chapitre dix-sept.

par ipu-m


Chapitre dix-sept


Le moment tant attendu arriva enfin, ses lèvres happèrent les miennes les emprisonnant dans une douceur sans fin. Je répondis timidement au baiser, ne pouvant qu’apprécier ces moments de tendresse entre nous.

Je me fichais bien des voisins un peu trop voyeurs qui pourraient surprendre notre échange, plus rien n’avait d’importance en ce moment à par lui et ses lèvres contre les miennes … A moins que …


- Ohh Baekhyun tu es ren … tré …


Là j’eus le souffle coupé mais pour une autre raison … Ma mère venait de me surprendre en train d’embrasser un garçon. Je repoussai Chanyeol dans un réflexe insoupçonné et regarda ma mère inquiet.

Son regard était indescriptible … J’avais soudainement peur qu’elle revienne sur les paroles rassurantes qu’elle m’avait auparavant dites.


- Baekhyun rentre à la maison de suite !


Non … non … Ce n’est pas possible, dite moi que je rêve !! Pourquoi a-t-il fallut que

ma mère nous surprenne ? J’étais complètement pétrifié … Je me demandais si elle

était fâchée ?


Pourtant lorsque je lui avais avoué mon penchant pour les garçons elle semblait

l’avoir bien accepté … Mais ne sachant pas ce que sa réaction allait attiser, je préférai

l’écouter. Je me détachai donc à contre coeur de Chanyeol, ce dernier me regardait la

peur au ventre comme si on avait été pris la main dans le sac en train de faire une

grosse bêtise; Je lui offris un sourire réconfortant en espérant que ce dernier reparte

un peu plus tranquillement.


Je me dirigeais à présent vers ma mère qui me tenait la porte ouverte, je la regardai

hésitant avant de la dépasser, cependant elle en décida autrement.



Mais ma surprise à moi fut encore plus grande ! C’était quoi son ton qu’elle venait

d’employer ? Moi qui pensais passer un sale quart-d’heure … Elle avait retrouver sa

voix si douce et réconfortante.




Nous étions là assit côte à côte sur le canapé, ma mère en face de nous sur un fauteuil. Elle nous regardait sans piper mot … Un grand moment de solitude me pris, personne ne parlait et ma mère ne se gênait pas pour nous dévisager un fin sourire dessiné sur les lèvres.


Si j’étais gêné par la situation, Chanyeol quant-à lui se liquéfiait sur place, j’aurais bien aimer rire face à sa tête et son comportement statique mais je me reteins.



Chanyeol me lança un regard interrogateur pour savoir qu’est-ce qu’on était censés répondre … A ma grande surprise, il n’attendit pas que je prenne là parole en premier et se jeta à l’eau en premier … Maintenant il restait à entendre ce qu’il allait dire ….



Nul sans doute que mon coeur rata un battement lorsque je l’entendis prononcer ces mots, qui plus est devant ma mère ! Sans pouvoir me retenir, je souris bêtement … J’aurais voulu m’excuser pour tout à l’heure parce que je réalisais une fois encore que Chanyeol m’aimais vraiment pour ce que je suis. Je n’avais pas à changer une fois de plus et même si ses blagues sont franchement nuls et pas drôles il va falloir que je prenne sur moi pour ne plus me vexer ….



Je n’avais pas écouté un mot de ce que ma mère venait de dire … J’étais tellement dans mes pensées que j’en avais même oublié de cacher ce sourire de sur mes lèvres.


Elle se mit à sourire soudainement et finit par dire :



J’hésitai un court instant avant d’hocher la tête pour confirmer, j’étais bien sur gêné de devoir dire à ma mère que j’aimais Chanyeol, et ce en face d’elle et à côté de Chanyeol …



Comme je m’y attendais, Chanyeol ne pu lui aussi retenir un de ces sourire Colgate … Il semblait touché mais aussi heureux de m’avoir entendu dire pour la deuxième fois que je l’aimais. Ce n’est qu’un pressentiment mais je pense qu’il va m’embêter avec ça un looong moment !!



