Chapitre 3

par Renma


Chanyeol était là, planté dans la réserve. Il ne savait pas à quoi s'attendre lorsque Byulie avait demandé à lui parler et s'était finalement préparé au pire. Ne jamais se fier aux sourires de cette fille. C'est ce que tout le monde disait à la boutique. Elle pouvait très bien être porteuse de mauvaise nouvelle malgré son air avenant.

L'employé s'était vraiment fait des films, en quelques secondes les pires scenaris lui étaient passés par la tête.

D'autant plus que le franc parler de l'apprentie à ses côtés ne mettait pas à l'aise. Pas le moins du monde. La soeur et le frère Montaigre lui portaient une confiance sans limite comme si elle faisait partie de leur famille, depuis le temps qu'elle travaillait et aprenait à leurs côtés, alors c'était elle qui était choisie pour annoncer certaines décisions importantes lorsque les deux patrons de la boutique ne pouvaient pas le faire par eux-même. Les décisions importantes, comme un liscenciement, par exemple.

Le grand jeune homme s'était même imaginé que son alteraction avec le client excecrable de la veille ai été rapportée par on-ne-sait quel client mal intentionné et que son manque de sang froid face à l'autre abruti lui ai coûté son travail. Oui c'était totalement invraisemlable, mais Chanyeol en était à ce niveau d'angoisse.


Et bien évidemment, il se plantait sur toute la ligne.

Même Park Chanyeol ne pouvait être malchanceux à ce point. Et ce jour-ci, il était d'ailleurs très loin de l'adjectif malchanceux.


"-Bon. On a un soucis avec une apprentie. Byulie commençait enfin à s'expliquer. Elle est nouvelle et fait absolument n'importe quoi. Si tu veux mon avis, ça l'intéresse pas vraiment, la chocolaterie. Et elle a clairement pas sa place dans la formation, mais bref. C'est la fille d'un ami de madame Phillipine alors elle et monsieur Lucien ont décidé de lui laisser encore une chance."


La jeunne femme soupira, elle n'avait pas l'air de comprendre l'avis de ses deux supérieurs.


"-Mais là elle a bien merdé hier soir et nous a foutu en l'air une commande entière de crême patissière au guarana cette abrutie! Chanyeol, tu sais comme ça nous coûte une fortune ce genre de produits, tu dois comprendre dans quelle situation ça nous met..."


Le garçon aqcuiesçait lentement, évidemment, il connaissait la valeur de ce type de crêmes patissières, mais n'était tout de même pas trop sûr de comprendre où la femme aux cheveux cendrés voulait en venir.


"-Hm. J'vois le genre de bordel ouai. À leur place, je l'aurais virée la gamine, c'est sur, fille de potes ou pas... il répondit en fronçant les sourcils de sérieux.

-Je t'imagine tout à fait faire une chose pareille. Franchement elle ne va pas faire long feu,cette Jung Wheein, Byulie s'était mise à ricaner

-Et... du coup? En quoi c'est censé me concerner, cette histoire ?

-C'est tout simple... "


Byulie reprenait alors son sérieux, le sourire bienveillant sur les lèvres:


"-Une décision a été prise, pour lui donner un coup de cravache et lui faire comprendre qu'on est pas au club med, Wheein a été... "sanctionnée". Les patrons vont la faire bosser comme vendeuse à la boutique pendant les deux prochains jours, Jeudi et Vendredi. Comme on est en plein rush de saint-valentin elle risque de bien en baver puiqu'elle a aucune expérience dans la vente, mais il lui faut bien ça. Elle enchainait son discours sans laisser à l'autre le temps de commenter quoi que ce soit,

C'est Hyejin qui sera chargée de l'avoir à l'oeil. Et du coup, toi... tu es libre pendant deux jours. ET... tu es invité à nous rejoindre pour assister aux heures de cours de la formation avec le reste du groupe.

-... Oh putain, c'est... c'est sérieux ?!

-En gros pour deux jours tu pourras prendre sa place!

-Je... ok, j'accepte, carrément !

-Mon vieux, félicitations. Profites-en, et, entre nous, on sait tous que tu le mérites"


La jeune femme lui tapota amicalement l'épaule avant de tourner les talons pour retourner en atelier, laissant le bouclé seul, à réaliser la soudaine opportunité s'offrant à lui.




