Chapitre 5

par Renma

Le châtain s'arrêta juste à temps pour ne pas se cogner contre l'autre, à quelques centimètres de lui, levant la tête vers son visage il bugua le temps de quelques secondes, son regard naviguant vivement entre les yeux et les lèvres du vendeur.

Il hésitait clairement. Et Chanyeol, ayant bien compris sur quoi, ne bougea pas d'un poil, paralysé.


Puis finalement, fronçant les sourcils et avec une moue de résignation, Byun Baekhyun plongea sa main dans la poche du manteau de l'autre puis reparti en sens inverse, le visage bouillonant, comme il était arrivé, ne laissant pas le temps à Chanyeol de dire "chocolat".


Park Chanyeol sorti alors dans la ruelle et vit l'autre s'éloigner d'un pas rapide, se frottant le crâne des deux mains. On pouvait l'entendre grogner bruyamment de frustration.


Il plongea alors la main dans sa poche et y trouva un petit papier plié:



"0018 6643 91,

tu peux enregistrer ce numéro au nom de Byun Baekhyun. <3"




_______________________________




Chanyeol était allongé sur le dos, son corps s'enfonçant un peu plus dans les coussins trop mous de son vieux sofa. Il observait le plafond et son crépis délabré éclairé par sa lampe de chevet, celle ci prodiguant une lumière tamisée et créant de drôles de projections d'ombres sur les murs et meubles de la pièce. Dehors, il faisait sombre depuis longtemps.


Le jeune homme avait passé une journée épuisante et devrait être endormis à cette heure tardive, mais au lieu de cela il avait les yeux grands ouverts, le bruit crépitant de sa vieille radio en fond sonore, et n'arrivait pas se débarrasser des pensées hétéroclites qui lui envahissaient le crâne. Il n'avait même pas débarrassé ses couverts sales de la table basse et s'était simplement allongé sur le sofa arpès avoir fini son repas, comme léthargique de l'extérieur, bien qu'agité à l'intérieur.

La vibration aggressive de son portable contre le vieux bois de sa table basse le ramena à la réalité. Il se redressa et regarda qui pouvait bien l'embêter à une heure pareille.


_J'ai discuté avec madame Phillipine!

Ton idée de rajouter du gimgembre dans le beurre de cacahuète a eu du succès!

T'es un champion!_


Le bouclé avait souris à la vue du message. C'était Byulie, cette jeune femme était de plus en plus sympathique avec lui et ce genre de commentaire de sa part le rendait fière de lui-même. Après-tout Moon Byulie avait une place importante, même en tant qu'élève, au sein de La Fabrique.


Il répondit un simple merci puis se décida à se relever pour se mettre au lit. Une deuxième grosse journée l'attendait. Ils allaient devoir terminer leurs créations de chocolats ganachés dans la matinée et ensuite passer un par un l'après midi pour faire goûter le résultat final et défendre le produit face au jury composé du frère et de la soeur Montaigre. Chanyeol n'y croyait pas trop, mais aurait tout de même aimé que sa ganache beurre de cacahuète-gingembre enrobée de chocolat extra noir ait du succès. Remporter le classement et voir le produit être intégrer à la nouvelle collection était absolument impensable, il n'avait pas l'expérience nécessaire et en était tout à fait conscient.


Il avait toujours eu un faible pour le beurre de cacahuète et avait choisi cette saveur très naturellement, mais ça ne suffisait pas à rendre sa production pertinente. Il manquait quelque chose. Il manquait du piquant, de la surprise dans la saveur. Un goût avec plus de caractère, qui bouleverse un peu les habitudes.


Et ce goût là lui était apparu comme par magie, en revenant à la boutique après la pause de midi. En repensant à sa discution avec cet étudiant envahissant.


Il avait choisi cette plante en jetant un oeil au numéro de téléphone de l'étudiant. Sur le coup Chanyeol s'était dit que le garçon l'avait gribouillé à la va-vite, puis, se rappelant la calligraphie brouillonne qu'il avait pu distinguer sur sa feuille de cours, il avait rigolé en comprenant que ce Baekhyun était simplement un garçon cafouilleux.


L'écriture était vraiment celle d'un gamin et il imaginait le garçon au cheveux soyeux comme un gosse espiègle, aux airs de gavroche. De ceux qui grimpent dans les arbres quand on leur dit de ne pas le faire, de ceux qui avalent leur chewing-gum au lieu de le jeter à la poubelle, de ceux qui reviennent toujours à la maison avec de la boue plein le pantalon. L'idée lui plaisait étrangement. Ce côté casse-cou renvoyait Chanyeol au goût vif et tonique du gingembre. Et il s'était rendu compte que c'était éxactement ce qui manquait à sa cuisine du matin.


