Chapitre 12

par Scare.

Chapitre 12



C’était bien lui…Jong In.

La première fois que je l’avais rencontré nous étions en troisième année de primaire. Kai, comme il se fait appeler maintenant, venait de déménager aux Etats-Unis et restait dans son coin lors des récréations. J’avais toujours été quelqu’un de sociable et la venue de ce nouveau camarade m’avait intriguée mais à chaque fois que j’avais essayé de lui parler il m’évitait et retournait dans son coin. Un jour alors que je jouais aux billes avec mes amies des grands sont venus et ont commencés à nous embêter. Ils ont pris mes billes et s’amusaient à faire semblant de me les rendre pour les reprendre. Alors que je m’étais accrochée au bras d’un des grands, il me repoussa violement et je tombais par terre. Mon genou me faisait mal et je m’étais mise à pleurer. A ce moment Jong In arriva et donna un coup de pied au tibia de mon bourreau. Mes pleurs se calmèrent et je regardais les grands rendre les billes et partirent en se moquant de mon sauveur. Il ramassait les billes une par une et fit un tas en face de moi. Il avait l’air tellement concentré. Une fois que toutes les billes étaient sur le tas, il s’accroupit devant moi et me dit avec un sourire.

« Don’t cry… »

Je m’arrêtais de pleurer et me mis à rigoler lorsque le jeune homme se mit à dessiner un bonhomme qui sourit avec les billes.

Depuis ce jour nous sommes restés proches. Il ne restait plus jamais seul et nous passions toutes nos récrés ensembles à jouer et à rigoler. Quelques années plus tard Kai m’avait confié sa passion pour la danse et à la fin des cours nous allions souvent au parc avec nos parents et Kai me montrais les chorégraphies qu’il avait élaborées dans sa chambre quelques jours auparavant, ensuite il essayait de me les apprendre. Sans succès. Apparemment je n’étais pas très douée avec mes pieds et je passais mon temps à tomber. Kai avait fini par abandonné et m’avait assez vite orientée vers le chant, chose que j’adorais. Lors de notre dernière année de primaire mon meilleur ami m’avait annoncé que ses parents avaient décidés de retourner en Corée car sa tante était tombée malade et qu’elle avait besoin de compagnie. La veille de son départ Jong In m’avait donné rendez-vous au parc de notre enfance, nous profitions de cette belle journée. Pendant que Kai me ramenait chez moi il s’arrêta soudainement et se tourna vers moi.

« Sun Hee attend-moi. Quand je reviendrai tu verras je serai beau et riche et je te demanderai en mariage. 

-Je t’attendrai.

-Promis ?!

-Promis ! »

Sa proposition m’avait faite rigoler. Mais maintenant qu’il se trouvait de nouveau devant moi je repensais à cette promesse d’enfance pourtant anodine.

Je ramassai le sac par terre et regardai Kai en face de moi. Effectivement il était beau et je suppose que son salaire faisait de lui quelqu’un de riche…Je détournai les yeux et commençais à prendre le chemin du retour lorsque je sentie la main de Kai m’attraper le poignet. Il me retint en arrière et alla vérifier dans la rue une quelconque présence suspecte. Au bout de quelques secondes il me relâcha et mena la marche durant le chemin vers le dortoir. Une fois dans l’ascenseur il prit la parole.

« Tu n’as pas respecté ta promesse…

Alors que je regardais mes pieds je relevais la tête. Abasourdis. Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit si direct. Je cherchais tant bien que mal les mots.

-On était enfant.

Il me prit le bras et me colla contre la paroi de la cabine. Il essayait de le cacher mais je voyais très bien que ses yeux étaient larmoyants.

-Peut-être mais j’étais sérieux… »

Mes yeux étaient aimantés à ceux de Kai. Je n’arrivais pas à me défaire de ce regard si triste…L’ascenseur s’arrêta et les portes s’ouvrirent sur Suho et Lay visiblement étonnés de nous voir ainsi positionnés. Kai me relâcha et prit la sortie s’arrêtant devant Suho.

« C’est ta petite-amie, ce n’est pas à moi de la protéger ! »

Il partit. Lay me regarda, désolé de l’attitude de son ami et suivis Jong In, essayant de comprendre son comportement. La porte du dortoir claqua. Ils sont rentrés. Suho me regarda, perdu.

« De quoi parlait-il ? Je m’inquiétais ça fait 15 bonnes minutes qu’on t’attend…

-Désolé…je…j’ai croisé des antis-fans et…elles ont dit des choses tellement horribles ! »

Je m’effondrais en pleurant dans les bras si réconfortant de Suho. Nous sommes restés un bon moment comme ça, moi à pleurer et lui à me chuchoter des mots réconfortants. Je finis par me calmer. Nous retournâmes au dortoir. Je brandis le sac contenant les nouilles et avec un air triomphant.

« A table ! »

Des cris de joies se firent entendre et je fus vite assailli par de nombreuses mains demandant leur ration. Nous mangeâmes joyeusement autour de la table basse qui décorait la pièce commune. Kai n’était pas revenu, Lay m’avait assurée qu’il se reposait dans sa chambre. A la fin du repas, KyungSoo se dévoua pour sortir les poubelles pendant que les autres programmaient un film. J’en profitais pour aller me mettre en pyjama. Alors que je sortais de ma chambre après m’être changée, je percutais quelqu’un je m’apprêtais à m’écarter pour m’excuser lorsque des bras puissants m’encerclaient. Je sentis un souffle chaud sur mon oreille. J’entendis une voix grave, sa voix…

« Je te promets que je tu seras de nouveau mienne. »