_________




Chanyeol souriait toujours aussi faussement, se forçant, comme d'habitude, tant qu'on ne le prenait pas vraiment pour un connaisseur et qu'on ne venait pas lui demander conseil. Il se contentait de faire son travail sans rechigner, et bien que la fatigue commençait vaguement à se faire ressentir, il ne voyait pas sa journée passée, comme si ça bonne humeur avait déclenché le mode vitesse X2 de sa vie. Même sa collègue de vente, Hyejin, le trouvait plus rayonnant dans l'hatitude, son sourire forcé parraissait plus sincère.

Plus rien ne pouvait lui gâcher sa journée, plus rien. Pas même la foule ahurrissante dans la rue et à la caisse de la boutique. Pas même le froid glacial qui lui gela les entrailles lorsqu'il alla s'aérer à la pause de midi. Pas même l'amour et la niaiserie ambiante. Pas même...

Oh. Si. Peut-être une chose finalement. Enfin plutôt quelqu'un.


Il était 16h30 lorsqu'un jeune client entrai dans la boutique encore un peu bondée. Chanyeol ne lui prêtait pas tout de suite attention, trop occupé à faire des aller-retour vers la réserve pour remplir de nouveau les rayons qui parraissaient toujours plus vides. C'est la voix de Hyejin, un peu désemparée qui le coupa dans sa course:


"-Yeol, il faut que tu viennes, un client vient d'arriver pour une plainte. Apparemment, il a un problème avec une boite que tu lui as vendu hier, j'ai pas bien compris. Il refuse que je m'en occupe il veut te voir...

-Une plainte ?"


C'était bien la première fois pour le jeune vendeur que quelqu'un n'était pas satisfait au point de venir s'en plaindre. Evidemment, un client voulant tenter de nouvelles saveurs et qui n'en était finallement pas fan ça devait bien arriver, et ce n'était surement pas rare. Mais cela faisait aussi partie du jeu. D'ordinaire, personne ne venait déposer une plainte pour ce genre de chose.

Plutôt culotté, comme comportement. À moins qu'il y ai eu un soucis avec le contenu de la boite ? N'avait-elle pas été remplie complètement ? Ou bien pire, avait-elle été remplie avec le mauvais chocolat ?


"-Tu pourrais pas t'en occuper s'te plait ? Je dois finir deux trois trucs là et j'ai déjà deux clients qui attendent pour récupérer leurs commandes....

-Non Chanyeol, désolée, je lui ai déjà proposé mais il veut te voir toi en particulier... je sais pas ce que t'a foutu mais ça a a l'air sérieux, tu devrais vraiment y aller.

-À ce point ?

-Mouai, t'inquiète, je vais m'occuper de tes clients qui patientent.

-... Okay. Merci Hyejin."


Chanyeol ne se posa pas plus de question et confia ses cartons à moitié déballés à sa collègue avant de se diriger d'un pas décidé vers l'entrée de la boutique, essuyant furtivement une perle de sueur de sous sa frange.

La surprise fût totale, lorsque le vieil homme rabougris que Chanyeol s'était imaginé se trouvait en fait être beaucoup plus jeune et beaucoup moins rabougris. Et beaucoup trop reconnaissable également, avec ses cheveux soyeux qui semblaient tout doux, et son sourire ravageur, et ses yeux noisettes, tout un ensemble que le jeune vendeur excecrait déjà beaucoup trop.

Il soupira longuement, et son irritation ne passa pas inaperçu lorsqu'il fut suffisamment proche du client.


"-Eh bah, vive l'enthousiasme...

-Bonjour, vous vouliez me voir ?

-Tu vas encore me vouvoyer ?

-Monsieur, je suis en service, je vouvoie. C'est la convenance. Vous aviez une plainte à me faire part?"


Le ton était sec et cassant. Si avec ça il comprend pas que je veux pas faire causette.

Le client ne répondit pas tout de suite, il semblait contrarié que l'autre ne réagisse pas plus et se contenta de fixer Chanyeol, ne semblant pas prendre en compte son malaise.


"-Monsieur ?"


...


"-Hum... oui. C'est par rapport à la boite de chocolat."


