Chapitre 24

par Scare.

Chapitre 24

« Bon Sun Hee tu sais comment ça marche. Au signal c’est à toi ! 

-Dea. »

J’étais dans le studio, le casque encadrait mon visage et dissimulais tous les bruits parasites qui pourraient me déconcentrer, le micro était là, il m’attendait. Je jetais un regard aux feuilles devant moi, je connaissais par cœur chaque note, chaque mot mais je ne pouvais m’empêcher de les regarder. A ce moment je me rendais compte de ce que je faisais, je laissais un souvenir d’adieu…Je voulais que l’on se souvienne. Moi je m’en souviendrais, Suho aussi mais les autres, eux, passeront à autres chose, oublieront le mal qu’ils ont fait…

« Prête ?

-Tu peux y aller ! 

-Ok…1, 2, 3 ! »

La musique rentrait petit à petit et emplissait tout mon être, les paroles sortaient d’elles mêmes. Du fond du cœur.

« Dans un monde rempli de ronces, une fleur s'épanouit...

Qu'est ce ne va pas ? Pourquoi on ne peut pas ?

Ils disent des choses... Essayent de nous stopper...

Qu'est ce qui ne va pas ? Pourquoi on ne peut pas ?

On se languit d'amour pour l'un et l'autre

Ne me regarde pas comme ça, avec ces yeux...

Tout ce qu'on a fait, c'est aimer

Arrête de nous maudire, nous sommes...

Comme tu peux le voir, juste un peu différent...

Laisse nous tranquille. » (Don’t Look at me Like That – Song Jieun)

Tout s’éteignit, tout était fini. Je devais à présent faire mes adieux…Je remerciais le producteur et sortait du studio. Dans le couloir, mon manager attendait. Sa mine était soucieuse et dès que je m’approchais de lui, je me sentis tirée en avant. Ses bras se refermèrent autour de mes épaules, ce contact me surprenait. Je n’avais l’habitude de ce genre de chose de sa part, son travail l’obligeant à rester professionnel. Je riais nerveusement.

« Qu’..qu’est-ce qu’il y a ? Tu es bizarre…

-Tu vas me manquer…

-Je t’enverrais des messages.

Il laissa tomber ses bras et recula légèrement.

-Hm…Tu lui as dit ?

Je baissais la tête, coupable. Dae Jung avait été le premier au courant de mon « plan », il n’avait rien dit, ne m’avais pas retenue mais je savais que cette décision l’affectait beaucoup. Si cela l’affectait autant alors comment j’allais le blesser LUI? Je redoutais le moment de lui annoncer…

-Non…J’ai peur.

-Je sais. Bon, t’as tout préparé ?

-Oui.

-Alors va retrouver ton prince charmant, on se retrouve à 20h !

-Okay.

Je relevais la tête et le fixais, il avait dit que c’était pour mon bien mais je voyais qu’il aurait souhaité que je reste. Que je me batte un peu plus longtemps…

-Je suis un monstre hein ?

-Ne dis pas ça…Ce n’est pas ta faute Sun Hee, ce sont eux les monstres.

-Comment je vais lui dire ? Il ne va pas s’en remettre…

Dae Jung me prit de nouveau dans ses bras et posa sa tête sur mon épaule.

-Il s’en sortira car tu iras bien. Quand tu n’allais pas bien, il ne disait plus rien. Il restait à tes côtés, sans dormir, sans manger. On a tous cru que…si tu partais…il irait avec toi. On pensait tous que tu allais y passer mais lui il gardait espoir, il te parlait tout le temps, tous les jours il te suppliait de te battre encore, de rester avec lui.

Les larmes coulaient d’elles-mêmes, je ne savais pas tout ça, j’aurais dû le savoir.

-Quand tu t’es réveillée et que tu l’avais oublié il…Il m’a dit que tant que tu serais en vie tout irait bien, même s’il n’était pas la personne à tes côtés.

Je mettais fin à l’étreinte, en profitant pour sécher mes larmes et reprendre un air un peu plus joyeux. Je souris faiblement.

-Vraiment ?! Il est plus fort que je le pensais…

-Oui…Mais ce n’est pas une raison pour te faire attendre ! Maintenant déguerpi avant que je te supplie de rester !

-Okay chef !

