Chapitre quatorze.

par ipu-m

Chapitre quatorze.



Je le sentais mal … Ce qui aller se produire aller être pour le moins fracassant … Je voulais partir en courant, mais j'étais encerclé ~ La seule chose à quoi je pensais, que je voulais hurler, était :



Tous me dévisageaient avec dégoût, comme si j'avais commis le plus grand péché que la terre ait portée … Ils chuchotaient entre eux, et leur messes basses raisonnaient comme un bourdonnement incessant à mes oreilles. Je devais bouger, effectuer un pas, m'en aller … Mais j'étais cerné. Où est donc Chanyeol ? A quoi tout cela rime ? Est-ce une blague ? Si oui, ce n'est pas drôle, pas du tout même !!


Le pire dans tout ça, c'est que malgré cette atmosphère pesante, les autres élèves du lycée arrivaient normalement, comme si de rien n'était … Certains même de mes camarades me dépassaient et entraient en classe sans même percevoir ce qui était en train de se passer à côté d'eux.

Mais peut-être est-ce juste moi qui hallucinais complètement … Je me sentais devenir fou !


Je ferma les yeux sous ma folie et souffla un bon coup, rejetant ainsi toutes mes pensées folles et autres qui me donnaient mal à la tête … Et quand j'ouvris de nouveau les yeux … Ils s'étaient pratiquement tous dissipés. Instantanément je me sentais beaucoup mieux ! La vie reprenait son cours comme si rien de tout ce que je pensais avoir vécu n'ait jamais existé.


Mes pensées précédentes m'ayant pour la plupart désertées, je me concentrai à présent sur Chanyeol et sa surprise … Je me demandais bien ce que ça pouvait être ~ Mais en y réfléchissant attentivement, toute cette situation me semblait pour le moins bizarre ! YongJae qui m'appelle … Chanyeol qui s'en ait remit à lui pour me prévenir … Les gens qui me fixent de façon étrange … Mais il était trop tard pour douter de ça, j'étais déjà au lycée, et j'avais déjà suivis les instructions de YongJae.


Je me redressai donc, portant mon regard au loin … Devant cette classe où tout pourrait être décisif pour moi. Mais c'est comme tout dans la vie … Mieux vaut oser que regretter ~ Et c'est avec cette idée en tête que je me rapprochai à grand pas vers la salle. Je décidai avant d'entrer de réitérer mon action précédente : c'est à dire souffler une nouvelle fois pour expirer mes craintes.


Une fois cela fait, j’entrai non sans impatience dans la pièce. Et là … tout le monde, tous les visages de mes camarades se retournèrent furtivement et de façon synchronisée vers moi. Je n'avais mis qu'un seul pied dans la classe, mais le bruit de mon pas les avaient perturbés au plus haut point … Et encore une fois tout recommençait, ce manège infernal reprenait forme, sous mes yeux. En effet, ils me dévisageaient tous … Encore avec ce même regard, celui que les autres élèves dans les couloirs abordaient. Et cette fois-ci ce n'était guère mon imagination qui me jouait des tours ! Je le savais que quelque chose n'allait pas, mais malheureusement pour moi je ne savais pas quoi.


Je restais immobile … Impuissant de tout mouvement. Comme si leurs yeux sur moi me pétrifiaient, comme si ils me consumaient à petit feu … Mais des questions planent toujours : Que me vaut ces regards ? En quoi les dégouttais-je ? Parce qu'entre hier et aujourd'hui, je n'ai rien fait en particulier. Je suis toujours le même.


Après avoir tenté de répondre en vain à ces questions, je cherchai machinalement Chanyeol. Mais peu importe où mon regard se posait, je ne le trouvais nul part … C'est là que la peur m’envahit ! Je me doutais bien que c'était une sorte de piège. Piège dans lequel j'ai foncé tête baissée …


Ne voyant donc pas Chanyeol, je décidai d'aller m’asseoir à ma place … Chacun de mes faits et gestes étaient analysés minutieusement par toutes les personnes ici présentes, et c'est avec une grosse boule dans le ventre que je tentais tant bien que mal d'aligner un pas devant l'autre. Je traversais à présent deux rangées d'élèves et l'atmosphère devenait de plus en plus pesante, surtout depuis que je venais de croiser le regard de YongJae assis un peu plus loin devant moi …


Ce dernier me regardait un petit rictus collé au visage, ce qui ne signifiait rien de bon ! Il me regardait à présent droit dans les yeux, et je fis de même, soutenant son regard comme jamais, jusqu'à ce que … Je sente mon corps basculer en avant. La perception de ce qui se trouvait devant moi n'était plus nette du tout, les images s'embrouillaient, se mélangeaient. De même pour les couleurs, mais toutes ces couleurs vives cessèrent d'un coup ! LE CHOC …


Ma tête avait fini par heurter plus que violemment le sol, m'arrachant un hurlement de douleur ! C'était ma déchéance … Je me repassais la scène qui venait de se produire, encore et encore, me donnant une souffrance encore plus forte que celle que ma chute m'infligeait déjà. Je m'étais fait avoir si facilement … Un croche patte et me voilà gisant sur le sol, comme un simple objet avec lequel ils jouaient. Cependant, une voix me fit sortir de mes pensées … Voix que je n'aurais pas voulu entendre.