Balayant les pensées du gamin séducteur de son esprit, il avait enfoui le papier dans sa poche en le froissant au passage, comme pour s'assurer qu'il n'en voulait pas, puis s'était rendu sur son lieu de travail, déterminé à créer un mélange d'arômes parfait. Après plusieurs heures de travail et d'essais il avait trouvé un équilibre plus que satisfaisant et, fière de lui, avait tout de même fait gouter à quelques autres apprentis, recevant des félicitations.


Le portable toujours en main, l'apprenti occasionnel était glissé sous son épaisse couverture d'hiver, il était sur le point d'éteindre la lumière bleutée et aggressive qui flashait bien trop dans l'obscurté, mais se stoppa. Son doigt glissa dans la section répertoire, descendant dans les contacts classés par ordre alphabétique: ... BaeChan, BoYung, Bunko...


BaeChan était un ami d'enfance de l'époque où il vivait encore à Daegu, Bunko sa correspondante japonaise avec qui il papotait encore occasionnelement. L'autre avait été un sexfriend que Chanyeol n'avait pas senti l'envie de contacter depuis bien longtemps. Son index survola ce nom, se demandant distraitement s'il allait encore se servir du numéro un jour ou l'autre avant de revenir à ses première pensées.


Est-ce que je rajoute un nom dans cette section? BaeChan, Baekhyun, BoYung, , Bunko...


"-Non mais n'importe quoi. Qu'est-ce que tu fous Chanyeol. Ce mec c'est qu'un bouffon." Il grogna pour lui même avant d'éteindre son portable et de s'enfoncer dans les méandres de son lit double et de ses grosses couvertures.



_______________________________




Le lendemain, Chanyeol avait bien pensé à apporter son repas, voulant éviter toute visite impromptue, tout s'était passé comme prévu, il était resté dans l'arrière de la Fabrique, l'atelier, avec tous les autres. Le grand bouclé avait bien consciemment évité Hyejin, lui faisant officiellement la gueule. Celle ci lui avait envoyé un message la veille juste après avoir débauché. Elle s'était excusée puis directement après, l'avait traité de gamin pour réagir comme il le faisait.


En effet, lorsque la veille il était revenu de la catastrophique pause du midi, Hyejin lui avait demandé comment s'était passé le tête à tête indésiré et n'avait reçu en réponse qu'un regard plus noir que le Vantablack. Son collègue avait ensuite traversé la boutique en l'ignorant royalement, et ne lui avait plus adressé un mot de toute l'après-midi. Il ignora aussi Wheein, bien qu'il ne lui en voulait pas. Après tout l'idée de l'abandonner à la mercie d'un dragouilleur de pacotille ne venait pas d'elle, il lui tenait même une certaine reconaissance car c'était grâce à elle qu'il pouvait travailler en atelier.


Malgré cela, elle n'avait pas cherché à le sauver de la situation merdique dans laquelle il s'était retrouvé. De ce fait, Chanyeol pris soin d'ignorer aussi bien l'une que l'autre.


La pause du midi soigneusement passée à éviter les deux vendeuses, dans l'arrière-arrière boutique, Chanyeol retourna travailler la boule au ventre. Il n'avait jamais eu a défendre un projet devant des professionels. Proffessionnels que le jeune homme considérait de plus comme ses modèles.

Son visage blanchissait dû au stress, il recevait les encouragements de ses camarades mais ne pouvait s'empêcher d'être anxieux. Pris d'une soudaine crise de panique, il alla s'enfermer dans les toilettes de l'atelier.

L'image du petit châtain lui vint alors en tête.


Ce mec est capable de venir plusieurs jours d'affilé au même endroit pour quelqu'un qu'il ne connait même pas. Il lâche pas le morceau pour quelque chose d'aussi ridicule qu'une petite attirance de rien du tout. Et moi je suis pas cappable de tenir une argumentation sur un sujet que je maîtrise et qui me passionne... ?


Quelque chose dans cette pensée poussa le grand Chanyeol à sortir du toilette où il s'était enfermé, il alla se passer un coup d'eau sur son visage et le bout de ses oreilles qui le picotaient du au stress. Se regardant dans la glace il souffla un coup, se demandant au passage qu'est-ce qui, dans ces traits qu'il trouvait personnellement disgracieux, pouvait plaire à un sublime étudiant comme Byun Baekhyun.


Non, stop Chanyeol c'est pas le moment de divaguer, aller, au boulot.



___________________





Et tout se passa à merveille.

Etrangement.

La langue du bouclé se délia dès lors qui vit les regards du jury s'éclairer en goûtant à ses créations. Ses chocolats avait l'air d'étonner, et de plaire à la fois, et cette vision avait alors boosté "l'apprenti". Il expliqua ses choix, ses envies, son processus de création et son intention quand au mélange créé sur le petit plâteau en face de lui. Chanyeol ne buta sur aucun mot et s'accrocha à la petite boule de passion qui lévitait dans sa poitrine.


Et il reçu les éloges de tout le monde dans l'atelier pour cela. C'était merveilleux.