Il me poussa jusqu’à la sortie et m’abandonna devant l’imposante porte de sortie. Le froid me fit frissonner, je m’empressai de héler un taxi et rejoignais Suho.



« Qu’est-ce que tu faisais ?! Il fait super froid !

Je le regardais face à moi, ses cheveux volaient autour de son visage et ses joues étaient rosies par le froid. Malgré son ton qui se voulait sérieux, un sourire enfantin illuminait son visage, me faisant rigoler dans mon écharpe. Je me précipitais vers lui et le serrai dans mes bras. Ce contact le surpris mais il me prit dans ses bras et me souleva doucement du sol.

-Désolée, j’ai eu un empêchement de dernière minute.

-C’est pas grave, le plus important c’est que tu sois là !

Il me reposa au sol et déposa un baiser sur mon front.

-Maintenant où allons-nous princesse ?

-Au parc !

-Tu es sûre ? Il y a plein de monde…

-Sûre !

Pour renforcer mon propos, je prenais sa main et l’entraînais vers le fameux parc. Effectivement il y avait beaucoup de monde, essentiellement des couples et des enfants, en quelque sorte cela me rassurait, je ne voyais aucune jeune adolescente, aucun appareil photo. Nous marchions côte à côte, main dans la main, on parlait d’un peu tout. De loin nous ressemblions sûrement à ces couples dans les livres à l’eau de roses, vivant leur moment de bonheur après la tourmente. Nous mangions une glace tout en rentrant.

« Ca faisait longtemps qu’on n’était pas sortis comme ça…On devrait le faire tous les week-ends.

Tous les week-ends…Mon cœur se serra. Il n’y aura plus d’autres week-ends…Il n’y aura plus de « on », plus de « nous ». Je fis tomber la glace. Je m’accroupie, fixant la crème glacé qui se répandait sur la chaussée. Je sanglotais doucement.

-Désolée…

Je sentis Suho s’accroupir derrière moi et encercler mes épaules de ses bras.

-Hey, c’est rien. On en achètera une prochaine fois.

-Non.

Je sentis de l’air chaud dans mon cou, il soupirait. Il devait être perdu. Je me relevai lentement, tout comme lui. Je me tournais face à lui et déposait mes lèvres sur les siennes. Il sursauta mais se détendit rapidement, il déposa ses mains sur mes hanches et prolongea le baiser. Mes mains allèrent dans son cou, dans ses cheveux. Suho recula, à bout de souffle. Je le sentis sourire. Je n’osais ouvrir les yeux, je ne voulais pas voir sa réaction.

-Je vais devoir partir…Désolée.

Ses doigts caressaient mes pommettes, je posais mes mains sur les siennes.

-J’imagine qu’il n’y a pas moyen que tu restes encore un peu…

Je redressai brusquement la tête. Il savait ? Comment ? Dae Jung lui avait-il dit ? Il dégagea une de ses mains et ébouriffa chaleureusement mes cheveux.

-T’as raison tu dois avoir des tonnes de travail à rattraper.

-Hum…oui.

Il ne savait pas. Il prit mon visage entre ses mains et me donna un doux baiser du bout des lèvres.

-Au revoir.

-Merci…Je t’aime.

-Je t’aime aussi princesse. »



Je repensais à cette soirée, à tous mes souvenirs. Cet endroit était stressant, les gens se bousculaient, les enfants chahutaient. Une main se posa sur mon épaule, je sursautai.

« Sun Hee, il faut y aller…L’avion va partir.

-Oui, j’arrive.

-T’oublieras pas de m’envoyer une carte des Etats-Unis hein ?!

-Je te dois bien ça !

-Tu vas nous manquer petite !

-Je ne suis pas petite ! 

-On ne contredit pas ses aînés !

-Tu fais de l’abus de pouvoir.

-Ah…Je vais devoir me trouver quelqu’un d’autre à embêter…

-Je la plains d’avance !

[Dernier appel pour les passagers du vol en direction de New York, Etats-Unis.]

-Tu dois y aller…

-Oui… 

-Prends soin de toi !

-Toi aussi ! Et…de Suho aussi…

-J’y manquerais pas.

-A plus… »

Je lui fis un dernier au revoir et partait vers le quai d’embarquement. Mon cœur était lourd mais je devais avancer…C’était pour notre bien.