Chapitre 4

par Renma

Il fit sortir le châtain du magasin avant de fermer la caisse à clé et de sortir dans la rue à son tour, en prenant bien le temps de baisser le rideau de fer, grimaçant à la sensation mordante et glaciale que la feraille procurait sur ses mains nues.

Il se retourna alors, prêt à entamer son chemin jusqu'à son petit appart, et, Ô surprise, l'étudiant était toujours là. Il fumait une clope, une main dans la poche de son large blouson en jean. De toute évidence il attendait Chanyeol


Byun Baekhyun. Ce putain de cauchemard.



______________




Chanyeol n'habitait pas très loin de la boutique, et prendre le bus lui ferait plus perdre de temps qu'autre chose. Alors qu'il vente, neige, pleuve ou que le soleil lui tâpe sur le crâne, ils rentrait toujours chez lui à pied. Les écouteurs sur les oreilles. Silencieusement. Et seul.


Mais bien sûr ce soir là, il n'avait pas ses écouteurs. Et quelqu'un de bien trop bavard avait décidé de faire la route avec lui.

Lorsque le bouclé lui avait demandé d'arrêter de le suivre, Baekhyun s'était offusqué.


"-Je dois aller par là pour rentrer chez moi! T'as cru que la terre tournait autour de ton p'tit cul ou comment ça se passe ?

-... Mouai... J'y crois pas. Je vais finir par appeler la police! Avait menacé Chanyeol

-Tu veux que je te donne mon adresse peut-être pour te prouver que j'ai raison ducon ? J'habite sur le campus Artistique."


Un nouveau soupir, puis plus rien. Que pouvait-il lui dire de toute façon ? Il n'avait d'autre choix que de se coltiner cet imbécile sur son trajet habituellement calme. Eh bien soit, tant que le garçon ne cherchait pas à faire la causette.


Par pitié, faites qu'il ne me fasse pas la causette.


"-Eh du coup... t'habites dans le quartier ? Franchement c'est sympa, comme endroit, et puis ça doit être pratique pour ton taff!"


Pourquoi? Est-ce que quelqu'un m'en veut quelque part dans ce monde de brutes ?


"-Moi j'en ai un peu marre de ma chambre étudiante, c'est qu'un neuf mètre carré, la cuisine et même et les douches sont communes. Vive l'intimité...

-En parlant d'intimité, tu voudrais pas me fiche la paix et fermer ta gueule ?"


Oups.


Les mots avaient dépassés la pensée du bouclé. Lui même étonné de son manque de tacte, il s'était figé sur place. Le châtain également, s'était tourné vers le vendeur avec de grand yeux.

Ils se reluquèrent, bouche bée, comme si c'était la première fois qu'il se voyaient et qu'il n'avaient alors pas remarqué la présence de l'autre avant ce moment. Après quelques secondes Park Chanyeol fit promener son regard sur le visage de l'idiot de service, remarquant alors son sourire grandissant. Un sourire immense, colgate, à en faire trembler Miss Monde. Ses yeux formèrent deux petits croissants inversés et le bouclé le trouva sur le moment superbe.

Vraiment mignon.

Comment avait-il fait pour ne pas s'en rendre compte?


Ce mec est un vrai canon.

Dommage qu'il soit aussi relou quand il parle.

Dommage qu'il ne puisse pas s'empêcher de l'ouvrir.


"-Je savais que tu allais recommencer à me tutoyer! Ça fait plaisir!"


"-Bordel, continuait Chanyeol en abandonnant son rôle de vendeur, qu'il avait laissé au magasin, Tu connais pas le concept d'espace personnel ? Aller gamin, ça suffit rentre dans ton 9 mètres carré."


Le plus grand était arrivé à la porte de son appartement et glissait déjà les clefs dans la serrure de la porte d'entrée principale. Il se glissa dans le couloir le plus vite possible. Mais pas suffisemment pour ne pas entendre une dernière fois le châtain, qui haussait la voix pour se faire entendre: "Et en plus tu m'écoutes quand je te parles! T'es pas si excecrable que ça comme mec en f-" CLAC, Chanyeol avait refermé la porte au nez de l'autre timbré.