Ma mère est tout simplement super, le fait qu’elle soit si compréhensive et qu’elle pense seulement à notre bonheur … Je trouve ça très courageux de sa part et extrêmement noble aussi !



Elle se contenta de sourire en signe d’approbation.



Je pris l’initiative face à sa demande de relever mes cheveux qui tombaient sur mon visage couvrant ainsi le pansement de chanyeol.



Ma mère ne sembla pas remarquer le jeu de regard qui s’était crée entre Chanyeol et moi, et tant mieux d’ailleurs !



Chanyeol ce pervert fini … Il rougissait à vu d’oeil … Mais qu’est-ce qu’il nous faisait ??? Je ne voulais pas que ma mère soit au courant que nous avions déjà passé cette étape !!!

Elle nous regardais tour à tour, lui était tout rouge et ne pouvait cacher sa gêne, tandis que moi, je tentais tant bien qui mal à paraitre « normal ».



Ma mère ne voulait pas prendre de risque à ce que je vois …



_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_



P.O.V Chanyeol.


J’étais enfin de retour après avoir fait un saut chez moi pour récupérer quelques affaires pour passer la nuit chez Baekhyun. Sa mère m’avait vraiment surprise … Elle était très gentille et elle m’avait aussi paru aussi très cool. Défier les codes de la société pour défendre des principes tel le bonheur de son fils, je trouve ça vraiment courageux de sa part, ça montre à quel point Baekhyun compte pour elle, elle le supporte et lui transmets tout l’amour qu’elle lui porte.


Dans un sens je me sens jaloux … Même si je n’ai encore rien dit à mes parents je sais d’ors et déjà comment ils vont réagir … Ils sont assez stricts et apprendre que je suis gay, serait un coup dur pour eux …



Je lui offris un sourire et lui demanda où était Baekhyun pour que je puisse le rejoindre.



J’avais déballé mes affaires, fait un tour dans sa chambre, regardé et fouiller tout et n’importe quoi mais Baekhyun n’était toujours pas sortis de la salle de bain … Il était vraiment long !


Juste au moment où je m’apprêtais à aller l’embêter, ce dernier apparu dans la chambre, il me toisa un regard surpris pour commencer puis il finit par simplement me sourire.


Un silence embarrassant s’installa entre nous mais Baekhyun fini par le biser.



Il sembla réfléchir un court instant mais je voyais très bien qu’il était toujours aussi mal à l’aise …

Baekhyun sans doute pour prendre son courage à deux mains agrippa le bas de son pull avec ses petites mains le serrant assez fort pour avoir enfin le courage de me regarder dans les yeux. Il rougissait et je trouvais ça à croquer !!


Je lui souris pour lui dire que j’étais à cent pour-cent avec lui, mais malheureusement il ne me rendit pas mon sourire … Sa tête se baissa de nouveau et je ne pus plus voir ces belles rougeurs qui m’étaient destinées, je penchai alors la tête pour capter son attention, il n’y fit gère attention. A la place il s’avança doucement vers moi la tête toujours baissée jusqu’à me heurter au niveau de la poitrine.



Il releva ensuite la tête lentement me scrutant de nouveau.



A ce moment là, il leva sa tête le plus loin possible en arrière tout en fermant ses yeux très fort et sans peur ni honte je l’entendis prononcer ce que j’attendais :



J’arrivais pas à le croire , il était vrai que je voulais l’entendre me le dire, mais je ne pensais pas que ça me rendrait aussi heureux. Maintenant la seule chose que j’avais envie de faire c’était de le prendre de mes bras et de le bisouter !


Mais comme je suis quelqu’un de plutôt « mature et responsable » (Oui entre guillemet parce que c’est vrai la plupart du temps mais pas tout le temps hein ?…), je me contentais simplement d’encercler sa nuque de mes mains pour avoir une prise sur son visage. J’attendis patiemment qu’il réouvre les yeux pour ainsi ainsi lui rendre son « je t’aime » avec toute l’émotion que je pouvais ressentir en ce moment et finalement lui offrir un baiser sincère et plein de promesses futurs.



