Chapitre 4

par Park Sung Hee


Ce que je craignais le plus c'était produit, j'étais conscient que je l'avais vexé en me comportant ainsi, il ne pouvait pas être attiré par moi, ou même être gentil avec une personne comme moi. Je n'avais rien de particulier à lui donner, à part bien-sûr des tonnes de problèmes. Il ne savait pas ce qui se cachait derrière l'iceberg, et s'il le savait, jamais il ne se serait attardé sur une personne comme moi. Pourquoi s'enticher d'un cas comme le mien? J'avais pris ma décision, et je n'allais pas revenir dessus, je n'aurais plus aucun contact avec lui.






SEHUN






Je n'arrivais pas à comprendre, j'avais beau me ressasser les rares moments que j'avais passé avec Luhan, mais impossible de savoir pourquoi il avait réagi ainsi. Il n'avait cessé de répéter que lui seul était le problème, mais quel problème ? Cela me mettait hors de moi, comment cette situation avait-elle pu se transformer ainsi? Le pire dans tout ça, c'est que je n'étais aucunement capable de faire comme si de rien n'était. En quelque temps, je m'étais épris de lui. C'était un coup de foudre, je ne pouvais pas laisser tomber cette histoire alors qu'elle n'avait pas réellement débutée.



L'heure du déjeuner sonna, je sortis de l'amphithéâtre suivant la troupe d'étudiants affamés afin de me diriger vers la cafétéria sans grande conviction en sachant d'avance, que Luhan m'éviterait comme la peste à coup sur. Arrivé dans la cafétéria déjà bien remplie, je cherchai une place de libre et tombai sur deux personnes qui m'étaient légèrement familières : Chanyeol et Baekhyun. C'était une occasion pour moi, d'en savoir un peu plus, si bien-sûr ils acceptaient de m'en dire plus sur la situation. Sans plus de cérémonie je me dirigeai vers eux, stoppant en même temps leur conversation. Je pouvais apercevoir leur étonnement à ma présence soudaine ; il était vrai que nous nous étions rarement parlés depuis que j'avais fais la connaissance de Luhan. Je leur avais simplement demandé s’il était possible que je me joigne à eux, ce qu'ils avaient répondu par l'affirmatif malgré tout. Je m'installai d'un air nerveux, et fis mine de manger pourtant la faim n'était pas présente.


Sehun, ne le prends pas mal mais selon moi, je ne pense pas que tu sois assis avec nous dans le seul but de manger, pas vrai ? Me demanda Baekhyun un léger sourire fixé à ses lèvres, voulant sans doute me mettre à l'aise.


Je soupirai lourdement et déposais les couverts qui étaient dans ma main et leurs lançais un regard qui devait sans doute exprimer toute l'incompréhension, le doute et surtout l'énervement que me procurait cette situation, car je me doutais qu'ils étaient sûrement au courant de ce qu'il s'était passé hier soir avec leur ami. Cependant j'avais ce besoin d'exprimer ma version des faits afin de comprendre, si j'étais réellement le problème ou si c'était bien plus complexe que ça. Je leur expliquais ce qu'il s'était passé deux jours auparavant, notre dîner et mon geste, et surtout que Luhan me plaisait plus que je ne l'avais pensé.


Quelques minutes passèrent, ma longue explication terminée , j'étais impatient de connaître leur point de vue sur la situation, mais surtout je stressais de savoir si j'avais effectivement aucune chance avec Luhan.


Chanyeol me scruta pendant un moment, soupira puis se massa les tempes, avant d'enfin me donner des réponses à mon questionnement qui demeurait jusque-là sans réponse :


Ce n'est pas à moi de t'expliquer quoi que ce soit, c'est une chose qui doit être dite de sa propre bouche et surtout de sa propre volonté, mais je peux t'affirmer que tu n'es pas le problème. Loin de là.


Mais alors quel est le problème ? Leur demandais-je tour à tour, complètement paumée.


Parle avec lui, on ne peut rien faire pour toi, c'est avec lui que tu dois mettre au claire la situation. Me répondit calmement Chanyeol, Baekhyun me regardant d'un air compatissant.


Je n'attends que ça de m'expliquer avec, mais comment voulez-vous que j'y arrive quand il m'évite à chaque moment ?


Ils se concertèrent en silence puis se retournèrent vers moi.


On va t'aider à te garder dans la même pièce que lui, mais je te préviens de suite, ça ne sera pas facile et surtout si tu n'es pas sincère je détruirai ce qui te sert de bijoux de famille. Me lança Baekhyun, d'un ton qui me montrait parfaitement que ce n'étaient pas des paroles en l'air mais bien un avertissement à prendre au sérieux. Je ne pouvais que hocher de la tête devant ces mots qui me faisaient froid dans le dos.