Il était toujours dans le hall d'entrée, adossé à la porte et attendis quelques secondes pour une raison que lui même n'était pas sur de comprendre. Cette semaine était la plus étrange de sa vie, et on en était qu'à la moitié. Entre cet abruti, la saint Valentin et son atmosphère éttouffante, cet abruti, l'opportunité d'assister aux cours des apprentis et cet abruti... Il en était déjà certain, à la fin de la semaine, Chanyeol dormirait sans cesse pendant ses 48 heures de week-end.


Grimpant trois par trois les marches qui l'amenèrent jusqu'à son étage, Il souffla un coup. Une fois dans son appartement, il alla se débarrasser de ses vêtements encombrants, ne restant qu'en jogging, et couvrit ses larges mais fines épaules de son plaid favori. Une tasse de thé dans la main, il était sur le point d'ouvrir la fenêtre pour tirer ses volets lorsque ses yeux se posèrent sur une sihouette en bas de la rue. Le Byun Baekhyun.


Le petit châtain était toujours planté là, faisant grogner le vendeur derrière son double vitrage. La vision de l'étudiant le mis en rogne quelque secondes, mais finalement il continua de l'observer de son perchoir. L'autre pianotait sur son portable, il avait allumé une seconde clope et tremblottait un peu.

Il n'y avait aucune raison pour que ce Byun Baekhyun reste là, dans le froid, d'autant plus qu'il ne dégnait pas lever la tête vers le bâtiment.


Donc il est pas en train de me stalker... de toute façon il peut pas savoir que l'appart donne sur la rue, et c'est évident que je ne ressortirais pas. Qu'est-ce qu'il glande ?


Le pauvre garçon semblait grelotter de plus en plus, se balançant d'une jambe sur l'autre, le portable toujours en main. Et Chanyeol le surveillait toujours, profitant de ne pas avoir à supporter son comportement envahissant pour observer ce visage si particulier, poupin et aux rondeurs délicates.

Il sirotait toujours son thé, enroulé dans le plaids tout doux et avait presque pitié pour l'autre qui semblait de plus en plus embêté. Au bout d'un moment il répondi à un appel sur le téléphone qui n'avait toujours pas quitté sa main durant tout ce temps.


Elle doit être complètement gelée, il ne porte même pas de gant cet idiot...


Chanyeol ne put résister et, posant sa tasse sur un petit meuble à sa droite, ouvrit doucement la fenêtre pour passer sa tête dans le froid incisif du dehors. Il avait été suffisament discret pour que le plus jeune ne l'entende pas, et pourtant le vendeur n'habitait qu'au troisième étage et la ruelle était étroite et piétonne, ils n'étaient pas si loin l'un de l'autre à cet instant. Ainsi Chanyeol pouvait écouter la conversation de l'autre.

Pourquoi avait-il eu cet élan de curiosité mal placée ? Aucune idée. Le sentiment était le même que lorsqu'il avait jeté un oeil aux fiches de cours du châtain un peu plus tôt dans la même journée. Un intérêt saugrenu et inexprimable auquel il ne préférait pas trop réfléchir.


"-Hyung... je... tu es au campus ?

-[...]

-Okay... est-ce que tu crois que tu pourrais venir me chercher ? Je suis dans le quartier de la chocolaterie... à côté de Hyewha, tu sais, on y a été la dernière fois et... oui c'est ça...

-[...]

-Je sais Hyung, désolée, mais tu sais c'est mon sens de l'orientation, c'est pas ma faute...

-[...]

-... au coin de la rue ?

-[...]

-Oui je vois... merci hyung, promis, je te revaudrais ça!"


Le garçon au bout du nez rougi par le froid avait rangé expressément son portable dans la poche de son gros blouson en jean avant de faire demi tour, revenant sur ses pas.

Chanyeol quand à lui contempla la la petite tête s'éloigner petit à petit, entre les flocons qui commençaient tout juste à tomber. Il avait comprit que l'idiot d'étudiant avait besoin de quelqu'un pour rentrer dans à sa résidence. Et c'est comme ça qu'un petit quelque chose tilta dans son cerveau.


En effet par le passé le jeune vendeur avait entamé une première année d'universitée, stopée prématurément. Cela lui avait suffit pour découvrir les différents campus de Séoul (à force de trainer d'une résidence à une autre pour faire la fête). Il connaissait le campus artistique, en y repensant, il savait même parfaitement où celui-ci se situait: et non, ça n'était pas du tout dans la direction qu'avait pris ce dénommé Baekhyun lorsqu'ils avaient marché ensemble.