_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_


Il était un peu plus tard dans la soirée, nous avions d’ors et déjà mangés avec la mère de Baekhyun. Nous étions à présent remontés dans la chambre tandis que sa mère était restée regarder un film dans le salon.


Je regardais la chambre, ou plutôt je l’analysais … Sa mère ne rigolait pas tout à l’heure, un matelas avait effectivement été installé au pied du lit de Baekhyun. Pourtant auparavant Baekhyun et moi avions l’habitude de dormir ensemble lorsque je venais ici … Je suppose que maintenant que sa mère sait pour nous, elle ne veut prendre aucun risque…


Baekhyun était partis se mettre en pyjama dans la salle de bain, et en patientant j’en avais profité pour me changer aussi dans la chambre. Je m’étais simplement vêtu d’un jogging et d’un débardeur pour la soirée.



Il s’arrêta net, et me toisa en plissant les yeux.



Baekhyun se mit à rire face à ma réplique et à ma mise en scène digne d’un grand acteur. Je le rejoins dans son rire également appréciant simplement le moment.



Ce dernier ne se fit pas attendre puisqu’il vient s’allonger sur le dos à ma gauche.

Je ne l’avais pas remarqué avant mais il me fixait depuis un certain moment sans rien dire.



Il leva les yeux aux ciels avant de répliquer malicieusement :



Et comme prévu je me mis en position, jambes et bras tendus. Premier mouvement je descendis lentement retrouvant ainsi la tête de Baekhyun en face de la mienne.



Je m’étalais littéralement sur lui, lentement et surement, et finalement il finit par craquer sous mon poids.



Et c’est tout de même avec plaisir qui les cueillis, du moins c’est ce que j’aimais penser, parce que en tout cas moi j’aimais bien !

C’était reparti, je me relevais puis me baissais puis bisou et je recommençais ainsi une bonne vingtaine de fois.



Il n’était pas très à l’aise avec ma demande et ça se voyait clairement sur son visage … Il prit l’initiative de se lover dans les bras, ce geste me surprit quelque peu mais je raffermit ma prise autour de lui et lui caressa le dos gentiment.


Il souffla un bon coup comme pour se lancer, et finalement il prit la parole :



Cela sembla un peu marcher parce que je réussis à lui arracher un sourire, mais cela ne fut pas suffisant car il y avait toujours cet air nerveux et angoissé qui l’habitait.



Il me regarda avec un nouveau sourire sur son visage, un sourire plutôt malicieux je dirais …. Vous savez ce genre de sourire qui ne veux rien dire de bon !


C’est ainsi que je fus projeté par terre sur le matelas qui avait été installé là quelques heures auparavant.

Je regardais Baekhyun choqué, je ne pensais pas qu’il aurait été capable de me faire ça … Mine de rien, tomber comme je suis tombé ça faisait mal !



Pour seule réponse celui-ci rit de plus belle face à ma tête …



P.O.V Baekhyun.


Chanyeol me regardait choqué parce que je l’avais poussé, mais la seule explication que je pouvais lui donner pour l’instant était mon éclat de rire. Il tirait une de ces tronche … A mourir de rire !!


Cependant après un petit moment, Chanyeol ne réagissait toujours pas … Il me regardait rire mais n’esquissait aucun sourire en retour …



Je voulais faire partir cette mauvaise atmosphère que j’avais créée auparavant, mais finalement je n’ai fait qu’empirer la situation.



Je ne savais pas vraiment quoi dire … Il commençait à se faire tard, alors c’était la meilleur excuse que j’ai trouvé pour me départir de cette situation.

Je m’allongeai donc sur mon lit ramenant la couette sur mon corps, je fermais fortement les yeux en espérant que la soirée se termine ainsi.