____________________




"-Yeol, on va au bar avec Yoongi et Jimin, Solji doit nous rejoindre un peu plus tard aussi. Tu viens avec nous ? Byulie était en train de reposer son tabier lorsqu'ele posa la question


-Oui pourquoi pas!"


Il pris son manteau et se dirigea vers la sortie, Hyejin était là, sur le point de fermer la boutique, elle tenait un paquet dans les mains.


"-Vous avez terminé ?"


Le bouclé ne pris pas la peine de répondre.


"-Yep, on va boire un coup. Ça te dit de venir ?

-Oh. Non Byulie, j'aurait bien aimé mais j'ai un rendez vous important... d'ailleurs à ce propos, Chanyeol?

-..."


La jeune femme aux formes voluptueuses soupira devant le manque de réaction de son collègue et ami.


"-Va falloir que t'arrête de faire la gueule, je t'ai dit que j'étais désolée pour hier...

-Hmpf...

-... Bon et en plus ça me met encore plus mal de te dire ça si tu continues à m'en vouloir mais... à cause de mon rendez-vous je peux pas assurer une livraison. Du coup c'est toi qui est censé t'y coller."


Elle lui tendis la boite ainsi qu'une petite note et un plan.


"-Wheein a reçu un appel ce matin il faudrait que tu apportes ça à l'adresse notée sur le papier.

-Pourquoi c'est pas elle qui s'en occupe si elle a reçu l'appel? Trancha le garçon d'un air passablement ronchon.

-Parce que légalement elle a pas le statut de vendeuse/livreuse. Et en plus elle sait pas conduire la mobilette de la boutique...

-... fais chier. "


Chanyeol pris la boite et se tourna vers l'apprentie qui était restée, écoutant la conversation.


"-Désolé, le devoir m'appelle, lança-t-il d'un ton sarcastique, la prochaine fois que vous sortez après le taf, j'essaierais d'être présent...

-Okey ça marche champion, on boira à ton succès alors, ou au pire si tu fais vite tu pourras nous rejoindre plus tard, envoie moi un message quand t'as terminé."



Le grand s'eclipsa alors, allant chercher dans un petit garrage adjacent à la boutique la mobilette de livraison.

Les deux jeunes femmes sortaient de la boutique, regardant la mobilette s'éloigner.



"-Dommage que tu puisses pas venir toi non plus Hyejin, on se serait bien marré avec toi. Lança Byulie pour ouvrir la conversation.

-Oh mais je peux. J'ai pas de rendez vous, juste que Chanyeol m'a saoulé à faire la tête comme un gamin alors je me venge en lui faisant faire le sale boulot à ma place."



La rouquine avait répondu cela tout naturellement en souriant, machiavélique. Byulie n'en revenait pas. Après quelques secondes de silences elle éclata de rire.



"-C'est pas possible, t'as un sale caractère, encore pire que lui! Je sais pas comment vous réussissez à être potes sans vous entretuer!

-La clé de notre amitié, c'est les coups bas."



Et sur ceux les deux jeunes femmes commencèrent à marcher en direction du centre ville.

Quelques minutes à peine passèrent quand Byulie et Hyejin décidèrent d'appeller Wheein, déjà rentrée chez elle, pour lui proposer de les rejoindre.



"-Oh Unnie, avec plaisir! La voix enjouée de la jeune fille résonnais dans les hauts parleurs du portable de la vendeuse, T'as réussi à envoyer Chanyeol chez Baekhyun finalement?"



Et ça, Hyejin ne l'avait pas prévu.



"-Chez... attends, tu peux répéter ? Chez qui je viens d'envoyer Chanyeol ?

-Bah chez Baek! J'ai cru que tu avais lu l'adresse! Chambre 304, Bâtiment F, campus artistique. Baekhyun nous en avait parlé l'autre matinée, quand il cherchait Chanyeol!

-Non Wheein, non j'avais pas lu l'adresse... et si je l'avais lu je me serais débrouillée pour faire moi-même la livraison, Wheeinie... il va me tuer.

-Je pensais que ça te dérangeais pas de lui faire des coup bas? Byulie glissa dans la conversation, ayant entendu l'échange

-Des coups bas oui, mais deux fois la même trahison, sachant que la première fois ne s'est pas bien terminée, avec cette tête de mule j'aime mieux éviter...

-Désolée Unnie... je pensais bien faire..."



A l'entente de l'adorable gamine au téléphone, Hyejin esquissa un sourire en soupirant de résignation.



"-C'est pas grave... de toute façon, il est surement déjà arrivé, c'est trop tard pour faire marche arrière maintenant... j'ai plus qu'à profiter de la soirée pour me bourrer la gueule une dernière fois avant de mourir par ses mains."





____________________





"-Bordel il est où ce bâtiment F de mes couilles ?!"