Le petit châtain se mit alors à fouiner dans un gros sac en bandoulière que Chanyeol n'avait jusqu'alors pas remarqué, il semblait plein à craquer, un vrai sac d'étudiant, en somme. Quelques feuilles volantes en sortirent innopinément, voletant jusqu'au sol sans que leur propriétaire ne s'en apperçoive. Le bouclé, prit de curiosité et sous couvert de politesse se pencha pour les ramasser et ne se gêna pas une seule seconde à lorgner sur l'écriture, un peu brouillon et moyennement lisible qui remplissait les pages à carreaux. C'était une feuille d'examen, on sentait l'urgence dans le type de calligraphie peu soignée. Le test avait été corrigé, avec une belle note, un 88/100. Pas mal le gamin. Il eu tout juse le temps de voir qu'il s'agissait d'un contrôle sur le surréalisme et que l'élève avait signé la feuille d'un Byun Baekhyun, avant que ce même Byun Baekhyun ne lui arrache les feuilles des mains en toussotant.

Chanyeol relevait le regard et remarqua le rouge sur les joues de son client. De quoi avait il honte? Si ça avait été sa feuille, le bouclé l'aurait très certainement exhibée à la terre entière, un 88, jamais il n'avait eu ce genre de notes, lui. En tout cas, il a l'air de faire moins le malin comme ça. Le rouge de ses joues s'était adoucit en une couleur plus rosée, presque assortie à celle de ses lèvres, qui, Chanyeol le nota au passage, étaient adorablement tordues dans une petite moue d'enfant vexé, et le tout lui donnait un aire de personnage de dessin animé. Cette vision tirait étrangement une grande satisfaction au plus grand. Il souriait au garçon en face de lui et leva un sourcil d'un air interrogateur, l'autre baissa les yeux et baragouinait quelque chose qui ressemblait vaguement à un "Oui bah ça va, ça veut pas dire que j'suis un intello non plus hein.", mais ça ne fit qu'amplifier les ricanements de Chanyeol.

Le dénommé Baekhyun semblait passablement irrité par ce renversement de situation, et, comme pour changer de sujet, il plaqua la boite de chocolat qu'il avait fini par retrouver contre le comptoir de la caisse.


"-Les chocolats là, je suis pas satisfait. Je veux être remboursé.

-... pas satisfait, c'est à dire ?"


Le passionné de chocolat baissa les yeux sur la boite qu'il avait vendu la veille et nota qu'il s'agissait du coffret qu'il avait conseillé aux amis du châtain la veille, ses préférés, ceux au cacao d'équateur. Lorsque le garçon était passé en caisse, Chanyeol était tellement exaspéré par l'attitude de l'autre qu'il 'avait même pas fait attention à ce qu'il achetait, trop pressé de le voir sortir de la boutique.

Mais le garçon avait suivit son conseil. Est-ce que c'était une bonne chose? Chanyeol ne savait pas vraiment quoi en penser. Il était flatté que ses conseils aient été suivis mais parallèlement il avait fallut que ce soit CE mec qui l'ai écouté. D'autant plus qu'apparemment le goût n'avait finalement pas été apprécié.

Le vendeur ouvrit la boite avant de s'exclamer:


"-Votre amoureuse a mangé la moitié de la boite avant de se rendre compte que c'était pas à son goût ?

-"Amoureuse" ? Trop mignon.

-Quoi ?

-C'est mignon, comme appellation, "amoureuse"... la remarque fit rougir le plus grand d'embarras, C'est moi qui ai mangé la moitié de la boite, et oui je met un certain temps avant d'évaluer la valeur de quelque chose. Je vois pas où est le problème."


Alors que Chanyeol recommençait à bouilloner de l'intérieur, son interlocuteur, lui, retrouvait ses airs provocateurs. Il était clairement en train de jouer avec ses nerfs. Et semblait déguster l'instant.


"-Alors ? Tu vas me rembourser ?

-C'est une blague? Vous avez mangez la moitié de la boite! Si vous préfériez les trucs sucrés fallait choisir autre chose hein! Je peux pas vous rembourser.

-Mouai, je suis sûre qu'il y a moyen de s'arranger et...

-Non. Stop. Chanyeol le coupa de suite, décidé à ne pas laisser l'autre le tourner en bourrique, Déjà vous venez me parler de "valeur" du chocolat alors que c'est juste une histoire de goûts personnels. En plus j'avais bien expliqué hier qu'ils étaient amers, et vous avez voulu les acheter quand même. Offrez le reste à votre copine, si ça se trouve elle aimera ça, et ne revenez pas nous faire perdre du temps avec vos plaintes qui sortent de nule part, monsieur. Sur ce, désolé de ne pas pouvoir vous venir en aide, et bonne journée."


