fasse. Mais, mais je ne peux pas oublier Jongin, je l'aime de trop pour ça, je pensais que lui aussi ne m'avait pas oublié, mais je me suis bien voilé la face... J'aurais peut-être dû rester l'homme froid que j'étais au début... Je n'aurais sur-ment pas souffert autant... Mon cœur me fait énormément souffrir...


Mes pieds mon emmenés devant l'université de musique. Je décide d'aller à l’intérieur, de toute façon je devais répéter à un moment dans la semaine pour mon évaluation de chant, pourquoi ne pas commencer maintenant ? J’essuie mes larmes et rentre dans la salle de chant. C'est la première fois que je vais chanter, pourquoi j'ai choisi cette option encore ? À oui Tao et Suho. Je souris en pensant à eux, je suis tellement content de les connaître.

Je me mets finalement en place et commence à chanter avec tout le sérieux que je possède. J'ai choisi une chanson de « Fly to the sky, missing you », c'est une chanson que j'aime particulièrement. Après l'enregistrement je décide d'écouter ce que ça donne et la je suis choqué, jamais au grand jamais je n'aurais pensée chanter de cette façon. Je décide de recommencer donnant plus de précision dans ma voix et ayant pris plus confiance. Mais quelqu'un me coupe en plein milieu en applaudissant.



Je prends mes affaires et me dirige vers la porte pour partir, mais c'est sans compter sur Jongin qui en a décidé autrement et me retient.



Pourquoi il sourit comme ça lui, il veut vraiment que je le baffe.



Je m'arrête soudainement me repassant mes dernière paroles en boucle dans ma tête. Stupide voilà ce que tu es Kyungsoo, stupide. Je venais involontairement de lui dire que je l'aimais encore. Super....


Il s'approche de moi, avec une lueur féline dans les yeux. Je recule a chacun de ses pas quand je suis arrêté par la table derrière moi. Il se penche doucement sur moi et fait finalement rencontrer nos lèvres. Son baisé est à la fois brusque et tellement doux.



Je ne trouve pas les mots. Si j'en ai deux dans ma tête et je n'attends pas plus pour lui dire les larmes aux yeux.



Il se met à rigoler. Je le regarde sérieusement et l'attrape par le col et fait brusquement rencontrer nos lèvres.



Je viens de me griller tout seul, mais bon comme on est ensemble maintenant il m'en voudra pas, enfin je pense.



Je rougis après ma dernière phrase en repensant à ce moment.



Il me prend dans ses bras puis me fait basculer sur le grand canapé de la salle de chant. Il m'embrasse de nouveau, puis suçote délicatement mon cou laissant une trace rougeâtre, ce qui me fait gémir.



Je le regarde droit dans les yeux et j'y décèle tout le désir, mais également tout l'amour qu'il me porte, ce qui me fait vite oublier le petit stress qui était monté en moi, quand j'avais réalisé ce que nous nous apprêtons à faire. Plus à l'aise je prends les devant et remonte au niveau de ses lèvres pour les faire de nouveau miennes, tout en débouclant la ceinture de son pantalon. Gémissant sensuellement grâce à la libération de son érection cela ne fait qu'augmenter la mienne. Il commence de lent va et viens entre nos deux sexes, ce qui me fait perdre littéralement pied. J'enlève nos vêtements rapidement et me remets sur lui, je prends doucement son érection entre mes doigts et lui procure quelque va et vient. C'est assez bizarre de faire ça à quelqu'un d'autre qu'à sois-même, mais ce n'est pas désagréable au contraire. Il prend a son tour mon érection, mais me fait vite lâcher la sienne, s’apprêtant à faire quelque chose qui me fait ouvrir les yeux encore plus grand qu'ils ne le sont. Je n'ai pas le temps de dire quoi que ce soit, que je sens rapidement la cavité buccale du Jongin contre mon sexe. Et, oh mon dieu qu'est-ce que c'est bon. Je sens que je ne vais pas tenir bien longtemps et le fait vite savoir a Jongin.


Rien que sa voix à ce moment-là, aurait pu me faire jouir. Il ramène ses doigts au niveau de ma bouche où je les prends, les suçotant délicatement tout en le regardant. Quand il juge qu'ils sont assez humidifiés il les ramène à l'entrée de mon intimité. Puis en entra un doucement, aucune réaction, un deuxième me fait grimacer légèrement, le troisième la douleur est belle et bien présente et cela se lis sur mon visage, pour atténuer la douleurs il caresse doucement mon érection. Après quelques minutes je lui fais un signe de la tête lui montrant qu'il peut y aller et c'est sans attendre qu'il remplaça ses doigts par son sexe.


La suite vous la connaissait tous, la salle de chant n'avait été que remplis de soupire et de cris. Nous avions fait plus qu'un, nous avions fait l'amour avec un grand A. Je n'aurais jamais rêvé mieux pour une première fois, tellement doux, mais fougueux a la fois. Le principal maintenant c'est que je suis avec Jongin et que je l'aime et que lui m'aime en retour.


Je n'aurais jamais pensée que ma vie changerait du tout au tout et je remercie ma bonne étoile de m'avoir fait ouvrir les yeux, car grâce a cela j'ai pu faire de merveilleuse rencontre dont la tienne Jongin.