Chapitre 20

par Scare.

Chapitre 20

[point de vue de Suho]

Je me retrouvais vidé. Comment tout ça avait pu arriver ? Une journée avait suffi à tout effacer…Ce n’est pas possible…Je me retrouve de nouveau loin d’elle, c’est tellement dur d’être avec quelqu’un qui vous a aimé mais qui ne s’en souvient pas.

« Suho ? Suho ? Tu as entendu ?

-Ah ! Euh…non, désolé. »

Cela faisait maintenant dix minutes que le docteur nous avez emmené, moi et le manager, dans son bureau afin de nous expliquer plus précisément la situation. J’avais beau essayer d’écouter tout s’échappais ensuite sans que je n’ai le temps de m’en rappeler…La seule chose que j’avais réussi à comprendre c’est « amnésie ». Amnésique…Amnésique…Elle est amnésique…Tout ça ne ressemblait qu’à une mauvaise blague, une caméra cachée. J’attends toujours qu’on me dise de dire bonjour à la caméra dissimulée jusque-là et que Sun Hee arrive en riant en me reprochant d’être trop sensible. Malheureusement ça n’arrivera pas…Sachant que les choses n’allaient pas s’améliorer en quelques secondes j’essayais de trouver une lueur d’espoir dans les longs monologues incompréhensibles du docteur. Je regardais le manager tout aussi touché par les derniers évènements…Il connaissait Sun Hee depuis ses années trainees et, de ce que j’ai entendu de Sun Hee, ils sont très proches, je me rappelle avoir ressenti une certaine jalousie lorsqu’elle me parlait de lui. Il ne faut pas oublier qu’ils passent 90% de leur temps ensemble dû à leur travail…Il y de quoi s’inquiéter. Il avait un visage vraiment fatigué, je me sentais coupable…Je n’y suis pas pour rien dans cette histoire et je l’y ai inclus presque de force. Son visage s’était soudainement radouci, une ébauche de sourire se peigna sur ses lèvres.

« Pouvez-vous répéter s’il vous plaît ?

-Oui bien sûr. Je disais qu’il est fort possible que dans le futur sa mémoire revienne, je ne peux pas dire exactement le temps qu’il faudra tout dépendra de son environnement. Certains objets ou certains lieux pourront sûrement faire remonter des souvenirs qui y sont associés. Il est possible aussi qu’elle ne se souvienne pas de choses très simples comme un chat ou comment faire marcher la télévision. Dans ces cas-là laisser la chercher puis si jamais elle ne trouve pas dite lui le mot sur lequel elle bloque ou montrer lui comment faire. Il est très important qu’elle cherche, de cette manière elle pourrait se remémorer des souvenir pendant ses recherches. Lors de sa sortie il est important de la faire prendre l’air progressivement de façon à la confronter au plus de choses possibles mais ne la brusquer pas en voulant qu’elle se souvienne à tout prix…Je dis ça tout spécialement pour vous, de ce que j’ai compris vous êtes son petit-ami. Je sais que ces prochains jours risquent d’être durs mais laisser là avancer à son rythme sinon il est possible qu’elle se ferme et nous ne pourrons plus rien faire pour l’aider…

-Je ferais attention…

-Je compte sur vous.

-Docteur…Dans combien de temps pourra-t-elle sortir ?

-Si vous êtes prêts à l’accueillir ça ne se comptes plus qu’en jours, il se pourrait même qu’elle rentre demain midi…Il me faut juste l’accord des infirmières.

-Demain ?! Manager, il me semble que j’ai des vacances à rattraper...

-Suho je sais que tu es pressé de pouvoir passer du temps avec elle mais je suis débordé et je ne pourrais sûrement pas m’occuper d’elle…

-Je le ferais !

-Je ne pense pas que le dortoir soit un bonne endroit…Il ne faut pas la brusquer.

-Son appartement est vide, j’irais avec elle.

Il soupira, je comprenais sa réticence, il faut croire que je n’ai pas vraiment fais mes preuves ces derniers jours. J’espérais me rattraper pour une bonne fois.

-Docteur qu’en pensez-vous ?

-Vous la connaissez mieux que moi, je ne peux donner aucun jugement.

-Bon d’accord…Je passerai régulièrement voir comment ça se passe.

-Vraiment ?! Oh merci, merci ! »



[point de vu de Sun’]

Je vais retourner chez moi. « Chez moi »…Les souvenirs de ce que je rattache à ces mots sont encore flous…Le peu d’affaires qu’on m’avait apportées à l’hôpital tiennent dans un simple sac de sport, c’est donc à bout de patience que je me dirigeais vers le hall. On devait venir me chercher à midi mais personne n’était là alors que l’horloge affichait midi et quart. J’essayais d’imaginer mon chez moi tout en arpentant les couloirs immaculée menant à l’accueil. Le jeune homme de mon réveil venait à moi en courant. Ses cheveux étaient ébouriffés suite à sa course lui donnant un petit air enfantin, je souriais.

« Désolé…J’ai dû régler un truc de dernière minute…Laisse-moi porter ça. 

-Je peux me débrouiller toute seule.

-Sun Hee…

-Je suis en pleine forme ! En plus ce n’est pas lourd du tout !

-Toujours aussi têtue ! »

Il approcha son visage du mien et m’ébouriffa soudainement les cheveux. Un rire cristallin s’échappa de mes lèvres aussitôt suivi par un silence gênant. Nos visages n’étaient qu’à quelques centimètres l’un de l’autre, le fais que nous nous aimions sans que je ne me souvienne du moindre fait, de la moindre activité commune me semblait si étrange. Depuis quand sommes-nous ensemble ? Jusqu’où sommes-nous aller ? J’avais l’impression d’avoir vécu une vie dont ma conscience n’avait pas fait partie. L’homme se recula soudainement et toussota sûrement gêné de savoir que je ne me rappelais pas de lui…

« Bon allons-y !

-Ok, chef ! »

Il m’avait prévenu que la route serait longue. Il m’avait prévenu que le manager ne passerait pas me voir avant la semaine prochaine. Il m’avait prévenu que je ne pourrais pas aller travailler dans les prochains mois. Il ne me laissais jamais parler, il me coupait sans cesse la parole. Il avait peur que je ne lui demande quoi que ce soit, il avait peur que je ne lui rappelle que j’avais tout oublié, que je l‘avais oublié. Mais ce n’est pas le cas.

« …et là c’est Hongdae je ne sais pas si tu te souviens…tu avais fait un concert de charité il y a deux ans. Oh et là c’est…

-Suho ! Arrêtes-toi ! Tais-toi !

-Tu…tu sais mon nom ?

Il amena la voiture vers le bord de la route et s’arrêta.

-Je…je sais ce que tu es…ce que nous sommes. »