Il avait espéré que cela suffise à fermer son clapet à l'étudiant.

Evidemment, ça n'a pas marché.

En face de lui, de l'autre côté du comptoir, se tenait toujours le même client. Pas l'air inquiêt ni en colère face au refus. Serein. Et cette nonchalance mit Chanyeol encore plus sur les nerfs.


"-Vous pouvez partir monsieur.

-Hm... non. Je veux être remboursé... ou alors... avoir une remise sur un autre produit! Ou heu..."


Sa façon de s'exprimer était louche, comme s'il cherchait ce qu'il pouvait bien réclamer. Comme s'il ne savait pas tout à fait ce qu'il voulait réellement en venant se plaindre dans le magasin. Pourtant sa façon de garder confiance en ses décisions était incroyable. Il ramait à se trouver une excuse pour rester, mais il assumait jusqu'au bout.


"-... En tout cas je partirais pas d'ici."


Ok. C'était dit.

Il se décalait alors pour laisser la place aux clients qui attendaient derrière lui pour payer et resta là.

Et il attendit.


Chanyeol n'en revenait pas. Après avoir entendu la décision du client au visage parfait, il avait d'abord fait comme si de rien n'était, en pensant qu'il ne tiendrait pas.

Mais si. Il restait.

Il observait tout les faits et gestes du bouclé. Le suivant même lorsque le jeune vendeur se déplaçait dans le magasin et il s'était même permis de donner son opinion lorsque Chanyeol tenta d'aiguiller un groupe de jeunes filles pour leurs achats. Chanyeol lui avait lancé un regard noir, gagnant en retour un petit rire et une expression joueuse, faisant glousser le groupe d'adolescentes. C'en était au point où certains clients pensaient qu'il travaillait dans la boutique, alors qu'il n'avait même pas l'uniforme adéquat.


Hyejin, elle, avait été témoin du drôle de spectacle que son collègue et ce qui semblait être un ami à lui donnaient au client. Les deux garçons se chamaillaient et ça lui rappelait avec nostalgie son adolescence, qu'elle avait passé avec une amie, elle s'en souvenait très bien, du nom de Yongsun, à lire des romans et mangas qui mettaient en scène des histoires d'amour entre garçons.

C'est avec un air d'espièglerie qu'elle s'était donc mise à taquiner Chanyeol lorsque celui ci était passé en coup de vent dans la réserve.


"-Alors Yeol? Tu me présentes pas ce charmant jeune homme ? T'as peur que je te le pique ? Il est vraiment pas mal!"


Elle se fout de ma gueule ? Chanyeol s'était tourné vers elle, les bras encore encombrés de bouquets composés de divers types de chocolats, il n'avait jamais eu les yeux si exorbités de toute sa vie. Quelque chose de bizare se produit également, ses joues chauffèrent fortement d'un coup. Avant qu'il ne reprenne contenance et qu'il tente son regard le plus blasé:


"-C'est pas mon pote. Et laisse tomber Sassy girl, il a une copine."


Hyejin sourit à l'entente du surnom que Chanyeol lui avait donné pendant que celui ci se tournait pour retourner dans le magasin. Il se stoppa au pas de la porte et lança en baragouinant:


"-Et en plus, c'est qu'un gros con, ce mec."





______________




"-C'est pas sympa ça." La douce voix du châtain s'était faite entendre à sa droite lorsqu'il avait posé un pied hors de la réserve, toujours chargé comme une mule. L'étudiant, était là, au pas de la porte, et semblait avoir écouté leur conversation.


Oh non putain.


"-Quoi? Chanyeol le toisa sévèrement, Monsieur, non seulement vous restez ici sans achetez mais en plus vous espionnez les conversations des empployés? Va vraiment falloir que vous vous calmiez hein.

-Eh ça va! C'est toi qui vient de me traiter de gros con j'te signale!

-C'est vrai, pour le coup c'est pas cool Yeol, il reste un client quand même! Hyejin venait s'en méler à son tour. Arrivant juste derrière lui.

-Ah merci! Enfin quelqu'un qui me soutiens! S'exclama le petit avant d'enchainer du coq à l'âne. Yeol? C'est vraiment ton prénom? C'est bizarre.