Mais Chanyeol en avait décidé autrement comme toujours … Il venait de s’installer derrière moi, me serrant contre lui comme si rien ne s’était passé.



Si je devais être honnête alors autant aller au bout des choses …



Il rit quelque peu à l’écoute de mes derniers mot avant de reprendre.


Je réfléchis un bref instant sur ce que j’allais pouvoir lui dire … Je ne savais pas si je devais lui dire la vérité ou alors continuer à jouer ce rôle que je m’étais imposé lorsque j’avais aménagé dans cette ville il y a deux ans de cela …



Ce ton … Je pouvais comprendre pourquoi il me parlait comme ça mais je ne voulais pas qu’il finisse par me rejeter si je lui disais la vérité.



Il rit d’un rire sans joie, il passa une main dans ses cheveux qu’il tira franchement et ma regarda déçu avant de reprendre :



Mon coeur se brisait en morceaux, je sentais que ce n’était plus qu’une question de temps avant que les premières larmes ne dévalent mes joues.



C’était enfin sortit … Mais Chanyeol était plus choqué qu’autre chose. Il me regardait avec une expression indéchiffrable, j’avais tellement peur qu’il me rejette maintenant.



La tête à présent baissée, il se massait les tempes à l’aide de ses mains.



Mon sang ne fit qu’un tour, je ne pouvais en entendre plus ! Comment osait-il ? Je venais de lui raconter toute ma vie, mes problèmes, mes craintes et bien plus … Mais il ne comprenait pas … Il ne voyait pas ce que je ressentais au fond de moi pour lui.


Je ne réagissais pas, je me contentais de prendre sur moi en attendant qu’il se calme …



Il me regardait à présent droit dans les yeux, il semblait lui aussi boulversé … Très peiné par la situation, mais aussi très énervé !



Il maintenait mon menton dans sa main, me forçant ainsi à le regarder.



J’avais arrêté de respirer … Le Chanyeol que j’avais en face de moi était absolument effrayant ! Rien à voir avec la grande asperge pleine d’énergie et de bonne humeur. C’était actuellement la première fois en deux ans que je voyais agir comme ça ! Comme quoi lui et moi ne nous connaissons pas aussi bien … Si nous avions pas été dans ce contexte, chez moi, je pense qu’il m’aurait mis une baffe. Mon coeur battait à cent à l’heure, je voyais son visage s’approcher de plus en plus du mien … Cependant je ne pouvais rien faire, j’étais piégé, il tenait avec une fermeté féroce mon visage.


Son souffle atterrit dans mon oreille et la chaleur de sa peau m’apparu clairement.


Murmura-t-il froidement tout contre mon oreille.



Ça y est … On y était : Le moment fatidique !



Je secoua vivement la tête de haut en bas pour dire que j’avais compris.



Mon menton toujours entre ses doigts, ses lèvres toujours au creux de mon oreille … Je ne savais pas ce que j’étais censé faire … Il ne parlait plus, il ne bougeait plus non plus.


Puis me surprenant, je sentis ses lèvres dévaler le long de mon cou lentement … Je ne savais pas pourquoi même après tout ce qu’il venait de me dire, mon coeur s’emballait toujours aussi vite … Puis il se stoppa net.


Je le sentis humer mon odeur à plein poumons avant mordre dans ma chair !

Je ne voulais pas hurler pour ne pas alerter ma mère, mais il maltraitait mon cou et cela faisait horriblement mal !



Ce dernier se stoppa face à ma supplication, il me lâcha complètement et me regarda tristement. Je mis une main à l’endroit où il venait de me mordre et le regarda complètement terrifié.



Son pourquoi ne sonnait pas comme une question ordinaire … J’avais l’impression qu’il présageait pleins de mauvaise choses !


Face à mon mutisme consternant, il se releva du lit et fit ses affaires sans un bruit … Il ouvrit la porte de ma chambre et sortit sans un seul regard.


> Comment une soirée qui s’annonçait si belle a-t-elle pu tournée ainsi au cauchemar ??