Je me sentais blessé, physiquement et moralement. Me traiter de « sale gay » comment osait-il ? Il ne me connaissait pas et vis-versa, et puis … Comment pouvait-il être au courant de mes penchants sexuels d'abord ???? Son rire gras me dégouttait, je voulais répliquer pour garder un minimum de fierté et le remettre à sa place, mais les mots ne voulaient malheureusement pas sortir. Et comme si ça ne suffisait pas ….



S'écria une voix que je ne connaissais que trop bien … YongJae, c'était lui ! Sa voix si joyeuse me répugnait plus que tout. La colère commençait à m'envahir peu à peu, alors que ce dernier continuait de parler …



Ça y est les choses sérieuses commencent, me mis-je à penser.



Que je pervertisse un pauvre imbécile ? Est-ce qu'il parle de Chanyeol ?? Pourquoi parle-t-il de ça ? Me demandais-je soudainement, étant devenus plus inquiet pour Chanyeol que pour moi à cet instant même.


A cet instant je le vis se rapprocher de moi, réduisant dangereusement la distance qui nous séparait ... Je le regardai alors que mes membres tremblaient, il prenait son temps pour finir par s'accroupir en face de moi. Puis … Dans un geste brusque et rapide surprenant tout le monde, il m'agrippa violemment les cheveux me faisant relever la tête de façon à ce qu'elle se retrouve face à la sienne. Je grimaçais de douleur tellement ce geste me procurait une sensation insoutenable ! Quant à lui, il souriait tout simplement, me voir comme ça aussi soumis lui plaisait, ça lui plaisait même énormément ! Il se sentait puissant, invincible et ce sentiment faisait gonfler encore plus sa soif de pouvoir …



Je préférais ne rien répondre car je ne pouvais prévoir sa réaction … Si je répondais « Non » il allait savoir que je mentais et m'aurait sans doute torturé pour me faire dire oui …

Tandis que si je répondais tout simplement la vérité en disant « Oui » je ne pouvais pas anticiper ses réactions … Et savoir ce qui allait en advenir de ma personne.


Je n'en dis pas plus cette fois non plus …



Pourquoi ? Pourquoi me disait-il ça ? Comment Chanyeol pourrait-être plus effrayant que cet horrible personnage ?

Cette fois-ci je décidais de briser mon mutisme étant devenu subitement intéressé par ces dires …



Mon visage se décomposa en une fraction de seconde. Non … Ce n'est pas possible … Il ment ! Il ment forcément ! Chanyeol n'aurait jamais fait ça, jamais …


A cet instant mon visage fut relâché, et encore une fois ma tête s'écrasa non sans douceur sur le sol … La seule chose que j'avais envie de faire, c'était de pleurer ! Je n'en pouvais plus … Je me sentais humilié, j'avais mal, en plus de la douleur physique et morale se rajoutait la peine de cœur. Je ne savais pas si Chanyeol avait effectivement divulgué à tout le monde que j'étais homosexuel, mais en même temps … C'était une chose rationnelle. En aucun cas, nous ne nous étions fait prendre par qui que ce soit lors de nos échanges plutôt proches … Ni hier d'ailleurs ! Alors comment l'a-t-il su ? Ou devrais-je dire … Comment l'ont-ILS-su ? Je ne voulais pas les croire, et décida de répliquer pour infirmer ce qu'il venait de prononcer.



Je n'en revenais pas … J'étais toujours autant sidéré. Je savais pertinemment que je ne devais pas écouter ce qu'il disait, car il m’influençait ainsi … Mais c'était trop dur ! Tout ce qu'il disait tenait la route … C'est pourquoi je hochai la tête pour acquiescer.



Les larmes coulaient d'elles-mêmes et je ne cherchais pas à les essuyer … A quoi bon ? Tout ce qu'il racontait était horrible, et pourtant malheureusement tous les faits coïncidaient avec ma version de l'histoire …



Je veux partir maintenant ! Je veux m'enfuir, m'en aller au loin et ne plus jamais revenir. Cette-fois, je ne pouvais plus le nier … Chanyeol avait joué un rôle dans toute cette mascarade. Il s'est joué de moi, il m'a manipulé … Moi et mes sentiments ! Pour le coup il a tout gagné, je suis effectivement tombé éperdument amoureux de lui. Mais je viens de découvrir que lui n'avait jamais eu de sentiments pour moi, en tout cas pas ceux que l'on appelle « amour », il m'a fait comprendre que je ne suis qu'un monstre qui ne méritait que correction. Je suis sortis du droit chemin, et j'ai cru que Chanyeol l'avait fait aussi mais que même dans ces conditions on aurait pu s'aimer … Quelle ironie. Il n'a jamais rien éprouvé pour les personnes du même sexe, et moi j'ai cru que du jour au lendemain il pourrait aimer les hommes, qui pourrait m'aimer moi …

Il faut être sincère, je me suis voilé la face tellement j'étais obnubilé par ce que je ressentais !