Cet enculé s'est foutu de ma gueule.

Et maintenant il sait où j'habite.

Putain.

Il va venir me tuer pendant la nuit ?

Me demander de lui rembourser sa foutue boite ?

Ou bien est-ce qu'il est juste complètement con ?

Bordel,

c'est quoi ce type ?





__________________





Jeudi matin.

Chanyeol se réveilla comme une fleur. Une fleur aux pétales pleines de noeuds et au polène senteur transpiration, avec d'énormes cernes, une haleine de bouquetin et un Tee-shirt froissé.

Mais une fleur quand même.


Aujourd'hui, persone ne va m'emmerder.

Aujourd'hui je vais apprendre des trucs.

Je vais toucher aux outils de la cuisine.

Avec un peu de chance, aujourd'hui, je vais faire du chocolat.


C'est sur ces pensées que Park Chanyeol se leva, ou plutôt sauta de son lit, pris une douche de deux minutes chrono en main avec brossage de dent simultané. Il enfila les premiers vêtements qui lui tombaient sous la main et engloutis une grande tasse de thé avant de filer plus rapidement que l'éclaire et sans trop réfléchir jusqu'à la boutique.


Ce parcours du combattant était savament appliqué chaque matin, et donc une véritable habitude, devenue machinal. Il partait travailler aux aurores et de ce fait, grapillait du mieux qu'il pouvait son temps de sommeil en se levant le plus tard possible. 25 minutes avant l'heure d'embauche: environ 10 minutes pour se préparer, 10 minutes pour marcher jusqu'à La Fabrique, et 5 autres minutes de temps de latence, le "au cas où".


Arrivé à la boutique, il fut immanquablement le premier. Bien sur. C'était lui qui faisait l'ouverture, habitant le plus près et arrivant habituellement avant les apprentis. Alors il fit le job. Soulevant, une enième fois le rideau de fer. Il fit son bout de chemin habituel, parcourant les mètres qui séparaient l'entrée de la boutique à la porte arrière de la salle encore plongée dans le noir. La porte du fond, celle qui menait à sa pièce favorite, dans laquelle (il n'arrivait toujours pas à réaliser) il allait passer ses prochaines 48heures.


Son sourire était apparu dès qu'il avait ouvert les yeux ce matin là et n'avait pas disparu depuis, Chanyeol souriait rarement autant. Et ce jour-ci, aussi incroyable que ça puisse paraitre, il découvrit qu'il était cappable de sourire encore plus, lorsque ses yeux se posèrent sur les tabliers des apprentis acrochés à des portes manteau prévus à cet effet. Ils était propres. Le mercredi soir, c'était à Moonbyul de faire tourner la machine. Et un des tabliers avait accapardé toute son attention. Une petite étiquette cousue main indiquait un nom: "Jung Wheein", et à côté de cette étiquette, attaché avec une épingle à nourrice, un petit mot: "Grand Park t'es pas bien épais, tu devrais pas avoir de problème à l'attacher. Bon courage !".


Chanyeol attrapa l'uniforme de travaille et le mis sur lui avant de s'observer du mieux qu'il pouvait. C'était la première fois qu'il portait un des tabliers de la Frabrique et il était si fière... il savait qu'un jour il en aurait un à son nom, lui aussi. Bientôt, on y croit.


Il souriait comme un bêta lorsqu'un flash le surpris. Moon Byulie venait d'arriver et ricanait devant le cliché qu'elle venait de surprendre. Un grand dadet avec un sourire de bienheureux, triturant un bout de tissus aux couleurs du magasin, bleu de prusse et or. Avec ses cheveux bruns taupe et ses vêtements aux teintes sombres, cela lui allait à ravire.


"-T'es beau comme un camion mon grand! Elle lâcha un second rire Bon aller, tu m'aides à sortir le matériel ? Monsieur Lucien est déjà là c'est lui qui nous fait bosser ce matin, tu sais faire des ganaches ?


-Heu... oui, mais c'est pas un peu un basique, la ganache? Se demanda le garçon, sceptique à l'idée d'avoir à apprendre quelque chose de si simple, même pour les apprentis ayant commencé en septembre dernier.


