Chapitre 11

par Scare.

Chapitre 11


Les mains de Kai restaient accrochées à mon col. La pression sur mon cou était si forte que ma respiration devenait saccadée. Je pris ses poignets et le fixais avec un regard qui témoignait toute ma culpabilité. Il se tendit au contact de mes mains, son regard était fuyant.


"Kai...je ne savais pas. Je te jures...

-C'est bon laisse tomber."


Il me lâcha et prit la porte d'entrée du bâtiment si rapidement qu'il heurta une personne qui entrait. Je reconnu tout de suite Sun-Hee grâce à ses long cheveux noirs. Elle se retourna vers l'inconnu et tourna vers moi un regard perplexe. Je me relevais et tapotais la blessure que je m'était faite. Ma lèvre était légèrement enflée mais le sang de la coupure avait arrêté de couler.


"C'est quoi ça?


Je relevais la tête et fit un léger sourire à Sun-Hee. Un sourire de courte durée car ma blessure me lançait à chaque mouvement.


-Oh rien de grave. Je suis juste...tombé !

-Tu es juste tombé...C'est pour ça que tu t'es ouvert la lèvre?

-Euh...oui !


Elle me donna une tape à l'arrière de la tête.


-Aïe ! Depuis quand on frappe les blessés ?!

-Pas doué..."


Nous étions rentrés depuis quelques temps, Sun-Hee pansait du mieux qu'elle pouvait les blessures que m'avait infligé Kai. Les autres membres l'avaient chaudement accueillie et Sun' semblait à l'aise dans ce nouveau foyer. J'étais sagement assis sur une chaise dans la salle de bain, Sun-Hee essayait pour la énième fois de mettre un minuscule pansement sur ma lèvre. J'en profitais pour observer son visage. Son front était légèrement plissé et ses yeux était fixés sur mes lèvres. Je me demandais à quoi elle pouvait bien pensée...Si elle m'avait pardonné, si elle était bien ici... Elle grogna.


"Pourquoi ça colle pas ce truc?!"


Je souris. Elle me regarda fâchée et grogna de nouveau.


"Arrêtes de bouger sinon ça va jamais marcher!

-Pas grave..."


Je me penchais et posa délicatement mes lèvres meurtrit sur celles de cette fille restée trop longtemps loin de moi. Elles étaient si douces. Elle ne montra aucun signe de résistance, je profitais de ce moment et pressa un peu plus mes lèvres. Je sentis sa main se nicher dans ma nuque et m'attirer délicatement à elle. Je pris son visage entre mes mains. Soudainement des pas se firent entendre dans le couloir, j'ouvris légèrement les yeux et laissai Sun-Hee se reculer. Nous reprîmes notre souffle. Une question me brûlait les lèvres.


"Dois-je comprendre que tu m'as pardonné?

-Je n'ai rien à te pardonner...La seule chose que je pourrais te reprocher ça serait qu'à un moment tu ais cru que tout était de ta faute.

-Sun-Hee...Je t'aime."


Elle sourit et s'apprêta à parler lorsqu'une petite tête sortit de l'embrasure de la porte.


"Désolé de vous dérangez mais on est à cours de ramens...


Sun' se leva et sourit à l'intrus.


-Je vais y aller. Ca sera mon cadeau d'arrivée.


Je me levai à mon tour.


-Je vais y aller avec toi.

-Non tu es blessé ! De toutes façons il y a une petite épicerie en bas ça ne va pas être très long.

-Okay..."


Sur ce, elle sortit de la salle de bain. Je la vit passer devant la salle de bain. Le bruit de la porte d'entrée m'indiqua qu'elle était bien sortit du petit appartement.


[ point de vu de Sun' ]


Je sortais du bâtiment assez détendue. Ce moment avec Suho m'avait permis d'évacuer toute les tensions occasionées ces derniers temps. J'avançais d'un pas confiant vers la petit supérette que j'avais aperçu en arrivant. Un vent frais annonçait la fin de l'hiver. Cette nouvelle me fit sourire, même si j'aimais beaucoup l'hiver, la perspective de voir le monde renaître me tentait bien plus. J'entrais dans la supérette avec mon pauvre déguisement de citadin et saluai le caissier. Je déambulais dans les rayons à la recherche de ramens, une fois après avoir trouvé tout les articles je me dirigeais vers la caisse lorsque deux écolières entrèrent. Malgrés tout leurs efforts, leurs messes basses me parvenaient quand même.


"C'est pas Sun.E?

-Qu'est-ce qu'elle fait si près de chez Oppa?!

-Je croyais qu'elle s'était suicidée?!

-Elle doit pas s'être fait suffisament humiliée...


Soudainement un jeune homme que je n'avais pas remarqué sortit d'un rayon et posa un billet de 100 000wons sur le comptoir et assura au caissier de garder la monnaie avant de m'empoigner le bras, de prendre mes achats. J'eu juste le temps d'entendre une des écolières me maudire une dernière fois avant qu'il ne m'entraîne en dehors du magasin. Il serrait mon bras tellement fort que je sentai la circulation sanguine de mon bras se ralentir. L'inconnu était vraiment musclé et plutôt grand. Si il s'en prenait à moi, s'il ne le fait pas déjà, je n'aurais aucune chance de m'en sortir... Je me mis à pleurer regrettant la compagnie de Suho.


"Lâchez-moi ! Je vous en pris lâchez-moi ! Je vous donnerai ce que vous voudrez !"


L'homme ralentit et m'emmena dans une ruelle étroite avant de me plaquer contre l'un des mur. Il posa le sac contenant les achats et plaqua sa main contre ma bouche.


"Arrêtes de crier! Tu veux tant que ça attirer l'attention?!"


Je n'arrivais pas à distinguer le visage de l'inconnu tant la ruelle était sombre. Il soupira et sembla réfléchir. Réfléchir à comment me torturer? Il prit une voix qui se voulait plus rassurante.


"Ecoutes...j'enlèverai ma main si tu me promets de ne pas crier ou de ne pas t'enfuire...


Je hochais presque imperceptiblement la tête.


-Promis?"


Je hochais de nouveau la tête. La pression de sa main sur ma bouche se fit plus douce et lorsqu'il fût sûr que je ne crirais pas il enleva sa main. Je n'arrivais pas à contrôler les tremblements qui me secouaient tout les corps.


"Qui...qui êtes-vous?

-Sun-Hee...c'est moi. Jong In...Regarde."


Le jeune homme se recula. Je le reconnu...Kai.