« Aller, debout ! » Me dis-je mentalement, je devais me relever … Mais ma tête me faisait étrangement mal, plus qu'auparavant !! Si je pouvais, je hurlerai tellement la douleur était intense … Mais je m'abstiens, ne voulant pas attirer plus l'attention, déjà qu'ils rigolaient tous de moi à cet instant. Je veux juste partir, m'enfuir, je veux que l'on m'oublie …


A ces pensées, je déposai mes mains de part et d'autre de mon visage sur le sol, et en puisant dans mes forces, je réussis à relever mon visage qui jusque là était toujours face à terre. Mais quand mon visage fut plus ou moins relevé, je ressentis instantanément cette même douleur qui me déchirait littéralement de l'intérieure ! Elle se situait un peu au dessus de mon œil gauche … Toujours en appréhendant ce que cela pouvait être, d'une main tremblante j'approchai mes doigts vers mon arcade sourcilière, et l'effleura délicatement. Puis … Quand je vis la teinte que mes doigts avaient prise j'eus un haut le cœur. Rouge sang. Mes doigts étaient recouverts de sang ! Quand l'information arriva à mon cerveau, je fus pris de spasmes, tout mon corps tremblait, les vertiges ne tardèrent pas à arriver, et je me laissai vulgairement retomber au sol. Je sentais mes forces me quitter peu à peu, et je savais pertinemment que dans l'état dans lequel j'étais je serai incapable de me redresser une fois de plus …

J'étais vulnérable, je pleurais à présent comme un gosse, et peinais à respirer. Je ne pouvais que fixer le plancher immaculé où une flaque d'un liquide rougeâtre commençait à se former. Je fermai alors doucement les yeux me sentant partir, tout en faisant abstraction des rires toujours présents de mes camarades. Je savais que j'allais bientôt m'évanouir … Ce n'était plus qu'une question de temps, mais malgré ça je priais intérieurement pour que quelqu'un me vienne en aide.



** BOOOM **


Un bruit assourdissant se fit entendre à l'entrée de la classe, ce qui surprit tout le monde. Plus aucun bruit ne régnait à présent dans la salle …



Je te reconnus de suite de qui il s'agissait, mais j'aurais préféré que ce ne soit pas lui … Après ce qu'il vient de se passer, j'aurais préféré ne pas le croiser, ni maintenant, ni plus tard.

Après cette phrase, des bruits de pas parvinrent à mes oreilles m'indiquant qu'il s'approchait de moi …


Paniquée, sa voix semblait paniquée … Pourquoi serait-il inquiet ? Et pourquoi est-ce qu'il est là, à me demander si je vais bien ? Quel culot quand même !! Après avoir organisé tout ça, il vient me voir et fait comme si ça le perturbait que je sois dans cet état … Qu'il arrête de faire semblant, par pitié ! Je ne supporte plus cette situation.


Je décidai d'ouvrir les yeux pour bien encrer ses traits dans mon cerveau, pour bien retenir l'expression et le sentiment que ça lui faisait de me voir comme ça … Pour tout simplement me forcer à admettre qu'il n'est pas la personne que je croyais qu'il était, et que la seule issue possible pour moi sera de l'oublier.



Je le regardais, la tête dans les airs alors qu'il essayait de me prendre dans ses bras … Mon corps semblait inerte et mes membres pendaient lorsqu'on me les prenaient.

A cet instant, quand mes yeux furent capable de le voir, je ne pus m'empêcher de penser à quel point il était beau. Sauf que tout me revint en tête ! Sa trahison, ses mensonges … Toute cette conspiration, ce complot. Tout ça me frappa soudainement et une vague de colère m'envahit. Je voulu répliquer lui dire ses quatre vérités mais on me coupa …



Face à cette question, il tourna la tête et le toisa avec une expression que je ne saurais qualifier collée sur son visage …



Pour seule réponse, YongJae rit à gorge déployée en tapant dans ses mains …



Le contrat ? Quel contrat ? Me demandais-je. Les événements de ma vie avaient déjà étaient écrits avant qu'ils ne se produisent !! Je me sentais bouillir de rage, comment a-t-il pu jouer de la sorte avec moi ? Je ne suis pas son jouet … Même si il ne m'aimait pas, il aurait tout de même pu s'abstenir de faire ce genre de chose horrible en l'honneur de notre ancienne amitié !!



Pas de chance pour lui, je me sentais d'humeur à m'exprimer … Je répondis du tac au tac :



En voyant qu'il ne comprenait pas ce que je venais de lui dire, je le repoussai violemment, retombant encore une fois par terre, m'arrachant encore une fois un cri de douleur …

Malheureusement, il était borné, obstiné, et continuait à faire semblant en voulant absolument à ce que je le suive pour aller à l'infirmerie.