-Oui évidemment. On va pas t'apprendre à en faire, t'inquiète pas! Aujourd'hui on expérimente! Monsieur Lucien veut nous faire trouver des variations de ganaches, les meilleurs iront dans la prochaine collection."


Par-fait.


Evidemment, après plus d'un ans à travailler dans la boutique, il avait prouvé ses connaissances, au moins théoriques, dans la chocolaterie, à l'occasion de longues conversations avec les patrons et apprentis. Tout le monde savait qu'il était passionné, et c'était une évidence, que lorsqu'un apprenti viendrait à terminer sa formation, il serait le premier choix pour prendre la place vacante.


_____________



Chanyeol ne s'était rarement autant impliqué dans un travail, la matinée était passée en un éclair et il était ravi de ce qu'il venait de vivre. Le grand bouclé connaissait déjà bien le groupe d'apprentis et s'entendait avec la plupart d'entre eux, c'était un petit groupe de 6, composés de Moonbyul, Siwon, lui, (remplaçant Wheein), une jeune fille timide au regard perçant nommée Solji, et deux garçons toujours collés l'un à l'autre à faire des blagues idiotes, un Jimin et un Yoongi.


Il ne s'attendait pourtant pas à ce que le courant passe aussi bien, en fait, tout le monde l'avait adopté en à peine une heure, et dès que quelque chose lui échappait, il y avait toujours quelqu'un pour prendre le temps de lui expliquer, pour qu'il ne prenne pas de retard sur le travail, une véritable entraide au sein d'un groupe à l'écoute.


Au final, il avait passé tant de temps à réfléchir à sa ganache chocolat noir beurre de cacahuète et d'un moyen pour la faire se démarquer de ce qu'on pouvait d'or et déjà trouver sur le commenrce, qu'il n'avait même pas remarqué son estomac grondant famine.


Il était midi et demi et l'heure de la pause déjeuner pointait le bout de son nez, Chanyeol n'avait pas pris le temps de se nourir le matin même et était parti en furi, aussi, pour la première fois depuis longtemps, il n'avait pas de quoi manger.

Généralement le jeune homme apportais un sandwich ou une salade dans un tupperware pour la pause de midi, prenant rarement le temps de rentrer chez lui bien qu'il le pouvait. D'ailleurs en y repensant, il n'avait plus rien dans son frigo, et tout les soirs il se retrouvait avec des plats de pâtes dans son assiette. Il savait très bien que le groupe d'apprentis avait tendance à manger leurs repas apportés tous ensemble dans une salle de repos à l'arrière du magasin. Malgré cela, son excitation lui avait totalement fait oublier ce détail et il se retrouvait sans rien. S'excusant auprès du groupe, Chanyeol décida donc de partir seul à la conquête de nourriture dans le quartier, ayant déjà une petite idée d'où aller. En sortant, Quelqu'un lui sauta littératerelemrnt dessus.


"-Alors futur apprenti! C'est comment cette journée de dur labeur ? Hyejin, resplendissante comme toujours, lui souriait de toute ses dents


-Génial! Tu pars manger ?


-Ouai, Madame Phillipine garde la boutique pendant qu'on va grignoter quelque part, Wheein a pas pris sa bouffe."


Tout en disant cela elle s'était tournée vers une jeune fille pas bien grande, avec un regard pétillant et deux tresses qui lui retombaient de part et d'autre de ses épaules. Elle ressemblait à une petite gamine malicieuse.


"Salut!


-... Salut. Alors comme ça c'est toi le crevard qui a pris ma place ?"


Chanyeol avait piqué un fard, pris de culpabilité. C'est vrai qu'il pouvait profiter de ces cours parce qu'il avait en quelque sorte pris la place de quelqu'un d'autre...


"-... hey! Je déconne ça va fait pas cette tête! La gamine éclata de rire, ça me gène pas du tout tu sais! C'est ma faute je fais trop de bêtises héhé. Profites-en, avant que je revienne sur le terrain! Elle lui fit un clin d'oeil et le grand s'en amusa un peu


-Ouai... merci de faire des conneries! Et... ça va la vente? C'est pas trop la merde? La boutique cette semaine c'est vraiment la galère...


-Oh putain Yeol, tu devrais la voir avec les clients! S'était exclamé Hyejin, Quand on m'a parlé d'elle j'avais un peu la flemme de devoir garder une gamine, mais en fait non seulement on s'entend bien, mais en plus elle se débrouille comme une chef!