Entre deux semblants de terrains herbeux, les longues gambettes de Park Chanyeol étaient plantées là. En face de lui, un panneau d'affichage qui n'était clairement pas là pour communiquer le plan du campus, aux vues de toutes les affiches de concerts collées plus où moins bien sur la vieille surface de taule. Bref, rien de très aidant.

Derrière lui, le bâtiment A et B, un peu plus loin sur le chemin de gravier où il se tenait, se trouvaient les bâtiments C et E, et à sa gauche, plutôt imposant car habritant les appartement les plus coûteux, trônait le bâtiment D.



Mais pas de bâtiment F de ses couilles.

Ah, ça non.

Nulle part.

Rien.

Nada.

Niet.

Le bouclé enrageait.



Il avait laissé sa mobilette sur le parking situé à l'entrée du lieu et au bout de trois pâtés de résidence à tourner en rond, il regrettait amèrement sa décision.

Ses jambes tremblaient à tel point que ses genoux grelottants se cogaient l'un à l'autre, ses pieds en avaient marre d'être enfermés dans ses Dr Marteens basses, ses mains étaient gelées et pourtant moites à rester enfermer dans leurs épais gants. Quand à la crinière sombre qui lui tenait lieu de chevelure, elle avait pris une forme douteuse suite au port du casque qu'il haissait tant -mais qu'il savait pourtant aussi indispensable que les préservatifs qu'il trimballait toujours dans son portefeuille.



Le garçon shootait dans un enième caillou en chouinant de manière lamentable lorsqu'une silhouette s'approcha.

Chanyeol ne le remarquait que lorsqu'il vis une brume étrange apparaitre dans sa vision périphérique. Signe que quelqu'un venait d'expirer dans l'air glaciale de Février juste à côté de lui.

Il tournait la tête et se retrouva alors nez à nez avec un garçon, assez jeune, un étudiant sans doute.



Logique, sur le campus.



Le garçon avait un des yeux en amande, des faussettes aux coins de la bouche lui conférant un air moqueur et une forme de sourire, et il était, en effet, très souriant.



"-T'as l'air paumé, tu cherches quelque chose ?

-Heu... oui je doit livrer un colis au bâtiment F mais... impossible de le tr-

-Le bâtiment F ?"



Le garçon avait parlé un peu plus fort et un peu plus grand était son sourire également, il avait l'air d'une vrai pile électrique en continuant sur sa lancée:



"- Eh bah ça tombe à pique c'est là où j'me rend! Suis-moi!"



Pressé de pouvoir terminer sa tâche imprévue, Chanyeol s'apprétait à lui emboiter le pas mais à peine eu-t-il le temps de faire un mouvement que le drôle d'étudiant guilleret lui attrapa la manche de manteau et le tira à sa suite. Le grand vendeur manqua de peu de faire tomber la boite à livrer mais ne pipa mot, se laissant entrainer.

Il était certain d'avoir déjà croisé cet énergumène quelque part.



Le garçon le triballait entre les bâtiments et ils avaient bientôt terminés sur des chemins pavés que Chanyeol n'aurait jamais repéré tout seul. Il déboulèrent finalement devant un bâtiment. Il semblait plus vieux, plus délabré et plus petit également que les autres. Au lieu d'avoir, comme pour les cinqs autres résidences du campus artistique, une forme en longueur comme une barre d'immeuble classique, ce bâtiment était plus haut que large, comportant en tout seulement trois étages encomptant le rez de chaussez. Des lières grimpantes dévoraient une bonne partie de la façade, conférant à la bâtisse une ambiance pittoresque.

Le vendeur restait interloqué devant cette structure quelque peu atypique et l'autre garçon eu vite fait de s'en rendre compte.



"-On est un peu moins d'une vingtaine à habiter ici, il y a que six petites chambres par étage... à la base c'était un bâtiment pour l'administration mais quand ils ont refait les locaux, ça a été réaménagé pour accueuillir des étudiants.

-C'est incroyable, je suis déjà venu sur ce campus autrefois et j'avais jamais eu connaissance de... ça.

-Ouai, normal, le garçon gloussa discrètement, personne ne parle des pauvres étudiants de "seconde zone". Déjà de base les logements étudiants sont aux services des élèves en difficultés financières, de type boursiers. Eh bah nous, on est le HLM des étudiants boursiers. Plus pauvres que pauvres mais pas méritants au niveau des notes pour certains, pour d'autres c'est des histoires d'administration mal gérée, ou de problèmes familiaux qui empêchent d'accéder aux plus hauts échelons de bourse... Enfin bref, tout ça c'est du blabla, en gros on nous as calé là où y'a d'la place, c'est à dire, le F... et vu la taille du bâtiment, on peut s'estimer heureux d'être ceux selectionnés pour y avoir droit. D'autres ont même pas eux cette chance."



Chanyeol écoutait, penseur, les explications de son guide tout en s'introduisant dans le bâtiment. Une porte du couloir s'ouvrit et en sorti une seconde tête plutôt familière.