Encore une fois, il semblait choqué de mon attitude, et il donnait l'impression de ne plus savoir comment s'y prendre face à mon comportement …



Pourquoi s'accrochait-il à moi ? Pourquoi continuait-il ce petit jeu … ? Moi je n'en peux plus, je veux qu'il me lâche … Alors je décidai de répéter encore une fois ….



Et comme si on avait enfin entendu ma requête, au même instant où j'avais prononcé cette phrase usant de mes cordes vocales, Sehun et Luhan venaient de faire leur entrée. Ils étaient choqués de voir cette scène, et cela semblait normal … Car après tout, jamais rien de tout ça n'aurait dû arriver … Du moins, techniquement parlant …


Tous les deux avaient l'air d'analyser la situation avec sérieux, je voyais leurs yeux passer de Chanyeol à moi, sans comprendre pourquoi je le repoussais de cette façon … Heureusement ils captèrent ma détresse et ils se précipitèrent vers moi pour me venir en aide. Sehun commença à me porter sans poser ne serait-ce qu'une seule question, il commença par passer un bras sous mes jambes et un autre dernière mon dos, tandis que Luhan l'assistait. Mais encore une fois, tout ne se passa pas comme prévu car Chanyeol intervient … Encore une fois …



Il commença par la suite à pousser Luhan, puis Sehun, tentant de me reprendre à lui en m'arrachant à ses bras … Le voir comme ça me brisais le cœur, je ne pouvais en supporter plus … Faites qu'il s'arrête !



Comme si ce que Luhan avait dit était enfin arrivé à son cerveau, il me relâcha lentement, le regard vide … Une fois libéré de son emprise, Sehun fonça en direction de l'infirmerie. Sur le trajet il me demanda inquiet :


Je ne voulais pas en parler, pas maintenant … Alors je secouais la tête négativement en cachant mon visage à nouveau inondé de mes larmes.



*TT*ii*TT*ii*TT*ii*TT*ii*TT*ii*TT*




P.O.V Luhan, au même moment.




Sehun venait de partir en direction de l'infirmerie, Baekhyun pratiquement évanouie dans ses bras … Je me retrouvais à présent en face de Chanyeol, et entouré de tous nos camarades de classe qui semblaient de marbre face à ce qui venait de ce passer …


En tout cas Chanyeol semblait dans un sale état … Émotionnellement je veux dire. Il regardait toujours dans le vide comme si on venait de lui retirer l'organe le plus précieux qu'il possédait. Je suis quasiment certain que cela est dû à Baekhyun, qui lui en revanche était mal en point … Physiquement, moralement et sans doute psychologiquement. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais ça semble grave.


Je n'obtiens aucune réponse de sa part, il ne bougeait pas … Il restait comme statufié. Jusqu'à ce que …



Ce dernier, directement visé par les dires abominables de cet adolescent sans gêne, tourna lentement la tête en sa direction puis il le défia du regard quelque instant. Quelques secondes s'étaient écoulées et la tension était palpable ! Puis vint le moment où Chanyeol réagit. Il se redressa rapidement et dans son élan il tenta de frapper YongJae. Manque de bol il le manqua, car ce dernier l'avait évité …



Chanyeol serra automatiquement ses poings suivit de sa mâchoire, et ne moucha pas mot …



Je ne comprenais vraiment rien de chez rien du tout à leur échange … Et ça me frustrais ! Baekhyun en avait était la cause d'après ce que j'avais compris, mais il me semblait aussi avoir compris que si Baekhyun s'était fait agresser de la sorte c'était la faute de Chanyeol ! Je ne sais pas encore ce qu'il a fait, mais ce n'était sûrement rien de bon.



Il se retourna enfin vers moi, et je pus constater qu'il avait les yeux rouges … Il était prêt à fondre en larme.



Je voulais qu'il se reprenne qu'il me dise exactement ce qu'il s'est passé pour que je puisse l'aider mais … Trop tard, la sonnerie retenti. Et tout le monde se remettaient à leur pupitre, comme si rien ne s'était produit, ce qui m'ahuris encore plus.


Je m'installai pour la première fois aux côtés de Chanyeol, voulant absolument obtenir une réponse. Mais malheureusement il semblait ailleurs … Il fronçait les sourcils et avaient le regard fixe.



Il me toisa, choqué du ton que j'avais employé pour le questionner et me répondis derechef :



Le pauvre, il paraissait exténué … Ses nerfs étaient mis à rude épreuve, et ce n'était pas fini ! Mais une chose est sure, c'est qu'il se contredisait. Une fois il disait que c'est de sa faute, l'autre fois celle de YongJae … Je sais que ses sentiments envers Baekhyun sont réels, mais là je crois qu'il beug …



Quelques secondes passèrent sans que je ne sache quoi répondre … Puis il reprit la parole :



Il leva la main suite à sa dernière phrase, attendant que le professeur lui donne la parole.



C'est ainsi qu'il partit sans se retourner …



P.O.V Chanyeol.


