Chapitre 3

par evangeline

Chapitre 3


Minseok repris d'un coup ses esprits et devins rouge pivoine, il sortit presque en courant de la classe, je décidais donc de le suivre laissant Chanyeol en plan au milieu de tous les regards.

- Minseok attend il faut qu'on parle.

Il s'arrêta et nous allions nous installer dans un coin tranquille du lycée : le toit.

- Je suis désolée, je sais pas ce qui m’a pris, je m'en veux, je n’avais pas à te parler comme ça. Tu sais en ce moment j'ai juste des problèmes pour … me contrôler et là j'ai failli faire une connerie. Il avait les larmes aux yeux. Minha je suis en train de devenir fou ...

- Minseok arrête je t'en veux pas, tu es surement crevé avec le voyage et la reprise des cours t'es sur les nerfs et je suis désolée de ne pas t'avoir prévenu. Je t'avais gardé une place mais le prof a décidé d'installer Chanyeol à côté de moi pour qu'il rattrape son retard mais c'est de ma faute, j'ai oublié.

- Mais c'est qui ce mec d'abord pour qui il se prend ?

- C'est Park Chanyeol, il est nouveau on a fait un peu connaissance c'est un type génial je suis sûr que vous pourriez bien vous entendre et...

- Park ? ….. Il s'appelle Park ?!! Il avait un air paniqué on aurai dit qu'il venait de voir un fantôme

- Oui, pourquoi ?

- Il devint blanc comme un linge et serrait les poings tellement fort que ces phalanges étaient devenu blanches.

- Minha tu peux me laisser seul deux secondes s'il te plait je dois réfléchir.

- Si tu veux, je suppose que je dois t'inventer une excuse

- Oui si ça te dérange pas

Il me souriait mais je voyais bien qu'il se sentait mal, je rejoignis donc la classe encore perturber et inquiète de l'attitude de mon ami. Chanyeol s'était rassit et regardait par la fenêtre, il me tournait presque le dos et regardait par la fenêtre l'air pensant. Lorsque le prof fit l'appel je prétextai une migraine pour Minseok et Chanyeol leva les yeux au ciel.

Décidément je n'aurai jamais pensé que les présentations se passeraient aussi mal !


Pendant ce temps Minseok était encore sur le toit.

- Je l’avais senti de loin celui-là, mais un Park?! Je n'aurais jamais cru en croiser un ici, qu'est ce qu'il fout là? C'est de leurs fautes après tout ce qu'il m'arrive, je vais devenir un monstre par leur faute, à moins qu'ils aient envoyés ce mec pour m'éliminer moi aussi. Il posa sa tête sur ses genoux et sanglota silencieusement.

- Il faut que j'écarte Minha de ce type à tous prix.


La semaine s'était déroulée difficilement Minseok et Chanyeol se défiait du regard à chaque fois qu'ils se croisaient ce qui me mettait dans une position délicate. J'essayais de partager mon temps à part égale et j'avais sans cesse le droit aux mêmes réflexions : Minseok ne comprenait pas pourquoi je voulais trainer avec un mec que je connaissais depuis deux semaine à peine et Chanyeol ne voulais pas que je traine avec un gars qui m'avait aussi mal parlé et ne voyait pas en quoi je pouvais l'apprécier.

Plus je lui posais de questions sur son voyage et plus Minseok restait évasif à propos de la nouvelle Zélande. Nous arrivions finalement au vendredi et j'étais épuisée, enfin ILS m'épuisaient à force de se disputer mon attention comme des gamins et ce n'est pas de la fausse modestie je n'est jamais été populaire et je peux vous dire que c'est très peu pour moi vu où ça me mène.


Je m'étais décidé à prendre les grands moyens. Ce soir après les cours mon oncle Siwon fêtait l'ouverture de son café et m'avait gentiment invitée j'avais donc décidé d'invité Minseok et Chanyeol sans que l'autre ne le sache, je me disais que les sortir en dehors du lycée leur aérai peut être ne serait-ce qu'un peu le cerveau et qu'ils pourraient se trouver des points communs. Je ne leur demande pas d'être les meilleurs amis du monde, juste de ne pas se taper dessus lorsqu'ils sont dans la même pièce j'avais donc été rejoindre mon cousin à 18 h pour préparer un peu la réception les garçons été supposés arrivés vers 19 h 30. Le café se remplissait petit à petit et Siwon était ravis, les affaires s'annonçaient bien et beaucoup de personnes prenaient commande.


Il était maintenant 19 h20 et je vis entrer Minseok.

Il me cherchait des yeux, je lui fis un signe de la main afin qu'il me repère à travers la foule qui se formait. Il se faufila, enfin à sa façon disons juste qu'il expulsa tous ceux qui était sur son passage. Il arriva enfin à moi, tout rouge, décidément il n'aimait vraiment pas se faire remarquer, je sourie aux rougeurs qui apparaissaient sur ses joues. Il avait toujours été comme ça, d'aussi loin que je m'en rappel il avait toujours été le petit Minseok chétif et timide sauf qu'aujourd'hui il avait les bras bien plus tailler que dans mes souvenirs il essayait tant bien que mal de cacher sa nouvelle masse musculaire sous des vêtements ample mais en vain. Nous discutèrent pendant dix minute et je donnais quelques coup d'œil à la foule histoire de déterminer si Chanyeol était venu ; Minseok s'en aperçut

- Minha tu attends quelqu'un ?

- Ça doit surement être moi. Chanyeol venait de surgir derrière Minseok, il affichait un air déçu sur le visage. Ils se lancèrent un regard mauvais pour finalement se tourner vers moi.