-Je crois que je suis plus douée au contact avec les clients qu'en cuisine en fait, avait rougis la petite tressée après tous ces compliments, c'est la première fois que je bosse dans la vente!"


Hyejin avait alors proposé au bouclé de les accompagner et manger ensemble et Chanyeol avait accepté avec plaisir. Les trois jeunes étaient sortis du magasin et allaient tourner vers une sandwicherie lorsqu'une quatrième personne s'approcha du groupe.


"-Sérieusement ?"


Non cette fois ci c'en était trop, le bouclé était exaspéré.


"-Salut!"


Silence. Baekhyun était planté là et souriait tranquillement tandis que Chanyeol, figé sur place, se concentrait pour faire sortir des éclairs de ses yeux.


"-Salut Baekie!"


Chanyeol s'était tourné vers son amie avec une expression faciale qui criait l'incrédulité.


"-Baekhyun est passé ce matin! Il était déçu de pas te voir alors je lui ai proposé de repasser lors de notre pause. C'est marrant d'ailleurs, tu savais que Wheein et lui se connaissent ? Ils ont fait de la chorale ensemble en primaire!"


Hyejin continuait de déblattérer en pensant bien à placer des jeux de mots idiots çà et là pour faire marrer la plus petite tandis que Chanyeol avait décidé de se terrer dans le silence.


Bas. Les. Couilles. Je fais la grève de la parole. Pas question de devoir me taper la discute avec ce type encore une fois. Merde.


Après s'être posés avec leurs en-cas sur des sièges à l'intérieurs de la sandwicherie, le grand s'était retrouvé entouré de trois êtres bruyants, en quelques minutes il avait entendu plus de gros mots et de stupidités qu'il n'en avait lui même prononcé dans son entière existence. Les sujets s'enchainaient, et Chanyeol avait fini par prendre sobrement part à leurs converations. Il commentait çà et là tout en machouillant ses crudités coincées entre deux tranches de pain complet aux noix. Il n'avait pas grand chose à dire mais entendre son amie grande gueule débattre de sujets divers avec cette petite Wheein aux punchlines indétronables, le tout saupoudré de remarques pertinentes de la part du petit châtain, tout cela était un bien assez bon divertissement.


"Et donc, si j'ai bien compris, je ne verrais pas ton joli minois demain non plus ? Le châtain faisait la moue en s'adressant soudainement au vendeur. C'est dommage, j'aimerais encore quelques conseil d'expert de ta part... puisqu'hier tu m'as lâchement ignoré.


-T'as pas besoin de moi, demande plutôt à Hyejin."


Chanyeol s'était lui même supris à tutoyer l'autre. Cet acte lui donnait des frissons qu'il décida de faire passer sous le coup du dégout. Après ces quelques conversations et les informations qu'il avait involontairement mémorisé sur Baekhyun, il trouvait plus logique de laisser tomber les formalités même si cela, en un sens, l'horripilait. Il continua en bougonnant:


"En plus t'as pas l'air de savoir ce que tu veux. La prochaine fois ramène carrément ta copine pour qu'elle se choisisse son cadeau elle même, ça ira plus vite et elle reviendra pas en chouinant, ELLE.


-Ta copine ? Alors c'est vrai Baekie ? T'es pas célibataire ? Hyejin avait du mal à cacher sa déception


-Pas du tout. Je suis. Absolument. Libre."


Hein ?


En disant cela le rosé avait ancré ses yeux dans ceux du noireaud, accentuant bien sur le mot clé: Libre.


"Et ouvert à toute proposition d'ailleurs! Enchaina-t-il tout sourire en se tournant vers les deux jeunes femmes. C'est Chanyeol, allez avoir pourquoi, depuis le début il s'est mis en tête que j'étais en couple avec une fille.


-Hein ? Non mais comment j'aurais pu savoir moi! Tu cherches à acheter des chocolats de saint-valentin depuis trois putain de jours! Et tu m'as jamais repris quand je te parlais de ta copine, tu te foutais de ma gueule hein?


-Yeol! Stop la grossièreté, tu deviens agressif. Il reçu une tape sur l'arrière du crâne de la part de sa collègue, ce qui fit rire Baekhyun, qui continuait alors:


-Et puis tu sais, moi je m'en fiche, mais ça peut être vexant pour certains, que quelqu'un suppose comme ça l'orientation sexuelle d'un autre sans même lui avoir demandé à la base.


