Chapitre 25 : Epilogue.

par Scare.

Chapitre 25

J-30

New York. New York et sa chaleur étouffante d'été. New York et ses rues bondées. Cela faisait maintenant 3 ans que j'avais emménagé dans cette ville et il m'arrivait parfois de regretter mon choix...Je m'étais facilement réintégré à ce pays qui m'était familier et ainsi je m'étais vite reconstruite. Aujourd'hui je revois un vieil ami, un ami d'avant. Comme d'habitude les trottoirs sont remplis de gens marchant tous vers un endroit qui m'est inconnu, je tentais de me frayer un chemin tant bien que mal dans la foule. J'attendais ce rendez-vous avec impatience, mon travail me prenait tellement de temps que j'avais du mal à rester en contact avec mon entourage, ce qu'on me reprochait souvent...

J'arrivais enfin dans le café qui m'avait été indiqué et y entrais, faisant tinter la cloche à l'entrée. Quelques regards se tournèrent dans ma direction et mon ami ne tarda pas à me faire des signes afin d'indiquer sa présence. J'allais m'asseoir face à lui, un sourire radieux aux lèvres.

"Ça faisait longtemps Daejung.

-Ce n'est pas moi qui vais te contredire SunHee !

Je rigolais face à sa bonne humeur. Mon ancien manager faisait partie du peu de personne de mon ancienne vie qui me parlaient encore et je lui en étais reconnaissante.

-Alors, comment ça se passe à l'agence?

-On commence à reparler de toi...

-Comment cela?

Il prit un profond soupir.

-Le directeur a proposé de lancer Herin...Tout le monde se souvient de ce qu'il s'est passé alors c'est tout à fait normal que la plupart soient contre ses débuts...En particulier Suho.

Mon cœur se serra à l'entente de son nom, cela faisait un moment que je ne l'avais pas entendu. Après mon départ je ne trouvais pas la force de regarder ce qu'il devenait, j'avais juste vu une affiche, un soir, annonçant un concert du groupe en ville. Je n'y suis pas allé. Un serveur vint apporter deux cafés, Daejung avait dû commander avant que je n'arrive.

-A vrai dire je pensais qu'elle culpabiliserait trop pour continuer dans cette voix...J'ai eu tort.

-Elle culpabilise toujours tu sais.

-De toutes façons je n'ai plus rien à voir avec ça, j'ai tiré un trait dessus...

Le rire du manager me surprit.

-Dit-elle alors qu'elle est professeur de chant...

-D'accord, je n'ai pas totalement tiré mon trait !

-Ah oui! J'avais un truc à te passer!

Il chercha dans son sac, dans ses poches et encore dans son sac puis finalement il sorti une petite enveloppe et me la tendit.

-Taeyeon n'avait pas ta nouvelle adresse mais elle voulait vraiment que tu viennes alors elle me l'a confiée."

J'ouvrais l'enveloppe et tirais la petite carte à l'intérieur. Au milieu était écrit : "Taeyeon et Baekhyun vous invite à leur mariage ! ". Je souriais, j'étais heureuse pour eux mais je l'étais tout autant en sachant qu'ils pensaient toujours à moi. Moi et Taeyeon n'étions pas très proches mais restions de bonnes amies même si l'agence nous mettait en compétition. Quant à Baekhyun, je le croisais souvent à l'agence et nous avions sympathisé lorsque j'ai commencé à sortir avec Suho. Je venais de faire le cheminement...

"Il sera là, n'est-ce pas?

-C'était une évidence...Sunhee, on sait tous les deux que tu ne l'as pas oublié et je le vois assez tous les jours pour savoir qu'il n'a pas fait son deuil de ton départ..."

Je prenais un profond soupir et bu d'une traite le café qui avait eu le temps de refroidir devant moi. Je prenais le temps de réfléchir au choix qui s'imposait à moi, j'avais réussi à retrouver une vie stable, sans craintes, même si je sentais mon cœur s'accélérer au son d'un flash. Après tout, le temps était passé, peut-être que maintenant on nous laisserait être heureux...

"Ok, j'irais."

Jour-J

Daejung m'avait proposé de m'emmener, prétextant que la salle était difficile à trouver cependant maintenant que je voyais l'endroit je le soupçonnais d'avoir fait tout ça pour m'éviter de faire demi-tour...

« C’était pas très dur à trouver…J’aurais pu venir seule.

-Question de sûreté…

-Bien sûr… 

-Bon allons-y, déjà qu’on a raté la cérémonie !

-Hmm. »

Nous sortions de la voiture et avancions vers la salle indiquée par l’invitation. La salle était bondée, par chance. Personne n’avait remarqué notre entrée, je regardais autour de moi, cherchant les visages qui m’étaient connus. Je ne voyais pas Suho. Je sursautais lorsque je senti une main se glisser dans la mienne. Je me crispai. Je me tournais et découvris qu’il ne s’agissait que de Daejung.

« Désolé je ne pensais pas qu’il y aurait autant de personnes. Reste avec moi et tout iras bien.

Je souris face à tant d’attention de sa part.

-Tu t’inquiètes trop pour moi !

-Allons féliciter les deux nains.

-T’es méchant !

-Il ne s’agit que de la vérité !

-Insensible.

-Ça me va. Ah ! Je les vois !

-Je te suis. »

Nous nous faufilions dans la foule lorsque Daejung s’arrêta subitement.

« Qu’est-ce qu’il y a ?

-Il…il y a Suho.

-Oh…ce n’est pas grave, ça va aller…

-Sûre ?

