Chapitre 10

par Scare.

Chapitre 10



Depuis l’annonce du manager Suho préparait énergiquement nos affaires. Je n’arrivais pas à savoir ce qu’il ressentait, il avait l’air déterminé et ne m’avait pas adressée la parole depuis l’annonce du manager, il s’était juste précipité dans la chambre et passait de temps en temps par la salle de bain pour prendre une ou deux choses. Moi j’étais restée parler avec le manager qui tentait en vain de me rassurer sur la suite des événements. Il voyait bien que ses explications ne servaient à rien et que mon attention s’était assez vite porter sur les trajets mouvementés de Suho.

« Tu devrais aller le voir Sun-Hee…Il attendait beaucoup de ces vacances… »

Je me levais et partis vers la chambre. Je m’appuyais sur l’encadrement de la porte et regardais Suho mettre et enlever des vêtements de la valise. Il ne cessait de grogner et de jurer toujours en effectuant des actions inutiles. Il soupira.

« Passe-moi le t-shirt là-bas…

-Pour que tu le range avant de le ressortir ?! Non merci…

Il se tourna vers moi et soupira de nouveau.

-Ecoute je sais que tu n’aimes pas dépendre des autres mais là tu n’as pas le choix ! Je t’ai laissée une fois et regarde où ça nous as menés ! Ecoute Sun’…Que tu le veuilles ou non tu viendras avec moi. 

Mes yeux me piquaient, je me sentais coupable de l’avoir énervé comme ça...Lui qui est d’habitude si calme, si gentil. Il me regardait maintenant avec des yeux qui trahissaient sa culpabilité.

« Désoler je n’aurais pas dû crier…C’est juste que…

Je m’avançais et lui pris les mains.

-Ce n’est rien. Emmène-moi avec toi…Je ne veux pas rester seule. »





[ point de vu de Suho ]

Cela faisait maintenant près d’une heure que j’avais laissé le manager et Sun-Hee à la maison pour avoir le temps de prévenir les autres membres d’Exo et le manager de la venue de Sun’ au dortoir. Je venais de voir le manager et ce changement n’avait pas l’air de trop l’affecté, il s’était juste contenté d’hoché la tête et de m’interdire de partir une nouvelle fois. J’étais maintenant devant le dortoir près à retrouver les personnes qui ont toujours été comme ma deuxième famille. Je venais d’ouvrir la porte lorsque Tao me sauta dessus en poussant des petits cris et en sortant quelques mots en chinois tellement il était excité de mon retour. Les autres membres étaient tout aussi contents mais beaucoup moins démonstratif que Tao. Après avoir posé mes affaires, je retournais au salon et convoquais tous les membres. Ils arrivaient tous petit à petit et avaient l’air intrigués par cette réunion soudaine. Une fois qu’ils étaient tous là, je me lançais.

« Sun-Hee va venir habiter ici pendant quelque temps.

Tao se leva soudainement et poussa un cri de joie.

-Ouais je vais enfin la voir ! 

Chanyeol rigola en voyant la réaction de notre petit blond avant de se lever et tout en me prenant par les épaules dire :

-T’as plus qu’à nous offrir des boules Kyes !

Le rouge me monta quelque secondes aux joues et tout le monde se mit à rigoler. Enfin presque…

-Bah pourquoi tu fais cette tête Kai ?! Toi aussi tu veux une copine c’est ça ? dit Baekhyun enjoué.

Kai lança un regard noir à Baek’ et tourna vers moi un visage dur et froid.

-Il va peut-être falloir que t’arrêtes de prendre des décisions sans nous demander notre avis parce que tu le veuille ou non tu n’es pas le seul à vivre ici ! »

Il partit. Il prit son manteau et me lança un dernier regard avant de claquer la porte si violement que tout le monde sursauta. Un silence pesant se fit dans la pièce. On se regardait tous avec de gros yeux, nous n’avions jamais vu Kai agir comme ça. Je décidai de partir la chercher pour essayer de comprendre la situation. Je partis donc en courant dans la direction que Kai avait prise quelques minutes auparavant. Je l’aperçu enfin dans le hall près à quitter le bâtiment.

« Kai attends ! Explique-moi ! »

Il se retourna violement. Il s’approchait rapidement de moi. Ses joues brillaient, je n’arrivais pas à savoir ce que j’avais bien pu faire pour le mettre dans un état pareil. Ses yeux était noir tellement l’iris de ses yeux était dilatée. Il me prit par le col et m’asséna violement un coup de poings dans la mâchoire. Le coup me surpris à telle point que je tombai à terre. Il se pencha sur moi et sa voix dicta ces mots avec douleur :

« T’expliquer quoi ?! Que tu m’as pris la chose que j’aimais le plus ?! »



Dans le dortoir des Exo, un appareil se mit à vibrer. Un jeune homme blond prit l’appareil et lu les quelques mots qui s’affichaient à l’écran.

« Je ne suis plus très loin. J’arrive. »