-Ah oui ça c'est vrai! Moi... j'aime les filles, Wheein rougissait, et ça m'arrive tellement souvent, que des gens veuillent me faire rencontrer leur connaissances garçons, comme si je ne pouvais pas être homo. C'est très désagréable."


Un silence compréhensif avait suivit, comme pour donner de l'importance à la soudaine confession de la petite tressée.


"-Toi non plus Yeol, ça te ferait pas plaisir.


-Non, tu sais très bien que personnellement je m'en fiche, Hyejin.


-Roh ouai eh bien tout le monde n'est pas pansexuel excuse nous hein!"


Le haussement de ton clairement exagéré de son amie le fit soupirer.


"Okey j'ai compris! Il se tourna à contre coeur vers l'étudiant. Et donc, puisque tout le monde est contre moi, et pour éviter de vexer qui que ce soit, je te demande...


-J'aime les garçons, exclusivement, les garçons."


Même si le jeune vendeur avait commencé à douter au cours de leur conversation, le fait de l'entendre dire clairement lui procura un sentiment étrange. Entre la gêne et autre chose, une sorte de nervosité.


Est-ce que... est-ce que ce serait pour ça qu'il me colle aux basques? Non... pas possible.


"-Et je les aime surtout lorsqu'il sont grands, avec des cheveux bouclés et un caractère tout ronchon.

-Ah... ah ok."


Les trois autres s'étaient figés.


"-Bon... Yeol, désolée j'aimerais bien te sortir une excuse du genre "je dois montrer un truc à Wheein il faut qu'on parte", mais je sais que ce serait trop évident...


-Ahn Hyejin, je te préviens si tu me fais ce coup là je-


-Donc je vais juste assumer. Wheein, tu viens ? On va les laisser... seuls... tous les deux."


Et plus vite que Chanyeol ne l'aurait cru possible, les deux vendeuses du jours s'étaient éclipsées, la plus grande avec un sourire idiot collé au visage et l'autre avec un regard désolé et un rire nerveux.


Je vais la buter.


_____________



Baekhyun continuait de manger, sereinement. C'en était fascinant pour l'autre, comment ce type pouvait-il rester si calme? Comme s'il ne venait pas tout juste de lui faire du rentre-dedans absolument dingue.


Ce n'était pas dans les habitudes du vendeurs, ce genre de spécimens. Et collants et sans gêne étaient généralement le type de relation que Chanyeol fuyait. Se faire pourhcasser par un Don juan en caton pâte qui lui chante la sérénade en bas de fenêtre? Bof, ça va aller je m'en passerais.


C'est l'exacte raison pour laquelle il était si destabilisé. C'était très clair, le bouclé ne portait pas le châtain dans son coeur, il pouvait partir sans même à avoir à donner d'excuse et l'autre comprendrai le message.

Pourtant, Chanyeol resta là.Les bras roisés contre sa poitrine et les yeux plissés pour mieux juger du regard. Il n'arrivait pas à se résoudre et partir. Pourtant l'autre n'alimentait même pas la conversation.


"-Bon. Pourquoi tu me suis partout?"


Chanyeol avait été le premier à engager la conversation ce qui eu l'air de plaire à l'étudiant, un sourire et un peu de mayonnaise au coin de la bouche.


"-Je ne vois pas de quoi tu parles.


-Fait pas le con avec moi gamin. Ce sais où est ce fichu campus artistique de mes couilles. Tu fais que de bullshiter (nda: j'aime trop l'expression bullshit et j'ai décidé d'en faire un verbe, kestuvafaire?), je supporte pas qu'on se foute de ma gueule comme ça. Je veux des explications.


-Je pense pas qu'il ai besoin d'explications tu... tu comprends vraiment pas ?


-Bah non excuse moi de pas faire de la clairevoyance, pour moi t'es juste un mec lourd et flippant.


-Flippant ? C'est marrant les gens on plutôt tendance à me dire que j'ai une tête d'ange.


-Les anges me font flipper alors.


-Dommage pour toi, tu dois être effrayé à chaque fois que tu te regardes dans une glace!"