C'est pas possible,lui aussi, je doit le connaitre de quelque part... réfléchis Chanyeol, cet air d'imbécile heureux peut pas échapper à ta mémoire...



Le deuxième résident était assez grand, mâchoire carrée, il avait un sourire idiot collé au visage en sortant de sa chambre... ou de la chambre d'un autre? Se ravisait Chanyeol lorsqu'il le vit embrasser un troisième jeune homme à l'entrée de la petite pièce.



"-Au fait, au cas où ça t'intéresserait, moi c'est Jongdae ! Et eux c'est Sehun et Jongin. Ils sont ensemble... depuis hier. Gloussa l'étudiant qui servait de Guide au petit vendeur.

-Salut... Hey... je te reconnais toi! T'es le mec qui m'a recomandé pour les chocolats!" s'était écrié le grand étudiant.



C'est seulement là que Chanyeol tilta. C'était ce garçon qui voulait "tenter sa chance" avec quelqu'un d'autre.



Et l'étudiant qui m'a guidé jusqu'ici devait être présent ce jour là aussi, vu qu'il m'a l'air familier.

Des potes de Baekhyun...

Oh.

On est au campus artistique.



A cette pensée, Chanyeol fut pris d'un sentiment de nervosité.



Et si je le croisais? Non, y'a peu de chance qu'il soit dans le coin. En plus il a l'air d'un excelent élève, il doit être dans une autre résidence.



Une des mains du bouclé lâcha le paquet pour venir remettre des cheveux en place, les ébourriffant frénétiquement pour effacer le plis laissé par son casque. Avant de se rappeler qu'il n'était pas seul.



"-... Hum... Oui ça devait être moi. Je travaille à la Fabrique. J'ai une livraison à passer au locataire de la chambre... 304. se reprit-il en zieutant son bout de papier où était notée l'adresse du client.

-C'est la chambre de Bae ! Depuis quand il commande du chocolat ? Le troisième garçon fit remarquer.

-Je sais pas, il est chelou en ce moment. Bref! Suis-moi beau bouclé, je t'amène jusqu'à sa chambre, c'est au deuxième étage!

-Techniquement je suis pas bouclé, j'ai les cheveux juste un peu ondulés... gromelait Chanyeol en suivant tout de même Jongdae dans les vieux escaliers en colimaçon."





_________________





Insupportables. Ils sont. Clairement. Insupportables.

Le jeune homme faisait de sont mieux pour ignorer les déblatérations sans grand intérêt des deux étudiants à ses côtés. Il voulait juste faire son travail, et ensuite retourner à ses petites activitées simples. Regarder un porno... Penser à quelqu'un qu'on aime.. discuter avec des personnes en ligne sur internet... manger du chocolat peut-être aussi.

Enfin... Si ma livraison finit pas arriver un jour...



"-Yixing Hyung... Junmyeon Hyung... l'étudiant soupira, épuisé, vous pouvez pas régler vos histoires de couple ailleurs ? J'ai... ce dossier à terminer pour Lundi prochains et j'ai à peine fini de rédiger la dernière partie, j'aimerais bien avoir un peu de calme...s'il vous plait ?

-T'as tout le week-end pour finir ce dossier Bae! Et est-ce que tu écoutes ce qu'on te dit au moins, s'égosilla un grand châtain, Ying a failli me tuer!

-Mais je te dis que je suis désolé mon amour! Je pouvais pas savoir! Hyunnie, dis lui toi!

-On sort ensemble depuis plus d'un an et tu ne sais pas que je suis allergique aux noisettes?! Y'en avait dans plus de la moitiers de ta Boite Cupidon à la con!

-Mais mon ange! Yixing tentait de revenir à la charge tandis que le dénomé Junmyeon lui, prenais de grand airs dramatique et complètement éxagéré.

-Non n'en dis pas plus!

-Mon sucre d'orge!

-Tais toi, Ying, tais toi! J'ai... besoin de temps... pour réfléchir."



C'est sur ce dialogue improbable que Kim Junmyeon sorti de la chambre de manière théâtre, suivi de près par son petit ami, affolé.

Une fois les deux envahisseurs disparus, Baekhyun soupira, prêt à se remettre au travail. Ces deux là étaient le couple le plus calamiteux qu'il n'ai jamais vu, et même si le petit châtain admirait parfois la fougue avec laquelle ils géraient leur couple, il fallait avouer qu'ils donnaient l'impression d'être sortis tout droit d'une sitcome romantique de mauvais goût.

Le jeune étudiant replaça les petites lunettes rondes qui tombaient négligeament du bout de son nez et était sur le point de se remettre dans ses documents lorsqu'un cri provenant du couloir le fit sursauter.

Evidemment, il s'agissait de Yixing.



Ils s'arrêteront jamais cette bande d'abrutis terminés à la pisse...



"-Toi! Je vais te péter les dents!"



