Chapitre 11

par evangeline


Chapitre 11


Les Park était très accueillants, Yungi et moi rièrent devant les chamailleries des deux plus vieux. La porte d’entrée claqua, c’était Chanyeol, il avait l’air dépité il leva le regard jusqu’à moi pour ensuite le rebaisser immédiatement ses yeux était rouges et gonflés comme si il avait pleuré. Je me rendis compte que plus personne ne parlaient, ayant tous remarquer l’état dans lequel il était. Dara brisa le silence d’un raclement de gorge.

Elle m’emmena à l’étage.

Je la remerciai en m’inclinant puis pris mon sac pour m’installer. Dara redescendit.

Je visitais un peu, la chambre était immense et était accompagné d’un balcon qui donnait vue sur la forêt, j’avais vraiment l’impression d’être dans un autre monde, je ne savais même pas pour combien de temps j’allais devoir rester ici mais plutôt que d’être angoissé ça me rendait heureuse de défier ma routine et ma petite vie tranquille, j’avais l’impression de partir à l’aventure vers un avenir incertain. Je m’étalai sur le lit en rêvassant puis le sommeil m’emporta.


Des coups à la porte m’arrachèrent aux bras de Morphée

Apparemment la bouffe était vraiment une histoire de famille.

J’enfilais une veste et une paire de basket puis nous partîmes en direction du feu qui se trouvait non loin de la maison, la nuit était tombée depuis bien longtemps mais le ciel était claire et dégagé à cette altitude c’était magnifique plein d’étoiles brillaient dans le ciel, c’était magnifique, à cause de la pollution lumineuse de la ville je n’avais pas souvent l’occasion d’assister à un pareil spectacle. Dara éclata de rire quand elle me vit avancer la tête en l’air.


A quelques pas de nous se trouvait un rassemblement d’une vingtaine de personne assises sur des rondins de bois autour d’un grand feu.

Je n’avais toujours pas parlé à Chanyeol depuis qu’il avait parlé avec son grand père je sentais qu’il évitait mon regard, ça me fit un peu mal, mais c’était à lui de venir me parler alors pourquoi autant de distance tout à coup, je décidais de porter mon attention sur autre chose en discutant avec Dara.

Je vis Yunggi arriver avec quelques autres jeunes Il vint même me présenter son meilleur ami, Hoseok lorsque tout le monde fut réunis il partit s’assoir avec son ami à l’autre bout du feu avec les autres lycans de son âge.

Le Chef Park commença son récit, c’était des histoires sur la création du clan Park, des affrontements entre des alphas, des histoires de territoires et d’anciens mythes. Je me pris d’un grand intérêt pour le sujet, Mr Park racontait bien les histoires, il faisait de grands gestes pour accompagner ses paroles.


Pour toute réponse Dara souffla en faisant une moue digne d’une enfant de 5 ans.


Grand père Park nous raconta comment un jour il s’était bravement battu contre le chef de clan Kim pour une histoire de territoire qu’il fit passer comme une 3e guerre mondiale, combat dans lequel il avait reçu un coup de griffe à l‘œil qui grava à jamais dans sa peau cette rancœur qui traverse les générations entre son clan et celui des Kim blablabli blablabla.

Il jeta un regard à Chanyeol, ce dernier l’implora du regard comme si il ne voulait pas qu’il continue sur le sujet, mais il se relâcha quand son grand père hocha la tête en signe d’approbation.



Cheondung était assis à côté de son grand père, il n’avait pas l’air aussi fière de son exploit que ce que laissait entendre son grand père.

Il frotta énergétiquement le dos de son petit-fils en signe d’encouragement, ce geste aurait été très affectueux aux yeux de Minha si il n’était pas en train de se réjouir de la mort de quelqu’un.

Minha était devenu très pale, elle s’était toujours dit que la personne qui avait tuer le cousin de Minseok devait être horrible, sans moral et qu’elle verrait une lueur sanguinaire dans ses yeux mais le fait que ce soit Cheondung la fit tomber de haut, c’était dur de se dire qu’en réalité dans le monde dans lequel elle avait pénétré un ado pouvait en tuer un autre sans que cela passe pour un crime, de ce point de vue c’était horrible et impitoyable. Ça les rapprochait de leur état animal, toute cette hiérarchie, cette destinée écrite à l’avance, ce devoir qu’ils portaient comme un fardeau, la réalité l’avait frappée d’un coup. Elle croisa le regard de Chanyeol, il paraissait attristée, il devait surement apprendre la nouvelle en même temps qu’elle et s’inquiétait de sa réaction, l’attitude de Chanyeol était beaucoup plus claire, elle le comprenait à présent, vouloir s’échapper de cet horrible système était légitime et totalement compréhensible. D’après ce que Mr. Park disait un bon loup naissait auprès de son clan et y mourrait. C’était donc ça la vie d’un lycan rester enchainé, et confiner pour poursuivre un seul but : se protéger. Minha devina de par son attitude que le chef Park n’était jamais descendu de sa montagne, il en avait surement peur, elle se demandait d’ailleurs pourquoi lui qui se disait sans crainte.


Mr Park continuait à vanter les talents de combattant de Cheondung à haute voix. Mais à quelques mètres quelqu’un était tapis dans l’ombre, écoutant attentivement et contenant sa rage, elle aurait voulu à cet instant arracher la tête de cet homme à coups de crocs mais elle devait se retenir pour le moment. Il méritait une bien meilleure vengeance, kangin méritait une bien meilleure vengeance et ce Cheondung serait le premier à payer.


Cheondung regarda derrière lui, il avait juré avoir vu quelque chose bouger, ses yeux devait lui jouer des tours c’était peut-être aussi parce qu’il était fatiguer d’entendre son grand père le féliciter pour cette acte qu’il essayait tant d’oublier. Il avait beau être un lycan, il n’était pas très attacher à toutes ces histoires de guerres inter clans et combats sanglant entre lycans. Ce jour-là il avait paniqué et avait sauté à la gorge de ce Kim, une seule chose avait traversé son esprit : protéger le clan, s’était le seul et le plus important devoir qu’il lui était donner depuis l’enfance, il avait agi comme le bon soldat qu’il était, il ne s’était rendu compte de ce qu’il avait fait que lorsque qu’il avait repris sa forme humaine, le corps du lycans sans vie étendue à ses pieds dans un marre de sang. Il l’avait fait, il avait tué pour la première fois, il se sentait sale, comme une moisissure qui le rongeait et qu’il ne pourrait jamais laver. Il ne connaissait même pas ce lycans mais il l’avait fait. Ce que son grand père ne disait pas dans sa version c’est qu’il avait passé une semaine enfermé dans sa chambre sans pouvoir dormir de peur de revoir le visage de celui qu’il avait tué le hanté dans son sommeil, la seule qui connaissait cette peine était sa sœur, elle l’avait épaulé et réconforté lorsqu’il était au plus bas mais ne pouvait pas vraiment comprendre ce qu’il ressentait sans l’avoir vécu.