Chapitre 2

par Renma

Le garçon à ses côtés avais un sourire provocateur et des yeux plissés par la moquerie. Ce qui énervait Chanyeol. Ces mêmes yeux avaient, il devait bien le constater, une teinte intriguante, tirant sur le noisette.

Chanyeol n'avait absolument rien contre les noisettes. Il avait plutôt tendance à les savourer.

Peut-être que c'est pour ça que le bouclé, d'ordinaire si facilement vexable, mis tant de temps à réagir au paroles de l'autre.


"-... excusez-moi mais... qui vous permet de m'adresser la parole de la sorte ?"


Bravo Chan, tu passes pour un débile avec un balai dans le cul. Champion.

L'étudiant à ses côtés leva un sourcil, son air moqueur ne le lâcha pas une seule seconde. Il reprit:


"-Oh ça va détends-toi. Je dis juste ça pour toi hein..."


Il attendis un petit temps, pour voir la réaction du vendeur à son soudain tutoiement. Lorsqu'il comprit que celui-ci avait décidé de rester de marbre, il continua:


"-Je pense juste que tu pourrais t'améliorer. Rentrer mieux dans la peau de ton personnage tu vois ?"


Cette fois ci la provocation avait eu un effet sur le grand aux bouclettes qui se tournait plus vivement vers son interlocuteur.


"-Vous êtes quoi, un primé aux oscars? Je crois pas vous avoir vu dans ma télé, donc je suppose que non. Alors évitez de vous prendre pour un prof de théâtre je me débrouille très bien dans mon métier merci."


Chanyeol était tendu, il avait bien envie d'hausser le ton mais était obligé de semi-chuchoter pour ne pas attirer l'attention des autres clients de la boutique, et, accessoirement, les camarades du sale gosse aux à la taille ridicule. Ils souffla avant d'enchainer plus sereinement:


"-Et d'ailleurs si vous n'avez rien à acheter et que mes manières ne vous conviennent pas, vous pouvez aussi quitter la boutique..."


L'autre avait toujours une expression narquoise et était prêt à rouvrir sa bouche, mais il n'eu pas le temps de répliquer que ses amis revinrent vers lui.


"-Bon Hyunnie! Les deux idiots on fait leur choix, ils passent à la caisse!"


Le dénommé jondae avait toujours son sourire ultra brillant lorsqu'il tenta de prendre le plus petit par le bras pour le tirer vers l'entrée du magasin où se situait le comptoir pour payer. Chanyeol leur emboita le pas et acceléra pour arriver à la caisse avant les deux acheteurs du groupe, ne voulant pas les faire attendre.

Il remarqua que les deux garçons avaient suivis ses conseils et ça lui fit plutôt plaisir, l'un avait pris l'assortiment au lait aux saveurs du onde et l'autre, celui a la fossette, avait carrément opté pour la boite ultra complète, le coffret "cupidon", qui était un des premiers choix que Chanyeol leur avait proposé. Jongdae était avec eux mais le quatrième ne les avait pas suivit et trainait toujours dans les rayons. Les trois autres sortirent et se postèrent devant la boutique, l'un d'entre eux allumant un clope, tandis que le petit châtain se pointa devant Chanyeol et posa soudainement une boite sur le comptoir.


"-Je vais prendre ça."


Chanyeol leva un sourcil avant de relever son regard blasé vers son client.


"-Ah parce que vous avez une copine ? Vous ? Sérieusement? Il ricana doucement

-Quoi, ça vous parait si étonnant que je sois pas célibataire ? Jaloux peut-être ?

-Pas du tout! Chanyeol jura intérieurement en constatant qu'il avait répondu trop vite pour paraitre crédible. Je la plains juste. Être avec un mec aussi mal-élevée, la pauvre.

-Mouai... je continue de penser que vous êtes un célibataire frustré et que vous êtes jaloux de l'amour ambiant.

-Allez bien vous faire foutre. Et bonne saint-valentin à vous cher client."


Et sur ce, Chanyeol lui tendis la monnaie et ils s'échangèrent un dernier regard plein de tension avant que le châtain ne parte rejoindre ses amis.


-


Chanyeol avait passé une soirée encore pire que la veille.

Non seulement sa mâchoire et ses zygomatiques le tiraillaient toujours autant par trop de sourires forcés, mais en plus de ça il avait conclu sa soirée par le client de plus irritant de toute sa maigre expérience.


"-Bordel à queue, faites que ce soit qu'une exception, si j'en recroise encore un comme ça je l'encastre dans le mur."


Il bougonait, repensant à cette rencontre tout en touillant ses pâtes trop huileuses, enfoncé dans son canapé d'occasion. Et c'est lorsque qu'il tenta en vain d'attrapper la télécomande sans avoir à se lever qu'une réalité terrible le frappa:

Il était effroyablement ridicule.

Il était un cliché de célibataire qui ne s'assumait pas.

Il était seul.

Et ça faisait des lustres qu'il ne se l'avouait plus.