Je venais de sortir de cours prétextant un mal être pour rejoindre mon Baekhyun … J'étais stressé, je ne savais pas comment il allait réagir. Allait-il rompre avec moi ? Est-ce qu'on était au moins en couple jusque là ? Cette situation est de loin la plus désastreuse que j'ai pu vivre …


Je longeais les couloirs, jusqu'à ce que Sehun apparaisse en face de moi. Je m'arrêtai alors, et il fait de même.


Je pris également un air sérieux et lui répondit catégoriquement que non ce n'était pas moi.



Il ne me laissa rien répondre et partis la seconde qui suivit …



~ ******************** ~



Je toquai à présent à la porte de l'infirmerie, mais personne ne répondait … J'ouvris donc la porte doucement et découvris que celle-ci était vide, du moins il n'y avait pas d'infirmière. Mes yeux dérivèrent vers les lits présents dans la pièce. Un seul attira mon attention … En effet les rideaux autour du lit étaient tirés, il était donc impossible de là où je me situais de voir qui était allongé dans le lit.


Mais je n'avais pas besoin d'y réfléchir longtemps … Je savais pertinemment que c'était lui. Nous étions seuls dans l'infirmerie. Je me rapprochai des rideaux et doucement je les ouvris laissant apparaître sous mes yeux celui que j'aime, il était en train de dormir … Je pris donc place à côté de lui, m’installant délicatement sur le bord du lit. Ce si beau visage était effectivement bien amoché, son arcade était pansée mais du sang était encore visible au travers du pansement …


Mon cœur se serrait un peu plus à chaque secondes qui s'écoulaient … Je me sentais extrêmement mal de le voir ainsi. Je savais pertinemment que c'était ma faute, si seulement j'avais fait le nécessaire pour que cela n'arrive jamais … Pour que Baekhyun ne soit pas mêlé à ça … Pris d'une envie soudaine, je portai ma main à sa joue, la caressant tendrement. Sa peau était si belle, si douce, si désirable … La seule chose que je voulais faire là tout de suite, c'était le prendre dans mes bras et tout lui expliquer, je voulais qu'il puisse trouver la force de me pardonner et qu'il m'enlace à son tour … Je voulais que tout redevienne comme avant, que tout soit simple …


Pris dans ma rêverie, je n'avais pas remarqué qu'il avait ouvert les yeux suite à mes caresses. Il me toisa un moment avant de finalement froncer les sourcils …



Il se redressa quelque peu, et reprit toujours avec cette voix froide et tranchante …



Il pensait que je venais seulement voir si il avait bien compris le pourquoi de cette agression … Il se trompait complètement … Je voulais savoir si il allait bien. Voir si physiquement la douleur était supportable et voir si j'avais une chance de m'expliquer …


Il finit par finalement se tourner dans son lit voulant me faire dos … Je commençais à me sentir vexé par son comportement, j'étais également frustré de ne pas pourvoir m'expliquer …. C'est pour cela que je le retournai vers moi en lui agrippant le bras.



Je restais mué face à ce qu'il avait dit … Comment pouvait-il dire ce genre de chose ? N'avait-il dont pas assez confiance en moi pour croire en mes sentiments ? Car après tout, ils étaient bels et bien réels ! J'aime Baekhyun, je l'aime à en mourir …


A ce moment là il intensifia son regard, prenant soin de ne pas loupé une miette de ce que je lui racontais.



Il me regarda d'un regard nouveau, où je ne sus distinguer quel sentiment s'était emparé de lui … Puis il prit enfin la parole :



Cet air hautain qu'il prit en me répondant, commença à m'énerver.



Je l'attrapai de nouveau par le bras le stoppa dans sa fuite …





*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*



P.O.V Baekhyun.




Qu'est-ce qu'il m'énerve celui-là ! Toujours à jouer les victimes alors que la seule victime ici c'est MOI !

Il dit que tout est de la faute de YongJae … Mais je ne sais pas si je dois le croire …


D'un côté la version de YongJae semble tenir la route, mais celle de Chanyeol a l'air plus sincère …

Je ne veux pas que ce que je ressente me pousse à faire de mauvais choix. J'aime Chanyeol c'est irréfutable, mais je ne sais pas si je peux lui faire confiance, je n'ai aucune confirmation quant au fait qu'il m'aime réellement … Mais en même temps quand je lui ai parlé de sa « déclaration bidon » il a semblé être très affecté et vexé par ce que j'affirmais. Que dois-je faire ???


La porte de l'infirmerie s'ouvrit de nouveau, et l'infirmière fit son apparition ~ Enfin de retour de la pharmacie … Il s'avère qu'elle n'avait pas le matériel nécessaire pour me soigner … Elle voulait que j'aille à l’hôpital, mais ayant pris peur d'y croiser ma mère je l'ai supplié de ne pas m'y emmener … Elle a eu du mal à accepter mais elle a finalement craqué face à ma moue ~



Mais bien évidement j'avais tout entendu … Je pense l'avoir un peu trop vexé … Je n'aurais sans doute pas dû lui parler comme ça.