Un blanc génant s'installa alors. Le grand passionné de chocolat n'avait même pas le courage de répondre quoi que ce soit, atterré par la réplique bon marché qu'il venait de recevoir en guise de compliment. C'est qu'il semblait très fière de sa phrase en plus de cela!


"-Faut que t'arrêtes le sucre gamin, ça a pas l'air de te faire du bien.


-J'aime pas trop le sucre. Avait répondu l'autre très sérieusement. L'amertume est meilleure.


-Marrant à entendre venant d'un sale gosse qui se plaignait des chocolats trop noirs qu'il avait acheté."


Pris la main dans le sac.


"-... c'est la seule excuse que j'ai trouvé pour revenir à La Fabrique sans avoir l'air d'un mec qui se goinffre... Le petit baissai la tête, géné par l'aveu alors qu'il s'était lui même trahi.


"-Du coup t'as préféré avoir l'air d'un connard. Super bien joué... Sérieux, tout le monde s'en fou, si tu manges une boite de chocolat par jour ou pas. Nous ça nous va, tu fais du chiffre d'affaire.

-Mais c'est pas pour le chocolat que je suis revenu. Baekhyun avait la gorge un peu serrée. C'est pas croyable que tu captes toujours pas Hyung!


-Oh non. Non Non Non c'est bon j'en ai marre, Chanyeol haussa le ton, tu m'appelles pas Hyung. On est pas potes. Je vais être clair, puisque toi tu sembles pas vouloir l'être. Je ne veux plus voir ta sale gueule dans le coin. Ni à la boutique, squatter le midi, ni camper devant mon appart. Tu refais ça encore une fois et je te casses ta gueule de con.


-Ma gueule de quoi ?? C'était au tou de l'autre de s'énerver, piquant un fard. Tu me traites de con ou de mec lourd okey, tu me menaces de me frapper pourquoi pas, mais tu insultes pas mon visage !"


Il s'était levé, tapant du poing sur la table un peu bancale, les quelque personnes présentes dans la pièce se retournant au bruit.


Je l'ai vexé... pour si peu ?


Chanyeol avait alors explosé de rire. Purement et simplement. Il riait à s'en tenir les côtes et gloussa plus bruyamment encore lorsqu'entre deux larmichettes il vit le visage de l'étudiant passer du rouge au cramoisi.


"Oh c'est bon, calme toi miss monde, je suis pas obligé de te trouver beau, hein, chacun ses goûts.


-Non mais c'est pas drôle là! Je me casse le cul pour te draguer subtilement et toi tu... tu me dis "sale gueule de con"...


-Gamin, je dis ce que je veux, et entre nous, t'as la subtilité d'un éléphant... Tu vois pas que je fais exprès d'ignorer ta drague à deux balles?"


Le gamin en question fronça les sourcils d'un air ridicule et souffla avant de baragouiner un "c'est bon, j'ai compris le message" et de tourner les talons, sandwich en main.

Le grand bouclé l'observa partir, son rire s'était rapidement calmé, il n'était pas trop sûr de comprendre pourquoi Baekhyun réagissait si brutalement.


Il s'est vraiment barré ?


Le garçon fini son reste de sandwich le plus vite possible, n'ayant pas spécialement envie de trainer tout seul dehors, il commençait à enfiler son écharpe lorsque la petite furie au blouson en jean débarqua de nouveau dans la boutique d'un pas rapide. Il s'arrêta juste à temps pour ne pas se cogner contre l'autre, à quelques centimètres de lui, levant la tête vers son visage il bugua le temps de quelques secondes, son regard naviguant vivement entre les yeux et les lèvres du vendeur.

Il hésitait clairement. Et Chanyeol, ayant bien compris sur quoi, ne bougea pas d'un poil, paralysé.


Puis finalement, fronçant les sourcils et avec une moue de résignation, Byun Baekhyun plongea sa main dans la poche du manteau de l'autre puis reparti en sens inverse, le visage bouillonant, comme il était arrivé, ne laissant pas le temps à Chanyeol de dire "chocolat".


Park Chanyeol sorti alors dans la ruelle et vit l'autre s'éloigner d'un pas rapide, se frottant le crâne des deux mains. On pouvait l'entendre grogner bruyamment de frustration.


Il plongea alors la main dans sa poche et y trouva un petit papier plié:



"0018 6643 91,

tu peux enregistrer ce numéro au nom de Byun Baekhyun. <3"