Alors c'est bien bête, parce que Chanyeol aurait pu pleurer, ou s'inscrire sur tinder sur un coup de tête, voir se gaver de chocolats hors de pris pour faire passer l'amertume de la honte.

Au lieu de ça il ouvrit son pc et tapa "pornhub gay sissy boy" sur google.

Autant s'en battre les couilles.





_____




Au même moment, dans un petit 10mètres carrés en plein campus à Séoul, un étudiant en histoire des arts ouvrait une boite et y piocha à l'intérieur, une petite pièce de chocolat sombre. Le portant à ses lèvres, un sourire joueur naquis sur ses lèvres tandis qu'il découvrait le goût dans sa bouche.

"Pas mal..." il soufflait simplement pour lui-même, avant de replonger la main dans le coffret.

C'était une belle soirée.




______



Le lendemain fut un mercredi.

Park Chanyeol se levai mollement. Il avait eu un mal fou à dormir la veille et regrettait amèrement de ne pas s'être couché plus tôt. Les lumières acides de son écran piégeaient son cerveau à tous les coups, et s'il éteignait son ordinateur à une certaine heure, il savait que la fatigue de lui tomberait dessus que bien une heure après, au moins.

Et il avait éteind le sien à une heure trente du matin.

Autant vous dire que oui, l'ouverture de la boutique à six heures trente lui faisait très mal au moral.


En fait Chanyeol avait réellement passé la soirée sur des sites pornographiques. Il avait pris conscience du nombre de temps passé sans se toucher. Il avait fait abstinence sans même s'en rendre compte. Ces derniers mois, si occupé par la boutique et les heures passées à révasser dans l'atelier en tenant compagnie aux apprentis, le petit noiraud n'avait juste plus pensé à ce genre de détails.

C'était le genre d'activitées presques réflexes qu'il pouvait avoir, lorsqu'il était encore étudiant à l'université. Un truc tout con, comme on va s'acheter une glace au chocolat, ou qu'on décide de prendre un bain relaxant, parfois, on a envie de se toucher.

Ou aller voir quelqu'un qui saura nous faire du bien, et lui en faire en retour. Ça non plus il ne le faisait plus trop, mais finalement, cela, sa nature introvertie l'en remerciait. Ses "sex friends" n'avaient jamais été de si bonne compagnie en dehors du pieu.


Toutes ces choses lui devenaient donc de plus en plus étrangères... Ça fait pourtant qu'un an et quelques mois que je bosse chez les Montaigre, et je suis qu'un vendeur, comment j'ai pu me retrouver à être plus occupé que la reine d'angleterre ?

C'est sur cette pensée qu'il remonta le rideau de fer de la vitrine, faisant crisser la ferraille dans la ruelle pour l'instant encore brumeuse et calme, humide de la rosée.





________






La fournée n'était pas encore en état de sortir du four, mais elle commençait juste à dorer légèrement au niveau de la pâte. Celle ci avait été travaillée à la perfection, de manière à terminer croustillante et peu sucrée grace à l'ajout de cannelle.

Dans cinq minutes ce serait parfait.


Park Chanyeol connaissait tout ça par coeur. Ou plus exactement, ça lui devenait quelque chose d'instinctif. Il savait ce qu'il fallait pour que les produits soient à leur parfait potentiel, l'exacte seconde où la qualité, le goût est à son paroxysme. Leur "moment de perfection" comme il se plaisait à l'appeler;

Il ne regrettait pas le moins du monde d'avoir quitté ses études de langues étrangères.


"-Yeol ?'


Celui au cheveux bouclés était dans l'arrière boutique, perdu dans ses pensées depuis cingt minutes déjà. Ils n'ouvriraient à la clientèle que dans environ une demi heure et le garçon n'avait rien à faire alors on lui avait demandé de surveiller la cuisson de tartelettes au chocolats.

La première fournée avait été sortie au moment même où Chanyeol était entré dans la cuisine, l'odeur réconfortante avait alors embaumé la pièce et réchauffé l'atmosphère.

Et au passage, immanquablement, le coeur du garçon.

Les tartelettes encore chaudes avaient alors été habillées de tranches d'agrumes confits, oranges sanguines pour certaines, citrons verts pour les autres.


C'était Byulie qui s'en était occupé, la jeune apprentie au fort caractère que Chanyeol trouvait mi admirable mi effrayante selon l'humeur. C'était également elle qui l'avait sortie de sa contemplation de tartelettes:


"-Hé Chanyeol! Oh je te parle! Byulie haussait le ton en agitant la main devant les yeux du garçon".


Lorsque celui-ci sorti de ses pensés et qu'il leva les yeux, la femme en face de lui ricanait gentiment, ses muscles zigomatiques donnaient une forme étrange et incisive à son nez. C'était très curieux.


"-Yeol, madame Phillipine m'a demandé de te transmettre un message. Comme ils ne sont pas là avec Monsieur Lucien aujourd'hui c'est moi qui m'y colle."


Le regard de la femme était souriant, c'était absolument innabituel de sa part et cela fit naitre une boule d'appréhension naitre au creux du ventre de Chanyeol.