Une vague de mal être s'empara de mon corps, tandis que l'infirmière me soignait … Ça faisait un mal de chien cette blessure … Une fois fini elle me dit :



Ne voulant absolument pas causer plus de trouble à ma mère, je décidai de choisir l'option deux, et de tout lui raconter … Après tout, cette femme était très gentille et compréhensive. Elle n'allait sans doute pas me juger.


Je lui racontai donc en détail les événements précédents ainsi que ma situation, en omettant mon étroite relation avec Chanyeol … Elle parut attristée par ce qu'il m'était arrivé, en revanche elle n'était pas surprise que YongJae ait fait ça …






*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*




P.O.V Chanyeol.



Toute la journée était passée sans que Baekhyun ne revienne en classe … Luhan et Sehun n'ont pas arrêtés de me poser des questions sur tout et n'importe quoi pour se tenir au courant … D'après eux, je devrais être plus persévérant, et y aller franchement avec Baekhyun. Mais je ne sais pas comment faire … Déjà que notre entretient de tout à l'heure avait été assez destructeur sur mon moral. C'est pour ça que j'avais tout simplement décidé d'attendre Baekhyun pour rentrer, on verra à ce moment là comment ça va se passer …


J'étais devant l'infirmerie et j'attendais patiemment que Baekhyun sorte pour l'escorter …

Cinq minutes … Dix minutes … Vingt … Trente … Mais qu'est-ce qu'il fait ??? Ça faisait trente minutes que je l'attendais, et toujours rien … Pas de Baekhyun en vue. Peut-être est-il partit en avance ?

Il y a des fois où je me sentais vraiment vraiment bête … En y repensant maintenant, il y avait en effet plusieurs entrées dans l'infirmerie, et donc par conséquent plusieurs sorties … J'étais à l'entrée qui se trouvait dans l'établissement, mais il y en avait une autre par l'arrière, qui donnait sur la cours de l'établissement. Qui sait, il est sortit par là, et moi je suis simplement resté comme un imbécile à attendre en vain … En plus je venais de rater le dernier bus, il va falloir prendre le métro …




P.O.V Baekhyun.



Je marchais d'un pas lourd pour prendre le métro ayant malheureusement raté mon dernier bus … J'avais dormis toute l'après midi, et l’infirmière ne m'avait pas réveillée à la fin des cours … Après tout ça m'arrange de ne pas prendre le bus. Voir tous ces gens, ça ne m'enchantais guère … Et puis j'aurais croisé Chanyeol.


Mais de vous à moi, je ne voulais pas le voir. Je ne savais pas encore comment réagir. Cependant après avoir eu le temps de bien réfléchir je me suis dit que c'était absurde de ne pas croire Chanyeol avec son histoire plus que plausible ! Il était aussi évident que YongJae avait inventé cette histoire pour nous éloigner, mais je savais que Chanyeol avait joué un rôle essentiel dans l'histoire … Et c'est pour ça que je lui en veux ! Ne rien m'avoir dit, et me laisser jouer le pion d'un échiquier à échelle humaine … C'est une chose que je ne supporte pas. En effet YongJae lui a ordonné de faire certaines choses dans le but de me détruire, mais jusqu'où simulait-t-il ?


Est-ce qu'il m'aime vraiment ? … Je peux me poser toutes les questions possibles et inimaginables, mais celle-ci est la seule qui m'importe ! Je me demande si il ne m'aurait pas mentit pour amortir la situation … Peut-être qu'il a fait semblant et maintenant que tout est dévoilé, pour ne pas me perdre une seconde fois, il maintient le fait qu'il ait des sentiments pour moi …?! Je ne sais pas ce que je dois en penser … Et comment être sûr de ce qu'il avance. Peut-être devrais-je le pousser à bout pour lui faire avouer ce qu'il n'ose pas dire ? Ça serait une plutôt bonne idée … Mais bon, ça sera à tenter plus tard, nous sommes vendredi soir … Et la seule chose dont j'ai envie c'est de rentrer chez moi et dormir.


J'arrivai enfin devant la station de métro et « chanceux » comme je suis mon métro venait juste d'arriver. J'entrai donc dedans, mais je dus me résoudre à rester debout en face des portes car il n'y avait vraiment plus aucune place assise … En attendant qu'il reparte, je regardais tranquillement les gens environnent … Jusqu'à que des bruits de pas, plutôt rapides me fasse sortir de ma rêverie.