- Pourquoi t'a fait ça ?! Tu sais très bien que je supporte pas ce mec, s'exclama Minseok en premier

- Et moi donc, je pourrais en dire autant !

- Vous voyez vous recommencer ! Vous pouvez pas faire un effort pour cette fois ...pour moi?

Devant cette petite bouille adorable les deux garçons n'eurent d'autres choix que de baisser les armes et faire une trêve.

- oh je vous adore !!!! Elle leur sauta au cou dans un élan de bisounoursité (oui j'invente des mots mais c'est ce qui correspondait le plus)

Elle se tenait maintenant devant deux tomates sur pattes. Elle était tellement heureuse cette semaine de guerre avait été infernale pour elle, les voir comme ça lui redonnait le sourire.Son oncle l'appela

- Minha tu pourrais me rendre un service ?

- Bien sur

- Bah .. , c'est à dire que c'était pas censée se passer aussi bien et je suis un peu débordé j'ai à peine le temps de prendre les commandes, ça te dérangerai de me donner un coup de main ?

- Je peux même faire mieux !

- Ah bon ?

Elle attrapa deux tabliers rangés derrière le comptoir et les lança aux visages de Minseok et Chanyeol

- Je peux te trouver deux employés supplémentaires !

Siwon ne put se retenir de rire. Les deux recrutés d'office se regardèrent et Chanyeol lâcha avec un sourire

- Je crois qu'on vient de se faire arnaquer là

- J'en ai bien l'impression, bon c'est parti ! Minseok mis son tablier en vitesse

Les rôles se sont vite réparti: Minha prenait les commandes tandis que Chanyeol préparait les boissons et Minseok lavait la vaisselle Siwon supervisait tout ce petit monde d'un œil d'expert.

La soirée battait son plein et les trois adolescents s'amusaient plutôt bien, malgré les tâches qu’ils avaient à effectuer.


A chaque fois qu'il relevait la tête Chanyeol voyait Minha onduler entre les tables en souriant, il pensa à cet instant que c'était surement la serveuse la plus mignonne qu'il verrait de sa vie il souriait comme un idiot en la fixant jusqu'à ce que Siwon passe derrière lui et se racle la gorge, aucune réaction.

- Euuhh Chanyeol ?! Il passa sa main devant ses yeux.

- Hein ? euh oui.

- La tasse déborde lui dit-il en la pointant du doigt.

- Ah merde, quel con!

Il jura et couru chercher une serviette pour nettoyer le carnage, laissant un Siwon écroulé sur le plan de travail, hilare. Le nombre de personne dans le café dégrossissait à vu d'œil au fil des heures. Le dernier client parti à 23 h 10 et les trois nouveaux employés s'écroulèrent sur les banquettes.

- Oh je suis crevé. Souffla Chanyeol.

- Achevez-moi maintenant? Je sens plus mes jambes. Se plaignit Minseok.

- C'était cool, je savais pas que c'était aussi fun de travailler. Se réjoui quant à elle Minha.

- Je vous engage quand vous voulez les jeunes, vous avez fait du très bon boulot les félicita Siwon. Il du partir peu après et confia les clés à sa nièce pour qu'elle ferme le café, les trois lycéens restèrent, eux un peu plus longtemps.

- Je vais me servir un truc, tu veux quelque chose Minha ? Demanda gentiment Minseok.

- Un chocolat s'il te plait.

- Moi je ne veux rien mais tout le monde s'en fout de toute façon.

- Ah tu es encore là toi ? répondit Minseok inexpressif.

Ça y est la trêve était fini pensai-je, génial ! Je levai les yeux au ciel j'étais beaucoup trop crever pour intervenir cette fois.

Minseok arriva avec les deux chocolats mais il tremblait, je voyais la catastrophe arriver d'ici

Et boum voilà ça devait arriver.

Les tasses étaient en mille morceaux par terre, il commença à les ramasser mais ses mains tremblaient frénétiquement et à chaque fois qu'il en attrapait un il se brisait entre ses doigts.

Il s'acharnait pourtant à continuer, il effectuait le même geste encore et encore se blessant plusieurs fois par la même occasion. Je me levai donc pour l'aider


- Minseok ça va ? Je couru vers lui et approcha ma main de son épaule

- Ne me touche pas ! Il m'attrapa le poignet et la douleur me surprit tellement que j'en lâchai un cri, il me lâcha immédiatement et me dévisagea, moi puis Chanyeol qui gardait la tête baissée.

Il sembla tout à coup paniqué, se leva et couru vers la porte de derrière.

Je tenais toujours mon poignet, ça faisait horriblement mal, des marques violettes commençait à apparaître. Chanyeol se leva pour aller me chercher des glaçons, il fit une poche à l'aide son tablier et la déposa sur mon poignet.

- Je pense que tu n'as rien de casser mais maintien ça quand même pour le faire dégonfler.

- Voyons Minseok n'aurai pas pu me casser le poignet, il ne l'a pas fait exprès, je l'ai vu il ne voulait pas...

- Il n'empêche qu'il l'a fait lui répondit-il d'un ton sec.

- Ne force pas trop sur ton poignet ce weekend compris ?! Puis il partit par la porte de derrière. Je restais là, seule dans le café puis me résigna à partir, je sorti par l'avant pour fermer la boutique et parti en direction de chez moi lorsque j'entendis des voix, ça venait de derrière le café curieuse comme je suis, je m’avançais un peu plus et je reconnu la voix de Minseok je fis quelques pas de plus avant de me réfugier derrière une benne à ordure. (glamour la cachette je sais)