-Sûre. »

Nous parcourions les derniers mètres qui nous séparaient de Baekhyun et Taeyeon, avec Suho à leurs côtés. Suho. Ses joues s’étaient légèrement creusées et sa chemise laissait apparaître un torse fin et sculpté, quelque chose d’autre avait changé. Son regard avait quelque chose de…distant. Dès qu’elle me vit, Taeyeon me prit dans ses bras et je m’empressai de la féliciter ainsi que Baekhyun. Dans mon dos, j’entendis Suho déclarer froidement à Daejung :

« Tu ne m’avais pas dit qu’elle serait avec toi.

-Je n’étais pas sûre qu’elle vienne…

-De toute façon on ne me dit jamais rien.

J’entendis du bruit dans mon dos et lorsque je me retournais, il avait disparu. Plus personnes ne parlait, tout le monde avait la tête baissé. Daejung se tourna vers moi et posa une main affectueuse sur mon épaule.

-Désolé, je n’aurais pas dû t’obliger à venir…

-Ce n’est rien…mais, je ne veux pas que ça se finisse comme ça. Je reviens ! »

Je me dégageais de mon ancien manager et partie à la recherche de Suho. Il était introuvable, j’étais allé près des toilettes, dans les pièces avoisinantes la salle principale mais il n’était nulle part. Je trouvais un escalier menant sûrement au toit et commençais à les monter lorsque je croisai un visage familier. Mon cœur se serra, à coup sûr par culpabilité.

« Oh ! Jongin !

-Oh ! Salut, toi.

-Hum…Désolé de te demander ça si directement mais…tu saurais où est Suho ? Je le cherche depuis un moment mais je ne le vois pas.

-Ah, toujours lui…Non, je rigole ! Il est en haut, je viens de le voir.

Mes muscles se détendirent d’un coup, j’avais fini par me demander s’il n’avait pas quitter la fête !

-Merci ! A…A toute à l’heure alors !

-Sun Hee ?

-Oui ?

-J’ai une petite-amie maintenant alors…ne te sens plus gênée pour moi.

-Félicitation !

-Allez, file maintenant ! »

Je lui souriais et montais le reste des escaliers au pas de course, j’ouvrais la porte donnant sur le toit et accueillais la brise printanière sur mon visage. Suho était bien là, devant moi, dos à moi. Je m’approchais de lui et me raclais la gorge pour indiquer ma présence. Il se tourna lentement, il avait l’air assez déçu de me voir.

« Désolée ce n’est pas une des petites jeunes super sexy d’en bas…

-Oh s’il te plait ne joue pas à ça ! Je t’ai vu avec Daejung !

-De quoi ? Il n’y a rien du tout avec Daejung.

-C’est pour ça que vous arrivez en vous tenant la main.

Jaloux. Suho était jaloux. Je vais prendre ça comme une marque d’affection…

-Ah, ça…

-Oui, ça.

-Je ne suis pas la copine de Daejung. Je ne suis la copine de personne…depuis 3 ans.

-Tu veux attirer ma pitié avec ça ?

Ces mots étaient froids et cassants, ils n’étaient en rien comme ceux qu’il pouvait m’adresser il y a plusieurs années…

-Non. Je veux juste attirer ton attention.

-Tu es cruelle, tu sais…

-Désolée mais j’ai besoin que tu m’écoute.

Pour une raison qui m’était inconnue, Suho et moi n’étions qu’à quelques centimètres et mes yeux restaient ancrés dans les siens. Je sentais même sa respiration sur mes lèvres.

-C’est toi qui est partie sans rien dire et maintenant je dois te faire une faveur…On va dire que je suis un type sympa et que même si je t’en veux à mort parce que je suis incapable de te détester de m’avoir laissé en plan, je vais te laisser parler.

-Merci, alors…

-Attends ! Vu que je suis quand même en colère contre toi je vais juste te laisser cinq minutes.

-Hein ?! Mais t’es radin !

-Ca a déjà commencé !

-Alors, si je suis partie comme ça c’est que cette vie d’avant…c’était devenu un supplice. Je n’en pouvais plus, ça me rongeait de partout, j’avais l’impression que tout le monde me regardait sans cesse et m’insultait. Dès qu’on était ensemble, j’avais peur qu’une folle sorte d’un buisson et m’attaque ! C’était vraiment dur et plus je récupérais mes souvenirs, plus c’était douloureux. Vraiment, j’aurais aimé pouvoir rester avec toi, je t’aimais sincèrement. Si je ne t’ai pas parlé de mon départ c’est que…C’est que je suis une lâche et que j’étais incapable de te dire que tout était fini et que je partais à l’autre bout du monde…J’avais peur de me voir te briser, je ne voulais pas le faire…

-Deux minutes.

-Pendant trois ans je n’ai pas arrêté de penser à toi…Je t’aime Suho. Je t’aime toujours et peut-être plus qu’avant ! Je ne sais pas si c’est la même chose pour toi et je t’avoue que là j’ai affreusement peur de me faire éconduire, ça serait vraiment la honte…Bref, je me disais que les gens sont sûrement passé à autre chose et que maintenant on aurait peut-être le droit d’être heureux…ensemble.

Je n’avais pas pu le regarder pendant ma tirade et je relevai enfin la tête. Son visage était impassible même si ses yeux restaient fixés sur moi. J’avais besoin d’une réponse.

-Alors ?

-Il reste une minute.

-Ah…On fait quoi ? On attend ?

-Je ne sais pas. Peut-être que tu pourrais m’embrasser ?

-Ça me va. »

Je me penchais vers lui et l’embrassais pour la première fois depuis longtemps. Ce baiser annonçait un nouveau commencement, une vie de tranquillité.