Quelqu'un venait d'entrer de justesse dans le wagon en courant. Je portai donc mon attention sur cette personne, mais … Le sort s'acharnait encore sur moi ! Chanyeol ? Pourquoi me poursuis-tu ? Me demandais-je. Après je dis ça, mais au moment où je l'ai aperçus, mon cœur a raté un battement … Cependant lui avait l'air choqué de me voir là, juste en face. Il me regardait avec insistance, tandis que je prenais soin d'éviter son regard, et de rester au plus loin de lui … Sauf que rien ne se passe jamais comme prévu ~


L'arrêt auquel le métro venait de s'arrêter était plutôt surchargé de monde et les passagers entrant poussèrent Chanyeol en ma direction … Celui-ci n'émettant aucun plainte à leur égard, et se laissa pousser vers moi toujours en me regardant. Maintenant je n'avais plus aucune issue … J'étais coincé entre la vitre derrière moi et Chanyeol. Ma tête se trouvait au niveau de son torse, tandis qu'il s'aidait à l'aide de ses coudes en les appuyant sur la vitre pour ne pas glisser ou tomber … Quoi de plus embarrassant que cette position ? J'avais l'impression que tout le monde à bord du wagon nous regardaient. Et cette impression se rajoutait à cette sensation bizarre que procuraient les battements incessants de mon cœur. Je fermai les yeux tentant de me concentrer sur autre chose, mais les arrêtes avaient l'air de durer une éternité !


Nous arrivons à un endroit que je connaissais, étant habitué par les turbulences, sauf que cette-fois ci je n'avais rien pour me retenir … Et comme un pur débile, je me laissai simplement tomber. Mon corps bougea en verticale vers ma gauche, et comme un automatisme le bras droit de Chanyeol me rattrapa par la taille, me recollant à lui avec force. Mes bras étaient pliés sur eux-mêmes contre son torse chaud et rassurant … Ma tête était nichée dans le creux de son cou humant avec envie son odeur si alléchante. Mes joues me brûlèrent instantanément, et toutes mes résolutions s'envolèrent aussitôt lorsque je sentis son souffle chaud sur ma nuque, provoquant un violent frisson le long de mon échine. Je me sentais si bien …


Sa prise sur ma taille se fit plus forte, tandis que sa respiration s'accélérait peu à peu me faisant redescendre sur terre.



Pour moi ce fut un choc ! Ma lucidité enfin revenue, je trouvais à présent qu'il était culotté pour oser me demander ça ! Je lui avais bien fait comprendre que j'étais amoureux de lui, mais il émettait toujours des doutes sur mes aveux …

Une idée ne vint subitement en tête … Est-ce le moment propice pour le pousser à bout et obtenir des réponses sincères et réelles ? Notamment si il m'aimait vraiment ? …


Trouvant cette idée subitement très ingénieuse, je le repoussai avec force le faisant se bousculer à la foule derrière, et lui dis aussi froidement que je pus :



C'est encore une fois choqué qu'il s'approcha de moi, me prenant cette-fois ci le poignet dans sa main comme pour se raccrocher à moi …



Bien évidemment ma réponse était oui ! Mais je devais le pousser à bout …



Il me regarda ahurit avant de resserrer sa prise sur mon poignet …



Je ne répondis pas à sa question ne trouvant rien à dire sur ce sujet … Nous arrivions un nouvel arrêt et je ne pus me sentir que soulagé étant donné qu'il s'agissait de celui de Chanyeol. Il allait partir et me laisser enfin seul.



Ais-je eu à peine le temps de dire avant qu'il ne me prenne correctement par la main, me faisant par la même occasion descendre un arrêt avant le mien …



Il me regarda sévèrement, la mâchoire serrée avant de me dire :



Ahh enfin il commence à réagir … Jusqu'où il va aller ?



Je ne pus protester car il me rattrapa par le poignet et me tira pour me faire avancer. Je marchais derrière lui, ou bien plutôt courais derrière lui, à cause des grandes enjambées qu'il faisait … Je dus monter les escaliers deux par deux pour remonter à la surface tellement il allait vite.


Où est-ce qu'on va ? Je voulais le pousser à bout, mais là il commençait à me faire peur … Je ne l'ai que rarement vu énervé et ces fois-là ce n'était pas beau à voir … Malheureusement pour moi, je l'avais bel et bien énervé, il semblait ailleurs et complètement dans son monde ! Je ne pouvais rien faire pour me libérer de son emprise, car celle-ci était bien trop forte.


Nous arrivions dorénavant dans un quartier qui me semblait familier … C'était celui où il habitait ! Nous étions à quelques mètres de sa maison et je le savais pertinemment. Mais je ne voulais en aucun cas me retrouver chez lui ! Qu'allait-il faire de moi ? Qu'est-ce que je vais devenir ? Ça suffit, maintenant je ne joue plus … Je veux qu'il me lâche et ce immédiatement !!!


Je commençai à me débattre secouant mon bras emprisonné, et en me stoppant net un peu partout, mais comme je l'aurais pensé … Lui ne s'arrêtait pas, du coup je volais pour le rejoindre un peu plus devant.


Pas de réponse de sa part, c'était comme si il ne prêtait aucune attention à ce que je venais de dire …



A ces mots que je qualifierais de plutôt durs à entendre … J'espérais bien être libéré. Mais au contraire, sa poigne se fit plus ferme, il en profita pour resserrer son emprise qu'il exerçait sur mon poignet … De plus, il accéléra encore plus le pas, ce qui me fit littéralement courir !