Malgré leurs menaces, j'étais heureux qu'ils veuillent tout de même m'aider à me rapprocher de Luhan; j'avais peut-être l'air fou ou idiot mais j'étais complètement épris de ce petit être. Luhan tu succomberas.





LUHAN





As-tu envie de parler d'un sujet en particulier pour cette séance ? Elle ajusta ses énormes lunettes trop grandes pour son visage fin.



Non, je ne pense pas. Je commençais à me gratter le bras, en signe de stress sans m'en apercevoir, bien-sûr ma psychologue ne manqua pas de le remarquer.


Tu sais que tu peux me parler de tout ce qui te tracasse Luhan. Son ton était si réconfortant. Raconte-moi tout, poursuivit-elle.


Je ne sais pas trop comment l'expliquer… Il y a ce garçon avec qui j'ai sympathisé, mais je ne sais pas… je ne sais plus. Je me sentais perdu sans même en connaître la raison, et cela me troublais plus que je ne voulais le croire.


Qu'est-ce que tu ne sais pas Luhan? Tu ne t'entends pas bien avec lui? Explique-moi ce qui te tracasse autant, je vois bien que cette rencontre ne te laisse pas indifférent.


J'ai tout gâché, comme d'habitude. Me dis-je plus pour moi-même qu'autre chose. Je lui ai dis que nous devions arrêter de nous voir, parce que... parce que... Je m'embrouillais, mes yeux papillonnaient bougeant dans tous les sens.


Luhan, respire d'abord un bon coup d'accord? Ne te mets pas dans des états pareils. Calme toi.


Je fis ce qu'elle me demanda, en m'enfonçant comme il fallait dans mon siège, je sentais peu à peu mon cœur se calmer et retrouver ses battements régulier. J'étais perdu.


Bien. Pour que tu réagisses ainsi, ce jeune homme a bien dû faire quelque chose qui t'as en quelque sorte déstabilisé, pas vrai? Cela ressemblait plus à une affirmation qu'une question, constatant que je ne niais pas ses mots elle poursuivit. Qu'a-t-il fait Luhan?


Il m'a embrassé, embrassé sur la joue, enfin c'est bête je le sais car ce n'est qu'un malheureux bisou sur la joue ni plus ni moins. Mais j'ai paniqué.


Qu'as tu ressenti lorsqu'il l'a fait? Du dégoût? Du plaisir? Soudainement, je relevais ma tête qui était baissée et fixais mes chaussures jusque-là.


J'ai ressenti… un tas de choses beaucoup trop plaisantes pour que je me laisse tenter ainsi. Ma voix avait baissé d'un ton, je venais d'admettre quelque chose auquel je ne voulais pas croire moi-même.


Pourquoi n'as-tu pas tout simplement laissé les choses se faire toutes seules, Luhan?


Je réfléchis quelques minutes, afin de comprendre pourquoi j'avais agi ainsi. Mais, je connaissais déjà d'office cette raison, mais je ne voulais pas l'affirmer. Je soupirais tout en passant mes deux mains sur mon visage, fatigué.



Je ne veux pas avoir mal une seconde fois. Avouais-je, dans un souffle. Je ne veux pas que ce que j'ai vécu il y a quelques temps se reproduise avec lui.


Mais tu regrettes de l'avoir rejeté n'est-ce pas?


Je haussais les épaules, ne sachant pas quoi répondre.


Je ne saurais le dire.


Je sais que tu en connais la raison, tu n'oses juste pas te l'avouer à toi-même pour l'instant. Mais, selon moi je sais que tu veux sans doute tenter quelque chose. Elle arrêta d'écrire je ne sais quoi dans son carnet, déposa son crayon sur sa table et joignit ses deux mains en me regardant. On va s'arrêter là pour aujourd'hui, tu t'améliores de jour en jour, c'est très bien.


Je hochai la tête, en me mordillant la lèvre inférieur puis me levai de mon siège. Elle me raccompagna jusqu'à la porte et me souhaita une bonne journée.



Enfin sorti du bâtiment, je respirais un bon bol d'air. J'en avais bien besoin après cette consultation, peut-être qu'elle me servait bien à quelque chose cette psy. Cependant, j'avais juste la sensation d'être encore plus perdu, que je ne l'avais été en arrivant. Alors que je me mettais en route vers ma voiture garée un peu plus loin, Baekhyun me rappela que je devais passer chez eux aujourd'hui. Avant, je passais tout de même au supermarché près de leur appartement, ne voulant pas débarquer chez eux les mains vides. Ce n'était pas dans mes habitudes. Devant la porte de leur appartement, je sonnai puis patientai afin que l'un de mes meilleurs amis ne m'ouvre la porte. Quelques secondes plus tard la porte s'ouvrit mais à mon étonnement ce n'était pas sur Chanyeol ni Baekhyun que je tombais mais plutôt sur la personne que je fuyais depuis un certain moment maintenant: Sehun.