-Chanyeol, c'est pas bizare! Et pas question que tu m'appelles ni par un surnom, ni par mon prénom! Pour toi c'est monsieur."


Chanyeol avait répondu machinalement, voulant absolument éviter de réentendre son prénom sortir de la bouche de l'agaçant gamin qui le collait aux basques. Il fut étonné d'en tirer un silence aussi épais.


"-... Tu me dis que c'est pas ton ami mais pourtant tu le tutoies ? Yeol, franchement, faudrait savoir!"


Hyejin lança sa réplique avant de s'éclipser de nouveau vers les ateliers cette fois ci, cherchant de manière évidente à les laisser seuls tous les deux.

Et Chanyeol la haït pour ce genre de comportement. Son visage était devenu plus pâle que jamais, en prenant conscience du ton informel qu'il venait d'utiliser avec le client squatteur. Il se tourna lentement vers celui-ci, palissant encore un peu plus devant son petit sourire ravageur. Un sourire dont il eu du mal à détacher les yeux mais s'y força finalement, pour les baisser vers la main tendue que l'étudiant lui offrait.


"-Chanyeol, donc ? Enchanté, moi c'est Byun Baekhyun."


Byun Baekhyun, ce cauchemard.


"-Non, pas enchanté du tout. Et je vous ai déjà dit, pas Chanyeol non plus: Monsieur. C'est pas assez clair?

-J'aimerais mieux que tu continues de me tutoyer. C'était plus agréable.

-Non. Vous voulez que je vous le dise en quelle langue pour mieux comprendre ? Ou que j'vous fasse un dessin peut-être? Raillai Chanyeol, tout en s'avançant vers un étalage

-Un dessin ? Non merci. Par contre je veux bien que tu me rembourses la boite de chocolat.

-Mais c'est une blague ?"


Sous la colère, le grand brun en lâchai quelques paquets de chocolat que le dit Baekhyun rattrapa au vole. Au lieu de le les lui redonner, il entrepris de les disposer sur le présentoir comme l'employé le faisait avant lui. Tout cela, évidemment, en continuant de parler, au grand désespoir du plus pâle.


"-Sinon juste une réduction ? C'est pas possible ça, une réduction? J'amerais tenter d'autres saveurs moi!

-Une réduc.... ? Hein? Non mais allez lui acheter des fleurs, à votre amoureuse! Et lâchez moi la grappe!"


L'expression déccrocha un enième rire au client.


"-Franchement Chanyeol, t'es trop drôle! "Amoureuse", "lâchez moi la grappe"... on dirait un p'tit vieux!"


Le bouclé ne pris même pas la peine de répondre et se contenta d'un long soupir lourd de sens.

Il n'y avait quasiment plus personne dans la boutique, c'était l'heure de fermer, et Chanyeol était dans un état de frustration bien trop grand pour aller passer du temps dans l'atelier avec les apprentis. L'accumulation des jours de rush et cet imbécile qui l'avait suivi partout depuis son entrée dans la boutique. Tout ça avait eu raison de lui. L'imbécile en question était toujours là d'ailleurs.

Malgré la bonne nouvelle annoncée en début de journée, cet idiot avait réussià gacher sa fin de journée, et il n'avait qu'une hâte, pouvoir rentrer chez lui, dormir, puis rejoindre les apprentis le lendemain.

Hyejin leur lança un dernier regard plein de sous entendus avant de détaler à ses cours de chant, tandis que Baekhyun lui fit un signe de la main en lui adressant même un "à plus Noona!" qui eu le don de donner la chaire de poule au grand jeune homme. Comment ça à plus ? Et comment ça Noona ? Ces deux là s'étaient un peu trop bien entendus au goût du vendeur de chocolat. Ça ne lui signalait rien de bon pour les jours à venir.

Il fit sortir le châtain du magasin avant de fermer la caisse à clé et de sortir dans la rue à son tour, en prenant bien le temps de baisser le rideau de fer, grimaçant à la sensation mordante et glaciale que la feraille procurait sur ses mains nues.

Il se retourna alors, prêt à entamer son chemin jusqu'à son petit appart, et, Ô surprise, l'étudiant était toujours là. Il fumait une clope, une main dans la poche de son large blouson en jean. De toute évidence il attendait Chanyeol


Byun Baekhyun. Ce putain de cauchemard.