Son attitude me déplaisait de plus en plus. Je ne l'avais jamais comme ça … Aussi violent envers moi !



Encore une fois c'est le silence complet … Son visage était impassible, imperturbable. Tous ces traits ainsi que ses sourcils étaient crispés sous la colère … La colère ?

Était-elle réellement justifiée ? Après tout, il l'a dit lui même … Qu'il comprenait ce que je ressentais. Mais je me demandais, si tout ça n'était que de la comédie, aurait-il eu la même réaction que maintenant ? …


La pression qu'il exerçait, commençait à me faire terriblement mal ! J'en avais plus que marre d'être traité de la sorte, d'être si faible et soumis …


Demandais-je toujours dans l'espoir qu'un honnête citoyen veuille bien venir à ma rescousse … Sauf qu'il n'y avait personne à l'horizon.


Cette-fois ci je tentai le tout pour le tout, étant épuisé de courir … Je voulais me défaire de son emprise, alors une idée me vint en tête. Je pourrais essayer d'enlever ses doigts un par un, pour pouvoir enlever mon poignet ! Du coup, je commençai avec le petit doigt … Facile me dis-je, il était sorti tout seul !

Maintenant, un problème se rajoutait à ma situation, je commençais à apercevoir la maison de Chanyeol au loin … Pris de panique, j'empoignai tous ses doigts d'un coup voulant le faire céder, mais lorsque je l'ai ai eu en main, il tourna sa tête en ma direction et me jeta un regard qui me fit froid dans le dos …


Là c'était sûr et certain qu'il me faisait affreusement peur … J'avais définitivement peur de lui, de son attitude, et j’appréhendais de plus en plus l'instant où nous nous retrouverons dans sa maison. J'espérais de tout mon cœur que ces parents soient là et qu'ils puissent le stopper dans sa folie … Seulement une fois devant chez lui, aucunes voitures n'y étaient présentes. Mon cœur battait encore plus fort, me faisant encore plus mal dans la poitrine !


Cette-fois ci nous étions devant l'entrée, et sans se défaire de moi il sortit ses clefs de sa main libre et déverrouilla la demeure, puis il « m'invita à entrer » si puis-je dire … Il venait de fermer la porte derrière nous, et là … Silence … Pas un bruit ne régnait dans cette vaste maison, à part ma respiration irrégulière du à mes efforts surhumains précédents. Toujours sans bruit, je le vis se défaire de ses chaussures, puis il porta son attention sur moi … D'un coup de tête il m'intima de faire de même et d'enlever mes chaussures. Maiiiiss … C'est une chose que je ne fis pas bien sûr ! Compte tenu du fait que je ne voulais absolument pas, mais alors absolument pas être ici, j'avais décidé de m'opposer à tout ordres de sa part jusqu'à ma « libération ».


Me voyant ne rien faire, il appuya une nouvelle fois sur mon poignet me tirant une grimace pas très belle à voir et me dit d'un ton froid et autoritaire :



Malgré le ton effrayant avec lequel il venait de me parler, je pris mon courage à deux mains et ne bougea pas d'un pouce. C'est alors qu'à ma plus grande surprise, il décida de lâcher ma main. Surprise qui elle fut remplacée par une autre encore plus grande !


Me surprenant plus que jamais, il venait de m'attraper par les jambes, me portant jusqu'à son épaule droite. Je lâcha un petit cri de surprise par très très masculin, mais bon il fallait me comprendre vu la situation … Car je me trouvais à présent, tête à l’envers face à son grand dos … Mon ventre reposait sur son épaule tandis que mes jambes elles, longeaient l'avant de son torse … On aurait dit que j'étais un simple sac à patate …



Le hick c'était qu'il s'en fichait complètement de ce que je voulais … Il ne répondit rien une fois de plus, et il ne broncha même pas lorsque je me mis à lui administrer des coups, pour qu'il me relâche … Il se contenta juste de m’ôter docilement les chaussures.


Après cela, il prit la direction des escaliers et m'emmena dans sa chambre … Toujours avec autant de précaution il referma la porte derrière lui, puis vint le moment où il me jeta nonchalamment sur le lit … Sa chambre était plongée dans l'obscurité, je n'arrivais pas à bien distinguer tout ce qui se trouvait autour de moi … Lui seul était ce que je voyais de mieux dans cette chambre. Je profitai alors d'un moment d'inattention de sa part pour tenter une nouvelle fois de fuir, mais comme à chaque fois … Il était bien plus rapide que moi. Il me ramena fermement sur le lit et pour m'empêcher de bouger une seconde fois, et il s'assit sur mon bassin laissant ses jambes repliées de part et d'autre le long de mon corps …


J'avais encore plus peur … Mon cœur ne cessait de battre à tout rompre ! Qu'allait-il se passer maintenant ? Qu'allait-il me faire … ? Je ne pouvais plus m'échapper, j'étais bloqué, coincé, cerné …