Bonsoir, Luhan. Me dit-il accompagné de son fameux sourire "Made In Colgate", me faisant perdre un battement de cœur.


J'en avais perdu mes mots, je le fixais bêtement, les yeux écarquillés par l'étonnement de le voir ici chez mes meilleurs amis qui plus est. Mais, le pire dans tout ça était qu'il me souriait comme si de rien n'était. Il me laissa rentrer dans l'appartement, se décalant sur le côté puis lorsque je réussis à marcher de moi-même dans l'appartement je vis mes deux amis arriver tout souriant, bras dessus, bras dessous. Quel était ce merdier?


Hey Luhan, comment tu-vas? Me lança Chanyeol, son grand sourire collé au visage. Sauf qu'à ce moment-là je n'avais aucune envie de participer à sa joie sortie de nulle part, je le regardais profondément et passai à côté d'eux sans leurs adresser la parole, puis partai m'installer sur le fauteuil, tout en croisant les bras. Je sentais une colère immense monter en moi seconde par seconde.

On a pensé à également inviter Sehun.. pour hum…faire plus ample connaissance comme nous savons qu'il t’a aidé pas mal de fois. Se défendit Baekhyun face à mon regard noir, tu veux quelque chose à boire?

Non. Répondis-je sèchement, en tournant mon regard vers la fenêtre de dehors.


Une tension, mais surtout la gêne dansait au-dessus de nos têtes, personne n'osait réellement engager une quelconque conversation, et je ne serais pas cette première personne.


D'accord! Bon, je vous propose pour l'instant de prendre l'apéro tranquillement puis plus tard, on dînera ce qu'a fait mon petit Baekie.


Je ne pensais pas pouvoir tenir jusqu'au dîner, croyez-moi. C'est ainsi que nous nous étions tous installés, un verre remplit en main pour chacun, de mon côté j'avais opté pour un verre de vodka pomme, avec plus de vodka que de pomme bien-sûr. La présence de Sehun m'oppressait pratiquement, il essayait d'obtenir mon attention, mais je l'ignorais totalement. Chanyeol tentait en vain de faire la conversation, afin de détendre l'atmosphère mais en vain, ne décrochant toujours aucune réaction. Je m'intéressais beaucoup plus à ce qui se passait derrière la fenêtre que ce qui se passait ici dans cet appartement. Baekhyun avait gentiment préparé de petits amuses-bouches, qui, je devais l'avouer étaient totalement succulent mais bien-sûr les déguster sans ce parasite -appelé Sehun- aurait d'avantage été plus agréable.


Luhan? Je grognais un supposé "oui" lorsqu'il m'appela et je sentis une légère pointe de crainte; oh oui il avait bien raison d'avoir peur parce que j'étais prêt à lui en mettre une là où il fallait.

Sehun, nous demandait pourquoi nous avions pris tous les trois psychologie.Rétorqua mon ami afin de venir en aide à Sehun, pauvre chou.

Parce que ça le regarde maintenant? J'ai choisi cette voie parce que j'en avais envie, point.

Luhan! Tu n'es pas obligé de répondre comme ça... me répondit mon meilleur ami Chanyeol.


Je lui jetai un regard noir, serrai la mâchoire et bu d'une traite mon verre d'alcool. C'est bon j'avais donné, je ne sais pas ce qu'ils essayaient de faire à me pousser à bout mais je n'allais pas rentrer dans leur jeu. Sehun avait un air peiné sur le visage, et jouait discrètement avec le bracelet fixé autour de son poignet. Je me levai précipitamment, faisant tourner les têtes vers moi soudainement.


Vous savez quoi? Je vais tout simplement partir.

Luhan... tentèrent mes deux amis. S'il te plaît ne te comporte pas comme ça, arrête de fuir.

Je ne fuis pas, je ne veux juste pas rester en présence de cette personne. Dis-je, pointant le doigt sur Sehun, qui avait la tête baissé sûrement gêné.


Ils ne me contredisaient pas et tant mieux, j'avais été clair la dernière fois qu'on s'était parlés, plus il était loin de moi, mieux je me portais. J'enfilai ma veste déposée près de moi un peu plus tôt, l'enfilai et me dirigeai vers la porte d'entrée sous les yeux quelque peu outrés de mes amis et tristes pour Sehun. Je serais sans coeur, si je confirmais le faite que cela ne me faisait aucun effet de le voir avec une expression aussi triste. J'aurais voulu aller vers lui, mais cette force obscure au fond de moi, me ramenait vite à la réalité et me confirmait que je n'en valais pas la peine. Il était trop parfait pour qu'il s'attarde avec une personne comme moi, avec autant de problèmes. Au moment où, je me retrouvais en face de la porte d'entrée une main s'agrippa à mon poignet. Ses mains chaudes, ses longs doigts, son odeur si attirante... Sehun.


S'il te plaît... Ne pars pas.