Attends une seconde là... Yixing-Hyun est pas censé vouloir péter les dents de Junmyeon-Hyung... il voulait pas sauver son couple y'a même pas dix secondes ?



"-Yixing! Lâche-le !" La voix de Jongdae se mit à résonner à son tour



... comment ça "lâche-le" ? Ils sont pas en train de se battre quand même ?



Pris d'inquiétude, le petit étudiant se dirigea ouvrir sa porte, il s'avança rapidement dans le couloir et se figeait alors devant la scène en face de lui.

Yixing ne tentait pas de frapper son amoureux, celui ci était légerement à l'écart et regardait la scène avec stupéfaction tandis qu'en pleine action, Jongdae tentait désespérément de séparer Yixing d'un... Chanyeol.

Park Chanyeol, luttantant pour garder son équilibre, grognait alors qu'il était plié en deux, le torse penché en avant, le col de son tee-shirt tiré en avant par l'étudiant en face de lui.



"-Qu'est-ce que tu fous là grande guigne? Rageait le petit ami de Junmyeon

-Mais qu'est-ce qu-

-Non ta gueule en fait je m'en fou! Tu tombes bien t'as des comptes à me rendre! C'est ta faute si mon bébé a failli crever!

-Mais bordel repose moi espèce de taré!"



Le bouclé commençait vraiment à s'énerver, Baekhyun l'observait, figé. Il n'arrivait pas à en croire ses yeux et la surprise l'empêchait de se méler à la scène. Chanyeol, malgré sa grande taille n'avait pas l'air bien costaud face à Yixing. Il n'arrivait pas à se défaire de la poigne de l'étudiant enragé.



Que fait-il ici?



Son regard se posa alors sur la boite posée au sol. Il était donc là pour la livraison et pendant une demi seconde, un sentiment de déception se souleva au creu de sa gorge.



T'es con Baekhyun. Bien sûr que c'est pas pour toi qu'il est là. Il fait que son travail...



"-Bon Yixing t'arrête tes conneries il t'arrive quoi là!" hurla Jongdae, d'un ton autoritaire, ramenant le petit châtain à la réalité.



Il s'avança alors rapidement jusqu'aux autres garçons et, levant le bras bien haut, vint mettre une grosse claque sur l'arrière du crâne de son Hyung.



"-Stop Hyung. Tu le lâches."



À l'entente de ces mots, Yixing reposa le bouclé au sol, et se retourna vers la voix calme et douce qui venait de le frapper. Chanyeol également s'était arrété de gigoter et ses yeux s'aggrandirent en comprenant qui venait de parler.

"-Mais Bae... c'est lui qui m'a conseillé la boite en chocolat! C'est de sa faute!" Il pointait le grand vendeur du doigt comme un gamin se plaignant à la maitresse



Le petit châtain grogna alors avant de prendre une grande inspiration et d'attraper le vendeur par le poignée, l'entrainant jusqu'à sa chambre:



"Attends moi là, je me dépèche" il laissa Chanyeol entrer dans la pièce, refermant derrière lui avant de retourner sur ses pas jusqu'à son Hyung:



"-Bon Hyung, j'étais à la boutique aussi je te rappelle, je sais bien que c'est lui qui t'as conseillé. Et ce que je sais aussi c'est que tu lui avais pas précisé q'il fallait pas de noisettes. En plus t'aurais pu vérifier sur la boite avant de les offrir! J'aime pas me méler de vos histoires de couple mais puisqu'il y a pas le choix, j'vais te dire. C'est ta faute. Au lieu d'emmerder les autres, va tenter de te racheter auprès de Junmyeon-hyung.

-Mais...

-Cherche pas d'excuse Hyung. T'as tellement été impatient que t'as même pas pu attendre de les lui offrir le 14. Considère ça comme une chance, ça te laisse encore deux jours pour trouver un nouveau cadeau. Le jeune homme se tourna vers Junmyeon, Hyung, j'imagine même pas ce que ça doit être d'être avec un boulet pareil, mais s'il te plait, écoute ce qu'il a à te dire."



Il se retourna alors, laissant les deux grands dadets et un Jongdae essouflé tous les trois hébétés derrière lui. Et avant de s'avancer vers sa chambre, plus bas, il leur lança:



"-Oh, et arrêtez de me méler à vos histoires... et Yixing, tu touches plus à Chanyeol."



Lorsqu'il fut retourné dans sa chambre, les deux plus vieux étaient toujours plantés dans le couloirs.



"-Ying, c'est qui Chanyeol ?

-Aucune idée."









___________________________







C'est n'importe quoi cette soirée...



La pièce était sombres, les volets fermés, la seule luminosité provenait d'une lampe de bureau éclairant un tas de feuilles remplis de mots parfois alignés en phrases parfois simplement jetées sur le papier, sans explication. Dans les marges, des petits dessins bordaient les fiches d'études, des visages. Un en particulier fit sourir le vendeur. C'était lui. Il reconnaissait la caricature, des cheveux pleins de boucles coupés presque en bol, un grand regard, des oreilles décollées et une chemise avec un badge côté coeur (l'uniforme de la boutique) avec des initiales: "P.C.". Etrangement cela ne le dérangeait plus. Chanyeol avait finit par accepter l'évidence: il avait tapé dans l'oeil du petit châtain. Le dessin était plutôt réussi et le mettait en valeur et il ne pouvait qu'en être flatté.



Le jeune homme se tourna ensuite vers le lit, défait, quelques vêtements y trainaient. Les draps venaient d'être changés, ça sentait bon la lessive. Quelque chose attira son regard, sous le lit, lègèrement caché par la couette tombant à moitier sur le sol. Une forme cubique aux couleurs bleu de prusse sombre avec des touches bleu roi et des illustrations et écritures dorées. Un assemblement de couleurs que Chanyeol ne connaissait que trop bien.

Il soulevant l'épais tissu lui cachant la vu et fut surpris de sa découverte. Il n'y avait pas une, ni deux, mais bien une dizaine de boites de chocolats provenant de La Fabrique, chacune d'un goût différent, certaines éventrées avaient l'air vides tandis que d'autres n'avait même pas encore été ouvertes, encore scellées par un autocollant en forme de sceaux des maisons du moyen âge.

Quand s'était-il procuré tout cela ? Mis à part la première boîte qu'il avait acheté le jour de leur rencontre, il ne se souvenait pas l'avoir vu passer en caisse...



Peut-être lorsque j'étais avec les apprentis... mais il en aurait pas acheté autant? Certaines coûtent une blinde en plus. Il va se ruiner...



Sous ce lit, une autre surprise un peu plus difficile à distinguer avec l'obscurité de la pièce fit ricaner le vendeur.

Le jeune homme avait testé nombre de pratiques sexuelles, couchant avec des femmes et des hommes et ayant été dominant comme dominé dans ses relations homosexuelles, la forme phallique posée à même le sol ne pouvait pas le tromper. Un sextoy. Godemichet voir peut-être même vibromasseur. Piqué de curiosité, le grand vendeur l'attrapa pour le voir de plus près. Il était assez gros, entre 10 et 15 centimètres, et avait de petits boutons à son extremité, signfiant donc qu'il s'agissait d'un sextoy vibrant.



C'est au moment où il s'amusait avec les différentes puissances de vibration que le propriétaire de l'objet rentra dans la chambre, soufflant, il s'adossa à la porte comme s'il avait couru un marathon.



"-Désolé, fallait que je calme Yixing-Hyung, pardonne le il est pas très fin par moments.

-Humm, répondit le bouclé, peu intéressé, t'as des trucs sympas sous ton lit dis-moi."



Le châtain ne comprit pas tout de suite l'allusion, il leva les yeux sur son interlocuteur, puis les redescendis vers sa main, tenant toujours l'objet de plaisir. Son regard de plus en plus affolé fit des allers retours en les yeux, la main de Chanyeol, et le sol vers son lit, qui laissait appercevoir les boites de chocolats. Comprenant lentement sa situation. Il piqua soudain un fard vif et se précipita vers le vendeur, voulant lui arracher l'objet des mains. L'autre gardait fermement la forme phallyque dans son poing, obligeant Baekhyun à tirer un peu plus fort.



"-Quoi, tu veux même pas prêter ?" Ricanait-il



Il le lâcha finalement, faisant vasciller l'étudiant qui se mit à bafouiller de manière icompréhensible en allant remettre son petit secret sous le lit, en profitant pour repousser les quelques boites et ramassant les sous-vêtements qui trainaient sur son matelat pour aller les balancer dans un placard.



"-Comme si ça allait changer quelque chose, j'ai déjà tout vu, gamin.

-Je... c'est pas ce que tu crois... enfin... je l'utilise pas souvent! Je..."



Le châtain regardait ses pieds, n'osant plus remonter son regard vers Chanyeol. Celui ci observait l'étudiant, prenant enfin le temps de le détailler. Les cheveux en bataille, de petites lunettes rondes sur le bout du nez, un large tee-shirt et un simple caleçon noir. Il était adorable à ses yeux. Et ce côté confus et paniqué fit monter une chaleur nouvelle dans la cage thoracique du grand bouclé.

Il s'approchai alors un peu de l'autre, le faisant automatiquement reculer par réflexe. Un sourire naquit au coin de sa bouche et il s'approcha encore jusqu'à ce que le petit étudiant se retrouve bloqué dos à son bureau et qu'ils ne soient plus qu'à quelques centimètres l'un de l'autre.



"-... et donc... pourquoi acheter autant de chocolats ? Chanyeol demanda, nonchalemment, comme s'il n'était pas à une distance quasiment innexistante du plus petit

-Je... je voulais... me renseigner? J'y connais rien en chocolat, je voulais savoir lesquels seraient mes préférés...

-Et pourquoi te renseigner ?

-Parce que tu as l'air passionné. Je... enfin... ça m'a donné envie d'en savoir plus. Sur ce que tu apprécies. Enfin tu vois quoi...

-C'est pas un peu bizarre comme comportement? Pouffa le bouclé

-Tu sais très bien pourquoi j'ai ce comportement... arrête de faire comme si c'était pas suffisament évident...

-En effet."



Une main venant se poser sur le bois du bureau fit sursauter le châtain, elle était si proche qu'il la sentait froler sa hanche. Park Chanyeol passait à l'attaque.



"-Ça te va bien, ce petit style débraillé." Lui souffla-t-il à l'oreille.



Après avoir été passablement énervé par les actes de l'étudiant lors de leurs premières rencontres, le vendeur avait fini par se rendre à l'évidence. La drague de pacotille du plus jeune avait porté ses fruits, entre l'insolence, l'imprévisibilité et la maladresse, en plus d'un visage et d'une voix d'ange, Byun Baekhyun devenait petit à petit conquérant des sentiments du bouclé. Et la situation dans laquelle ils étaient tous deux à présent, seuls dans cette petite chambre, donnait à Chanyeol l'envie de s'amuser à son tour.

Sa main posée sur le bureau vint aggriper délicatement la taille de Baekhyun. L'acte tendit le plus jeune, sa respiration un peu plus rapide ne passa pas innaperçu et arracha un rire affecteux au vendeur. Il ne bougeait pas d'un poil.



Qu'est-ce qu'il attend ? C'est pourtant pas ce qu'il veut lui aussi depuis le début?



Voulant faire avancer encore les choses, le bouclé continua son intiative en collant un peu plus son corps à celui tendu en face de lui. Ses lèvres glissèrent sur le cou dégagé, laissant son souffle chaud s'échouer sur la peau pâle du plus jeune. Une chaire de poule naissait sur son cou à ce contacte léger.

La main de Baekhyun vint se poser sur celle de Chanyeol, elle-même posée sur sa taille. Ce n'était pas très explicite, était-ce une invitation à continuer ou un signal lui demandant de se stopper ? Le bouclé ne comprenait pas mais se dit que tant que Baekhyun n'aurait pas exprimé clairement quoi que ce soit, il continuerait son petit manège.

Alors il continua, posant furtivement sa bouche à la naissance du cou de l'autre, y déposa des petits baisers papillons, remontant posément, il alla suceoter la peau derrière l'oreille du châtain, inspirant le parfum de ses cheveux soyeux. Il sentait délicieusement bon, et l'action que sa bouche exerçait sur cette peau fine peau arracha des soupirs de bien être à Baekhyun.



Chanyeol posa sa main libre de l'autre côté du corps de l'étudiant, le collant un peu plus à lui, la laissant descendre un peu plus bas sur sa hanche, et éloigna un peu sont visage, constatant la petite marque violacée qu'il avait créé sur la peau du plus jeune. Les regards ses croisèrent alors et le coeur de Chanyeol rata un bâtement face à ce qu'il voyait en face de lui. Un garçon au joues rougies qui se mordillait la lèvre, ses yeux étaient brillants, et on pouvait y désceller une pointe d'excitation mais aussi... un peu de peur.



"-Hey gamin... ça va ?

-Hein? Je heu... oui... oui ça va. Souffla-t-il en béguaillant, il chercha un peu ses mots avant de reprendre une petite inspiration et de continuer: C'était agréable... ce que tu viens de faire."



Chanyeol, à ces mots, ne résista plus et plaqua ses lèvres à celle du plus jeune, les faisant mouver, lentement. L'autre hoqueta dans le baiser et ne bougea pas tout de suite, puis après quelques secondes il se mit à son tour à faire glisser ses lèvres sur celles du bouclé, hésitant.



Chanyeol trouva la sensation incroyable, particulièrement agréable, et excitante aussi, mais quelque chose le laissait perplexe. Après toutes les petites avances que le châtain lui avait fait ces derniers jours, comment se faisait-il qu'il soit soudainement si timide et n'osait plus rien faire? Il approfondit donc lui même le baiser, laissant sa langue glisser sur la lèvre inférieur de l'étudiant, en quémendant son entrée. Un second hoquet de surprise et un petit miaulement plaintif se firent alors entendre.

Leurs lèvres se détachèrent et Baekhyun aggripa son T-shirt pour ne pas le laisser se détacher de lui. Il n'avait pas l'air de vouloir arrêter ce qui rassura Chanyeol mais celui-ci prit tout de même la parole, tant pis si sa question pouvait paraitre blessante, il avait besoin de vérifier quelque chose:



"-Baekhyun... est-ce que c'est la première fois que tu embrasses quelqu'un ?"



Touché.